Qu’ont donc en commun le discret Leclerc, l’extravagant Patton et le calculateur Montgoméry ?


Qu’ont donc en commun le discret Leclerc, l’extravagant Patton et le calculateur Montgoméry ?

À PROPOS DE LA SÉRIE DE TROIS ARTICLES SUR

LECLERC, PATTON, MONTGOMERY

J’ai eu grand plaisir à rédiger et partager ces articles sur trois des grands hommes qui ont participé à la victoire sur le nazisme.

http://resistancerepublicaine.eu/2017/11/21/quand-notre-nation-etait-defendue-par-des-hommes-des-vrais-1-leclerc/

http://resistancerepublicaine.eu/2017/11/22/quand-notre-nation-etait-defendue-par-des-hommes-des-vrais-2-patton/

http://resistancerepublicaine.eu/2017/11/23/quand-notre-nation-etait-defendue-par-des-hommes-des-vrais-3-montgomery/

Bien sûr il y en eut beaucoup d’autres, hommes et femmes, leur liste est immense, celle des anonymes et inconnus bien plus encore.

Je n’ai oublié personne, il s’agit simplement de références à trois ouvrages que j’ai lus récemment. Il sera possible de faire d’autres séries sur ces personnages si différents que furent Churchill, Kessel, Noor Inayat Khan, Rol-Tanguy, Bob Maloubier, Saint-Exupéry, d’Estienne d’Orves… dont j’ai lu les ouvrages ou biographies.

On peut observer que la rédaction de ces articles varie de l’un à l’autre, en style et en étendue. Elle dépend du livre de référence dans ses diverses qualités, et bien sûr du personnage.

Le discret et opiniâtre Leclerc, l’extravagant et fougueux Patton, le calculateur et très académique Montgomery. Tous ont en commun leur patriotisme, leur professionnalisme, leur dévouement sans faille à la cause de la liberté. Tous ont en commun des traits de caractère, souvent pour deux, parfois pour les trois. Patton et Montgomery ont été rivaux en popularité, Leclerc et Patton sont morts peu après la fin de la mission que le destin leur avait confiée, Leclerc et Montgomery ont été faits maréchaux…

Ici encore quelques détails à propos d’eux :

Le père de Leclerc, Adrien de Hautecloque, était un noble, partisan de l’Ancien Régime ; il ne confondait certes pas la fidélité séculaire de sa famille à la Patrie avec l’allégeance à la République honnie. Maire de sa commune, Belloy-Saint-Léonard, près d’Amiens, il refusait de faire jouer La Marseillaise lors du 14-Juillet. Il enfanta un fils qui la fit chanter des milliers de fois !

(J’en vois une qui rit depuis mon bureau…)

Patton était un homme particulièrement sensible, et c’était pour cela qu’il était à la fois si dur pour la discipline et si prévenant et attentionné envers ses soldats, achetant même parfois des équipements pour eux sur ses propres fonds. Alors qu’il visitait un hôpital militaire -où sa fille Ruth-Ellen participait à la rééducation des blessés et amputés- il leur déclara : « Si j’étais meilleur général, vous ne seriez pas ici ! » Une belle preuve d’humilité et de sensibilité !

Montgomery était un exemple de sobriété, il ne buvait que de l’eau. Il méprisait l’uniforme et c’est pourquoi on le voit souvent sur des photos revêtu d’un vieux pull contrastant avec les tenues de ceux qu’il y côtoie. Petit par la taille, il ne se laissait pas impressionner par celle des ennemis nazis de stature germanique. Ce n’est que tardivement, en Allemagne, qu’il s’installa confortablement, après avoir tout au long de ses campagnes utilisé une roulotte de bois pour toute résidence.

L’important est le message que tous nous ont laissé : la lucidité et la résolution dans le combat contre les fascismes, un patriotisme opiniâtre et une humanité devant laquelle tous peuvent s’incliner. Les idéologues de pacotille d’aujourd’hui sont bien petits à côté d’eux et ce n’est ni à eux ni à nous patriotes qu’ils peuvent se permettre de faire la morale.

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Daniel Pollett

Retraité actif et patriote vigilant. Auteur du livre « Citoyens ce roman est le vôtre ». Responsable Résistance républicaine du Languedoc Roussillon


One thought on “Qu’ont donc en commun le discret Leclerc, l’extravagant Patton et le calculateur Montgoméry ?

  1. pier

    Ph de Hautecloque , Maréchal de FRANCE
    Quand j ‘étais jeune je passais à vélo devant sa demeure ou château … c ‘est vrai qu ‘il était noble
    Ses descendants vivent toujours au château de Tailly-L’Arbre-à-Mouches, près d’Airaines 80, ( route d ‘Abbeville à Beauvais ex RN1, Paris -Dunkerque )

Comments are closed.