Pour vous honorer, votre hôte vous a offert un festin, le coeur de sa fille de 7 ans


Pour vous honorer, votre hôte vous a offert un festin, le coeur de sa fille de 7 ans

LE DÉCLIN DE L’OCCIDENT???

Imaginez que vous vous trouviez dans une contrée inconnue, avec des lois, des coutumes, une culture différentes. Dans ce pays, on offre en votre honneur un festin royal et, lorsque repu, vous fumez avec votre hôte le calumet de la paix, celui-ci vous apprend que ce que vous avez mangé était le coeur de sa fille de 7 ans qu’il a sacrifié pour l’occasion.

Je doute que vous puissiez garder alors votre repas…

De votre point de vue , on vous a fait participer à une incroyable et criminelle abomination.

De son point de vue, il vous a honoré en vous offrant sa fille, la manger vous donnera sa grâce et, de toutes facons, les filles ne peuvent pas chasser et sont donc inutiles. De plus les Dieux que vénèrent cette tribu ont ordonné depuis la nuit des temps des sacrifices humains afin de les apaiser et obtenir leurs faveurs.

Ce que je veux vous faire toucher du doigt est la NON-COMMUNICATION des cultures. Oswald Spengler l’avait déjà affirmé et démontré en 1920, dans son oeuvre Le déclin de l’Occident.

C’est le problème que nous vivons sur notre planète qui rétrécit chaque jour du fait de la facilité des  communications: Le  Choc des Civilisations comme l’avait nommé Samuel P. Huntigton, qui fut d’ailleurs férocement attaqué sans que pourtant l’on daigne discuter ou argumenter avec lui.

Pourquoi cette fureur, voir cette rage? Tout simplemnt parce que Huntington démolissait et niait le mythe fondateur et fondamental de la civilisation occidentale, à savoir l’UNIVERSALITÉ de ses principes, de ses valeurs, de ses dogmes : ce en quoi nous croyons, nous hommes blancs occidentaux,  est universel, c’est ce en quoi le monde entier devrait croire, devrait avoir pour valeurs, devrait obéir aux mêmes dogmes.

Pensez tout simplement à la déclaration UNIVERSELLE des droits de l’Homme… Notez en passant que la moitié de l’humanité, les femmes, n’y sont même pas évoquées. Cette Déclaration universelle des droits de l’Homme est en fait un colonialisme culturel sans pareil. Imaginez que les Mongols de Bayanhongor ou les cannibales Baruya de Papouasie aient rédigé un semblable texte UNIVERSEL avec leurs valeurs, leurs principes de vie, leur culture…Je doute qu’il nous conviendrait…

Je ne suis pas partisan de la relativité des cultures, c’est à dire de proclamer que toutes les cultures se valent et que nous, Occidentaux, ne pourrions nous prévaloir d’une supériorité quelconque.

Je crois que toutes les cultures ne se valent pas, qu’il existe au moins UN critère qui me permet de les classer par ordre de valeur: Le degré de liberté des individus qui vivent au sein de cette culture. La fillette sacrifiée n’a pas eu voix au chapître!

Je suis prêt à reconnaitre que ce critère est très relatif, qu’il privilégie la liberté de l’individu (notion occidentale) par rapport à la solidarité du groupe ou aux « commandements divins ». Je suis d’accord et j’admets que je ne puis m’abstraire vraiment de mon conditionnement social et culturel occidental qui fait que je privilégie ce critère de liberté individuelle. C’est ainsi et je l’accepte totalement.

Venons-en maintenant au coeur du débat: quid des autres peuples, des autres conditionnements sociaux-culturels, des autres principes, des autres valeurs?

Je veux proposer deux réponses, selon que je vais dans le pays de l’autre ou selon que  l’autre vient dans mon pays.

1) Lorsque je vais chez l’autre, la règle est simple : je respecte ses valeurs et ses coutumes. Cela ne veut pas dire que je vais manger respectueusement la fillette de mon hôte mais que venant dans un monde inconnu, je vais me renseigner, je vais demander à mon hôte quel type de viande il m’offre, que ma religion m’interdit de manger du porc ou de la chair humaine… Je risque peut-être de l’offenser mais j’ai le droit à MA culture, SANS ESSAYER de l’imposer à l’autre. Je puis lui dire que, dans mon pays, jamais nous ne tuerions nos enfants pour honorer un visiteur mais que ce sont nos us et coutumes. Je ne me permettrais pas de le juger moralement sous pretexte qu’il vit dans une autre culture que la mienne. Je vais ESSAYER de lui transmettre MES valeurs mais en respectant les siennes. Cette attitude est d’ailleurs très semblable à ce que je pratique quotidiennement dans mon travail en tant que psychotherapeute.

2) Lorsque l’autre vient chez moi, J’EXIGE qu’il respecte MES valeurs, MES coutumes, MES croyances. Qu´il les respecte et les vive. Sinon il doit partir.

Et c’est là que commencent les difficultés de l’humaniste colonial. Je l’appelle ainsi car la prétention de déclarer son humanisme UNIVERSEL est de fait une tentative de colonisation culturelle des autres peuples. C’est étendre et imposer la vision occidentale aux bouddhistes, aux musulmans, aux taoistes, aux arborigènes d’Australie, aux indouistes, aux esquimaux, aux indiens d’Amerique,aux cannibales de Papouasie, bref à tous les non-Occidentaux.

Mais la vraie contradiction est la suivante: Si mon humanisme est UNIVERSEL, je me dois de l’appliquer aussi à celui qui vient chez moi et accepter qu’il veuille continuer à vivre SES valeurs, SES lois, SES croyances. Je ne peux pas lui imposer les miennes car selon mon Humanisme universel il a autant de droits que moi à vivre SA culture et SA religion. Si pour l’humanisme universel toutes les cultures humaines se valent, au nom de quoi exigerais-je qu’il s’adapte à ma facon de vivre?

Je dois lui faire de la place dans ma maison, lui donner des chambres suffisantes pour sa famille nombreuse, quitte à ce qu’il déclenche un incendie pour avoir allumé un feu dans sa chambre à coucher.

Toutes les civilisations ont toujours fait appliquer rigoureusement et parfois brutalement leurs lois (à Rome, fais comme les Romains).

Seule la civilisation humaniste occidentale ne le fait pas car elle est la seule à vouloir être UNIVERSELLE, donc à accorder à l’étranger les mêmes droits fondamentaux, quitte à ce que celui-ci en abuse sans pour cela se soucier de ses devoirs.

C’est très exactement le problème que nous avons avec l’islam en Europe: Une juge allemande libère un accusé musulman qui égorgea sa soeur car « les crimes d’honneur (quelle horreur que de les appeler ainsi) font partie de sa culture islamique“ »…Des foules musulmanes prient dans les rues , bloquant toute circulation, au nom du droit occidental à la liberté d’exercer sa religion…Des tribunaux islamiques appliquent la Sharia qui est radicalement contraire à nos lois et incompatible avec elles…Des musulmanes se promènent complètement voilées, ne laissant qu’une fente pour les yeux, car elles ont « le droit de s’habiller comme elles le veulent »…Des policiers, des secouristes, des pompiers évitent les quartiers islamisés pour ne pas « provoquer « ceux qui y habitent et se faire caillasser…Des tribunaux sont occupés à plein temps pour des accusations d’islamophobie par des avocats musulmans payés par l’Arabie Saoudite ou le Quatar, au nom de la liberté d’expression…

Bref notre universalisme nous a conduit à accepter ce qui nous détruit de l’intérieur. Nos corps biologiques se conduisent bien plus intelligemment que nous et se défendent contre toute intrusion étrangère qui nuirait à notre intégrité physique.

Rome dans sa dernière phase impériale fut détruite de l’intérieur par la citoyenneté accordée à des pes peuples barbares ayant d’autres croyances, d’autres valeurs, d’autres cultures.

Christophe Yarisset écrit dans Facebook le 18 Janvier 2017:“Les lois francaises sont faites pour un peuple civilisé. Elles ne sont pas faites pour faire face à la rage et à la haine islamique. Personne au moment de la rédaction de ces lois ne pensait se retrouver un jour avec 10% de séditionnistes haineux prêts à tout pour détruire la France“. Et nous constatons la même chose en Allemagne, en Suède, en Angleterre, en Hollande et même en Suisse…

Je résume:

 – Notre croyance en des valeurs universelles est colonialiste et détruit notre particularité culturelle, religieuse, nationale.

– Les croyances de l’autre étant aussi légitimes que les miennes, au nom de quoi lui interdirais-je de les vivre sur mon sol?

– Napoléon avait su résoudre ce paradoxe en disant à propos des juifs de France:“Tout en tant qu’individu, rien en tant que nation“. Nous pourrions dire de même aujourd’hui: « Tous les droits ET les devoirs pour le musulman, rien pour l’islam“

Oswald Spengler avait raison lorsqu’il écrivait que la relativité culturelle (toutes les cultures se valent) est le signe flagrant de la décadence et du déclin d’une société, le signe avant-coureur de sa disparition de la scène de l’histoire. À NOUS DE DÉCIDER DU CONTRAIRE! Je me fiche de savoir si toutes les cultures se valent ou non. Je veux garder MA culture, MON cadre de vie, MES valeurs, MES principes et J’EXIGE de tous ceux qui vivent sur mon sol qu’ils les respectent et les vivent

P.S:: Pour mes amis israéliens:  Ceci vaut aussi pour les Arabes israéliens: Vous avez des droits en tant qu’individus, vous n’avez aucun droit en tant que « palestinien ». Vous avez par contre des devoirs envers Israel : Allegeance envers l’Etat d’Israel, défense et protection de l’Etat dÍsrael et de ses habitants. L’attitude d’une Haneen Zoabi devrait l’exclure immédiatement d’Israel. Mais les Israeliens font la même erreur que les européens et accordent tous les droits à ceux qui veulent les détruire. Seriez-vous également atteints du syndrome de l’humanisme occidental?

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Articles du même thême

19 thoughts on “Pour vous honorer, votre hôte vous a offert un festin, le coeur de sa fille de 7 ans

  1. BUTTERWORTH

    il suffit de NE PAS APPLIQUER LES DROITS DE L HOMME concus par les occidentaux a ceux n en voulant pas vous voulez la charia,??? plus de droits leNAZISME etant interdit par ex POURTANT IL Y AVAIT DES NAZIS MODERES ET DES NAZIS RADICALISES COMME LES MUSULMANS de meme pour les cannibales des moderes et des radicalises

    1. MaximeMaxime

      On a dans la Constitution un principe de réciprocité qui n’est pas assez exploité, si l’on tient compte du fait que l’appartenance à la Oumma est considérée comme une supra-nationalité. On pourrait tout à fait en tirer des conclusions dans le domaine des peines et de la procédure notamment, et dès qu’il est question des droits de l’homme plus généralement, puisque la charia est aux antipodes des droits de l’homme.

  2. Machinchose

    Edmond m’ a rappelé une fort sympathique coutume Inuit que vécut notre Paul Emile Victor en sa jeunesse arctique

    le maitre d’ igloo suivait la coutume d’ offrir sa femme a l’ étranger de passage, a l’ hôte, tout a fait naturellement pour l’ honorer…comme chez nous tu offres un repas, un apéro, une « goutte » ….
    notre PEV, pas embarrassé y laissera une descendance…

    bon, maintenant , tu peux me dire que baiser avec une chose aux cheveux enduits de graisse de phoque, et sentant le haddock resté hors de frigo pendant un mois……faut pouvoir !

  3. lucide

    TOUT EST ADMIRABLEMENT DIT ou presque.
    Nous avons oublié que s’il existe des islamo-collabos- faux humanistes qui pourraient nous mener au péril,

    il existe une classe, la classe la plus dangereuse que j’ai connue pour un pays.
    Et que l’on nomme la classe bobo (qui n’est pas forcément islamo-collabo) mais seulement installée dans son confort, ses petites habitudes, ses petits loisirs, son attachement à l’humanisme (qui ne la pousserait pourtant pas à contribuer financièrement à des causes humanitaires, car elle aime trop les plaisirs que procure l’argent)

    Elle est dangereuse parce qu’elle ne s’implique ni d’un côté ni de l’autre. L’essentiel est la sauvegarde de son petit ou grand confort et de ce fait elle LAISSERAIT CEUX POUR QUI ELLE A VOTE, ACCEPTER TOUS LES COMPROMIS.

    Qu’il s’agisse de patriotes, ou islamo-collabos, ces deux courants savent ce qu’ils veulent. Et l’affrontement se fait de manière ouverte.

    MAIS LE PIRE DES ENNEMIS est cette classe indifférente, soucieuse de ses petits bonheurs quotidiens. Qui ne voudra jamais croire qu’elle met ses enfants en danger par cette indifférence.

    D’ailleurs, lorsqu’on fournit des renseignements sur la situation et avec preuves à l’appui, en disant à ces personnes de transmettre ces informations écrites à leurs enfants : ELLES NE LE FONT PAS.

    Elles ne sont pas dans le déni, non! Elles sont dans  » laisse moi dans mes petites jouissances ». Ce qui est pire.

    Comme cette classe représente une masse de millions de personnes, la seule possibilité de faire fonctionner leurs méninges et un jour peut-être « leur coeur » est de glisser INLASSABLEMENT DANS LEURS BOITES AUX LETTRES, les articles les plus clairs et les plus percutants pour que les FAITS, entrent dans leur cervelle.

    BEAUCOUP DE TRAVAIL EN PERSPECTIVE mais nous en aurons le courage.

  4. Tapis rouge

    Histoire racontée par un jésuite . Après avoir évangélisé tout le monde dans une île , il décida de partir ailleurs . Il s’était pris d’affection pour un petit noir qui était sur l’île . Ils firent la fête tard dans le soir et au matin notre jésuite dit au revoir à tout le monde .
    Ne voyant pas son petit noir il demanda qu’on le fasse venir , mais on lui répondit qu’il avait été mangé la veille au cours du dîner .
    Il avait bien évangélisé ( mais pas déradicalisé ) les gens de cette île :  » Les Jésuites  » .

  5. Laurent P.Laurent P.

    La supériorité d’une culture, ou plutôt d’un « mode d’emploi de l’existence », ne peut se mesurer que selon l’étalon de son ENVIRONNEMENT.
    La culture des indiens d’Amazonie est SUPERIEURE à toute autre culture, y compris la culture occidentale, quand on se trouve dans la forêt d’Amazonie…
    Vous pouvez, en tant qu’espèce, survivre des milliers d’années dans cette forêt en partant de RIEN grâce à la culture des indiens d’Amazonie.
    Idem pour un esquimau au pôle nord.
    Parachutez un indien d’Amazonie au pôle nord et un esquimau en Amazonie : ils meurent en quelques heures ou jours : leur civilisation est inadaptée à leur environnement.
    Et si vous êtes victime d’une panne d’avion au beau milieu de la forêt amazonienne, vous serez inapte à la survie malgré vos connaissances occidentales.
    Le souci c’est sur les frontières…
    L’occidental déboise et construit ses villes, les indiens d’Amazonie reculent car ils n’ont plus la forêt, leur environnement, où survivre.
    Le musulman pille, incendie, détruit, extermine, car son environnement c’est le désert. Pour survivre il lui faut du désert clairsemé d’oasis, alors il tente de créer cet environnement.
    Et dans le phénomène d’expansion de proche en proche, ce qui se nomme les invasions, les musulmans peuvent facilement se propager si le terrain qu’ils envahissent est facile à rapidement désertifier.
    Ce fut le cas de l’Afrique du nord, ce n’est pas le cas de l’Europe.
    Raison pour laquelle ils peuvent faire de grands dégâts, ont pu rester 800 ans en Andalousie quasi-désertique mais n’ont jamais pu s’implanter durablement au delà des Pyrénées.
    Ce qui n’est pas une raison pour actuellement les laisser faire : nous DEVONS démigrer les musulmans pour éviter les gros dégâts qu’ils nous font et continueront inévitablement à nous faire dans leurs tentatives de désertifier l’Europe en faisant le vide autour d’eux.

  6. NICOLAS F

    Un pays qui n’ a pas de valeurs en commun -et les nôtres comme vous l’expliquez brillament sont des valeurs universelles tout à fait valables basées sur la liberté – est destiné à exploser,à partir en c…. comme on dit .
    A ne plus exister.
    Qui ramassera le miettes ,les cendres?
    Un dingue assoiffé de pouvoir?
    UN dingue tout court?
    Qui n’a plus soif de rien ni faim , alors ce sera un robot.
    La France autodétruite avec un robot pour imperator.
    C’est à ça que le planning de Macron et sa bande va servir.
    On est dans un délire psychiatrique.
    Avec tous ces malades qui ont gouverné le monde (on connait la longue liste) ,pourquoi voulez- vous que ça change? Le pouvoir rend fou et seuls les fous aiment le pouvoir.Alors,le démocratie,le peuple,les gens ,les humains,vous pensez, ils s’en f….complètement.
    Et la liberté encore plus. Et quand la liberté s’en va,l’islam arrive .

  7. iarivo

    La Civilisation occidentale est UNIVERSELLE parce qu’elle est la résultante, l’héritage, la communion d’une multitude d’autres civilisation (sumérienne, babylonienne, égyptienne, hellénique, phénicienne, crétoises, romaines, hellénistique, bouddhiste, chrétienne, juive, animiste, islam, maya, inca, shintoïste, athéisme, épicurien, colonialisme, fascisme, nazisme, …, etc., etc., etc.) à différents niveaux et au fil des expériences et du vécu (en bien ou/et en mal)

    Il n’est pas nécessaire de savoir si une civilisation est supérieure ou non à une autre, mais d’identifier et de faire appliquer réciproquement des valeurs communes qui seront alors qualifiées d’universelles.

    J’avancerais une valeur parmi tant d’autres :
    – le « respect » total de l’autre, d’autrui, de tous êtres humains dans toutes ses dimensions, au-delà de sa culture, de sa race, de ses croyances, de son genre, etc.

    Cette valeur là doit être appliquée de gré ou de force (l’éducation, la loi, …, au pire par la contrainte) à toute personne vivant en communauté (en société composé au moins de deux individus)

    Le respect choisi comme valeur universelle implique et impose d’office d’autres valeurs sous-jacentes comme celles des libertés fondamentales, de l’individu comme l’élément primordial, central, le plus important au sein d’une société, etc.

    RESPECT n’a absolument rien à voir avec tolérance qui n’est que son contraire, de la pure hypocrisie.

    Tolérance = accepter l’autre à contre cœur.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      attention nous devons beaucoup aux Grecs ( et donc aux Sumériens ) et aux Romains, ainsi qu’à la religion chrétienne mais nous ne devons strictement rien à l’islam, nou sne sommes pas une terre d’islam, pas plus qu’aux Mayas, Incas etc.

  8. iarivo

    Nous-mêmes, à nos origines, nous avons été aussi « sauvages » que ceux que nous pointons du doigt aujourd’hui, mais nous avons évolué depuis (la Civilisation occidentale en est la résultante).

    Si nous avons pu évoluer ainsi, tout le monde peut également évoluer.

    Nous devons donc acompagner cette évolution et non pas s’enfermer sur nous mêmes qui ne pourra qu’être auto-destructif.

    Il y a bien aujourd’hui, mais aussi dans le passé et pour les années à venir, des musulmans, croyants ou non, pratiquant ou non, athées ou agnostiques, etc., qui se battent au risque de leur vie pour humaniser leur propre communauté.

    Nous devons les accompagner et les soutenir au lieu de pratiquer la politique de l’autruche.

    1. frejusien

      Tu n’as donc pas compris que lislam est une doctrine figée dans le passé, qu’elle n’évoluera jamais, et qu’elle cherche à imposer ses lois ante-moyennageuses,
      Bien sûr, il y a qq musulmans qui désirent évoluer, encore heureux, mais lislam s’y oppose violemment,
      donc , pour nous la protection est la première mesure à prendre

  9. Caughnawaga

    Notre technologie devrait être haram. Tu aimes pas notre culture, tu touches pas à ma technologie, elle découle de ma civilisation.

    Je l’ai peut-être dit mais c toujours actuel. Y a des muzzs qui me disent ah ce que vous avez fait aux Natifs (amérindiens c eux qui veulent être appelé Natifs). Je leur réponds que je suis une descendante mohawk et que j’aime bien le confort occidental. Et que si je suivais mes traditions, je les scalperais, je mâcherais leurs intestins pour m’en faire des raquettes, je les ferais bouillir dans mon chaudron à missionnaire et je mangerais leurs coeurs pour avoir leur courage. C bizarre ils ne me répondent plus.

  10. Anne Lauwaert

    Expliquez-moi ceci : grosso modo les humains son apparus vers la même époque un peu partout sur la planète – pour quelle raison aujourd’hui y a-t-il des groupes qui ont évolué pour produire des danses tribales au son des tamtam et d’autres groupes ont évolué pour produire du théâtre NO et d’autres groupes les ballets du Bolchoï et d’autres groupes l’opéra de Paris ? au départ nous sommes tous partis de la même origine mais nous sommes si différents à l’arrivée d’aujourd’hui – pourquoi ?

  11. xrayzoulou

    Nous avons été envahis par des hordes barbares, mais les gaulois ont su résister. les Romains nous ont apporté une certaine technique et une façon de vivre plus « moderne ». Le christianisme nous a apporté l’Evangile et la loi de DIEU, loi d’amour et de paix…
    L’islam ne nous a rien apporté que la barbarie et toutes sortes de saloperies. Ils profitent de nos technologies et de tous le confort de la vie moderne mais ont été incapables de créer quoi que ce soit, et ils veulent nous imposer, chez nous, leur mode de vie, leurs us et coutumes : Nous n’en voulons pas. Donc ces gens (pas tous heureusement, car il y en a qui valent d’être connus et reconnus), si ils ne veulent pas se soumettre à notre mode de vie doivent partir !

  12. Charles Michel Montessuis

    Texte très pertinent, merci. Il y a en effet une valeur universelle, en tous temps, en toutes sociétés, que l’on comprend quand la conscience évolue et qui est de s’abstenir de causer du tort à quelconque créature. Elle va de pair avec la concentration et la maitrise de l’esprit. Elle apporte clarté et discernement et c’est seulement dans cet état de conscience que des personnes venant de cultures très diverses peuvent se rencontrer.

  13. frejusien

    Très bon résumé, ce n’est qu’à partir d’un certain niveau de conscience que des humains issus de toutes les cultures peuvent se comprendre

Comments are closed.