La majorité des « mineurs isolés étrangers » seraient majeurs, mais ils refusent la prise d’empreintes


La majorité des « mineurs isolés étrangers » seraient majeurs, mais ils refusent la prise d’empreintes

Scandale d’Etat étouffé !

Un rapport d’information du Sénat du 28 juin 2017 établit qu’une majorité de ce que l’on nomme des Mineurs Non Accompagnés, ou administrativement dénommés, des Mineurs Isolés Etrangers ( MIE) seraient en réalité majeurs.

La France est prisonnière de ses traités, de son droit, de son administration, avec cette perte de souveraineté orchestrée par nos présidents passés et présents.

Le nombre de clandestins mineurs pris en charge par l’aide à l’enfance devrait passer de 13 000 fin 2016 à 25 000 d’ici à la fin 2017.

https://www.google.fr/amp/s/www.la-croix.com/amp/1200860994

Il s’agit d’une véritable bombe à retardement sociale et sociétale !

Le Gouvernement sera dans l’incapacité de tenir ses engagements en matière d’éloignements forcés.

Je ne parle même pas de l’abandon des missions régaliennes qui lui incombent, et dont il se défausse sur les collectivités locales pour masquer son  incurie.

Un article de Breizh-info résume très bien la situation… Dans les faits, cela signifie que des milliers d’individus sont pris en charge financièrement par la collectivité (en l’occurrence le Département) et protégés (inexpulsables), alors qu’ils ne devraient pas l’être :

https://www.breizh-info.com/2017/10/16/79438/immigration-majorite-de-mineurs-non-accompagnes-realite-majeurs

Ce rapport parlementaire qui contient pas moins de 30 propositions, ne mentionne nullement le placement de ces dits MIE en familles d’accueil.

C’est pourtant ce qui est prévu et innové en Ardèche pour 120 clandestins :

https://www.google.fr/amp/s/www.francebleu.fr/amp/infos/societe/le-conseil-departemental-de-l-ardeche-recherche-des-familles-pour-accueillir-de-jeunes-migrants-1510947225

Le placement dans des familles d’accueil ardéchoises comme au niveau national, est tout simplement dangereux, je dirais même irresponsable, ne serait-ce que pour la sécurité personnelle de chaque famille accueillante.

D’autant plus irresponsable que personne ne connaît réellement l’intention de ces  » MIE » sur notre sol, pas plus d’ailleurs que sur l’examen de leur mental.

Sans compter le coût journalier de 14€/jour par MIE soit 5.110 €/an et qui coûtera 613.200 €/an aux Ardéchois pour les 120 MIE pris en charge par leur  département.

Ce département, je le rappelle, a la plus grande difficulté à boucler le financement du RSA qui entre également dans son domaine de compétence. Il faudra donc trouver l’argent pour financer cette nouvelle gabegie d’argent du contribuable… Et nous savons très bien qui va payer les pots cassés !

Comment peut-on confier à une association, la responsabilité, le placement, le devoir de contrôle, et de vérification en lieu et place de l’Etat ?

En l’occurrence, il s’agit de l’association Pluriels, dont le président est Pascal Mathieu.

Le Président du département Ardèche, Laurent Ughetto va être interpellé de manière officielle sur cette décision prise sans aucune concertation.

De manière générale, où en est le contrôle des liens du mineur et de l’adulte lors de l’établissement du visa pour le placement en famille d’accueil ?

La question de l’entrée sur le territoire ne se pose a priori que pour les mineurs isolés étrangers en zone d’attente. Comme pour les adultes, les conditions d’entrée imposent qu’un mineur puisse présenter un passeport et un visa.

Si le mineur ne remplit pas ces conditions, il ne pourra donc accéder au territoire et sera maintenu en zone d’attente !

Pour rappel de constat de la réalité de minorité : « – La preuve par les « papiers »

La première preuve de la minorité  résulte de la détention de documents d’identité  et en particulier d’un acte d’état civil.

L’article 47 du Code civil dispose que « tout acte de l’état civil des Français et des étrangers fait en pays étranger et rédigé dans les formes usitées dans ce pays fait foi, sauf si d’autres actes ou pièces détenus, des données extérieures ou des éléments tirés de l’acte lui-même établissent, le cas échéant après toutes vérifications utiles, que cet acte est irrégulier, falsifié ou que les faits qui y sont déclarés ne correspondent pas à la réalité́ ».

Les documents d’état civil présentés par un mineur isolé étranger, s’ils ne constituent pas manifestement des faux, doivent être pris en compte pour déterminer son âge.

Ce principe est soumis à la fiabilité et à l’organisation d’un service d’état civil dans le pays d’origine. On peut donc concrètement en douter ! Mais est-on également certain de son pays d’origine ?

De surcroît, aucune vérification sérieuse n’est mise en place pour légitimer le classement de ces clandestins en « mineurs ».

Un article sur Boulevard Voltaire résume très clairement l’hypocrisie ambiante et nationale en ces termes :

« Le migrant est un être sensible. Pour le Conseil de l’Europe, la procédure visant à déterminer l’âge de celui qui affirme être mineur « ne doit pas être imposée », car elle peut être « effrayante et déstabilisante pour un enfant ». Un examen dentaire, une radiographie ou un test de maturité sexuelle traumatisent l’enfant de 28 ans, c’est connu… http://www.bvoltaire.fr/migrants-mineurs-linvitation-mensonge/

La procédure d’évaluation de l’âge est même contestée par certaines associations.

Le comité national consultatif d’éthique pour les sciences de la vie et de la santé, dans son avis du 23 juin 2005, a considéré́ que les techniques médicales utilisées aux fins de fixation de l’âge étaient inadaptées.

L’Académie nationale de médecine, dans son rapport du 16 janvier 2007, affirme que la méthode de Greulich et Pyle ne permet pas de distinction nette entre seize et dix-huit ans et recommande la double lecture par un radio-pédiatre et un endocrino-pédiatre.

La réalité est là, et en exemple sur la Loire-Atlantique : En cinq ans, le nombre de mineurs étrangers isolés a été multiplié par 12 !

« Les mesures de transfert prises sur le fondement des accords de Dublin connaissent de graves difficultés, tant au niveau européen qu’au niveau national.» Ainsi, «seuls 23 % des franchissements irréguliers d’une frontière extérieure de  l’Union font* l’objet d’un prélèvement d’empreintes digitales.»

Il faut savoir que 62% des clandestins refusent la prise d’empreintes !

Nous devons dénoncer ce scandale d’état étouffé volontairement par l’élite dirigeante, et la complicité servile de l’élite locale…

Je vous tiendrai également informés des suites données à la mise en place des familles d’accueil de clandestins.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Alain Barnier

Président du groupe Viviers Bleu Marine Conseiller municipal vivarois


11 thoughts on “La majorité des « mineurs isolés étrangers » seraient majeurs, mais ils refusent la prise d’empreintes

  1. Laurent P.Laurent P.

    Alain, c’est très bien ce que vous allez faire là.
    Je me permet de vous rappeler amicalement une suggestion que vous aviez validée mais dont vous ne donnez aucune nouvelle : distribuer, en conseil municipal, à TOUS les participants, le livre « les assassins obéissent au coran » en leur disant à chacun, les yeux dans les yeux et devant tous les autres : « vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas ».
    Puis en faire un compte rendu ici sur RR afin que toutes ces personnes soient définitivement mises devant leurs responsabilités et qu’elles ne puissent pas les fuir plus tard.

    1. Alain BARNIER

      Cher Laurent P,

      Je me rappelle très bien la réponse que je vous ai donné, et cette dernière est toujours d’actualité !

      Mais, en toute franchise, cette initiative a un coût non négligeable, et le financement pour l’achat est en cours…

      Sachant qu’en tant que conseiller municipal au sein d’un conseil de 27 membres, sachant qu’en tant que conseiller communautaire au sein de 36 membres également, cela représente 63 exemplaires à 12 euros chacun soit une enveloppe financière de 756 euros.

      Si des bonnes volontés veulent aider au financement de cette action, je suis bien évidemment preneur pour la mettre en place au plus vite !

      Vous pouvez me contacter sur notre adresse courriel : sauvonsnotrepays07@gmail.com

      Salutations toutes dévouées,

      Alain Barnier

      1. Christine TasinChristine Tasin

        Tu as raison Alain ce n’est pas possible, tout simplement.Même si on fait un prix d’achat de groupe à 6 euros (impossible de descendre plus bas ) ça fait encore, pour le conseil municipal 27X6 soit 162 euros. Il faut de toutes manières laisser tomber les conseillers communautaires et réserver cela aux conseillers municipaux, ou alors à ceux qu’on a une chance d’interpeller, voire de convaincre…

        1. GAVIVA

          La plupart finiraient au feu ou a la poubelle, ça fait cher pour instruire des gens qui ne veulent de toutes façons RIEN SAVOIR. Ne rien voir, ne rien savoir, ne rien apprendre permet de ne pas se remettre en question. Typique…

  2. Pierre Gouverneur

    La France état de Droit de plus en plus pour les immigrés illégaux, de moins en moins pour ses citoyens …

  3. Machinchose

    « mais ils refusent la prise d’empreintes!

    mort de rire!! 😆

    moi qui ai vécu parmi eux, aprés « leurs » indépendances, je connais l’ antidote

    simple: tu coupes le pouce du récalcitrant d’ un coup de hachette, l’ index pareil
    tu prends les empreintes et tu lui rends ses deux deux doigts, il pourra toujours les sucer, (ça ne servira strictement a rien, bien sur) mais….ça se sait trés vite au dixième que tu relaches dans la nature, ils viendront de leur plein gré pour etre empreintisés

    ces primitifs ne connaissent qu une seule chose! la loi du Talion et la valeur de l’ exemple

    alors t’ imagine leurs barres de rire quand on leur cause comme a ces civilisés

    regardez par exemple: a un feu, les seeuls a traverser pendant que le feu est vert: toujours les mêmes

    a un passage clouté, les seuls a ne pas s’ en servir et a traverser n’ importe ou et n’ importe comment: toujours les mêmes
    ceux qui tentent de te passer devant le nez dans une file d’ attente: encore eux
    ceux qui couinent parce que tu ne veux pas leur céder la place: les mêmes…ceux qui te menacent: pareil….
    ceux qui ont élu TATI magasin des cadeaux du bled, ceux qui ont innondé Belleville, ceux qui t’ assoment , en bagnole, toutes fenêtre ouvertes avec leurs mélopées sirupeuses….

    et ils sont tout étonnés de voir qu on en a ras le bol d’ eux…que nous aimerions tant , enfin, nous retrouver « entre nous » en disant: pardon madame, merci monsieur, je vous en prie, il n’ y a pas de quoi, aprés vous….la civilisation ni maghrébine ni sub-saharienne

    et puisqu ils en sont incapables, hé bien, fatalement ils devront partir

    ce sera eux ou nous

    ensemble c’ est IMPOSSIBLE ….

  4. NICOLAS F

    Ici en Ille et Villaine,le conseil départemental a fait un appel d’offre pour un projet innovant d’accueil pour les mineurs isolés et jeunes adultes (paf,comme ça on ne fait pas de tesT )
    Et vous savez qui a répondu à cet appel d’offre?Uniquement les structures classiques de foyers (les foyers,quoi).
    Et encore,l’appel d’offre devait être bouclé en Septembre mais « ils n’ont pas tous répondu (ça ne se bouscule pas au portillon) et on ne sait pas très bien comment ça va se passer (en clair,ça rechigne et ils n’ont pas d’idée).
    Tu parles d’une innovation!
    Résultat des courses ,une bande de voyous suppléméntaire dans les rue de Rennes,drogués,ivrognes,violeurs et à rien foutre à vie.
    Toujours la seule et unique méthode du gouvernement Macron:on vous les envoie et démerdez- vous.
    Jusqu’à quand,dis jusqu’à quand,Macron ,abuseras- tu de notre patience?

  5. xrayzoulou

    Microbe, maintenant ça suffit ou tu réagis comme un homme et pas comme une lopette ou tu fous le camp. La France est assez dans la merde, pas besoin d’un mec comme toi pour que nous tombions plus bas.

  6. BUTTERWORTH

    articles web sur ce sujet EN SUISSE ALLEMAGNE SUEDE CANADA mineurs se faisant passer pour des majeurs il existe un nouveau systeme d evaluation de l age et voir canada adultes mis dans des colleges ou lycees et problemes en famille d acceuil vols viols meurtres commun

  7. Lesage

    En 2017 ils ne sont pas foutus de déterminer l’âge exacte d’un individu? foutaises, ça doit les arranger que ces étrangers isolés soient des « mineurs de 17 ans » alors qu’ils ont au bas mot 25/26 ans voir plus! ça les protège pour tout, viol, vol, meurtres…..
    Où elle est la douce France de Trenet?

Comments are closed.