J’étais au Bataclan : la psy qui « aidait » les victimes était musulmane, le mot islam interdit


J’étais au Bataclan : la psy qui « aidait » les victimes était musulmane, le mot islam interdit

Bataclan, deux ans Déjà

En ce jour anniversaire, je prends la plume à la mémoire des victimes et des blessés des attentats du 13 novembre 2015 à Paris. Deux ans après ces tragiques évènements, c’est une triste commémoration que nous célébrons ce jour, une tristesse qui se mêle à de la colère face au laxisme de nos dirigeants politiques qui n’ont pas pris les mesures qui s’imposaient pour répondre à ces actes terroristes.

Domiciliée pendant dix ans dans l’immeuble de l’administration du Bataclan, juste à côté de la salle de concerts, j’ai été confrontée à des personnes décédées le soir du 13 novembre 2015 et à de véritables scènes de chaos sur nos trottoirs. Les terroristes avaient garé leur voiture au pied de notre immeuble avant de tirer sur la foule à la terrasse du café du Bataclan et de s’engouffrer dans la salle de concerts armés de kalachnikovs.

Au lendemain de ce drame, nos espoirs se sont tournés vers la classe politique, espérant de la fermeté et un sursaut de nos élites qui ne sont jamais venus.

Des médias filtrant les témoignages

Notre première déception est apparue avec l’attitude des médias et des nombreux journalistes qui se pressaient devant le Bataclan. Seuls les passants et les voisins du quartier qui tenaient un discours politiquement corrects retenaient l’attention des journalistes. A l’inverse, tous les témoignages dénonçant le caractère islamique de cet attentat étaient rejetés par les médias, témoignages qui provenaient pourtant de témoins directs du drame ou de proches de victimes. C’est à partir de ce moment que j’ai rendu mon poste de télévision, ne voulant plus payer une redevance audiovisuelle pour financer les mensonges et les manipulations médiatiques.

Des groupes de parole gérés par une psy musulmane

Au sein de notre association de victimes, nous étions réunis en groupes de parole pour évoquer nos traumatismes après les attentats. A notre grand étonnement, la psychologue désignée par l’association pour animer ces groupes de parole était de confession musulmane et il fut impossible de prononcer le mot « islam » au cours de nos échanges. Dans ces conditions, comment réparer un traumatisme s’il est interdit de nommer l’ennemi qui vous a meurtri et qui a tué vos amis ? Notre surprise fut également de taille lorsque Mme Juliette Méadel, alors Secrétaire d’Etat chargée de l’aide aux victimes, donna des instructions aux associations de victimes afin que leurs membres ne votent pas pour Marine Le Pen lors des élections présidentielles de 2017. De quel droit, le vote des victimes pouvait-il être confisqué de la sorte par une représentante de l’Etat, de surcroît chargée du suivi de nos dossiers, alors que nous souhaitions élire librement le meilleur candidat pour répondre à la barbarie islamique qui frappe notre pays ?

Et la mosquée Omar, à côté du Bataclan, toujours pas fermée

Concernant les mosquées, le gouvernement n’a pas tenu ses promesses et a refusé de fermer les mosquées salafistes sur tout le territoire. A titre d’exemple, nous pouvons citer la mosquée Omar située à une centaine de mètres du Bataclan et qui est un haut lieu de l’islam radical à Paris. De nombreux protagonistes des attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Casher ont fréquenté cette mosquée, notamment Farid Benyettou, le mentor des frères Kaouachi ainsi que des fidèles qui ont protégé la femme d’Amédy Coulibaly. Une filière djihadiste a été démantelée au sein de cette mosquée et plusieurs imams ont été condamnés pour prêches antisémites. Au lendemain de l’attentat du Bataclan, les responsables de la mosquée Omar se sont contentés d’afficher une grande banderole « Pas en Mon Nom » sur les murs du lieu de culte et ils n’ont pas été inquiétés par le gouvernement. Des personnalités politiques comme François Vauglin, Maire du 11ème arrondissement de Paris (arrondissement dans lequel est situé le Bataclan) se rend régulièrement à la mosquée Omar pour rencontrer l’imam et les fidèles à l’occasion de fêtes religieuses.

Depuis deux ans, ils n’ont rien fait, au contraire 

L’attentat du Bataclan comme tous ceux qui frappent l’Europe n’ont pas permis de mettre un frein à l’islamisation de la France et de l’Europe. Qu’ont fait nos hommes politiques pour interdire le port du burkini au lendemain de l’attentat de Nice ? Qu’attend le Ministre de l’intérieur pour condamner les prières de rue et leurs paroles de haine envers les non musulmans ? Qu’attendent les préfets pour dénoncer les camps interdits d’accès aux blancs sur notre territoire ? En plein état d’urgence, quelles mesures ont été prises à l’égard des femmes musulmanes habillées en voile intégral et qui peuvent cacher des couteaux ou des ceintures d’explosifs sous leur tenue vestimentaire ? Enfin, pourquoi aucune mesure d’emprisonnement n’a été envisagée envers les membres de la filière « Artigat » en Ariège, une nébuleuse de terroristes dangereux dont faisaient partie Mohamed Mérah et le djihadiste Fabien Clain, celui qui depuis la Syrie, a revendiqué les attentats du Bataclan au nom de Daesh ?

Le pire ? Les djihadistes qui reviennent avec femmes et enfants…

Mais ce qui m’a conduit à écrire cet article, ce sont les dernières déclarations de nos dirigeants et de la presse sur le sort des djihadistes qui souhaitent revenir en France avec leurs femmes et leurs enfants. Au lieu de poser un principe d’interdiction pour le retour de ces combattants ou de les emprisonner pour intelligence avec l’ennemi, nos élites considèrent qu’il faut prévoir des mesures alternatives avec un traitement des dossiers au cas par cas. La France propose d’accueillir ces djihadistes avec des stages de déradicalisation pour permettre leur désembrigadement et leur réinsertion au sein de la société française. Le dispositif prévoit également l’aide d’associations en collaboration étroite et quotidienne avec les services sociaux au profit des djihadistes et de leurs familles.

Doit-on rappeler que ces soldats de Daesh sont les commanditaires de l’attentat du Bataclan et qu’ils ont sur les mains le sang des 130 victimes du 13 novembre 2015 ?

La France va donc accueillir sur son territoire des ennemis de notre République, des assassins qui ont servi l’idéologie criminelle de l’Etat Islamique. Pour quelles raisons nos dirigeants n’ont-ils pas consulté préalablement les survivants et les proches des victimes des attentats avant de se prononcer sur le sort de ces djihadistes ? Faudra t-il verser des allocations familiales à ces familles avec l’argent du contribuable français, notamment avec l’argent des proches des victimes du Bataclan qui payent leurs impôts comme chaque citoyen français ? Est-on réellement à l’abri d’un nouvel attentat sanglant par ces djihadistes de retour en France ? Autant de questions restées en suspens et pour lesquelles nos hommes politiques n’apportent aucune réponse. Ce qui est certain, c’est que chaque djihadiste qui foulera le sol français est une insulte à la mémoire des morts du Bataclan et de toutes les victimes des attentats islamiques commis en France.

 

 

 





22 thoughts on “J’étais au Bataclan : la psy qui « aidait » les victimes était musulmane, le mot islam interdit

  1. BRAQUE

    Attention, Madame, vous allez être vilipendé par nos chers médias aux ordres.
    Peut-être même interné en camp de réadaptation.

  2. NICOLAS F

    Aujourd’hui on a battu les records de l’hypocrisie avec les commentaires médiatiques des emissions « Souvenir ».
    J’ai noté soigneusement les termes enfilés pendant plus d’une heure par la clique distinguée de LCI :Pololony,Bachelot,l’avocat Malka pour ne pas les nommer.
    Cela fait deux ans que le Coran tue tout les jours,mais motus et bouche cousue sur le mot qui tue .
    En parlant de la CHOSE qui crée problème,je note au fur et à mesure ce qui sort de leurs bouches ,des mots toujours des mots sans nommer le bon:
    le social
    le culturel
    il faudra au moins deux génération…
    tout cela a changé de visage
    l’islamisme n’est pas l’islam
    daesh est vaincu mais ça ne va pas changer …
    c’est très alarmant que le problème se déplace en lybie-liban
    ce sont des monstres
    ça n’a rien a voir avec la religion musulmane
    il y a eu un conditionnement religieux sur les lieux du djihad
    la vision de l’islam c’est une micro-guerre de religion
    c’est au nom d’une religion
    not in my name:mon dieu est allah mais je refuse d’être embrigadé
    une partie des musulmans dans une vision littéraliste (politique) a basculé
    il faut que tous les musulmans se lèvent pour dire ce n’est pas ça notre islam
    il faut que les musulmans fassent la guerre contre l’islam obscurantiste
    ils veulent déclencher une guerre de religion
    l’uoif (Musulmans de France) est la base d’une idéologie qui devient problématique
    il n’y a pas de hierarchie comme dans notre église
    aider le forces modérées chez les musulmans pour combattre l’obscurantisme
    Et le pompon (par Polony):il faut réfléchir à comment cet événement (du 13 nov 2015) va s’intégrer à notre histoire nationale
    Et:ne pas noyer ces symboles dans la routine des commémorations.

    Et puis on montre quelques images d’une dizaine de musulmans (jeunes) qui portent une gerbe pour la marche pour la paix Place de la République.
    Un aveu fatal:nous sommes en guerre.C’est eux qui le disent.
    La guerre s’appelle la haine . Et la haine s’appelle le coran
    Alors à quand « ne pas confondre le coran et le coranisme » ?

    1. denise

      je n’ai pas regardé cette mascarade de la journée sauf ce soir, et j’ ai vu, tout de même P.Pelou , l’urgentiste être plus « radical » dans son analyse, alors que je le trouvais bien mou ! il semble avoir compris ..
      J’ai vu aussi ces jeunes musulmans, – il faut le dire, on reprochait aux musulmans de ne pas descendre dans la rue, une manifestation pas feinte mais spontanée, – et là ils étaient là ! 15 ou 20 ! venant de Belgique ! M.ALTER (orthog pas sûre ) disait qu’ils étaient courageux car en rentrant en Belgique , ils se feront lîncher ! ces jeunes n’ont pas compris qu’il n’y ait pas de français , qu’ils étaient lâches ! à ce moment là une réflexion de je sais quel intervenant est venue dire que les musulmans ne veulent pas réagir à ce qui se passe (c’est choquant ) , ils savent bien…
      Sur un autre plateau Malika Sorel a exprimé quelques vérités, notamment que rien ne change, devant un Pujadas qui s’offusquait, » il devait y avoir des intervenants en classe mais cela ne s’est pas fait, mais que ce n’est pas que le problème des enfants, mais bien aussi des parents « ..etc, et puis le problème des banlieues, de la pauvreté!! malika Sorel toujours pragmatique et pleine de bon sens a dit : » évidemment qu’il y a la pauvreté puisque les frontières n’étant pas fermées, toute la misère arrive dans ce pays » ..
      Donc « ils  » ont essayé de refaire le monde sur le plateau de Pujadas, ( avec aussi le Maire de Grigny,) en étant sincèrement désolés et en essayant de chercher des solutions, en disant « c’est maintenant qu’il faut faire quelque chose  » ( décide le Maire de Grigny !!) , sauf que nous , nous attendons depuis très longtemps !! quand on pense qu’au procès de Mérah , dans la salle d’audience , des malades ont crié « vive Mérah ! , je crois que ces intervenants peuvent toujours essayer d’intervenir ..;et là il ne s’agit pas d’enfants qui ne voulaient pas faire la minute de silence !!

  3. cliarement

    Bonjour Louise,

    je crois que Roselyne BACHELOT si c’est d’elle dont parle Nicolas F est la vice présidente de ll’Association Parlementaire pour la Coopération Euro-Arabe-APCEA, fondée en 1974, qui ont votés, à l’unanimité, les exigences des pays arabes avec notamment l’immigration que nous avons aujourd’hui ( pétrole pas cher contre immigration et islamisation de l’Europe qui se décline en :
    1- recrutement de main d’oeuvre maghrebine
    2- égalité totale entre immigrés et nationaux
    3-introduction de boniment sur l’Islam qui n’est pas une religion ( OLAF  » le grand secret de l’Islam « ) et qui ferait parti de notre culture
    4- l’apprentissage de l’arabe, exigence de l’ISESCO, sous le ministère de Najat BELKHACEM, probable agent de l’OCI )
    et dont le Belge Tilij DECLERCQ et les représentants Européens, notamment Français de l’APCEA sont totalement responsables

    Tous ces individus qui n’ont pas d’autre patrie que celle de l’argent devraient être priés de quitter leur mandat pour acte de trahison de leur pays.

    ( cf : Alain WAGNER, un document officiel annonçant la stratégie pour islamiser l’Occident sur Youtube )

    Je suis aussi triste et en colère que vous mais on se battra et on vaincra.

    1. Claude LaurentClaude Laurent

      l’islamisation de l’Histoire de France et des pays de l’UE, toutes les lois ou tolérances en faveur de la religion musulmane qui puisent dans la charia, tout cela et bien d’autres choses découlent de ce pacte de Strasbourg et de ses suites inscrites officiellement dans les textes de l’OCI ( Organisation de la Coopération arabe ).
      http://www.medias-presse.info/du-lourd-le-pacte-euro-arabe-dislamisation-de-la-france/76696/
      Article rédigé par A Wagner où il cite Le grand méfaits de Giscard et ses accolites.

  4. le correcteur

    Dans les commentaires, on lit malheureusement trop souvent le mot  » soldats  » pour désigner ces saloperies, alors qu’il ne s’agit que de vulgaires assassins, de voyous, de petites racailles feignasses tout juste bonnes à toucher les allocs . Alors ,svp, ne faites plus honneur à ces sous-merdes en parlant de  » soldats  » . Un vrai soldat se bat contre d’autres soldats armés et non pas contre des civils sans défense !!!

    1. MaximeMaxime

      L’enjeu est de savoir aussi s’ils doivent relever de tribunaux militaires.
      On lit souvent sur internet que les gens veulent que les tribunaux militaires jugent ces sanguinaires.
      Mais un tribunal militaire a pour fonction de juger des militaires devant une formation de militaires pour manquement au droit de la guerre.
      Pour qu’il y ait droit de la guerre, il faut des coutumes guerrières aux peuples qui s’affrontent.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Droit_de_la_guerre
      Or, ce n’est pas le cas avec les terroristes !
      N’est-ce pas faire trop d’honneurs aux djihadistes égorgeurs, maniant kalashnikov, camions « fous » et autres ceintures explosives, que de les envoyer devant de tels tribunaux?
      Ces derniers seront-ils plus sévères du seul fait de leur formation militaire ?
      Je pense qu’on s’égare en réclamant une formation militaire pour les juger et qu’on ferait perdre du temps à l’armée en le faisant.
      On pourrait en revanche se demander s’il ne faudrait pas les juger selon le seul droit qu’ils reconnaissent, du moins pour la procédure et les sanctions : la charia, avec des garanties qui ne sont pas les garanties procédurales des droits de l’homme (ça n’existe pas dans la charia), et les sanctions de la charia (peine de mort, fouets etc).
      Cela supposerait d’exclure les fous d’Allah de la communauté nationale en modifiant la Constitution, donc recourir à une déchéance de la nationalité constitutionnelle pour respecter le principe d’égalité de droit entre les citoyens.

    2. patito

      pas d’accord avec vous car « soldat  » montre bien la guerre qui est menée contre notre civilisation alors que si vous dites  » terroriste  » « assassin » vous allez rapidement arriver à  » aliénés et malades  » ce qui permet toutes les excuses et surtout permet de ne pas parler d’islam

  5. Machinchose

    « la mosquée Omar située à une centaine de mètres du Bataclan »

    ……

    j’ ai cru voir des tags « Omar m’ a Mosquer … »

  6. Debenath

    Si vous êtes ou si vous voulez être activiste républicain, démocrate et patriote pour défendre vôtre pays le jour venu;
    Faite le de l’extérieur.
    D’un pays avec une vraie politique républicaine et démocrate.
    cela empêchera ceci qui viens d’arriver.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      de l’extérieur on ne fait rien sauf à avoir les moyens de parachuter des combattants comme pendant la seconde guerre mondiale

  7. Vent d'Est, Vent d'Ouest

    Cette psy est nulle, incompétente, ne faisant preuve d’aucun professionnalisme ni de recul… Pour avoir une chance de guérir, un des critères est de pouvoir mettre les mots sur les maux. J’espère que quelqu’un a eu le courage de le lui faire remarquer en face.
    Le fait que les autorités (in)compétentes aient mis les victimes blessées et familles, proches de victimes blessées ou décédées entre ses pattes est tout simplement criminel, sachant ses orientations religieuses.

  8. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    Quelques témoignages supplémentaires pour que toute la lumière se fasse à propos de cette tragédie qui a volé la vie de beaucoup de nos compatriotes mais aussi, même si aujourd’hui ils sont encore là, celle de rescapés et des familles meurtris à jamais.

    Pour ne pas oublier malgré les berceuses de nos politiques et médias qui veulent nier la réalité de l’horreur et de l’origine du mal en offrant comme tout moyen sécuritaire à nos ennemis l’assurance qu’ils n’ont rien à craindre en leur envoyant des messages d’amour avec fleurs, bougies, nounours et bisous; mesures dégradantes pour le peuple français qui doit bien faire rire ces criminels habitués à la violence et à la haine.

    :: https://fr.informationvine.com/index?o=605466&l=dir&qo=homepageSearchBox&q=t%C3%A9moignage+attentat+du+Bataclan+13+novembre+2015

  9. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    Rappel ‘un article de l’époque paru sur Dreuz.info

    – Attentats de Paris : ce que les médias vous cachent déjà
    Publié par Jean-Patrick Grumberg le 14 novembre 2015
    :: https://www.dreuz.info/2015/11/14/attentats-de-paris-ce-que-les-medias-vous-cachent-deja/

    IMG : https://www.dreuz.info/wp-content/uploads/img54b841f4529a9.jpg

    Les médias parlent de terreur mais ils omettent de dire quelle est sa source : le coran. Ils ne vous diront pas dans quelles mosquées de l’UOIF ces terroristes priaient, quels sermons de quels imams ils écoutaient.

    …/…

  10. frejusien

    cette psy a été choisie , ce n’est pas par hasard,

    le conditionnement des victimes , qui s’est fait juste après, est proprement monstrueux ;
    des victimes en état de choc, sont très vulnérables et donc malléables, c’est ignoble d’avoir profité de cette situation pour les embrigader contre le FN, au lieu d’essayer réellement de les aider,
    technique des régimes totalitaires, camouflée en aide psychologique,

    Et les vigiles, complices, qui ont laissé entrer 3 hommes lourdement armés, pendant « l’état d’urgence » ? personne n’en parle ? que sont-ils devenus ?

  11. frejusien

    hier, j’ai zappé la télé, toute la journée, je me doutais bien de tout ce qui allait être bavé comme politiquement correct

    1. Conan

      Effectivement, voir le chérubin idole des cougars se faire encore de la pub en commémorant le massacre …A vomir !
      Si encore il avait pris des mesures pour réduire le risque et dissuader la racaille de nous envahir ….
      Non, il fait tout le contraire notre président de la république pétaudière !

  12. bronson

    tout cela est degueulasse !! de gauche ou de droite ils nous ont vendus !! vendus !! soit la guerre et vite car l’ennemi se multiplie et un jour ce ne sera meme plus la peine de la commencer !! soit l’exil !!
    la libanisation de notre beau pays !!
    bon en tant que juif je dirai on a l’habitude (malheureusement) des exodes forcés, mais les autres ! ça va pas être simple !

  13. Sylvie D.

    En repensant au Bataclan, cette très belle poésie de V. Hugo m’est revenue en mémoire…..L’Enfant
    Victor Hugo
    « Les turcs ont passé là. Tout est ruine et deuil.
    Chio, l’île des vins, n’est plus qu’un sombre écueil,
    Chio, qu’ombrageaient les charmilles,
    Chio, qui dans les flots reflétait ses grands bois,
    Ses coteaux, ses palais, et le soir quelquefois
    Un chœur dansant de jeunes filles.

    Tout est désert. Mais non ; seul près des murs noircis,
    Un enfant aux yeux bleus, un enfant grec, assis,
    Courbait sa tête humiliée ;
    Il avait pour asile, il avait pour appui
    Une blanche aubépine, une fleur, comme lui
    Dans le grand ravage oubliée.

    Ah ! pauvre enfant, pieds nus sur les rocs anguleux !
    Hélas ! pour essuyer les pleurs de tes yeux bleus
    Comme le ciel et comme l’onde,
    Pour que dans leur azur, de larmes orageux,
    Passe le vif éclair de la joie et des jeux,
    Pour relever ta tête blonde,

    Que veux-tu ? Bel enfant, que te faut-il donner
    Pour rattacher gaîment et gaîment ramener
    En boucles sur ta blanche épaule
    Ces cheveux, qui du fer n’ont pas subi l’affront,
    Et qui pleurent épars autour de ton beau front,
    Comme les feuilles sur le saule ?

    Qui pourrait dissiper tes chagrins nébuleux ?
    Est-ce d’avoir ce lys, bleu comme tes yeux bleus,
    Qui d’Iran borde le puits sombre ?
    Ou le fruit du tuba, de cet arbre si grand,
    Qu’un cheval au galop met, toujours en courant,
    Cent ans à sortir de son ombre ?

    Veux-tu, pour me sourire, un bel oiseau des bois,
    Qui chante avec un chant plus doux que le hautbois,
    Plus éclatant que les cymbales ?
    Que veux-tu ? fleur, beau fruit, ou l’oiseau merveilleux ?
    – Ami, dit l’enfant grec, dit l’enfant aux yeux bleus,
    Je veux de la poudre et des balles. »

    8-10 juillet 1828

    Victor Hugo, Les Orientales

Comments are closed.