Un admirable Résistant : Albert Chennouf-Meyer, père d’Abel assassiné par Merah


Un admirable Résistant : Albert Chennouf-Meyer, père d’Abel assassiné par Merah

Il faut lire ce remarquable entretien, donné à  « Valeurs actuelles », par Albert Chennouf-Meyer où il nous explique des vérités fondamentales.

Oui, c’est bien l’islam qui a assassiné son fils.

Il le proclame haut et fort.

Et c’est pourquoi il est écarté, méprisé par « nos » politiques,  « nos » médias.

Cet homme est admirable de courage et de vérité.

 

 Très critique vis-à-vis de l’islam, le père d’Abel, jeune militaire de 25 ans tué à Montauban par Mohamed Merah, en mars 2012, refuse le cirque médiatique de la bien-pensance et juge sévèrement l’action de Latifa Ibn Ziaten, la mère d’un soldat musulman tué par Merah, adulée par la presse.

Vous avez perdu votre fils, Abel, le 15 mars 2012, lors des attentats de Montauban et de Toulouse, et pourtant on ne vous a pas beaucoup entendu dans les médias pendant le procès d’Abdelkader Merah. La presse vous éviterait-elle ?

Je suis carrément blacklisté !

On m’a classé parmi les “fachos”.

Ça ne date pas du procès, hélas ! En décembre 2013, je participais à une manifestation à Créteil en soutien à un couple violemment agressé par trois hommes en raison de son origine juive.

Sur place, je suis interviewé par un journaliste de France 2 et j’utilise le terme ‘nazislamistes’ pour désigner ces criminels.

Le reporter me demande de reformuler mes propos, sous prétexte que cette expression est, je cite, “trop clivante” et que “j’allais mettre de l’huile sur le feu” ! J’ai refusé. L’interview n’a pas été diffusée.

 

Mais il n’y a pas que les médias qui m’ont critiqué pour mon langage.

Les politiques, la plupart de gauche, s’y sont mis aussi.

Alexis Bachelay, alors député PS des Hauts-de-Seine, m’a traité de “minable avec des méthodes de facho !”.

Bruno Le Roux, éphémère ministre de l’Intérieur, m’a également fait la leçon en me disant que “j’étais toujours dans l’excès”.

Il faut dire que les politiques ont très tôt tenté de me ‘vendre’ un concept : le “vivre-ensemble” !

Un concept, excusez-moi du mot, que j’ai toujours trouvé con et que je condamne, car il est impossible de vivre avec les islamistes.

Pour me faire rentrer dans le rang, on m’a expressément demandé de me comporter comme Latifa Ibn Ziaten, la mère d’Ihmad, ce jeune soldat musulman, tué par Mohamed Merah…

C’est le modèle à suivre !

Moi, c’est vrai, je ne suis pas ‘tendance’.

Justement, vous n’avez pas le même discours qu’elle, ni d’ailleurs la même notoriété… Vous ne donnez pas de conférences, ne faites pas le tour des écoles. Que reprochez-vous à Latifa Ibn Ziaten ?

Presque dès ma première rencontre avec Latifa Ibn Ziaten, celle-ci a voulu que je copréside avec elle une association destinée à la jeunesse.

J’ai refusé.

Ce n’était pas mon travail mais celui de la France.

Deux mois après les attentats, elle a souhaité quitter ses avocats pour être défendue par mes conseils. J’ai accepté de les lui présenter.

Nous nous entendions assez bien.

Puis, j’ai vite vu son attitude changer. En mai 2012, j’avais déposé plainte contre l’Etat…

Elle m’a alors dit :

“Albert, je ne peux pas te suivre sur ce coup-là. Bernard Squarcini [alors directeur de la DST] est marocain de naissance. Et Sarkozy, c’est l’ami de Mohamed VI. Je ne veux pas de problème avec mon pays d’origine.”

J’ose le dire : les politiques et les médias ont tout fait pour aider Latifa Ibn Ziaten, quitte à faire taire les autres familles, afin de promouvoir un discours ‘de tolérance’.

Désolé de ne pas être politiquement correct, mais quand on rentre dans une école avec un voile, au mépris des lois de la République, ce n’est pas de la tolérance !

Quand, du matin au soir, vous dites :

Ce n’est pas ça l’islam” alors que Merah a tué au nom de l’islam en criant “Allahou Akbar”, je ne suis pas d’accord avec cette vision de la tolérance.

Vos différences avec elle ne s’arrêtent pas à votre vision de l’islam. Il y a aussi ses activités que vous critiquez vertement…

Latifa m’avait averti : “Albert, tu sors du cadre !” On n’est pas pareils. J’ai quelques exemples en tête. Invitée par Israël, elle s’est précipitée à Ramallah pour se recueillir sur la tombe de Yasser Arafat, qui pour moi demeurera toujours un assassin. Israël, j’y suis allé en voyage privé, sur mes deniers personnels, notamment pour me recueillir sur la tombe des enfants Sandler, à Jérusalem…

On m’a également proposé d’aller à Doha, au Qatar, pour donner une conférence avec elle.

C’était un peu tordu : je ne suis pas islamologue, je ne parle pas arabe.

L’offre était appétissante : hôtel cinq étoiles, voyage en classe affaires sur l’A380…

J’ai refusé d’y aller. Latifa, elle, s’y est rendue…

C’est son droit le plus strict mais, de mon point de vue, le Qatar est, avec l’Arabie Saoudite, l’un des sponsors du terrorisme islamique qui frappe la France et tue nos compatriotes.

Mon refus de me rendre dans cet Emirat a été très mal perçu !

En effet, j’étais “hors du cadre” !

Et puis, à titre plus personnel, il y a eu un épisode, douloureux, qui m’a choqué.

Je ne l’ai appris que deux ans après la mort de mon fils : le cercueil d’Abel a été séparé de ceux des deux soldats musulmans, comme si mon fils était trop impur !

Ceux des militaires musulmans étaient dans la chapelle, et celui de mon fils dans un couloir.

Le jour où j’ai su ça, j’ai appelé Latifa et je lui ai demandé pourquoi la dépouille d’Abel avait été ainsi mise à l’écart…

Elle m’a répondu qu’elle n’avait pas envie de parler de ça…

Comment avez-vous vécu le procès d’Abdelkader Merah ? Avez-vous été satisfait du verdict ?

J’étais très pessimiste dès le départ.

J’avais peur que ce soit un bal de faux-culs pour se donner bonne conscience.

Et comme j’étais très pessimiste, j’ai finalement été plutôt satisfait du verdict même si, bien sûr, j’ai été déçu que la complicité d’assassinats n’ait pas été retenue.

Malheureusement, nous, parties civiles, avons été très désunis.

Me Dupont-Moretti, l’avocat d’Abdelkader Merah s’est servi de ces désaccords pour dérouler sa stratégie de défense.

Pour résumer, ce n’est pas lui qui a été fort : ce sont nos avocats qui ont été faibles, au point de se disputer en public, de manière assez indigne.

Je n’en veux pas à Me Dupont-Moretti, même si, par ailleurs, il n’a jamais sermonné son client, qui a adopté une attitude particulièrement nonchalante, voire provocante pendant le procès. J

e suis un démocrate : tout criminel a le droit à une défense, y compris le frère de l’assassin de mon fils.

En revanche, ce qui m’a le plus dégoûté a sans doute été le comportement incroyable de la mère des frères Merah, Zoulikha Aziri.

Un jour, où je passais devant elle, elle m’a traité de “saleté de juif”. Une autre fois, elle a carrément adressé un doigt d’honneur à Samuel Sandler ! Le tout derrière la cour… Cette femme n’a pas honte !

Vous avez été toujours été très critique à l’égard de l’action de François Hollande. Comment jugez-vous les premiers pas d’Emmanuel Macron ? Son action contre le terrorisme peut-elle empêcher que d’autres Merah frappent en France ?

François Hollande refusait de prononcer le mot “islamisme”.

Quand il est venu, en novembre 2016, dans mon village de Manduel, dans le Gard, inaugurer une stèle en l’honneur de mon fils, je lui ai demandé : “M. Le président, pourquoi ne prononcez-vous jamais le mot ‘islamisme’ ? Pourquoi refusez-vous de nommer le mal ?”

Il ne m’a pas répondu.

C’est quelque chose que je n’ai jamais compris chez lui et que je ne comprendrai jamais : cette difficulté à nommer. Macron, lui au moins, commence à utiliser les mots adéquats.

Mais je suis inquiet : sa discrétion, sinon sa complaisance, à l’égard de l’UOIF qui l’a soutenu au second tour de la présidentielle, m’inquiète.

En cela, hélas, il est l’enfant spirituel de François Hollande.

Inutile de vous dire que je n’ai pas voté pour lui au second tour de la présidentielle…

Ça veut dire ce que ça veut dire !

Et puis, le fait que des mosquées salafistes aient rouvert récemment n’est pas non plus de bon augure.

Moi, j’aimerais qu’on expulse de France les imams prêcheurs de haine !

On vous traite de ‘facho’ mais on vous menace de mort également. Notamment parce que vous vous êtes battu pour qu’une mosquée ne soit pas érigée dans votre village ?

Oui et, là encore, j’ai payé très cher mon attitude !

Ma situation personnelle était déjà compliquée.

Ma femme a fait deux tentatives de suicide, notre vie a été brisée.

Et voilà qu’une mosquée devait être érigée au bout de ma rue !

J’ai lutté sur le plan judiciaire et administratif pour qu’elle ne voie pas le jour. On m’a envoyé des menaces de mort (une lettre rédigée en arabe me disant “ton tour est proche” et des petits cercueils en carton).

Parfois, ma femme et moi on se demande ce qu’on a fait au bon Dieu !

 

https://www.valeursactuelles.com/societe/le-pere-dun-soldat-tue-par-merah-le-vivre-ensemble-un-concept-que-jai-toujours-trouve-con-90474





28 thoughts on “Un admirable Résistant : Albert Chennouf-Meyer, père d’Abel assassiné par Merah

  1. Bouboule

    Non, l’islam, le coran, ne tuent pas. Sinon, il faudrait dire aussi que « Le capital » a tué environ 100 millions de personnes en guère plus d’un siècle. On ne dit pas non plus que « Mein kampf » a tué 6 millions de juifs en 4 ou 5 ans.
    Ce sont des personnes qui tuent d’autres personnes : les nazis socialistes tuent les juifs, les communistes tuent les riches et les musulmans tuent les non-musulmans. Les idées étant des abstractions elles ne tuent pas directement, mais ce sont des personnes, se réclamant de certaines idées, qui tuent de leurs propres mains d’autres personnes porteuses d’autres idées.
    Je pinaille?! Non! car quand dans la presse je lis que c’est le camion ou la voiture qui a foncé dans la foule pour écraser des innocents, j’enrage. Non, non, et non ; ce sont des musulmans animés des idées criminelles contenues dans coran qui écrasent volontairement des gens au moyens d’un véhicule utilisé comme une arme par destination. C’est tout.

    1. Bermudienne

      Absolument juste. Et vous faites bien de le souligner. C’est ce qui met d’autant plus en relief l’hypocrisie, la trouille, la soumission, la reddition de tout un pan de notre société, à commencer par les donneurs de leçon bien estampillés et les moutons ravis de l’être. Mais au final le nombre et la notoriété ne font pas ni la vérité ni même la force.

  2. PJP

    Monsieur votre courage, vos témoignages nous prouve tout ce qui est dénoncé avec preuves a l’apuis dans RR et autres sites du réel de l’actu.- Respect a vous ! ……

  3. Lio de France

    Excellent témoignage d’Albert Chennouf-Meyer,
    le père d’Abel assassiné par l’ignoble Merdah.
    C’est un homme de valeur à inviter à s’exprimer,
    car il le fait avec beaucoup de décence et de pudeur.

  4. denise

    oui Mme IBN Ziaten est dans le concensus et je respecte sa douleur au même titre que n’importe qui aurait perdu son fils ! mais le concensus c’est ce que vous décrivez , et bien sûr les élites qui ne savent pas comment faire s’appuient sur ces personnes au lieu de faire leur travail de protéger les citoyens .. certaines choses m’ont d’ailleurs interpeler lors des invitations multiples de cette dame et son fils, c’est que ses enfants sont tous dans la fonction publique ! relation de cause à effet ,.. Le fils, ou la mère, présent sur les plateaux , a dit que « ils  » ont été mis à l’écart , pas de compassion après le procès ..je n’ai pas entendu ce genre de chose des autres parents de victimes , et ma fois , pourquoi ont ils dit cela ? il y a une réponse contenue dans la question !!!
    Bravo à vous Monsieur, d’appeler les choses par leur nom, la réalité ..

  5. denise

    et c’est tout de même énorme de lire que cette dame qui est dans le concensus n’ai pas exigé que le cercueil du fils de ce monsieur n’ai pas été au même endroit que les autres ..il est aussi dit dans cette article , si on ne le savait pas, qu’il y a un paiement , parce que ce monsieur dit que lui va avec ses propres deniers faire ses visites en israel sur les tombes .. je me demande bien ce que va faire cette dame au Qatar ou aux Emirats…

  6. Machinchose

    un homme bien !!

    mais je n’ ai jamais compris son patronyme « Chennouf »

    qui désigne une tribu bédouine , venue d’ Arabie au 14 eme siècle et qui a essaimé au Maghreb oriental….

    1. Chris2AChris2A

      machinchose bonjour !
      C’est quand même pas à vous qu’on apprendra qu’il existe des arabes juifs, comme il existe aussi des arabes chrétiens ??….
      Merci Albert d’avoir exprimé vos sentiments à cet hebdo, en toute honnêteté et dignité.
      Nous avons bien conscience de votre état d’esprit et de votre peine depuis la perte de votre cher fiston.
      Vous et votre famille êtes entrés dans le cœur de millions de français, de même que celles des autres victimes de cette saloperie de représentant du diable qu’était merah !

  7. Léon de Lusignan

    _ Bravo Monsieur Chennouf-Meyer pour votre intégrité morale et votre courage pour endurer cette situation de douleur en plus de mise à l’écart médiatique lors du procès merah pour motif de « pensée non conforme politique » .

    _ Sachez que vous avez le support de millions Citoyens Français qui comme vous ne sont surtout pas médiatisés et Résistent comme ils le peuvent au quotidien contre l’islamo-fascisme qui s’est installé dans notre France.

  8. NICOLAS F

    Monsieur Chennouf-Meyer résume parfaitement la position des pouvoirs politiques et médiatiques vis à vis de l’islam : omerta
    C’est une posture maffieuse.
    La France est une démocrasseuse, on commence à avoir honte d’être français.
    C’est cela qu’ils veulent,qu’on se décourage ,que le peu de QI qui nous reste soit réduit à néant.
    Toutefois,quelques frémissements de communication récentes sur le problème de cette saloperie d’islam ;Des titres récents depuis l’affaire Ramadan.
    Le Figaro Magazine titre: « L’islamosphère  »
    Mariane titre: » Ceux qui ne veulent pas voir »
    et bien sûr,Valeurs actuelles: »La conquête islamique »
    et saluons Charlie hebdo avec sa couv sur Ramadan et sa b…..en erection.
    et qui dénonce la posture de Mediapart et de son illuminé directeur Plenel.
    Rien à propos des morts et des blessés à cause du coran ,toujours rien ,nada,que dalle mais vont -ils pouvoir continuer comme ça longtemps?
    Tous ces gens de l’omertasphère se savent discrédités.Pourront-ils continuer à vendre du papier ou de l’espace pub TV en se discréditant chaque jour davantage?
    En attendant merci à RR de faire passer la vérité et le discours vrai.
    C’est dur,c’est long,mais il faut continuer .

  9. Désespoir 50

    Monsieur Chennouf-Meyer, Respect, vous êtes un grand résistant .
    Courage à vous et votre famille et longue vie vous serez, dans peu de temps, les premiers témoins du changement.
    Respectueuses salutations.

  10. Barrois Thierry

    Mes respects les plus sincères à ce grand monsieur ,je suis en contact avec Patrick jardin lui même a perdu sa fille le 13novembre 2015il à subit les mêmes injures indirects de l’état je ne veux pas parler en son nom mais trop c’est trop lui aussi est rejeté de partout des télés mais pourquoi tout ce fratrie inadmissible à nos yeux nous patriote et que d’autre n’y prêtre garde pourquoi on ne peut se complaire dans la torpeur continuellement

    1. denise

      peut être pouvez vous demander à Monsieur Patrick Jardin de produire un témoignage à Valeurs Actuelles ou autres médias ..; plus il y a de témoignages mieux c’est, pour faire évoluer les esprits , c’est un combat de tous les jours, c’est un maillon de la chaîne important , vraiment !
      Peut être faut il l’aider dans la démarche, trouver les adresses, prendre contact

  11. agathe

    Il résiste alors qu’il serait facile,valorisant aux yeux des medias ( peut-être même lucratif ?) de suivre docilement l’exemple de Latifa Ibn Ziaten .

    1. denise

      ce n’est pas « peut être  » lucratif ! c’est certain puisque ce monsieur le dit ! j’en parle un peu plus haut .. et c’est une réalité , toutes les associations , même si pour cette dame , ce n’est pas une association , (je n’en sais rien ) , en vivent !

  12. Révolution

    Je salue le courage de cet homme
    son témoignage en dit long sur la pourriture du système à combattre
    de plus la mère mérah est une ordure qui est autant sinon plus coupable que ses fils!
    elle mérite la corde pour se pendre ou de la catapulter sur le Maghreb sans parachute

  13. Xtemps

    Voilà une personne au moins qui ose dire les choses comme elles sont, et oui l’islam tue par la main des pratiquants musulmans depuis 1400 ans des innocents.
    Il n’y a pas de différence entre les djihadistes et les musulmans qui pratiquent l’Islam, pas plus qu’il y a des modérés Nazis et les assassins Nazis qui tuaient des innocents.
    Et même s’il y aurait des différences, qui n’est qu’une ruse des musulmans, les musulmans ne font pas grand chose contre les djihadistes qui ne pratiquent pas soit disant pas le vrai Islam.
    Nous pouvons que remercier pour le courage et le combat pour la liberté de cette personne et qui a bien plus de courage que nos escrocs imposteurs aux pouvoirs, qui ne sont que des lâches.
    Les vrais Faschos, sont bien nos escrocs dirigeants imposteurs aux pouvoirs, qui pratiquent l’inversion accusatoire, tous les comportement l’indiquent très bien.
    En démocratie imposer est interdit, ils le font quand même, ils imposent de force contre la volonté des peuples européens l’Islam Europe et le vivre ensemble de force, comme tout le reste au nom de la liberté!.
    Insulter le peuple est interdit, ils le font quand même, ils traitent les peuples européens de raciste, d’Islamophobe et autres injures tous ceux qui n’acceptent pas leurs diktats d’immigration de force et d’Islamisation forcé au nom de la liberté!.
    Les immigrés sont libre de venir à leurs guises en Europe, sauf les peuples européens qui ne sont pas libre de refuser l’immigration totalitaire de force.
    Alors que nos escrocs dirigeants imposteurs n’ont pas le droit d’imposer et d’insulter les peuples européens, qu’ils doivent pourtant représenter, qu’ils ne font pas.
    Ils ne parlent que des autres qui ne les ont pourtant pas élus, qui ne les regardent pas.
    Refuser le référendum aux peuples européens sur tous les sujets, n’est rien d’autres que de renier leurs libertés de choisir, comme seuls les dictatures Fascistes savent le faire.
    La haine contre les peuples européens sont bien réels et du côté de nos escrocs imposteurs aux pouvoirs.
    C’est les autres imposés de force contre les peuples européens.
    Islam assassins!, l’Islam tue depuis 1400 ans!, Islam dehors!, l’Union Européenne assassins!, Union Européenne de la haine Fasciste dehors!.
    Ne lâchons rien, pour des personnes comme Monsieur Chennouf Meyer Albert, pour son fils et pour tous ceux qui sont morts et toutes les victimes brisés au nom de l’Islam meurtrière et criminogène qui tue depuis 1400 ans!.
    Nous n’avons pas le droit de se taire, nous ne sommes pas des collabos avec les assassins aux pouvoirs criminels.
    Vive! l’indépendance et vive la liberté!.

  14. Anne Lauwaert

    La sirupeuse madame Latifa a trouvé le créneau dans lequel se faire valoir : elle est passée de l’anonymat à star du système… c’est ça le politiquement correct – Il y a des gens qui montent les marches à Cannes en passant dans les bras des producteurs, il y a d’autres personnes qui accèdent aux médias en passant dans les bras de la bienpensence… c’est pareil. Je sais de quoi je parle : mes livres n’ont jamais franchi le seuil du cercle d’amis…

  15. Frontalier74

    Merci à Claude pour cet article extrait de Valeurs Actuelles. Édifiant !
    C’est pareil pour les morts du Bataclan : aucun proche pour crier « vous aurez toute ma haine » ? Aucun média pour relayer cette autre opinion ?

    Je suis abonné à VA et je le reçois toujours avec 3-4 jours de retard.
    Je me pose parfois des questions sur la déontologie à la Poste…

    1. durandurand

      La poste est gangrenée par les allogènes ,toutes les sociétés privées , ou administratives, et étatiques sont noyautées par cette engeance au nom de la discrimination positive .Belle foutaise, qui nous met nous les Patriotes en danger permanent .
      Il nous faudra purger notre Patrie et tout ce qui va avec sans état d’âme , si nous voulons survivre , vivre libre de toute cette engeance ,de cette oppression dictatoriale .

      1. Révolution

        Oui , ils sont partout , dans l’administrations , facteurs , livreurs , dans la police, la milice…ils connaissent nos noms, nos adresses , sont parfois en charges de dossiers nous concernant
        ce sont pourtant l’ennemi connu et inconnu , potentiellement dangereux
        c’est honteux de les avoirs ainsi casé partout
        c’est là que l’on mesure tout le travail de destruction de nos élites collabos et nous sommes bien dans une nouvelle dictature

  16. reuri

    Le seul discours de propagande encouragé par le milieu autorisé à penser , c’est padamalgam.
    S’il avait chanté « vous-n’aurez-pas-ma-haine » comme l’autre inutile , les journalopes l’auraient mis à la une des médias, au lieu de cela les journaleux mettent en avant la voilée qui fait semblant de pleurnicher devant les caméras.

  17. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    VIDÉO – Catalogne : 750.000 personnes dans les rues pour demander la libération des dirigeants indépendantistes
    :: https://www.titrespresse.com/25385091709/catalogne-personnes-demander-liberation-dirigeants-independantistes
    11/11/2017

    MOBILISATION – A l’appel des groupes indépendantistes, des dizaines milliers de personnes se sont rassemblées ce samedi après-midi à Barcelone. Elles réclamaient la remise en liberté de leurs deux dirigeants incarcérés, ainsi que la libération de huit ex-membres du gouvernement catalan.

    (suit dans un prochain commentaire la traduction d’un article sur ‘Alerta Digital’ : « Des milliers de personnes manifestent à Valence contre les agressions du nationalisme catalan: « Nous sommes espagnols, pas les pays catalans » – (Plus de 50 000 personnes ont ont parcourules rues du centre de Valence contre les «pays catalans» »

    1. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

      Des milliers de personnes manifestent à Valence contre les agressions du nationalisme catalan : « Nous sommes espagnols, pas les pays catalans »
      :: http://www.alertadigital.com/2017/11/11/miles-de-personas-se-manifiestan-en-valencia-contra-las-agresiones-del-nacionalismo-catalan-somos-espanoles-no-a-los-paises-catalanes/
      11/11/2017

      ::. TRADUCTION .::
      Plus de 50 000 personnes ont parcouru à la mi-journée les rues du centre de Valence contre les «pays catalans» et pour défendre l’unité de l’Espagne. En outre, les manifestants ont profité de l’occasion pour critiquer la politique éducative du « Consell » -(Conseil)- avec des cris contre le ministre de l’éducation, Vicent Marzà et, surtout, contre le maire de la ville, Joan Ribó, tout au long du parcours mais surtout en passant par la « Plaza del Ayuntamiento » -(Place de la Mairie)-

      Les organisateurs, la « Federació Coordinadora d’Entitats Culturals de Regne de Valencia » -(Fédération Coordinatrice des Associations, Fondations, Entités, milieux associatifs culturels du Royaume de Valence)-, ont qualifié l’appel de « réussi » et l’ont comparé avec d’autres événements similaires réalisés en 1997 et 2004.

      Sur les places de l’Amérique, point de rassemblement de la protestation, le vice-président du coordinateur, Manuel Latorre, a affirmé que « la deuxième bataille de Valence a été gagnée ». De même, Juan García Sentandreu, président de la Fédération, a exprimé son opposition à Puigdemont, Tardà et Forcadell, et a mis en garde contre le catalanisme valencien lequel « endoctrine les jeunes pour briser notre société et notre identité pour l’avenir ».

      Le président de la Coordinadora a assuré que la protestation de ce samedi « va poser un jalon dans la défense de l’identité valencienne et espagnole du peuple valencien », un « creuset de nombreuses années de coexistence linguistique et d’un sentiment qui est vraiment parvenu à avoir une lettre de nature dans notre Constitution et dans notre Statut « , a-t-il dit.

      « Nous sommes venus défendre notre identité, notre légalité et les signes qui nous identifient, nos traditions et notre façon d’être valencien », a-t-il affirmé, avant de « frapper la table et d’envoyer un message aux institutions publiques pour qu’elles se souviennent » qu’avec le peuple valencien et avec son identité, elles ne peuvent pas négocier « .

      Santandreu a appelé les institutions à défendre la société valencienne « face aux agressions du nationalisme catalan et catalaniste, qui visent à faire de la Comunitat -(Communauté)- une partie de ses faux pays catalans ». Dans la même veine, il a déploré que ce nationalisme «endoctrine les ados dans les écoles pour créer une base sociale qui votera dans le futur cette tromperie que sont « les pays catalans ».

      De même, il a également demandé aux citoyens « d’être pleinement mobilisés, dès à présent pour réitérer cette manifestation qui doit être répétée pour défendre leur identité espagnole dans le contexte de la Catalogne, comme le font constamment les Catalans ».

      « Nous, nous devons défendre notre identité « valencienne ET espagnole » dans le contexte de notre Comunitat -(Communauté)-, parce que nous ne voulons pas que notre langue valencienne soit supplantée par le catalan ; nous ne voulons pas perdre notre langue castillane, qui sont les deux éléments fondamentaux de notre culture », a-t-il conclu.

      Dans la manifestation, menée par un bus de l’organisation avec le message «Nous sommes valenciens, nous sommes espagnols ; pas les pays catalans», Luis Santamaría, coordinateur du PP dans la ville de Valence, et le populaire Vicente Betoret ont également participé à cette manifestation.

      Les drapeaux espagnol et de la Communauté valencienne ont coloré la marche, qui a été paisible et s’est déroulée sans aucun type d’incident. Ce sont des membres d' »Espagne 2000″ qui ont contrôlé le déroulement du rassemblement.

      La manifestation s’est terminée avec Francisco chantant l’hymne régional et jouant l’hymne de l’Espagne.

  18. bm77

    Je pense que ce monsieur est d’abord une personne normale et saine..
    Un assassin débile ex délinquant qui se revendique de l’Islam tue lâchement son fils, c’est un sentiment de vengeance qui le taraude mais il fait confiance dans les institutions judiciaires de son pays et s’y plie comme tout citoyen lambda rien que de très normal dans tout çà.
    C’est Latifa Ibn Ziaten qui a une réaction assez bizarre de faire le tour des écoles pour prêcher la bonne parole et faire donc le boulot de ceux des autorités politiques qui n’ont pas su mettre en place en amont pour que ce genre de drame n’existe pas ou pire encore d’aller aux émirats qui sont les inspirateurs de cet Islam rigoriste qui pousse certains à punir ceux qui ne s’y plie pas.
    Est-ce une façon de se soigner psychologiquement après les épreuves et le traumatisme de la mort de son fils?

  19. La moutarde me monte au nez

    Ce Monsieur est une personne intelligente, cultivée et mesurée.
    J’en connais beaucoup qui, plus primaires, aurait fait sauter une mosquée un jour de grande prière…

  20. dahier

    Respect pour ce monsieur. Il sait rester digne dans le chagrin. Contrairement à latifa ibn ziaten qui mange dans la main du pouvoir complice de l’islam.

Comments are closed.