Non, les nations colonisatrices n’ont pas pillé les colonisées


Non, les nations colonisatrices n’ont pas pillé les colonisées

Source de l’illustration : https://francksitbon.wordpress.com/2015/08/06/colonisation-est-ce-vraiment-mal/

Les identitaires viennent de mettre en ligne un argumentaire très intéressant pour contrer l’idée souvent défendue par les islamistes et les gauchistes, bref les islamogauchistes, selon laquelle les nations colonisatrices auraient pillé les colonisées.

La France a pillé l’Afrique ? 

1. Ils disent :

« Le pillages des colonies a permis le développement économique de la France »

2. Pourquoi le disent-ils :

Prétendre que la France – et l’Europe d’une manière générale – a pillé sans vergogne ses colonies et s’est enrichie sur leur dos a deux effets : déresponsabiliser les anciennes colonies dans leurs échecs économiques, qui seraient imputables à la colonisation, et culpabiliser les Français de souche, coupables de s’être enrichis au détriment des peuples du Sud.

3. Pourquoi c’est faux :

La France importait massivement des matières premières, mais depuis d’autres pays européens ! Les importations depuis les colonies ont toujours été négligeables : en 1913, 0,1 % du coton, 3,2 % de la laine et 0,2 % de la soie importés en France venaient des colonies. Le charbon, vital pour l’économie française jusqu’aux années 1950, n’était pas produit par les colonies, qui devaient elles-mêmes en importer (Indochine exceptée). Même pendant la 1ère Guerre Mondiale ces importations ont été marginales : sur les 170 millions de tonnes importées, seules 6 provenaient des colonies.

À l’inverse, les produits coloniaux ont bien souvent concurrencé les produits français sur le marché intérieur français : par exemple, le vin algérien venait directement concurrencer les viticulteurs du Midi de la France, déjà touchés par une crise de surproduction.

Les importations coloniales ne concernaient que quelques produits agricoles qui, non seulement n’étaient pas indispensables, mais en plus coûtaient anormalement cher : les produits importés l’étaient à des prix largement supérieurs aux prix des marchés internationaux. D’après le ministère de l’Économie, en 1961, la France payait les produits algériens 61 % plus cher que si elle les achetait ailleurs. En moyenne, les colonies étaient en déficit commercial avec la métropole deux années sur trois, et ne survivaient que grâce à l’aide du Trésor Public français.

Quant aux marchés coloniaux, ils étaient de très mauvais placements pour les investisseurs privés, 38 % des sociétés coloniales disparaissant faute de rentabilité. Pour les particuliers, ils pouvaient se révéler catastrophiques : les épargnants qui ont souscrit aux emprunts marocains ont perdu 95 % de leur capital entre 1934 et 1956 !  D’une manière plus générale, la décolonisation n’a pas eu d’impact négatif sur le taux de croissance de la France, bien au contraire. On peut aussi citer le cas des Pays-Bas, qui ne se sont jamais mieux portés économiquement qu’après avoir quitté l’Indonésie.
http://www.les-identitaires.com/2017/11/la-france-a-pille-lafrique-lors-de-la-colonisation/

Ça tombe à pic, car sur cette question, j’avoue que je séchais un peu




Maxime

Mon avatar est Justinien car c’est son Digeste qui synthétise le meilleur état du droit romain. Redécouvert au Moyen Age à Bologne, il a influencé le droit français dans bien des domaines, notamment le droit civil contenu principalement dans le Code civil actuel.


28 thoughts on “Non, les nations colonisatrices n’ont pas pillé les colonisées

  1. Machinchose

    Bonjour, ily avait quelques pistes avec mon commentaire d’ hier

    «  »Reply ↓

    Machinchose
    8 novembre 2017 at 20 h 04 min
    YA BONOBONANIA
    je suis attristé de voir tant de diplomé(e)s venant d’ Afouique , blanche et noire , qui ont fréquenté nos université, se ramasser des « dis Plômes!! plom..plom …plom…) et s’ incruster dans un haxagone ou personne n’ a besoin d’ eux!
    alors que les pays qui les envoient chez nous manquent si cruellement de cadres dans tous les domaines
    mais faut aussi dire que t’ as vu le bureau du Ministre Untel au Gabon ?? le moindre directeur d’ une de nos administrations, c’est l’ Elysée a coté…
    brave René Dumont!! le rêveur au pull rouge ( ne pas confondre avec le pote a Bad-inter)…il n’ avait pas imaginé ce genre de squatters, il y a 48 ans quand il nous offrait « l’ Afrique noire est mal partie »
    en vérité, elle n ‘a jamais démarré et n’ arrivera nulle part
    et ça suffit avec ces prétextes boiteux: c’est a cause de la colonisation!! gna gna gnan ….c’est a cause des Blancs, c’est a cause toujours, tu n’ intéresses plus personne…
    les plus grands massacres en afrique ne le furent qu entre noirs et une fois les blancs partis….les blancs ils vous empêchaient de crever pendant ces famines effroyables dont vous etes les spécialistes
    les blancs ils avaient réussi a éradiquer, le Palu, le choléra, la malaria et voilà que la peste noire frappe a nouveau chez vous!!
    on ne peut même pas dire que vous avez tout raté sans les « colons », vous n’ avez jamais tenté!!
    par contre, vous avez enrichi Mercédès, les marchands d’ armes, les agents immobiliers parisiens,les grands palaces, je parle de vos brigands de dirigeants, bien sur….
    Fatalitas ?? je ne sais pas, mais je n’ ai pas envie de me faire agonir, je ne suis pas Sarkozy pour vous dire: l’ Afrique n’ a pas eu de grand homme, ou une de ces profondes pensées de Talonette..

    ///////////

    quand au destin qui illustre cet article , de Frank Sitbon, le talentueux blogger, j’ ai beaucoup apprécié le « colon, serrant la pougne de l’ indigen (e) ou (t) ?
    et je me suis ennivré de rire avec la légende accompagnante « …a coté des Français avec qui ils vivent dans la plus grande union affectueuse »

    Grandiose, il y a a peine 85 ans, on pouvait lire ce genre de bonne blague!!

  2. Amélie Poulain

    Excellent ! Il y en a assez d’être pris pour ce que l’on n’est pas.

    C’est au Français que l’on devrait réparation pour tout ce qui a été fait (dispensaires Indochine et ailleurs, aides sanitaires, Alger qui ressemble, d’un point de vue architectural à Paris, et tout ce qui continue de se faire pour eux à nos dépens etc…. etc…).

    1. Vent d'Est, Vent d'Ouest

      @ Amélie Poulain :
      Merci de laisser l’Indochine en-dehors, depuis le temps que nous autres, nous vous disons que les Indochinois ont de la reconnaissance envers la France, à part quelques abrutis pro-communistes, l’honorable Hô Chi Minh en tête qui était venu étudier en France et qui a ensuite craché sur elle.
      Les Indochinois ont fui leurs pays respectifs pour la France parce qu’ils étaient réellement persécutés, la preuve étant qu’ils ont retroussé leurs manches et non fait la manche.

      1. Amélie Poulain

        @Vent d’Est, Vent d’Ouest

        ‘Je connais très bien le problème de l’Indochine, merci.

        Et je ne vois pas en quoi dire ce qui a été, de la part des Français, en terme de colonisation, vous dérange, cela a été, point. L’Indochine faisait bien partie des colonies françaises, et il y a eu beaucoup d’aides françaises, je ne vois pas pourquoi on ne le dirait pas.

        1. Vent d'Est, Vent d'Ouest

          @ Amélie Poulain

          Ce qui me dérange, c’est que vous mélangez ceux qui ne cessent de revendiquer la repentance et ceux qui en ont de la reconnaissance envers la France alors que, eux, ont vraiment été colonisés, ce qui est le cas des Indochinois dans leur très grande majorité.

          Si vous ne comprenez pas le sens de ma réaction, tant pis.

          Et tant mieux si vous connaissez très bien le problème de l’Indochine, mais un petit rappel tout de même, pour résumer :

          Si la France est venue coloniser l’Indochine c’est à la suite de l’appel des Anglais qui l’ont entraînée dans la « guerre des Boxers ». Il y avait eu des modernisations dans tous domaines (santé, public, infrastructures routières, ferroviaires…), bien que l’Indochine n’étant pas une colonie de peuplement et la société coloniale se composant essentiellement, de fonctionnaires civils et militaires et de planteurs d’hévéas, ainsi que d’entrepreneurs dans divers secteurs porteurs.

          Entre nous, la France avait dû y trouver des avantages sinon je ne vois pas l’intérêt de dépenser son énergie, ses savoirs, en contribution d’hommes et en termes de coûts économiques pour n’avoir rien en retour.

          1. Amélie Poulain

            C’est vous qui n’avez pas compris le simple sens de mon message @Vent d’Est, Vent d’Ouest, mais pas grave cela ne sert à rien de se faire des noeuds au cerveau (ce que j’ai connu de l’Indochine, j’aurais préféré l’ignorer et loin de moi l’idée d’en parler plus).

            Je maintiens ce que j’ai dit qui a toute sa place dans le sens de mon commentaire, je ne vous pas pourquoi je ne le dirais pas, il n’y a rien de polémique. Si cela vous dérange, cela vous appartient.

  3. PJP

    Par contre eux nous colonises en pillant les caisses sociale grace a nos traitres depuis + de 40 ans. – Selon l’INSEE + de 9 millions de personnes vivent aujourd’hui sous le seuil de pauvreté dans le Pays., rien que sur ce theme la. – Aujourd’hui  » journée du harcellement SCOLAIRE  » en Explosion par les jeunes racailles majoritairement, nos députailles sont bien capable de nous placer une date sur le calendrier én 18 a titre de Commémoration en remplacement de la ST theodore.

  4. Vent d'Est, Vent d'Ouest

    Je vous invite tous à lire ceci, d’autres recherches sur Internet vous permettront d’avoir une idée ce que la France avait réservé aux Indochinois et pourtant les Asiatiques ne lui ont jamais fait de procès, du moins à ma connaissance : http://www.rapatries-vietnam.org/oublies-indochine.php.

    Et bien plus discrets que certains qui n’hésitent pas à recourir à de la reconnaissance et aux revendications, légitimes ou pas.

    À tort ou à raison, les Asiatiques appliquent cet atavisme « Ne pas perdre la face », ce n’est pas à moi de juger mais ne les mélangez pas avec des gens qui ne savent que pleurer pour obtenir « réparation ».

    1. Baudoin de Flandre

      A Vent d’est, Vent d’ouest : entièrement d’accord avec vous, il n’y a aucune comparaison entre l’effort d’intégration (travail, apprentissage de la langue et même sacrifice de leur vie au bénéfice de la France) fourni par les peuples issus des anciennes colonies asiatiques, et les hordes musulmanes sauvages qui viennent piller et saccager, en Europe, tout ce qu’ils sont bien incapables de bâtir dans leurs pays d’origine, au nom d’une soi-disant « revanche » sur un passé colonial qu’ils ont également détruit, au lieu de l’exploiter et de le développer… la différence de degré de civilisation et de spiritualité s’impose d’elle-même !!!

  5. Xtemps

    Moi je dirais aux personnes d’origines immigrés des pays qui étaient colonisés par les Occidentaux: Si déjà nos propres dirigeants ne regardent déjà pas leurs propres peuples de souche, qui les insultent pour eux, qui les dénigrent pour eux, comment nos dirigeants les regardent eux les immigrés originaires d’anciens pays colonisés?!.
    Qu’ils font un peu de recherche par eux mêmes sur ce passé colonial et surtout des vieux qui ont bien connu cette époque là.
    Ils vont vite découvrir qui sont les vrais pilleurs de l’empire mondiale derrière tous leurs malheurs aujourd’hui, et que à l’époque des colonies, dans l’ensemble, ils vivaient bien mieux qu’aujourd’hui, et tout cela grâce aux colonisateurs Occidentaux des pays libres.
    Il y a que les escrocs imposteurs qui font porter le chapeau aux autres leurs escroqueries, c’est bien connu et l’inversion accusatoire bas son plein rendement pour l’instant.
    Je me rappel encore d’émile Babin du Cameroun qui disait sur les plateaux de télévision en France, que c’était bien mieux au temps des blancs dans son pays et il était pas le seul à le dire.
    Nous avons là aussi mine de recherches à faire contre les mensonges pour nous les résistants.
    Surtout pour faire clouer le bec à certains escrocs manipulateurs aux bottes du pouvoir de l’empire Fasciste, pilleurs mondiales qui pillent tous les peuples du monde de leurs richesses.
    Quand on voit l’Algérie sous l’indépendance de la France, qui veut construire une Méga Mosquée à plus de 2 milliards deux cent millions d’euro, pendant que le peuple algérien crève de faim, il y a personne qui s’insurge!!!, mais c’est nous les peuples européens les pilleurs!!!.
    Et c’est pas le seul pays dans le monde qui se font arnaquer et piller leurs richesses par leurs dirigeants escrocs imposteurs corrompus dictateurs, placés par les pilleurs de l’empire mondialiste.
    Le monde entier doit savoir que tous les peuples du monde se font voler leurs richesses par l’empire mondialiste et sans pitié et que c’est pas les peuples du monde qui volent toutes ces richesses.
    Ps : Je partage l’info, se taire est un crime contre l’humanité.

    1. Amélie Poulain

      @Xtemps

      Vous avez raison, il y a plein de pressions et de choses pas très claires derrière ce qui se passe et les Peuples en pâtissent;

      Il est vrai aussi que je remarque que les discours se centrent généralement sur les rapatriés mais on parle peu de la réalité et du vécu des Français qui pourtant, pendant la Guerre mais aussi après (et encore aujourd’hui…) ont beaucoup souffert.

      Après la guerre 39-45 et jusqu’au moins les années 1970 voire plus, il faut savoir que beaucoup de français vivaient dans des baraques construites rapidement dans les zones très impactées par les bombardements voire complètement détruites afin de reloger les populations et cela a duré un certain temps voire même un bout de temps.

      « Baraques » voulait dire maison en bois, 3 pièces où les gens parfois vivaient à 10 personnes adultes et enfants, pas de sanitaires, W.C dehors…. Et ils étaient heureux sans se plaindre, sans revendiquer, puis peu à peu ils ont été relogés. Certains dans des logements sociaux qu’ils ont dû quitter par la suite vu l’ambiance devenue trop difficile à vivre, comme beaucoup.;.

      Les Français de souche en Métropole n’ont ainsi pas été spécialement remerciés non plus d’avoir participé et défendu la France (voire moins), et l’on voit où nous en sommes à ce niveau aujourd’hui

      La France après guerre était dévastée et était en période de reconstruction.à tous les niveaux. Je pense que l’on ne pouvait pas attraper partout…

      Les Français étaient (et j’ai des exemples en tête) bien souvent moins bien traités que les réfugiés (de toute provenance) qui étaient prioritaires dans certains postes administratifs (j’ai des exemples). C’est une réalité.
      Je me souviens dans mon entourage du cas d’un homme (qui avait pourtant défendu la France.), certain d’être embauché avec promesses dans un arsenal de la Défense, qui avait perdu cet emploi, au dernier moment, son poste ayant été donné à un réfugié qui était prioritaire. Il en a été tellement touché et désolé, qu’à force de petits boulots épuisants, il a fini, par se suicider….

      Oui les Français, dont certains et même un grand nombre, ont beaucoup donné à la France sans jamais être assistés en quoique ce soit, aimeraient que l’on s’occupe d’eux aussi….

      Et maintenant, ces gens qui ont souffert pendant la Guerre, devenus âgés, on vient leur dire, qu’il faut qu’ils se sacrifient aussi au niveau de leur retraite pourtant bien souvent bien gagnée.

  6. MCF68

    Troisième partenaire commercial, juste derrière l’Allemagne, l’empire absorbe, à la veille de la première guerre mondiale, 67,6% des exportations de sucres raffinés, 46, 1 % de celles de tissus de coton, 56 % de celles de rails, 73 % de celles de locomotives, 80 % de celles de constructions métalliques. Deuxième ou troisième fournisseur de la métropole, l’empire lui fournit, toujours avant la première guerre mondiale, 56,7% de ses importations de vins, 85,3 % de celles de riz, 34,8% de celles de phosphates. Il apporte une contribution décisive à l’importation de matières premières agricoles qui représentent à cette date plus de 20 % des importations totales de la France. Troisième placement extérieur de la France après la Russie et l’Amérique latine, l’empire assure, d’autre part, aux entreprises qui ont eu le « flair » de s’y intéresser des taux de profits particulièrement élevés.

    1. Amélie Poulain

      C’est tout fait vrai @BUTTERWORTH , les colonies nous ont coûté très cher….. et ce n’est pas fini.

  7. Victoire de Tourtour

    Une bibliographie serait souhaitable
    Il y a évidemment les ouvrages de Jacques Marseille, d’autant plus intéressants qu’il était parti d’idées toutes faites et de présupposés marxistes concernant la colonisation et le « pillage » dont on nous rebat les oreilles, pour en arriver précisément à l’inverse,i.e.,le coût de la colonisation.
    Et l’incontournable de Daniel Lefeuvre, universitaire lui aussi, » Pour en finir avec la repentance coloniale », qui, vu son prix modique en format « Poche » est à offrir à tous les crétins formatés du Camp des Saints.
    What else ?

    1. Chris2AChris2A

      Il y a aussi « Chère Algérie » de Daniel Lefeuvre qui est une véritable analyse comptable des relations entre la France et sa colonie…
      « Pour en finir avec la colonisation » de Bernard Lugan et « La désinformation autour de la Colonisation » de Arnaud Raffard de Brienne.
      Ce qui est remarquable avec le regretté Daniel Lefeuvre, c’est qu’il s’agit au départ d’un jeune étudiant militant communiste qui eut l’idée d’aller chercher une thèse lui permettant de dénoncer les méfaits de la colonisation et d’en faire une tribune universitaire…
      Or, après des heures et des mois d’études approfondies sur le sujet, il en arrive à la conclusion inverse : la France s’est, au contraire, épuisée à équiper les pays de son empire colonial et ses industriels se sont laissés vivre sur des marchés captifs… Par rapport, par exemple, à l’Allemagne, notre empire a constitué un handicap à tout point de vue.
      Il a eu le courage et l’honnêteté de l’écrire et de le dire sur les plateaux tv.
      Pourtant, encore actuellement, les manuels de l’Education (anti)Nationale continue de parler du pillage des richesses des colonies et de l’exploitation des indigènes !!! …
      Avec un auditoire constitué assez souvent majoritairement par des descendants des habitants de ces pays– souvent musulmans– on peut se demander par quel hasard il n’y a pas plus de djihadistes en France !!…

  8. MaximeMaxime

    De toute façon, c’est tellement évident que dans certains pays, sans la colonisation, on ne saurait que pêcher des petits poissons et ramasser des bananes en articulant un langage sommaire, que les chiffres sont superflus…
    Les identitaires ont fait l’effort parce que la propagande de la repentance devient plus que lourde…
    Je n’ai pas le temps de lire le livre de Lefeuvre hélas : mais publié dans la collection « champs » de Flammarion, il est sans doute d’excellente qualité car les livres de cette collection sont extrêmement sérieux. Il s’agit la plupart du temps d’auteurs connus et reconnus, parfois de thèses universitaires reconnues et remaniées pour un grand public.

  9. Thebourrin

    Il faut aussi regarder l’état de leurs pays AVANT la colonisation : Désert, pas d’infrastructure, piraterie et esclavagisme.
    Certes, on les a réduit en esclavage, etc… mais on leur a aussi apporté une forme de civilisation.
    Ex : Je suis quasi-sûr que si l’Algérie était restée française, sa situation aurait été nettement plus enviable qu’aujourd’hui. Cela aurait même pu être une destination touristique préférée des français.

  10. Dorylée

    Selon un écrivain algérien, la France n’a pas colonisé l’Algérie ; elle l’a créé. Il est absolument impossible de développer le pays qu’on pille, ça paraît évident. Il suffit de comparer ce qu’était ce pays avant la France et ce qu’il était quand la France s’en est allée. Et de voir ce qu’elle est devenue depuis. L’Algérie n’a pas besoin de la France pour être dépouillée ; elle a bien assez avec les Algériens…

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Ne serait-ce que la démographie musulmane qui est passée de 1,5-2 millions en 1830 à 8-10 millions en 1962.

      Et des crapules « françaises » osent parler de « génocide ».

      Les chiffres sont là qui accusent ces salopards.

  11. frejusien

    Il suffit de voir, 70 ans après, ce qu’ils sont incapables de faire, et comme dit ci-dessus, ils ne savent que piller et détruire sur notre sol français, et se faire entretenir,
    alors, perso, je n’ai jamais cru à ce gros mensonge de pillage des richesses, quelles richesses ?
    Les seules richesses qui se trouvaient là-bas étaient celles produites par les colons travailleurs, organisés et intelligents,
    Le reste, c’est la propagande islamogauchiotte dans laquelle il faut éviter de tomber
    une autre propagande qui sévissait dans les années 80, il paraissait qu’on avait besoin des algériens pour payer nos retraites futures, et le résultat est là aujourd’hui, les caisses sont vides, mais les algériens sont toujours pendus à la mamelle,

  12. Philippe Mangé

    Evidemment, les colons blanc ont apporté en Afrique l’excision, le cannibalisme, les sacrifices humains, les sorciers et autres marabouts, les mangeuses d’âmes, la mortalité infantile, la faible espérance de vie , Boko Haram, Aqmi , etc…..

  13. Céquiça

    Il y a très simple à répliquer. En France comme en Belgique les colonies coutaient la peau des fesses comme on dit. On se souvient du marasme des métropoles dans les années 50, suite il est vrai à la guerre. Mais quel fardeau en moins à partir de 1960 ! Là on a vraiment commencé à vivre sans l’Afrique. Et tiens, les « colonisés » asiatiques, ils ont des problèmes? Les « golden sixties » ont été possibles grâce à la décolonisation. On leur a laissé tout ce qu’il fallait en infrastructures, allez voir ce qu’il en reste !

Comments are closed.