Le Monde et Samuel Laurent préviennent : le danger des attentats, ce sont les rumeurs !


Le Monde et Samuel Laurent préviennent : le danger des attentats, ce sont les rumeurs !

Nous vivons dans une société sur-consommatrice où l’information, vous ne l’ignorez pas, est devenue une marchandise comme une autre.

Ainsi fleurissent sur la toile d’affreuses contrefaçons dont le seul motif d’existence est d’égarer la brebis innocente, destinée à suivre un chemin tout tracé sur la voie royale de l’information.

Heureusement braves gens, Les Décodeurs sont là pour vous.

Les Décodeurs, ce sont les douaniers du Monde, qui permet de fouiller à la frontière virtuelle (la physique étant depuis longtemps obsolète) les clandestins du vivre-ensemble et de prendre sur le fait leurs tentatives de trafic.

Les Décodeurs, police qui peut arrêter sans mandat, condamner sans procès, emprisonner sans juge. Pour les migrants de l’info, point de larme ni d’allocation, point de créance à la fuite d’un pays en guerre.

Samuel Laurent fait partie des officiers de cette garde aux frontières. Et avec lui, on ne transige pas. L’islam? Ce n’est que du bonheur, ceux qui prétendent l’inverse ne sont que des faussaires et doivent sur-le-champ être empêchés de nuire.

Lorsque certains osent dire que les prétendues « attaques de l’islam » sont les assauts d’une idéologie de mort qui nous a déclaré la guerre, il brandit fort heureusement son code douanier.

Rappelons que l’une des particularités de ce dernier consister à inverser la charge de preuve. En clair, c’est au prétendant au passage de prouver qu’il est en règle, pas à la douane de prouver qu’il est dans l’illégalité.

Message reçu cinq sur cinq par notre adjudicataire : après tout, de quelles preuves disposent les militants islamophobes qui avancent que les tueries de Charlie Hebdo, de l’Hypercasher, du Bataclan, de Nice ou de Marseille sont les assauts d’une guerre que nous sommes en train de mener, et de perdre, face à la barbarie islamique? Quelles preuves peuvent-elles nous apporter de leur véritable sincérité?

(à 2:38)

Avant de dénoncer une soi-disant guerre que nous livrerait l’islam, il faudrait en premier lieu que ces personnes nous prouvent qu’elles n’ont rien contre les musulmans.

Peu après l’attentat islamiste qui a touché New York, de nombreuses rumeurs ont circulé sur les réseaux sociaux. Ils osaient imputer à l’islam un accident de la route à Londres, ainsi que les guerres de gangs à Copenhague! Pourtant, le rythme des attaques djihadistes en Occident a sérieusement chuté depuis un mois : moins de trois recensées en octobre. Pas de quoi paniquer.

Donc, tous les affreux extrémistes qui osent avancer que l’islam pourrait être à l’origine de tout cela ne sont autre que des «trolls» (dans le langage internet, des éléments perturbateurs). Ce que le journaliste tente de matérialiser par un personnage en plastique tout droit sorti de la mythologie, certes un peu sympathique eu égard à toute l’horreur qu’inspirent les fossoyeurs de vivre-ensemble que sont ces islamophobes éhontés.

Anne-Elisabeth Lemoine ne manque d’ailleurs pas de le lui faire remarquer. Elle demande par ailleurs si l’on ne peut pas fermer immédiatement le compte Twitter de tout utilisateur qui se risquerait à voir en un simple incident une potentielle attaque islamiste.

Samuel Laurent jeter ensuite joyeusement en pâture tous ces imprudents, avec à leur tête le fasciste Sébastien Jallamion, policier de surcroît, écarté de la police pour islamophobie en prime. Le compte est bon.

Pour ceux qui seraient tentés de suivre cette voie, un simple rappel à l’ordre : ces rumeurs sont le danger de notre époque, alors faites bien attention ! Elles pourraient laisser croire que l’islam pose problème.

Merci Samuel, merci, les Décodeurs!




Lou Mantély

Islamophobe en arrêt de traitement


15 thoughts on “Le Monde et Samuel Laurent préviennent : le danger des attentats, ce sont les rumeurs !

    1. Victoire de Tourtour

      80 000 de plus en France,donc. Généreusement accueillis., »ça coûte pas cher, c’est l’Etat qui paye » ,toujours d’actualité.

  1. rinocero

    Le « fact checking » = en français le « Vrai ou faux » ou encore « la vérification des faits énoncés ».

  2. PUGNACITÉ

    Sans doute en l’état actuel de la situation le consensus politico médiatique est indubitablement en faveur des muzzs au détriment des autochtones mécréants.Neanmoins le mot consensus ne fait nullement partie de la terminologie muzz qui n’a qu’un seul objet politico religieux qui est celui de l’infeodation et du remplacement.

  3. agathe

    Quelle suffisance ! Et pour proférer des mensonges grossiers, en plus.
    Sébastien Jallamion condamné pour des « propos racistes », par exemple !
    Il faudra leur faire ravaler leur gouaille à cette bande de bobos qui s’entretiennent les uns les autres dans leur sentiment de supériorité.

      1. frejusien

        et qui plus est, ils ont le droit, en l’état actuel des choses de se pavaner à la télé, et d’être écoutés, puisqu’ils vont dans le sens du vent,
        plus ils sont cons, plus ils sont vénérés, car de la sorte, ils arrivent facilement à berner les gogos

  4. Frontalier74

    En effet, il y aurait à dire sur la duplicité des médias. De Libération et du Monde en particulier…

    Une remarque toutefois : je ne pense pas qu’on puisse parler « d’inversion de la charge de la preuve » et de résumer le but du code des Douanes à cela.

    Il y a plusieurs facettes : la recherche de l’infraction, la constatation et la répression/sanction. A ce code se rajoute la jurisprudence et des pouvoirs annexes (par exemple, vérifier le chronotachygraphe des poids lourds).

    Un douanier peut faire la visite de votre véhicule ou de vos bagages… ou de « votre corps » (art 60) et si vous transportez du cannabis, de la methadone, 100 000€ en liquide ou une kalashnikov (et oui, cela peut être autorisé ! ), effectivement, c’est à vous d’apporter la preuve que vous le faites légalement (autorisation, ordonnance médicale etc.)

    C’est bien normal, non ? (bon, d’accord, c’est gênant de se retrouver à poil devant les gabelous)

    Pour l’auteur et les lecteurs, désolé d’avoir été si disert sur la question 🙂

    1. LouLou

      Mais ne vous excusez pas, tout débat est ici le bienvenue…. Le code des douanes a cette particularité de permettre aux agents d’effectuer une visite sans qu’aucune infraction, délit, crime ne soit commis. C’est quoi qu’il advienne au demandeur de passage de prouver que ce qu’il est en droit de détenir ce qu’il transporte et non à la douane de prouver sa culpabilité.
      C’est normal, oui, mais c’est tout de même le contraire du code civil qui stipule que « chacun a droit au respect de la présomption d’innocence » (9-1).

      1. Frontalier74

        C’est l’éternelle question de l’équilibre des pouvoirs (je conçois que celui des Douanes soit « exorbitant ») : veut-on plus de sécurité ou plus de liberté ?

        A titre d’exemple : vous avez le cas de Mehdi Nemmouche (le tueur de Bruxelles) qui a été arrêté lors du banal contrôle douanier de son autocar à Marseille. Les douaniers ont trouvé ses armes lors de la visite de son sac.

        Normalement, les gendarmes, par exemple, n’ont pas cette possibilité.

        Autre sujet de dissertation : l’état d’urgence avec ses lois d’exception, est-il une menace pour les libertés ou un gage de sécurité ?

        Quel dommage de manquer de temps pour écrire un article ou deux…

        1. LouLou

          Frontalier, si vous trouvez malgré tout un peu de temps, sachez que nous attendons avec impatience votre réflexion sur le sujet! Je serai ravi d’en apprendre sur ce thème à la lumière de votre expérience. Quand vous voulez pour un article que je lirai avec attention.

          1. Frontalier74

            Merci beaucoup.

            Vive les sites de « réinformation » délivrant un contenu non aseptisé, non calibré !

            « Ce n’est pas du vrai journalisme » se plaindrait Plenel. Et alors ? Que vaut une carte de presse de nos jours ?

            Et bon courage à Christine Tasin car cela ne doit pas être facile tous les jours…

  5. Pierre ESCANDE

    Connard de Laurent………., les deux cousines de Marseille , c’était de l’info ou de l’intox ???
    Demande à sa famille, à leurs amis, à toutes les jeunes filles de France ( sauf aux femmems….et à la Obono etc…….) !!!

  6. Dorylée

    J’ai ôté l’immonde de la pointe rouillée de la cabane au fond du jardin. Les usagers se plaignaient de ce que le journal sente AVANT d’avoir servi…

Comments are closed.