A la prochaine guerre, les Français vont devoir se débrouiller sans nous


A la prochaine guerre, les Français vont devoir se débrouiller sans nous

Illustration : corps de soldats canadiens tués sur la plage de Dieppe. Un soldat allemand debout…

«Avec tous les migrants qui arrivent sur Dieppe, il n’y a plus assez de place au foyer Vauban », explique un sans domicile fixe de Dieppe. « À la mairie, ils manquent même de coupons repas ». La cohabitation entre les deux populations en grande précarité est de plus en plus difficile.

http://resistancerepublicaine.eu/2017/10/30/a-cause-des-migrants-plus-de-coupons-repas-et-de-places-dhebergement-pour-nos-sdf/

4 963 Canadiens étaient présents lors du débarquement de Dieppe du 19 août 1942. 1800 y ont laissé la vie et les autres ont été faits prisonniers en Allemagne dans des conditions épouvantables non conformes aux clauses de la Convention de Genève.

 

L’opération Barbarossa, déclenchée par les Allemands le 22 juin 1941 contre les armées de Staline, marque le début d’une résistance acharnée des forces soviétiques sur leur propre sol. Les Allemands ont engagé la plupart de leurs divisions à l’est, n’ayant plus d’ennemi direct à l’ouest.

Toutefois, conscients de la probabilité d’un débarquement allié à l’ouest de l’Europe depuis l’Angleterre, les Allemands décident, afin de concentrer un maximum de leurs forces contre les troupes de l’Union Soviétique, de protéger la façade maritime ouest par une série de fortifications fixes, dont le devoir est de stopper tout assaut amphibie ennemi : c’est la naissance du Mur de l’Atlantique.

Très rapidement, les Alliés mettent au point une opération militaire qui vise principalement à soulager partiellement le front soviétique et à tester les défenses allemandes qui font face à l’Angleterre. Pour ce faire, 5000 Canadiens, 1100 Britanniques, 56 Américains et 15 Français (France Libre) sont mis en alerte durant l’été 1942.

Cette opération, de relativement faible envergure, doit cependant apporter des renseignements très importants aux forces alliées en préparation d’un débarquement de plus grande importance dans les mois qui suivent, toujours au nord-ouest de l’Europe, alors également en cours de préparation (opération Overlord).

Tactique de l’opération Jubilee

L’objectif des troupes alliées est simple : les soldats doivent débarquer à l’aube, détruire des positions d’artillerie importantes, détruire un radar et un aérodrome. Une fois ces actions réalisées, les troupes débarquées, renforcées par différentes unités d’infanterie, seraient alors réembarquées par la marine de guerre alliée avec d’éventuels prisonniers allemands.

Le 18 août 1942 en soirée, près de 250 bâtiments de guerre britanniques se dirigent vers les côtes du nord de la France, en direction de Dieppe. Le soutien aérien est assuré par la présence de 58 escadrilles qui protègent le convoi.

[…]

Bilan de l’opération Jubilee

D’un point de vue humain, l’opération Jubilee est une véritable catastrophe. Sur les 6 086 soldats alliés engagés, 4 397 sont portés disparus, faits prisonniers, ont été blessés ou tués.
Les Canadiens ont le plus souffert de cette attaque : 907 d’entre eux ont été tués. 550 soldats britanniques ont également perdu la vie.

http://www.dday-overlord.com/debarquement-normandie/causes/operation-jubilee

J’ai eu le privilège de connaître un de ces messieurs. Il est décédé aujourd’hui. Heureusement pour lui. Il ne voit pas que toutes ses souffrances endurées pendant ces années de captivité l’ont été pour rien et que la France se laisse envahir de barbares maintenant. Ce monsieur s’était engagé à 20 ans pour libérer la France.

Autrement dit, il s’est battu, il a été blessé, capturé et fait prisonnier pendant des années pour que la France d’aujourd’hui enlève le pain de la bouche de ses enfants de Dieppe dans le but de nourrir des étrangers entrés illégalement sur son sol.

À la prochaine guerre, il va falloir vous débrouiller sans nous.




Cécile Comeau

L’ancêtre de mon père est arrivé de France en Acadie en 1632. Celui de ma mère est arrivé en 1671 en Nouvelle-France (Québec). La famille de mon père a quitté l’Acadie conquise par les Anglais pour la Nouvelle-France (Québec). Elle refusait de vivre sous un régime anglais. La pauvre, l’histoire l’a rattrapée en 1759. Nous résistons depuis au Québec...


38 thoughts on “A la prochaine guerre, les Français vont devoir se débrouiller sans nous

  1. Machinchose

    Tabernak! tu vas pas nous faire ça !! mais rassure moi…..tu pourras nous acueillir, en nettoyant d’ abord la « belle province » envahie de Maghrébins…

    1. Cécile ComeauCécile Comeau

      Tabernak, nous n’en avons pas des millions comme chez-vous et ils ne sont pas tous islamistes. Beaucoup ont fui des régimes de fous et ils ne veulent rien savoir des préceptes religieux qui oppressent leurs concitoyens du pays d’origine. Beaucoup sont athées. Le Québec est devenu pour eux un refuge contre les intégristes religieux et ils ne vivent pas de la sécurité sociale. Ils travaillent et gagnent leur vie comme nous. Ils sont les premières victimes des intégristes. Pas question de refuser des femmes comme Djemila Benhabib, Fatima Houda-Pepin et bien d’autres qui se battent contre les islamistes et des mentalités sortis tout droit de l’enfer. Elles sont les premières à décrier les accommodements religieux et la charia.

      1. OTOOSAN

        « ne vivent pas de la sécurité sociale » effectivement : http://www.cic.gc.ca/francais/refugies/exterieur/reetablie-aide.asp
        « Un réfugié reçoit les mêmes services et a les mêmes droits qu’un citoyen québécois ou canadien, notamment en ce qui a trait à l’aide sociale. Ainsi, le montant d’aide sociale sera de 640 $ par mois pour une personne, de 950 $ pour deux personnes. Le gouvernement fédéral verse une allocation de 450 $ (plus de 6 ans) à 530 $ par enfant (moins de 6 ans). Le Québec verse aussi une allocation familiale, en fonction de l’âge des enfants et du nombre d’enfants. Il faut souvent attendre de deux à trois mois avant de pouvoir toucher ces allocations.
        Le crédit de TPS est disponible pour les réfugiés : 17,50 $ par mois par personne.
        Les réfugiés sont logés à leur arrivée pour une semaine, un hébergement temporaire offert par le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion du Québec. Ensuite, ils doivent se trouver un logement. Ils ont droit à une allocation de 80 $ par mois maximum de la part de Revenu Québec s’ils ont des enfants. Des meubles sont fournis (réfrigérateur, cuisinière, table, etc.) et quelques articles (draps, serviettes, vaisselles, etc.).
        Le soutien financier pour les fournitures scolaires, disponible pour les bénéficiaires de l’aide sociale, est aussi disponible pour les réfugiés : 70 $ par élève du primaire et 124 $ par élève du secondaire.
        Des cours de francisation sont offerts par l’État pendant huit mois. Certaines municipalités, comme la Ville de Sherbrooke, offrent des cartes d’autobus gratuites durant cette période. Des frais de garderie peuvent aussi être payés durant cette période. » Effectivement c’est l’ enfer pour eux mdr…

        1. Cécile ComeauCécile Comeau

          Mon commentaire concernait les immigrants qui ont choisi le Québec et ils ne sont pas considérés comme des réfugiés. La sélection dans leurs pays d’origine est longue et stricte. Un candidat avec un casier judiciaire sera refusé.

  2. claude t.a.l

     » À la prochaine guerre, il va falloir vous débrouiller sans nous. »

    Je vous comprends, mais, de la même façon, le Canada et le Québec d’aujourd’hui sont-ils encore le Canada et le Québec de 1942 ?

    Nous vivons le même drame.

    1. Cécile ComeauCécile Comeau

      Le même drame, mais avec une intensité fort différente. Nous faisons tout en notre pouvoir pour que cela n’évolue pas en pire, croyez-moi.

      Pour cela il faut éradiquer Trudeau et Couillard, Coderre ayant perdu son poste de maire de la Ville de Montréal hier. Voyons comment Valérie Plante, la nouvelle élue au poste de maire se débrouillera avec cette patate chaude du maudit multiculturalisme à outrance..

  3. J

    Certes, mais c’est oublier que beaucoup de Français refusent cette situation et subissent les répressions du gouvernement qui agit au moyen de ses juges corrompus et de ses milices antifas pour essayer de mettre hors d’état de nuire les résistants. Vous punissez les amoureux de la France (de souche ou non) qui veulent libérer le pays à cause d’une frange collabo qui mérite, elle, d’être châtiée. Heureusement qu’en 39-45, les alliés n’avaient pas réagi ainsi en disant « puisque certains d’entre vous ont collaboré avec les nazis, alors vous méritez de disparaître avec eux ».
    J’imagine la détresse, la colère et l’indignation de tous ceux qui se sont battus pour libérer l’Europe du joug nazi, de voir cette Europe se passer les fers d’une doctrine équivalente voire pire. Parce que moi aussi je ressens la même chose et mon seul espoir est que nous soyons chaque jour de plus en plus nombreux à dénoncer et à résister, jusqu’à surpasser les gouvernements qui nous tuent.
    D’ailleurs, le Québec n’est-il pas lui aussi livré à un islamo-collabo de la pire espèce ? Il se pourrait bien que vous ayez un jour besoin des Français pour garder votre culture. Français qui, au Canada, sont de plus en plus victimes de discrimination.

      1. Hal

        Une contrepèterie bien évidente :
        Nous travaillons à sortir Trouillard et Cul d’eau aux prochaines élections…

      2. Léo

        Comme Québécois, nous avons pas une grosse difficulté (chose temporaire), mais un gros problème (chose permanente et répétitive). Les fameuses élections : les gens vont voter CONTRE Couillard ou Trudeau pour ne plus les avoir dans le paysage…alors ils vont s’élancer vers le premier  »tata » qui va se présenter, sans se poser de questions. Sans plan, sans recherche et vont monter à bord du premier radeau qui se présente. C’est chaque fois la même chose…toujours la répétition du même comportement imbécile et vont à nouveau se retrouver à l’eau. Nous sommes CONDITIONNÉS à réagir (réaction) , malheureusement, nous ne savons plus réfléchir pour mieux agir. C’est ça la réalité. On nous présente un os et par réflexe conditionné nous salivons comme mon chien et nous avalons n’importe quoi. Si nous pouvions seulement, nous arrêter et réfléchir sur le long terme. Nous nous éviterions bien des ennuis. Nous sommes fascinés par la politique spectacle comme des enfants devant un théâtre de marionnettes. Incapable de distinguer les grosses ficelles.

  4. Pierre

    Bonjour Cécile, du côté du Québec,
    Le Québec, et le reste du Canada, est aussi confronté à un processus d’islamisation. Vous ne viendrez peut-être pas à notre secours lors de la prochaine guerre, mais nous avons bel et bien ce point commun.

      1. Jeff

        Les situations géographiques du Canada et de la France ne sont pas les mêmes, d’une part et, d’autre part, cette invasion est imposée aux peuples d’Europe contre leur souhait par des dirigeants corrompus jusqu’à l’os qui leurs refuse tout référendum.
        Une fois l’Europe conquise, ce sera malheureusement votre tour, que vous le vouliez ou non.

      2. Marc B

        Je suis daccord Cecile, mais Trudeau va mettre les bouchées doubles, avec l’immigration il l’a annoncée.

        Marc
        Québec

      1. carodu75

        Et bien malheureusement, quand on voit comment cela se passe pour nous, vous avez du soucis à vous faire…..

  5. durandurand

    Un hors sujet , qui a son importance .
    MACRON REMPLACE LES CHEFS MILITAIRES PAR DES ÉNARQUES INCOMPÉTENTS (général Pierre Lorenzi)
    Publié le 5 novembre 2017 par L’Imprécateur
    La Défense pilotée par des hauts fonctionnaires civils
    LIBRE OPINION du général Pierre LORENZI
    Posté le vendredi 20 octobre 2017
    Le choix des gouvernements successifs de substituer aux officiers généraux des hauts fonctionnaires civils pour occuper des directions du ministère de la défense (ou des armées) et des postes interministériels à vocation stratégique ne répond à aucune nécessité et encore moins à une quelconque logique.
    Il nous faut revenir sur un des faits marquants des débuts du quinquennat Macron. Exposées publiquement, le 13 juillet dernier, veille de la Fête Nationale, les remontrances du président de la république à l’encontre de l’ancien chef d’État-major des armées ont mis au grand jour la défiance croissante du politique à l’égard du militaire. Ce coup d’éclat fut une étape de plus dans la marginalisation des chefs militaires par les élites politico-administratives, à l’œuvre depuis plusieurs années au sein-même de l’appareil de défense et de sécurité français.
    En déniant au CEMA (chef d’état major des Armées) le droit de « parler vrai » dans un cadre pourtant ad hoc – la Commission de la Défense de l’Assemblée nationale – et de se prononcer sur les moyens effectifs de l’action militaire, le président de la République et ses communicants ont révélé leur méconnaissance de celle-ci, de sa complexité et des qualités requises pour préparer et conduire une armée.
    Paradoxalement, au même moment, Emmanuel Macron invitait les officiers à concentrer leur action sur la réflexion stratégique, donnant l’illusion à son auditoire que ce volet crucial de la Défense demeurait du ressort entier des militaires. On en est loin : l’essentiel des postes y contribuant sont progressivement retirés des mains des officiers pour être discrètement redistribués à des hauts fonctionnaires civils, la plupart sortis de l’ENA.
    Il s’agit alors de s’interroger sur la pertinence d’avoir confié la plupart des directions du ministère de la Défense et des postes interministériels à vocation stratégique à des personnels tous issus d’une seule et même grande école. Pour chacun de ces postes, et comme cela s’imposait naturellement par le passé, une dizaine d’officiers, forts des multiples aptitudes et de compétences développées tout au long de leurs carrières, pourrait pourtant légitimement être retenue.
    Quelle motivation anime le politique qui fait fi de cette expérience, en parfaite adéquation avec la nature des postes à honorer ?
    Quand les hauts fonctionnaires civils trustent la quasi-totalité des directions du ministère de la défense (des armées) et des postes interministériels à vocation stratégique.
    La qualité de l’administration civile française, la valeur de ses hauts fonctionnaires, issus pour un certain nombre de l’ENA et l’ouverture de la Défense à des savoir-faire originaux ne sont pas contestées. La Défense peut se sentir honorée de l’attrait de ces fonctionnaires civils pour la chose militaire. Mais cette tendance très nette à la substitution des personnels d’encadrement aboutissant peu à peu au monopole des personnels civils sur ces postes laisse perplexe quand on connait l’investissement de la Défense – et donc du contribuable français – dans la sélection et la formation permanente de ses officiers généraux. Aller chercher ailleurs ce dont la Défense dispose largement en son sein, à un moment où les contraintes budgétaires sont sans cesse rappelées, répond-il à un besoin effectif ?
    suite sur :http://www.minurne.org/?p=12889

  6. sitting bull

    et oui le débarquement en Normandie et celui de Dieppe n auront servi a rien , on est de nouveau envahi et occupés , notre civilisation va encore durer 3 générations et après , guerre civile , les Américains seront bien obligé de revenir comme Nostradamus et Baba Vanga l on prédit , notre civilisation disparaitra , quand aux pays de l est ils survivront quelque décennies de plus puis eux aussi seront englouti , l UE disparaitra aussi et les pays Visegrad se tourneront vers la Russie puisque a l ouest les blancs auront disparu par un changement de peuple

  7. Alexandre

    Article pathétique pour plusieurs raisons.
    1-Que vous le vouliez ou non, le Canada n’est pas forcément mieux loti que la France. Trudeau ne vaut certainement pas mieux que Macron
    2- Je note ici une note très chauvine qui vise à opposer les braves Canadiens clairvoyants aux lâches Français ingrats durant les années 1940. Il n’y a pas que le Canada qui fut combattif, ce sont les Alliés qui ont vaincu le nazisme. Et la France faisait partie de ces vainqueurs que cela vous plaise ou non.

  8. Cécile ComeauCécile Comeau

    Fort heureuse de ne pas être ministre de la Défense de France, car avec tous ces gens issus de l’ENA, non formés comme militaires et sans expérience de la chose, je me sentirais fort mal conseillée. J’aurais l’impression d’en savoir plus long qu’eux sur le sujet, car je sais au moins par quel bout prendre un fusil.

  9. xrayzoulou

    Ils auront raison ! Mais nous aurons la nouvelle « chance » de la France : les fellouzes !!!!
    Il va falloir se « piedaucuter » si l’on veut s’en sortir !

  10. Machinchose

    l’ Armée!!

    le dernier endroit ou ne sévissaient pas les cranes d’ oeuf sortis de cette Grande Bavarde qu est Néna

    c’est terrifiant

    et Saint-Cyr ?
    et l’ X ?

    1. Joël

      Vous rêvez, ça fait plus de 10 ans que les hauts-fonctionnaires ont pillé tous les postes-clés de la Défense. Vous en avez le résultat éclatant aujourd’hui.

    2. amor

      Détrompez-vous ! Les gouvernements successifs se sont employés à « neutraliser » l’Armée dès après 1962 et ils ont parfaitement réussi.
      Aujourd’hui, ça se poursuit et c’est pire que jamais.
      N’attendez plus rien de l’Armée, sauf un nouveau général Katz.

  11. Machinchose

    hé oui! le quebec c’est 3 fois la France…et le Canada c’est 20 fois la France!

    vu les proportions, normal que vous ayez encore les yeux difficiles a ouvrir
    et quand vos yeux se seront ouverts, vous comprendrez mieux!

    vous les recevez sans compter parce qu ils parlent Français, tout simplement

    d’ ailleurs il circule parmi eux de charmant proverbe

    « Au Québec, Maghrébin, tu ne chômeras point! «  »


    quebec.huffingtonpost.ca/ 😆

    vous etes encore plus envahis que nous, mais on vous aidera quand même, en vous fourguant les « nôtres » quand il n’ y aura plus de boulot pour NOS Français

  12. Restons Français

    Ce qui nuit le plus aux patriotes et aux résistants à l’immigrationisme et au multiculturalisme sauvage est le manque de solidarité. À part une différence négligeable de deux ou trois siècles, les Québécois sont des Français.

    Absolument tout ce qui touche la France au niveau social et culturel finit par atteindre le Québec. Qui pourrait dire le contraire sans passer pour un inculte ou un imbécile? Les patriotes et résistants de part et d’autre devraient marcher ensemble.

  13. mac gyver

    Ouai ! ce sont des constats, tout ça ! mais, à la question ,que faisons-nous ? à part brailler dans notre coin ….seuls !! le problème français est celui-ci, chacun chez soi, je ne m’occupe pas de ce qui se passe ailleurs ! pourtant, il serait temps de se rassembler, nous fédérer, pour enfin résister à ce qui est programmé : notre dissolution dans cet univers européen d’abord, mondial ensuite, ou nous faire « bouffer » par cet islam, protégé par nos « élites » et surtout par tous les médias. Pour commencer, il faut sortir de cette UE qui nous oblige à TOUT accepter, même l’inacceptable. Pour ma part, je me suis engagé aux Patriotes de Philippot. Il faut bien commencer par quelque chose. L’abandon du FN, dans sa sortie de l’Europe ,ne nous laisse pas le choix. Si nous ne faisons rien, nous deviendrons rien.

  14. Chris2AChris2A

    « Comptez pas trop sur nous » …tel a été le message de Trump à la Makrel en réponse à sa politique catastrophique d’immigration massive et il a bien raison…
    Hé oui, celui que les me.dias bienpensants s’efforcent de faire passer pour un taré a vite perçu quelle sera notre situation en Europe après cette invasion…
    Alors, peut-être le type n’est pas hyper intelligent, mais il ose le dire : le problème n°1 dans le monde, c’est l’immigration, conséquence normale de l’explosion démographique dans des pays qui ne sont plus auto-suffisants.
    Hé oui, makrel/maqueron, faudra vous demmerden sie sich avec vos nouveaux allocataires qui détestent notre civilisation et qui s’emploieront à nous ficher dehors de chez nous …

    1. Mathilde

      Un PIB à 3% pour le second trimestre consécutif, un chômage à 4,5% (le taux le plus bas aux É.-U. depuis 17 ans.), Une invasion migratoire réduite de 75% aux frontières; un tel « taré » à la tête du gouvernement ferait bien mon affaire. Au diable les médias bien-pensants!

  15. zipo

    Pourquoi donc nos élus veulent’ils que l’Europe disparaisse et devienne un Califat ?j’aimerais bien avoir la réponse!
    Si quelqu’un a compris qu’ils m’explique pourquoi avons nous tant besoin de monde alors que notre chomage est très élevé et que nos prisons pleines a craquer ,sont peuplées de musulmans 85% environ ,il faut attendre huit condamnations pour les y mettre !
    j’attends vos avis!

    1. suzanne94

      Zipo tout ceci est « orchestré » depuis des décennies, d’une part par la mafia kasar, je ne sais pas si ça s’écrit ainsi, la franc-maçonnerie internationale, les Illuminatis….Leur plan a été écrit par un certain Jeff Anderson il me semble, leur but réduire la population a 500 millions de personnes, instauré des guerres civiles un peu partout en Europe, dans les pays d’orient , il faut aussi savoir que les Américains sont litérallement au bord de la faillite….Ils veulent créer ce que l’on appelle le NOM, avec une religion mondiale, un monnaie mondiale, des peuples asservis, et métissés, abrutis au possible remarquez au moins une chose, le niveau scolaire baisse, la population née après 1980 est abêtie, il suffit d’observer un petit peu autour de vous, peu de gens semblent être au courant et le pire ne cherchent même pas à savoir…….Quant un veut abêtir des peuples c’est très simple, on crée de nouvelles technologies, smartphones, tablettes ect….Séries télés abrutissantes, baisse du niveau scolaire et téléréalités on a toute la panoplie pour rendre la population idiote.Les politiques sont tous corrompus, la police aussi, l’armée également, quant on fait des recherches sur internet, toutes les résultats aboutissent toujours au mêmes les Etats-Unis……..

  16. Dorylée

    On va en avoir un aperçu d’ici peu quand la vieille saloperie de boutéflika va enfin crever, provoquant l’explosion de l’Algérie…

  17. Cécile ComeauCécile Comeau

    Un pays, c’est comme une maison. On sonne à la porte avant d’entrer et on demande la permission pour entrer. Ce que les migrants n’ont pas fait. Ils ne sont pas des immigrants et encore moins des réfugiés. Des hommes prétendument réfugiés qui auraient laissé leurs femmes, leurs enfants ou leurs vieux parents seuls dans leurs pays en guerre. Non, cela ne colle pas. Ensuite, quand on est dans la maison, on ne vide pas le garde-manger, le frigo et la pharmacie. On n’agresse pas la fille de la famille, on ne vole pas le cellulaire du fils et on ne considère pas les parents comme des domestiques obligés de répondre à ses moindres souhaits sous la menace de casser tout le mobilier.

Comments are closed.