Macron nous crache à la gueule en ré-ouvrant les mosquées salafistes


Macron nous crache à la gueule en ré-ouvrant les mosquées salafistes

Nous l’avions annoncé il y a quelques jours :

http://resistancerepublicaine.eu/2017/11/01/collomb-annonce-la-reouverture-des-11-mosquees-salafistes-fermees/

Ils ouvrent à nouveau, une par une, les 11 mosquées salafistes fermées sur les 317 (chiffre minimum ) qui devraient être fermées

La mosquée des djihadistes de Sartrouville a réouvert hier suite à la fin de l’état d’urgence

La mosquée salafiste de la cité des Indes à Sartrouville (78), fermée le 3 octobre 2017 par la Préfecture, a pu rouvrir hier, grâce à la fin de l’état d’urgence. Sa fermeture avait suscité des réactions violentes avec de nombreuses nuits d’émeutes rapportées par Le Parisien.

France 3 donnait les raisons de cette brève fermeture :

« Les termes de l’arrêté qualifiant et justifiant la fermeture sont sans équivoque et très sévères : » la mosquée salle des Indes constitue un lieu de référence influent de la mouvance salafiste, représentant, par les propos qui y sont tenus, par sa fréquentation et par son influence au sein de la communauté musulmane locale, une menace grave pour la sécurité et l’ordre publics« .

Un soutien aux grandes figures du jihadisme

L’ensemble de l’arrêté est de même teneur. Les griefs qui y sont faits à l’égard de la mosquée sont nombreux et graves. La mosquée, dit le texte, est un « foyer ancien de l’islam radical au sein duquel s’est développé un soutien pérenne aux grandes figures du jihadisme comme Oussama Ben Laden. » La préfecture ajoute que « certains fidèles y ont été signalés en 2013 en partance vers la Syrie et que d’autres, y exerçant un prosélytisme exacerbé, ont été mis en examen et incarcérés pour association de malfaiteurs en vue de la préparation d’actes terroristes« .

« Actuellement« , poursuit encore l’arrêté, « la salle de prière demeure le théâtre d’un prosélytisme intense » par « la diffusion par son imam ou par des imams extérieurs, de prêches radicaux, marquant » notamment « leur hostilité aux principes républicains« . Source France 3

Gérard Collomb a confirmé sur RTL le 31 octobre la réouverture progressive de toutes les mosquées fermées ces derniers mois. Les mosquées ne sont fermées que temporairement, le temps de nettoyer les bureaux des associations les gérant de membres trop radicaux. Elles rouvrent dès qu’un nouveau bureau a été présenté au préfet, mais sans évidemment que la tendance salafiste n’en soit remise en cause. Les fidèles sont bien les mêmes.

http://islamisation.fr/2017/11/03/la-mosquee-des-djihadistes-de-sartrouville-a-reouvert-hier-suite-a-la-fin-de-letat-durgence/

Note de Christine Tasin

Au cas où des niaiseux aient des doutes, au cas où des autruches voudraient encore croire que Macron serait un vrai chef d’Etat ayant le souci de son pays et de ses concitoyens, cette ré-ouverture est un crachat à la gueule de tous les Français.

Une mosquée qui forme des djihadistes partant en Syrie, qui prêche la haine de la République, de la démocratie, de nos lois, des femmes… peut continuer à exister, il suffit de changer le bureau de l’association gérant la mosquée.

Bref, il suffit juste de mettre des hommes de paille, des paravents… sur les papiers donnés à la Préfecture.

Et hop, c’est magique. Tout fonctionne à nouveau dans le meilleur des mondes musulmans quand la seule sanction efficace serait non seulement de fermer la mosquée mais de la dynamiter. Le message serait fort et sans appel.

Mais ce ne sera pas les islamo-collabos au pouvoir qui oseront. Au contraire. Ils préfèrent dynamiter les églises.

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Articles du même thême

10 thoughts on “Macron nous crache à la gueule en ré-ouvrant les mosquées salafistes

  1. Rabarabé

    Oh, mais quel doux rêve… dynamiter une mosquée!
    Le réveil : françarabia partout, des voiles, des kamis, des grimaces, du mépris pour nos valeurs, une mère Mehra en liberté, une Sonia Nour et son martyr.
    Pauvre France.

  2. Celtillos

    micron est anti Francais il deteste l’idée de patrie ou de pays, quant aux mosquée elle sont toutes plus ou moins salafistes a mon avis, mais c’est combustible une mosquée!

  3. MaximeMaxime

    Même dans la loi, le mot « mosquée » n’apparaît pas, c’est la notion de « lieu de culte » qui est utilisée.
    C’est l’article 2 de la loi du 30 octobre :
    « Le titre II du livre II du code de la sécurité intérieure est complété par un chapitre VII ainsi rédigé :
    « Chapitre VII
    « Fermeture de lieux de culte
    « Art. L. 227-1.-Aux seules fins de prévenir la commission d’actes de terrorisme, le représentant de l’Etat dans le département ou, à Paris, le préfet de police peut prononcer la fermeture des lieux de culte dans lesquels les propos qui sont tenus, les idées ou théories qui sont diffusées ou les activités qui se déroulent provoquent à la violence, à la haine ou à la discrimination, provoquent à la commission d’actes de terrorisme ou font l’apologie de tels actes.
    « Cette fermeture, dont la durée doit être proportionnée aux circonstances qui l’ont motivée et qui ne peut excéder six mois, est prononcée par arrêté motivé et précédée d’une procédure contradictoire dans les conditions prévues au chapitre II du titre II du livre Ier du code des relations entre le public et l’administration.
    « L’arrêté de fermeture est assorti d’un délai d’exécution qui ne peut être inférieur à quarante-huit heures, à l’expiration duquel la mesure peut faire l’objet d’une exécution d’office. Toutefois, si une personne y ayant un intérêt a saisi le tribunal administratif, dans ce délai, d’une demande présentée sur le fondement de l’article L. 521-2 du code de justice administrative, la mesure ne peut être exécutée d’office avant que le juge des référés ait informé les parties de la tenue ou non d’une audience publique en application du deuxième alinéa de l’article L. 522-1 du même code ou, si les parties ont été informées d’une telle audience, avant que le juge ait statué sur la demande.
    « Art. L. 227-2.-La violation d’une mesure de fermeture d’un lieu de culte prise en application de l’article L. 227-1 est punie d’une peine de six mois d’emprisonnement et de 7 500 € d’amende. » »
    Le fait que seules des mosquées étaient fermées avait l’avantage de mettre sur la voie du principe de précaution en pointant du doigt l’islam. La pratique venait contredire la théorie, en quelque sorte : non, ce ne sont pas n’importe quels lieux de culte qui ont fermé, mais les mosquées.
    En rouvrant les mosquées, le pouvoir envoie un signal fort : pas de principe de précaution appliqué à l’islam.
    Le fruit était pourri, on aurait retiré la pourriture… mais la cause de la pourriture, quelle est-elle ? Tabou !

  4. Révolution

    La question à se poser est
    pourquoi rouvrir ces mosquées ?
    et qui est celui qui fait pression pour qu’on les rouvrent si vite sachant que les discours dans ces lieux sont des discours de haine et d’appel aux meurtres ?
    L’Arabie Saoudite ou le Quatar ?
    Ou quel monstre encore?
    Qui est le marionnettiste ?

    1. CASSANDRE

      @ REVOLUTION

      Encore un petit effort et vous trouverez QUELLE « FORCE » fait de l’Islam, son bras armé.
      Vous avez raison de le nommer « MONSTRE ».
      Mais pour cela, Révolution, il faut voyager sur You Tube et vous décrouvrirez quel est l’acteur majeur, même si d’autres acteurs- collaborateurs sont à genoux devant lui.

  5. Chris2AChris2A

    Aurait-il été compliqué de conditionner l’ouverture des mosquées à deux obigations :
    1/ prêches uniquement en français
    2/ enregistrement continu avec report dans un SR et vérification/maintenance par les communes aux frais des « fidèles »
    Compte tenu des risques d’atteinte à la sécurité et à l’ordre public, nos encocardés sans culotte et à bonnet phrygien ne sont pas capables d’imposer ce minimum de précaution pour protéger leurs concitoyens ?
    Bien la peine d’avoir génocidé nos vendéens et raccourcis nos aristos pour en arriver là !!…

  6. xrayzoulou

    Ces mosquées ont dû être financées par les muzz du golfe ! et le grand mufti du gouvernement se couche devant eux !

  7. Dorylée

    Il va donc falloir des imams pour tenir ces établissements d’amour de tolérance et de paix. Litelassol va pouvoir confier leur formation à ramadan. Pendant qu’il fera cela, il ne violera pas les filles…

Comments are closed.