L’antiracisme en concert : Lido Pimientia place les Noirs devant, les Blancs derrière…


L’antiracisme en concert : Lido Pimientia place les Noirs devant, les Blancs derrière…

L’antiracisme en concert : les Noirs devant, les Blancs derrière

Le 1er décembre 1955, à Montgomery aux Etats-Unis, la couturière noire Rosa Parks refuse d’aller s’asseoir à l’arrière d’un bus pour céder sa place à des passages blancs.

Soixante ans plus tard, la chanteuse d’ascendance africaine Lido Pimentia, qui a bien retenu la leçon, oblige ses spectateurs blancs à se placer à l’arrière de la salle, pour laisser la place à ses congénères de couleur.

A n’en point douter, les champions de la victimologie battent tous les espoirs que l’on pouvait placer en l’humain à la lumière de l’Histoire.

La ségrégation imposée par cette égérie de la reconnaissance de dette éternelle ne s’arrête pas à la couleur de peau, puisque, dans son élan, Pimentia a également exigé que les femmes soient placées devant les hommes.

Ce n’est pourtant pas la meilleure manière d’éviter les écarts de conduite régulièrement dénoncés par ces dames. Mais, passons.

En décembre 1955, l’injonction faite à Rosa Parks provient du chauffeur du bus, un certain James F. Black. C’est lui qui contacte les services de police et se constitue plaignant dans l’affaire.

Pour se justifier, Black déclarera plus tard : «Je n’ai rien fait à Mme Parks, hormis faire mon travail. J’ai suivi les ordres.»

En octobre 2017, une femme blanche, photographe bénévole, refuse de se plier à l’ordre donné par l’antiraciste vedette Pimientia. Sa justification est acceptable : derrière, il sera plus difficile de prendre de bonnes photos. Mais sa réaction déclenche la fureur de notre idéologue des droits de la Femme noire. Elle indique à la sécurité d’évincer l’hérétique. Exécution immédiate des services concernés.

Pour se justifier, Pimienta déclarera plus tard : «Nous sommes tous dans une période compliquée et douloureuse, mais c’est un passage obligé, celui de désapprendre les manières patriarcales occidentales de la « civilisation », » avant d’ajouter : « Si nous ne dénonçons pas cet état de fait, nous n’évoluerons jamais. »

Il est intéressant de constater que pour cette « chevalière » des causes gagnantes, nous n’avons pas évolué depuis l’affaire Rosa Parks. En effet, deux conclusions s’imposent : la première, c’est qu’elle a entièrement raison ; la seconde, c’est qu’elle n’en est probablement pas consciente.

Considérer des groupes humains comme supérieurs, de par leur origine, leur stature physique ou sociale, leur intellect ou encore leur richesse est en réalité une donnée inhérente à l’être humain. Nous avons toujours considéré des personnes comme étant au-dessus de la mêlée : les nobles et les ecclésiastiques, les riches bourgeois et avocats défenseurs de la patrie et du peuple, les hommes politiques altruistes et charismatiques et à présent, les chanteurs et les sportifs les plus reconnus.

Bien entendu, la considération de ce qui est supérieur ou inférieur varie en fonction de l’individu, de sa position sociale et idéologique, de son vécu. Mais il existe tout de même de grandes tendances qui dominent les masses et président à notre conception de la hiérarchie, tout suiveurs que nous sommes, de manière générale, nous autres humains.

Ainsi, Pimientia nous offre la démonstration que contrairement à ce qu’elle affirme, nous ne sommes pas du tout en chemin vers une disparition progressive de la ségrégation, mais bien au contraire vers un renforcement de ladite ségrégation, qui n’aura changé que de visage et de cible, mais pas de fonctionnement.

Constatation qui s’impose définitivement à la lecture de la réponse de la compagnie organisatrice du concert :

« Nous n’accepterons pas ce comportement et vous non plus. », en parlant… de l’attitude de la photographe qui a refusé de se plier aux ordres.

« Les gens de couleur méritent des espaces sûrs et il est de votre responsabilité de les aider à y accéder. C’est aussi la nôtre. »

Cette fois, au moins, c’est clair : l’antiracisme militant à la sauce Pimientia, Bouteldja ou Obono est là pour mieux nous faire accepter le racisme. Au fil du temps, on commençait à s’en douter, mais ça va tout de même mieux en le disant.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Lou Mantély

Islamophobe en arrêt de traitement


22 thoughts on “L’antiracisme en concert : Lido Pimientia place les Noirs devant, les Blancs derrière…

  1. PUGNACITÉ

    Tant pis pour ceux qui acceptent d’être mis à l’index chez eux dans leur propre pays et qui acceptent avec plaisir de voir leurs valeurs et les fondamentaux de leur société bafoués..

    Les inféodés sont perdus …

  2. Amélie Poulain

    « ….;un renforcement de ladite ségrégation, qui n’aura changé que de visage et de cible, mais pas de fonctionnement ».

    En fin de compte, elle ne se rend pas compte qu’en s’efforçant de « rabaisser » les blancs (sans justifications autres que leur couleur de peau) elle montre, bien au contraire, qu’elle leur trouve une forme de supériorité. En effet, lorsque l’on éprouve le besoin de « rabaisser » de façon gratuite, c’est que l’on a besoin de « démontrer » et de « montrer » au autres sa propre supériorité dont, bien sûr, du coup, l’on n’est pas vraiment convaincu. Si l’on est « bien dans sa peau » (sans jeu de mot…), l’on n’a rien à prouver et c’est l’indifférence.

    Peut-être une certaine envie ?

    Vous avez raison Lou Mantély, elle rentre bien dans le jeu de la ségrégation qu’elle dit rejeter.

    Une attitude saine et sereine aurait donc été, au contraire, l’indifférence et ainsi d’inciter au mélange des gens quelles soient leurs caractéristiques physiques.

  3. Machinchose

    et ça!!!!!!!!!!!!!

    «  »Marché de Noël des Champs-Elysées: Campion fait planer la menace de bloquer Paris
    BFMTV.COM

    ///////

    ce triste sire, et arrogante grande gueule, épinglé systématiquement par le Canard Enchainé menace 3 millions de Parisiens!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    allez, allez! collez moi ce charlot, ce saltimbanque, ce rouleur de mécaniques au trou, vite fait

    ça le calmera le Campion du monde des Sinti et autres Manouches j’ ai comme l’ impression qu il en tiens quelques uns par les cordons des couilles a la Mairie de Parie pour dépasser ainsi toutes le bornes

  4. Frontalier74

    Néo-feministes, noirs, musulmans… tous contre l’homme blanc occidental !
    Mais à trop tirer la corde, il y a un risque de retour de bâton monumental.

    Mais dans cette histoire de concert, les plus cons sont les blancs qui acceptent leur condition de sous-race en acceptant de se placer au fond…

  5. Léon de Lusignan

    _ Cette femelle fasciste racisante ne mérite meme pas que les vrais humains lui adressent la parole, elle n’a rien compris à la vie, à l’humanité et elle dépense son énergie de haine pour les Blancs aveuglement au détriment de développer son QI , qu’elle retourne vivre sur la terre de ces ancetres, en Afrique noire et là, elle comprendra que les élites noires indigènes sont beaucoup plus méprisables et cruelles que les Blancs Judéos Chrétiens de chez nous.

    _ En clair, nous n’avons pas besoin de son « talent », qu’elle le mette au service de son continent d’origine et là, elle aura du boulot la Doudou.

  6. Xtemps

    Il est pas question d’accepter le racisme de ces gens là, ce sont des escrocs imposteurs, des manipulateurs, des dangereux psychopathes.
    Ce qu’ils cherchent c’est le conflit entre les différentes espèces humaines, en violant les pays, la demeure de tous les peuples du monde, pas de lutter contre le racisme.
    Le racisme qu’ils prétendent n’a rien à voir avec le véritable racisme, mais çà, ils le savent très bien.
    Aucun être humain ne doit être traité de raciste dans son pays, ni en Europe, ni nul part dans le monde, ce sont des arnaques pour voler les richesses des peuples du monde.
    Il faut démontrer aux peuples du monde que ces gens là sont des escrocs imposteurs, qui mettent les gens les uns contre les autres en utilisant les affinités spécifiques de chacun.
    Leurs plan globale est l’anéantissement de toutes les cultures, traditions et toutes les races humaines de la planète et de voler toutes les richesses du monde sans partages avec les peuples du monde.
    C’est une véritable guerre contre tous les peuples du monde en créant des conflits partout.
    Par contre eux se croient supérieur sur tous les peuples du monde, cela a déjà été dit par certains, pour ces hautains là, nous ne sommes rien pour eux, ils nous prennent pour du bétail, des esclaves sans plus.
    Pour jouer avec la vie des gens, il ne faut pas avoir beaucoup d’empathie pour l’espèce humaine.
    La seul chose qu’ils ont véritablement peur, ce que les peuples se réveillent et voient ce qu’ils sont réellement.
    Ils sont les un pour cent de la planète qui foutent le bordel sur la planète, nous sommes les 99 % de la planète.

  7. Marie

    Ce qui m’étonnera toujours c’est qu’il y ait des blancs assez cons pour payer pour assister à des concerts de ce genre de personne, mais là c’est vraiment le pompon de se laisser humilier comme ça sans broncher.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      on peut supposer que nul parmi nos lecteurs de fait partie de ses spectateurs, et si l’un s’était égaré il aurait rebroussé chemin en voyant le cinéma. Par contre il est nécessaire d’informer les nôtres, de savoir ce qui se passe, pour contre-argumenter et informer.

  8. Dorylée

    Je n’avais jamais entendu parler de cette gourde avant aujourd’hui mais il est vrai qu’elle sont si nombreuses qu’on ne peut les connaître toutes. Pour une pseudo africaine, la bougresse me paraît bigrement crayeuse, non ? Toujours est-il que , comme Monsieur Jourdain faisait de la prose sans le savoir, elle nous sert inconsciemment (?) un bel exemple de racisme pur et dur qui n’a rien à envier au vieil apartheid de l’Afrique du Sud. Mais comme il vise les sales blancs, il est de bon aloi. Dans quelle catégorie se rangent le bruit de ses borborygmes : rap ? Electro ? Colique ?

  9. claude

    moi il est certain que je n’irai jamais même avec une place gratuite à un concert de black m, soprano et toute la clique de rappeurs racistes!

  10. Révolution

    Encore une idiote car à elle à sans doute des noirs dans ces ancêtres à voir ses cheveux crépus , mais elle a plutôt l’apparence d’une blanche
    comme quoi quand on est con on est con

  11. CASSANDRE

    Très intéressant d’écouter les analyses de Michel Drac sur le multiculturalisme. à voir deux ou trois de ces vidéos sur you tube, en tapant « multiculturalisme par Michel Drac.

    Nos sociétés ont été folles de « déraciner » des êtres qui ne pouvaient pas imaginer qu’il faille « s’intégrer ou s’adapter à une culture sans forcément renoncer à la sienne ».

    Recréer du chez soi chez les autres est une constante de l’être humain.

    Tout comme mépriser la culture de l’autre permet de ne pas s’apercevoir de la pauvreté culturelle que l’on porte en soi.

  12. butterworth

    ELLE DOIT faire un test genetique haplogroupe R1B voir carte les peuls par ex etant blancs la couleur de peau n est pas determinante blancs africains dans nombreux pays sahara cote d ivoire ect ect

  13. palimola

    Encore une saloperie qui fait son beurre en pratiquant le politiquement correct , elle se met bien dans le sens du vent afin de mieux se remplir les fouilles !

Comments are closed.