Tragédie à Poitiers : une femme tuée à l’arme blanche par une Guinéenne dans un « centre de vie »


Tragédie à Poitiers : une femme tuée à l’arme blanche par une Guinéenne dans un « centre de vie »

Une véritable tragédie s’est déroulée hier samedi à Poitiers.
Une salariée d’un lieu de vie aurait été tuée à l’arme blanche par une Guinéenne  signalée vendredi pour mise en danger d’autrui.

« Nos services de l’Aide Sociale à l’Enfance ont effectué vendredi un signalement de cette personne pour mise en danger de sa fille. Le juge a maintenu la jeune femme et sa fille dans le lieu de vie « Cécile et Marie-Anne » à Poitiers.
Je cite « Centre presse » car la « Nouvelle république » a restreint les conditions d’accès à son site d’information  (on ne peut plus lire que 5 articles : elles servent à quoi, les subventions publiques à la presse?):
http://www.centre-presse.fr/article-562028-poitiers-une-salariee-d-un-lieu-de-vie-tuee-a-l-arme-blanche.html
On emploie le conditionnel dans la mesure où il faut respecter la présomption d’innocence.
Mais c’est un peu comme si on se rendait au théâtre voir une tragédie : on est à peu près sûr que ça se terminera mal, à moins que le dramaturge ait décidé de s’inspirer de « l’Illusion comique » de Corneille.

À priori, la structure concernée ne bénéficie pas de fonds publics :
http://www.catho-poitiers-centre.fr/dossiers/dossiers.php?val=218_cecile+marie-anne
Elle survit grâce à des dons : liée à la communauté catholique locale, elle compte davantage de bénévoles que de salariées. Autant dire que celle qui s’est fait tuée hier avait dû se lever tôt pour ne pas gagner grand chose… et perdre la vie.

On nous parle de réinsertion et de femme en difficulté.
Serait-ce une clandestine ?
Quel projet de réinsertion dans la société française pour une Guinéenne, qui n’a pas vocation à rester durablement en France ?
Avait-elle vraiment se place dans cette résidence ?

Avec seulement 9 studios, la priorité ne devrait-elle pas être de les réserver à des femmes françaises, notamment des musulmanes qui souhaiteraient apostasier mais qui peuvent difficilement le faire matériellement parce qu’elles dépendraient entièrement, comme souvent, de leur mari et du soutien financier familial ?

On nous dit qu’elle mettait en danger sa fille : en quoi ? Avait-elle essayé de la voiler de force, par exemple ? (la loi l’interdit, au moins théoriquement)
Enfin, l’arme blanche a-t-elle servi à décapiter, égorger, poignarder ;s’agit-il d’un attentat islamiste ? On ne nous le dira sans doute pas si c’est le cas.

Peut-être n’y avait-il non plus aucun témoin pour entendre un éventuel « allah akbar ».

L’ingratitude d’un tel acte paraît évidente.
Si cette femme finit en prison, ce qui sera sans doute le cas, ou en hôpital psychiatrique, elle va coûter cher à la communauté française sans être vraisemblablement des nôtres, de ceux qui ont cotisé moult impôts et prélèvements.

Son enfant devra être pris en charge par les structures publiques. Sans doute pourra-t-il finalement bénéficier de la nationalité française.
Lors du procès, il faudra sans doute un traducteur, s’agissant d’un étranger, et le bénéfice de l’aide juridictionnelle.

Enfin, il faudra envisager l’aide apportée également à la famille de la victime, une Française de Charente qui vivait maritalement son compagnon et les deux enfants de ce dernier.

Le prix de « l’ouverture à l’autre », spécialement quand il vient d’Afrique : cela en vaut-il vraiment la peine ?




Maxime

Mon avatar est Justinien car c’est son Digeste qui synthétise le meilleur état du droit romain. Redécouvert au Moyen Age à Bologne, il a influencé le droit français dans bien des domaines, notamment le droit civil contenu principalement dans le Code civil actuel.


21 thoughts on “Tragédie à Poitiers : une femme tuée à l’arme blanche par une Guinéenne dans un « centre de vie »

  1. Machinchose

    le comble de l’ horreur!!

    une blanche tuée par une noire a l’ arme blanche

    saloperie ! renégate d’ arme !!

    et Guigne° sur la gateau: elle meurt dans un centre de vie, et tout le monde se fiche comme d’ une Guigne 😆

    ° cerise sauvage

    1. MaximeMaxime

      Merci pour vos commentaires, « Machinchose ». Grâce à vous, je suis sûr de me cultiver et de rire au moins une fois par jour…
      En l’occurrence, c’est plutôt de l’humour… noir.
      Le titre de l’article y prêtait avec un superbe chiasme que n’aurait pas renié un auteur comique.

  2. Christian Jour

    C’est ça le vivre ensemble rabâché par les bobos qui voient en ces parasites, une chance pour la France. La preuve une énième fois de plus que c’est impossible de vivre avec eux.

    1. .templier.templier

      on fait comment pour les mettre dehors….on n a aucun pouvoir…
      il faudra bien plus de cadavres de blancs et blanches pour les foutre dehors!!!
      dans l immédiat et encore de longues années…les blancs devront subir…

  3. Vent d'Est, Vent d'Ouest

    Vous l’avez sans doute remarqué : « […] Le juge a maintenu la jeune femme et sa fille dans le lieu de vie. », alors qu’elle faisait l’objet d’un signalement par les services sociaux pour mise en danger de sa fille…
    Décidément, quelle que soit la situation la grande majorité de ces magistrats font tout l’inverse de ce qu’il devrait être fait, tout en dépit du bon sens.
    Je compatis à la douleur de la famille de cette jeune salariée.
    Tout est dit.

  4. Gros Louis

    Lorsque de faux réfugiés et vrais envahisseurs viennent, ils apportent avec eux les mœurs barbares de l’islam, et se conduisent en barbares.
    Il ne se passe plus un jour où, en Europe, des autochtones meurent assassinés par cette engeance du diable. « le peuple en a marre de se faire massacrer »… mais il obéit à Macron qui obéit aux grands monopoles. Si le peuple en avait autant assez de ces crimes religieux, il déclencherait une Saint-Barthélémy et pendrait les complices de l’ethnocide. Au lieu de cela, il reste avachi devant ses écrans plats, électroencéphalogramme aussi plat.
    Bientôt, les plus endurcis trouveront refuge à l’est de l’Europe en espérant revenir… avec des divisions blindées.

  5. Fomalo

    Pensée profonde pour cette bénévole massacrée, et pour la famille dont j’espère qu’elle ne dira pas  » Je vous pardonne ».. Le lieu de vie était gratos, la mise en danger de la fille de la meurtrière (voile ou plutôt excision?) n’est pas explicitée. Voilà où mène l’éparpillement de migrants dans les bourgs et les villages français. Comme par hasard ici des catholiques. C’aurait pu être des juifs.
    Que les nafissatou de cette sorte se contentent de balancer leurs porcs personnels, et qu’elles soient détenues illico voilà ce qu’on peut souhaiter, (à part un réglement de comptes dans les douches.. que ce soit en prison ou en HP).

  6. roger Morzini

    hors sujet : Chaine youtube Boris Le lay , Lapin Taquin et j’en passe censurées
    cette dernière semaine
    Par contre Bizarrement Soral , Conversano pas censurées .. mouais…

    1. Masset

      Ca laisse à penser en effet.
      Mais bon, Conversano, Suavelos… de la communautarisation entre blancs, pas d’activisme…

      Soral ? Anti juif, donc sur la ligne actuelle de la gauche.

      Cqfd

  7. maped

    Comme le dit notre ami Gros Louis, il ne se passe pas de jour sans que, quelque part en Europe, un Blanc ne se fasse agresser, voire assassiner, par une sous-race issue de l’immigration.
    Ce que je ne comprends pas, c’est que pas un Européen ne songe apparemment à se défendre. Toutes les victimes ont été à chaque fois surprises, aucune n’avait seulement une bombe lacry dans sa poche.
    Franchement, je ne comprends pas…

  8. La folle folie

    Quand la droite parle des étrangers, ça donne quand même un tas de conneries. À titre informatif, l’association ne vit pas que de dons mais est également financée par le Département et il n’y a plus de bénévoles ou très peu. Son utilité est avérée, que ce soit pour les français ET les étrangers. Ces femmes ont vécus ce que vous ne vivrez certainement jamais (je le sais j’y ai travaillé longtemps) et je suis certaine que vous seriez contents qu’on vous vienne en aide si vous étiez dans leur situation. Alors OUI ce qui est arrivé est une tragédie (j’en suis encore sous le choc) mais cela relève certainement plus d’une déséquilibrée que d’un acte contre la France. À un moment il faut arrêter de fourrer tous les étrangers dans le même panier…

    1. cayssials

      désiquillibrée vous dites ah mais l’islam est une religion de désiquilibrée
      c’est marrant il y en a de plus en plus c’est surement un virus ou un machin comme ça
      La solution je la connais c’est pas les foutres dehors c’est les camps de concentrations
      les y laisser jusqu’a ce qu’ils crévent

    2. frejusien

      tous dehors ! c’est la seule réponse possible !
      et la responsabilité du chef de l’établissement ?

       » et je suis certaine que vous seriez contents qu’on vous vienne en aide si vous étiez dans leur situation. »
      ah oui ! mais voilà, si tu es français, on ne te viendra pas en aide ,
      l’aide est réservée aux mêmes fauteurs de troubles, et les français doivent subir les agressions de ceux à qui ON vient en aide, et en même temps l’absence de soutien en cas de besoin

    3. illeurs

      C’est ce que j’avais pensé , une pauvre femme malmenée par la vie , une traversée de la mer dangereuse ou peut -être en avion ( ça craint l’avion ) .
      Il n’ y a pas de pays africains qui peuvent les aider , pourquoi toujours les koufar ( la Guinée est de culte musulman ) . Non , nous n’avons pas vécu ce que ces femmes ont vécu et surtout nous ne voulons pas le vivre . Déjà à Marseille , à Clermont – Ferrand et probablement ailleurs , des Français et Françaises sont tombés sous les coups de barbares dégénérés . Ils n’ont pas d’Ambassade pour demander de l’aide .

  9. chrsitiane W

    attention au nouvel « amalgame  » : Si on a beaucoup souffert …… on a quasiment le droit de tuer ???? il faut essayer de comprendre l’assassin ??? il faut lui pardonner, et cela d’autant plus que ce sont des étrangers ??? demain un SDF blanc français fait la même chose , tous les journaux HURLENT au scandale total absolu, au retour du nazisme …….etc etc …

  10. frejusien

    Guinéenne, probablement en situation irrégulière, encore une qui n’aurait même pas dû mettre les pieds en France

  11. La folle folie

    Ola je n’ai jamais dit qu’il fallait lui pardonner vu ce qu’elle avait enduré…je suis la première à la condamner. Je dis juste qu’il ne faut pas synthétiser: étranger =assassin. Certaines personnes étrangères méritent qu’on leur vienne en aide bien plus que certains blancs (genre les blancs sont des saints et ne tuent jamais!!)…mais là effectivement ça n’était pas le cas!

Comments are closed.