Catalogne : pas de pitié pour les putschistes indépendantistes !


Catalogne : pas de pitié pour les putschistes indépendantistes !

C’est du moins ce que l’on peut espérer.

Je ne sais pourquoi le gouvernement de Rajoy n’a pas déjà envoyé la police arrêter les ex-élus à la tête de la région autonome de Catalogne pour les jeter en prison et étouffer dans l’oeuf l’inacceptable rebellion.

Certes, Rajoy a mis sous tutelle la Catalogne et a destitué ses dirigeants :

Certes il a annoncé une procédure judiciaire contre le président catalan Carles Puigdemont pour « rébellion ».

« Le parquet présentera une plainte la semaine prochaine pour rébellion contre Carles Puigdemont », un délit puni d’une peine de prison allant jusqu’à 30 ans, indique son porte-parole.   »

Mais pourquoi donc attendre la semaine prochaine ? Pourquoi ne pas avoir fait arrêter immédiatement les putschistes, au premier rang desquels Puigdemont ?

Ce qui se passe en Espagne est grave et inadmissible, c’est une atteinte à l’Etat, à la nation. Et Rajoy ne compte que sur une procédure judiciaire, de quoi donner le temps aux putschistes de se sauver pour rejoindre leurs petits copains français de l’autre côté de la frontière afin d’organiser la riposte, riposte qui, comme toujours ces gens-là, risque de s’appeler « bâton de dynamite » et attaque des forces de l’ordre ?

Avec les putschistes comme avec les terroristes, pas de risque, pas de quartier.

Mais apparemment Rajoy est de la race des Hollande et Macron. Pas de couilles face aux véritables ennemis de son pays.

Rappel de nos articles consacrés aux évènements de  Catalogne 

http://resistancerepublicaine.eu/2017/10/06/les-secessionnistes-catalans-anti-identitaires-libertariens-et-pro-musulmans/

http://resistancerepublicaine.eu/2017/10/01/des-blesses-en-catalogne-bien-fait-pour-leur-gueule-ils-navaient-qua-rester-chez-eux/

Je persiste et signe. Rien à faire des hystéro-dingues qui ne supportent pas que je ne sois pas d’accord avec eux.

http://resistancerepublicaine.eu/2017/10/07/ces-etranges-catalans-francais-de-droite-qui-volent-au-secours-des-pires-gauchistes-de-catalogne/

http://resistancerepublicaine.eu/2017/10/08/la-catalogne-appartient-a-la-france-depuis-le-traite-de-verdun-de-843/

http://resistancerepublicaine.eu/2017/10/09/mobilisation-massive-des-anti-independance-la-catalogne-nest-ni-le-kosovo-ni-lalgerie/

http://resistancerepublicaine.eu/2017/08/21/catalogne-apres-le-coup-detat-du-23-fevrier-1981-celui-du-premier-octobre-2017/




Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


70 thoughts on “Catalogne : pas de pitié pour les putschistes indépendantistes !

  1. Glazik

    Cette folie Catalane peut faire exploser l’Europe !
    Je vois dans ma région Bretonne, les excités du bulbe commencer à ce trémousser, dans l’espoir futur d’un grand soir à la Catalane.
    Pas de risque immédiat, mais la semence indépendantiste se répand avec l’apprentissage de la langue néo-Bretonne, qu’aucun ancien ne parlait sous cette forme.
    Cette nouvelle langue, est la genèse du futur indépendantisme Breton et le début de la détestation de la France !
    Consultant régulièrement des sites Bretons, je puis témoigner de « l’espoir » que fait susciter l’aventure Catalane aux Bretons s’imaginant plus riches, plus forts et plus libres, sans la France… les pauvres !

    1. Renoir

      Combien de fois faudra-t-il répéter que la situation en France (Bretagne comprise!) n’a rien à voir avec la Catalogne ? Vos « indépendantistes « ils pèsent combien dans la population ? Et c’est cette petite poignée d’imbéciles coupés de toute réalité qui vous fait peur ? Ou bien jouez-vous à vous faire peur, comme tous les dirigeants de l’UE en ce moment ?
      La « langue néo-bretonne » ressemble à notre « occitan commun », c’est un échec sur toute la ligne : une langue qu’on apprend aux enfants et qui ne leur sert même pas (surtout pas!) à communiquer avec leurs grands-parents !!!
      Au lieu de vous effrayer il vous appartient de démonter cette imposture linguistico-politique, ce qu’on essaie de faire ici contre les occitans et leurs occitâneries, avec quelques beaux succès à vrai dire car ce ne sont que des révolutionnaires en peau de lapin, payés par l’Etat français pour la plupart !

      1. Glazik

        Les indépendantistes d’aujourd’hui ne sont pas bien méchants et pas bien nombreux et ils ne faisaient pas partie du fond de mon propos !
        Le problème, ce sont les troupes indépendantistes du futur, dont mes petits-enfants font partie, ceux auxquels nous apprenons cette nouvelle langue bretonne, laquelle peut un jour servir à la différenciation, à la détestation de la France et des Français !
        Le communautarisme mène à la haine de l’autre, nous le savons tous ici, c’est l’avertissement que je voulais porter, c’est tout !
        L’apprentissage du Breton gagne du terrain d’année en année comme l’explique parfaitement l’article ci-dessous :
        https://www.breizh-info.com/2017/10/25/80326/enseignement-bilingue-breton-francais-progresse
        Les troupes indépendantistes catalanes sont composées de jeunes, auxquels ils ont appris la détestation de l’Espagne, et je vois des similitudes avec la Bretagne, car je crains que les jeunes et inoffensifs élèves d’aujourd’hui, ne composent les troupes indépendantistes de demain !
        Avertir et prévenir, ce n’est pas renoncer !

        1. Renoir

          Merci pour ces précisions, j’y souscris entièrement: les écoles Diwan (en occitan Calandreta) sont des écoles nationalitaires, il importe de les combattre mais en attaquant d’abord sur leur point faible: ce n’est pas une langue qu’ils enseignent mais un espéranto nationaliste !

  2. Alexcendre 62

    Oui pas de couille et aussi pas du reste comme les quatre cinquièmes des politiques bien nourris et bien payée idem aux notre .

  3. Renoir

    Je crois que la boucle est en train de se boucler: voici que notre Christine, grande pourfendeuse de l’UE, se range décidément à ses côtés en réclamant encore plus de répression.
    Voici que notre Christine, grand défenseur de la République (cf. son ouvrage) veut la mort de la République en Catalogne, au profit d’une royauté qui s’est installée avec la bénédiction de Franco et des fascistes d’antan.
    C’est bien le moment de chanter, comme le fait Marine:
    Parole, parole, parole…
    Pour ma part, je vois dans les événements d’hier un beau coin enfoncé dans le tronc de l’UE, je n’oublie pas moi que notre combat essentiel c’est de mettre à bas cette infâme construction européenne qui nous dissout et nous détruit comme nation.
    Donc Christine crie « Vive la Guardia Civil », et moi « Vive la République »: un beau débat politique en perspective, pour peu que RR le laisse s’exprimer.

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Cher Renoir, on ne va pas perdre notre temps à enculer des mouches, nous avons deux avis complètement divergents sur la question de la Catalogne, tout le monde l’aura compris. Chacun aura pu donner ses arguments; les hésitants auront pu choisir leur camp et voilà tout. Je n’ai pas l’intention de perdre mon temps à argumenter sur le sujet jusqu’à plus soif. J’ai écrit quelques articles sur le sujet qui disent tout ce que je pense, chacun s’est exprimé dans les commentaires et le débat est clos jusqu’aux prochains rebondissements qui donneront lieu à nouveau à article, c’est tout.
      La ligne de RR est claire, c’est celle du bien commun, c’est celle du jacobinisme, c’est celle de la défense des Etats institués pour mieux se défendre contre la plaie islam. Nous sommes donc forcément opposés à ceux qui veulent dépecer ces états, les rendant encore plus fragiles.
      Je trouve particulièrement perverse l’idée d’opposer royauté et République dans l’affaire, quand on sait que la dite royauté comme celle d’Angleterre n’a pas le vrai pouvoir, et que la République de Catalogne est déjà pourrie par l’islam et prête à virer république islamique.
      La Catalogne en sortant de l’Espagne joue le jeu de l’UE, l’UE ne la soutient pas pour le moment car c’est trop tôt en ces temps d’euroscepticisme des peuples et notamment à l’est, pure tactique.

      1. Renoir

        Christine, je te remercie d’éclaircir un point qui n’avait jamais été énoncé, à savoir que

        « La ligne de RR est claire, c’est celle du jacobinisme,  »

        Moi je croyais jusqu’ici que cette ligne c’était le patriotisme français et l’anti-islam. S’il faut avancer ses lettres de patente du jacobinisme, alors il est clair que je n’ai plus rien à faire à RR.
        Je quitte donc ce site, qui m’a beaucoup appris. Sans rancune.

        1. Christine TasinChristine Tasin Post author

          Nos statuts sont clairs c’est la défense de la République, de la déclaration des Droits de l’homme de 1789 et de notre constitution. Il n’est pas besoin d’avoir des lettres de patente de jacobinisme pour participer à notre site, mais il est logique que la ligne défendue dans les articles soit celle-ci

  4. Arnaud

    Christine, vous savez très bien qu’une arrestation des indépendantistes peut tourner au bain de sang ou au terrorisme comme vous le dites dans l’article. Donc le chef du gouvernement espagnols, même s’il est probablement sans testicules, priviligiera jusqu’au bout la voie légale pour ne pas être accusé d’avoir déclenché un confrontation armée.

  5. durandurand

    Ceux qui veulent l’indépendance de leurs régions , une seule chose à faire les cravatés et les parachutés sur une île déserte à mille lieux de toute civilisation , comme ça ils pourront apprécier leur indépendance .

      1. Christine TasinChristine Tasin Post author

        aucun rapport, l’URSS étant une entité créée de toutes pièces qui n’a vécu que quelques décennies rien à voir avec l’Espagne ; idem pour la Yougoslavie

        1. Renoir

          Un petit rapport quand même: à ma connaissance il n’y avait jamais eu d’Etat slovène par exemple, or tout le monde a parfaitement accepté cette nouvelle nation ! Et là, la Catalogne a quelques arguments à faire valoir: le royaume d’Aragon (dirigé par une dynastie catalane) qui a dominé la Méditerranée pendant quelques siècles.
          Tout ça pour dire que l' »ancienneté » d’une entité nationale ne prouve strictement rien : ce qui existe dans l’Histoire longue ce sont les PEUPLES, pas les Etats.
          Et ce qui fait l’unité d’une nation c’est l’ADHESION commune à cette Nation, Renan dixit.
          Il vous faut bien comprendre que la Catalogne est une nation et qu’elle aspire logiquement à l’indépendance depuis des siècles.
          En France c’est radicalement différent: il y a adhésion à la NATION FRANCAISE, point final.

      2. durandurand

        non en aucun cas , mais vouloir l’indépendance d’une région , Catalogne ou autres ,c’est d’aller vers l’éclatement d’un pays ,la division des citoyens , et les Espagnols , ou nous , puisque l’idée germe depuis pas mal de temps dans certaines régions de France , nous n’avons pas besoin de cela , le temps est à l’unité national face au péril qui nous menace ,en l’occurrence l’invasion d’allogènes voulant faire de la France une nation islamique .

        1. Renoir

          Votre analyse est recevable en France, pas en Espagne : je le re-redis, les citoyens français dans leur immense majorité se veulent, se sentent et se disent français et rien d’autre. Exception pour la Corse, dont l’histoire est bien particulière (région achetée par la France!!).
          Ce n’est pas le cas en Euzkadi et Catalogne espagnoles : d’un Etat à l’autre les sentiments peuvent varier du tout au tout !
          Ne pensez-vous pas qu’il faut prendre en compte les sentiments des peuples ? Car sinon, comment comptez-vous sortir les Français de la désespérance actuelle ?
          N’oubliez pas que les « arguements » que vous sortez ici, ce sont les mêmes que les européistes nous assènent à longueur de temps: vous avez des migrants ? Bien fait pour votre gueule ! L’Europe est construite, elle a des lois, circulez sans protester !!

  6. Éric

    Madame, vous demeurez dans votre vision hystérique de l’independantisme catalan: où sont les violences commises par ce camp ? Quelle dynamite? Quel terrorisme? Cette nuit les hystériques violents ont attaqué la radio catalane : c’est marrant, ils nont pas fait de même contre des mosquées islamistes après les attentats ces beaux défenseurs de l’unité de l’Espagne… Des lâches et des collabos, comme leurs chefs: Rajoy et Felipe,amis des saoudiens à qui ils vendent des armes. Rajoy dont le parti trempe dans un énorme scandale de corruption – dont personne ne parle en France- où les « suicides » et accidents sont étonnement nombreux. Et vous vous étonnez que les catalans veuillent quitter ce panier de crabes?

    1. calimero

      entièrement d’accord avec vous ! Christine prône la liberté mais que dans le sens qui l’intéresse un peux comme les gauchistes anti fa

      1. Renoir

        N’importe quoi, chère Monique ! Une langue est un instrument de communication : entre Catalans il est normal de parler catalan, certainement pas ici à RR !
        Avec ça Eric a parfaitement raison sur l’argumentation.

        1. Monique

          Cher Renoir, merci de ne pas m’asséner un « n’importe quoi » qui se veut méprisant alors que mes propos vous dérangent. Je suis sérieuse. Quoique là c’était du second degré que vous n’avez pu saisir. Quand on est indépendantiste, on cherche a rallier à sa cause des brebis égarées. Tout ca concerne les Catalans, c’est pourquoi je vous suggère à vous, indépendantistes, de bannir ces vilaines langues de l’oppresseur (ici, francais) et de vous exprimer dans votre dialecte ou patois. Personne ne vous comprendra, certes, mais vous aurez posé un acte de resistance, lol.

      2. Eric

        Chère Monique, je suis français et mon catalan serait bien mauvais. Et ce site est français. Mais si vous aimez les gens qui maîtrisent plusieurs langues, le peuple catalan ne peut que vous plaire: ils sont tous bilingues castillan/catalan et savent très souvent une ou deux autres langues.

        1. Monique

          Cher Eric, je n’ai rien contre les Catalans à titre personnel, j’aime leur culture, leur région, leur cuisine..par contre je note que vous vivez ici en France, que vous ne parlez pas la langue de vos ancetres, et que vous vous enflammez sans beaucoup de nuance pour la cause catalane. Grand bien vous fasse, mais vous me faites penser aux grands défenseurs de la cause palestinienne (qui ne savent meme pas ou situer la region sur la carte). Vu de loin, il est facile de distribuer les bons et mauvais points. Quand on est sur place, c’est un peu plus complexe..je note qu’un Catalan sur deux ne veut pas de l »indépendance. Vous croyez que Puigdemont va aller loin comme ca, avec l’UE qui refuse de reconnaitre la nouvelle proclamation? En plus il est destitué..

          1. Eric

            Chère Monique, mes ancêtres avaient pour langues le catalan, l’espagnol, le sicilien, le corse, l’anglais et le français entre autres… mon catalan est modeste: disons que je peux lire à peu près correctement et comprendre la langue parlée. Mais il se trouve que je connais bien la Catalogne, que j’y vais très souvent, que j’y ai de la famille et que je connais suffisamment de catalans pour être lassé de tous les clichés que je vois colportés. Votre comparaison avec les palestiniens n’est guère judicieuse: les catalans sont chez eux, leur langue a un bon millénaire et leur pays n’est pas une simple région comme certains l’imaginent: c’est bien une vieille nation d’Europe et deux de ses institutions dont on parle le plus à l’heure actuelle – la Generalitat et les Mossos d’Esquadra – sont parmi les plus vieilles qui soient en Europe. Les « palestiniens » sont une arnaque historique: ce terme désignait les juifs (jusque dans le film « Exodus ») avant d’être détourné par le KGB et repris par les nationalistes arabes. La plupart des « palestiniens » actuels viennent de Syrie et d’Egypte et sont musulmans: dans une région qui fut essentiellement juive et chrétienne jusqu’à une époque très récente. Ils n’ont aucune particularité nationale les différenciant des autres arabes.
            Les catalans, eux, sont une vielle nation, avec une langue dérivée du latin (et pas un patois de l’espagnol…), des structures sociales et politiques très particulières (comme la forte présence des femmes dans les organes politiques dès le Moyen-Age), une diplomatie et une politique qui furent distinctes de la Castille même quand ces états s’unirent, mais sans se fondre. Il faut ajouter que contrairement à l’essentiel de la Castille et de l’Andalousie, l’influence arabe y fut quasi nulle car les musulmans ne purent jamais s’y établir. La Reconquista doit beaucoup aux catalans.
            Enfin, on nous répète à l’envie qu’un catalan sur deux serait contre l’indépendance,voire que « la majorité silencieuse » serait anti-indépendantiste: le référendum était là pour trancher la question. Et les indépendantistes sont majoritaires au parlement. Notez au passage que sur ce site nombreux craignent le « grand remplacement »: et bien celui-ci a bien eu en grande partie lieu en Catalogne. D’où les scores bien différents selon les régions: Barcelone est largement contre l’indépendance car sa population est dans certains quartiers quasi sans catalans de souche. Dans les villages et petites villes, l’indépendantisme est très majoritaire, tout comme la population d’origine catalane… Ce qui ne veut pas dire que l’origine ou même la langue soit un facteur de distinction parfaite du vote des uns et des autres: il y a des catalans pur jus contre l’indépendance et des descendants d’andalous très indépendantistes. Mais, tout de même, les origines influencent fortement le vote.
            Vous aimez certaines choses en Catalogne: c’est bien, mais il faut être difficile pour ne pas aimer la vie en Catalogne (j’envisage de m’y installer ). Essayez de connaître les catalans: c’est un peu différent, mais cela pourrait changer votre point de vue ! Il y a une quinzaine d’années, ces histoires de langue, d’indépendance, me semblaient totalement folkloriques… je précise d’ailleurs que je ne suis pas « pour » ou « contre » l’indépendance: je suis juste conscient qu’il existe bien un peuple catalan et j’estime qu’il a droit, comme chaque peuple, de décider de son destin et de défendre sa culture. Si j’avais du donner absolument mon avis il y quelques mois, j’aurais plaidé pour une autonomie renforcée: mais, les refus successifs, les vexations (retour unilatéral sur des accords pour plus d’autonomie sur la langue et les finances, accords approuvés par les parlements espagnol et catalan et par referendum, mais supprimés par le tribunal constitutionnel sous influence du parti de Rajoy), plus les violences policières et l’humiliation qu’est la suspension de la Generalitat me laissent à penser que l’union entre la Catalogne et l’Espagne n’est tout simplement plus possible.

    2. Clim

      Monsieur, ne reprochez pas aux autres une vision hystérique dans laquelle vous-même vous vous trouvez.
      Les violences commises par les catalans sont contenues en germe dans leur comportement et ça n’a échappé à personne.
      La dynamite, c’est cet esprit de rébellion qui anime tous les indépendantistes (il n’y a pas que les catalans) et à cause duquel ces tristes imbéciles vont achever de faire plonger une Europe déjà mortellement frappée par l’islam
      Les « hystériques violents » qui ont attaqué ta belle radio catalane n’ont fait que mettre un terme – bien tardif – à des excès qu’en d’autres temps personne n’aurait toléré.
      Moi, ce que je trouve marrant, c’est les manifs de petits copains indépendantitstes catalans en faveur des migrants et autres saeletés islamistes auteurs d’attentat –
      Les « lâches et les collabos », on a bien compris de quel côté ils se trouvent.
      Tu parles de Rajoy, mais que dire de votre chef de meute qui a la même gueule qu’Harry Potter et qui est comme lui, un apprenti sorcier ?

      1. Eric

        Clim, ne vous échauffez pas tant ! cela vous fait perdre toute logique: vous reprochez aux indépendantistes une violence qu’ils auraient en germe et dont on ne voit rien… Par contre les nervis officiels (guardia civil si efficace contre des personnes inoffensives voulant voter: quelle idée…) et officieux (les excités qui ont attaqué cette radio) ne vous choquent pas!
        Il y a une frange de gauchos, mais ne soyez pas subjugué par elle: ils ne sont pas le camp indépendantistes, mais une composante minoritaire. Je puis vous assurer que le « vous n’aurez pas haine » touche bien moins les catalans que les français. Le sentiment identitaire, patriotique, est vif en Catalogne.

  7. Éric

    Je peux tout de même être d’accord avec votre dernière phrase : sauf que vous devez mettre les catalans dans le camp des ennemis de l’Espagne : car vous voyez ce pays comme semblable à la France, ce qui vous empêche de comprendre le fond de l’affaire. Vous voyez l’Espagne comme une nation: elle ne l’a jamais été! Il fut un temps pas si lointain où on parlait des Espagnes. Les ennemis de l’Espagne sont des dirigeants corrompus et l’islamisme : l’indépendance de la Catalogne ne va pas tuer l’Espagne, même pas économiquement si chacun continue à commercer et à travailler ensemble.

  8. BUTTERWORTH

    pour tous et toutes VOIR WEB EVOLUTION DES FRONTIERES EN FRANCE bientot independance pays basque occitanie savoie comte de nice rattaches a la france en1860 ET AUTONOMIE LOMBARDIE VENETIE RATTACHEMENT A LA FUTURE EUROPE a comparer niveau de vie au lichenstein et luxembourg par rapport a la france ou andorre et monaco COMBIEN D ATTENTATS ET POURQUOI?????

    1. Renoir

      La France en morceaux c’est un conte pour endormir les déjà assoupis et les imbéciles.
      Si on a peur de son ombre on ne se dit pas « résistant » !

  9. Genevieve

    Mon interpretation:
    Rajoy agit impulsivement lors du referendum illegal et envoie la troupe. Exactement ce qu’esperait Puigdemont et sa bande: se faire passer pour des martyrs, et se refaire la guerre d’Espagne avec Rajoy en Franco et Puigdemont en « heroique resistant a la dictature bla bla bla ».
    Rajoy comprend le piege et joue sur les divisions. L’opinion publique est desormais incontournable. Il insiste sur la légalité, « rentre dans le rang » et sur le fait qu’un Catalan sur deux NE VEUT PAS de leur indépendance. Puigdemont est desormais vu comme un fou qui prend la Catalogne en otage. Ce n’est qu’un agitateur et non un dirigeant.
    Il destitue enfin Puigdemont. Vous allez voir qu’il va se la jouer Dalai Lama en exil en foutant le camp dans les Pyrenées Orientales.
    Pas si mal joué de la part de Rajoy qui a su attendre que les contradictions de l’autre sautent aux yeux de l’opinion.

    1. Eric

      La moitié ne voudrait pas de l’indépendance? L’éternel coup de la « majorité silencieuse »… Si Rajoy y croyait, pourquoi ne pas avoir organisé avec la Generalitat le referendum?

      1. Monique

        @Eric pourquoi niez vous l’évidence? D’où sortent les manifestants anti indépendantistes?? Des milliers d’entreprises foutent le camp, plus de touristes, adieu l’UE qu’ils voulaient rejoindre, puigdemont a foutu une sacrée merde en Catalogne. Ce mec est dingue!

        1. Eric

          Monique, avez-vous vu les manifestations pour l’indépendance? le résultat des élections et celui du référendum? Ce sont des sièges sociaux qui déménagent, pas ou peu les activités. Les touristes vont très bien et sont nombreux. Les catalans pourraient bien dire adieu à l’UE: l’idée fait son chemin… Puigdemont est tout sauf dingue, c’est le catalan typique: pas un mot plus haut que l’autre, mais têtu et sachant ce qu’il veut.

    2. Renoir

      Belle projection et beaux arguments, qui vont convaincre le monde entier… sauf les indépendantistes catalans : vous dites qu’un Catalan sur deux ne veut pas l’indépendance: vous reconnaissez donc qu’un Catalan sur deux VEUT l’indépendance !
      Combien de Français « voulaient » Macron, rappelez-moi ? Et pourtant on l’a pour 5 ans!

      1. Monique

        Vos arguments sont sans objet Renoir. Les délires de puigdemont vont coûter très cher à toute la Catalogne. Région déjà très endettée. Et pourquoi l’indépendance au juste??? Vous gémissez sous la botte d’un tyran??? On vous opprime???

  10. Bosquet

    Vite , il nous faut proclamer la République Autonome de Cadaquès ! C’est le sens de la petite histoire ! Halte à l’oppression barcelonaise !

  11. GVS

    Donc imposer aux Serbes l’independance du KOSOVO (avec emploi de l’artillerie et de l’aviation Françaises c’est BIEN
    Mais l’indépendance de la Catalogne c’est MAL
    J’avoue ne pas comprendre.

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Tout est cas d’espèce en fait : c’est une évidence.

      Personnellement je suis contre l' »indépendance du Kosovo » (en fait livrer le Kosovo à l’Islam) et contre l’indépendance de la Catalogne.

      1. Renoir

        Votre attitude, Antiislam, me paraît logique et donc respectable. Le Kosovo, terre d’islam, ne devrait pas être indépendant au nom de notre sécurité collective. C’est bien différent pour la Catalogne, ce que je m’escrime à vouloir faire comprendre ici à RR : la Catalogne indépendante c’est une crise sans précédent dans l’UE, et ça nous ouvre des portes sur ce plan-là.

  12. Ami de la France

    Certainement, Madame, vous êtes en peu cruelle envers les Catalans, l’un des peuples les plus attachés à l’Europe.

    1. Renoir

      Ben oui justement, parlons-en: si les Catalans ont pu croire (ou faire croire) qu’étant très « européens » ils seraient soutenus par l’UE, c’est un échec colossal !
      je le disais ici à RR: ils devront choisir entre l’UE et l’indépendance ;je disais qu’ils allaient choisir l’indépendance, ce qu’ils viennent de faire.
      A suivre, donc…

  13. Tyr

    Bonjour,
    C est une benediction pour l Europe que de voir des régions faire secession , l objectif est bien de faire chuter les états nations pour accelerer la federalisation de l Europe .

  14. Catoneo

    Les grands principes font de gros livres mais une, les révolutions majoritaires n’existent pas, deux, la viabilité économique d’une indépendance commande au reste (sauf en Afrique noire mais la Gambie a reconnu la République).

    Au-delà d’un complexe de supériorité qui vient de loin, les Catalans revendiquent surtout un PIB et une grosse plus-value exportée.
    Or la production se déplace hors de la Catalogne (pas bien loin des fois) et se déplacent avec elle les contributions fiscales qu’elle génère.

    Le patron de SEAT (Barcelone), Luca de Meo, a diffusé à ses 14500 travailleurs (et aux actionnaires aussi) une note indiquant qu’il ne déplacerait rien aussi longtemps que le territoire resterait dans l’Union européenne. C’est clair, tout le monde est prévenu. Les usines fuiront une République catalane expulsée de l’UE, et le régime sans accès aux marchés financiers cessera par insolvabilité. Le tourisme bolivarien ne suffira pas à payer les salaires.

    1. Renoir

      Analyse purement économique, qu’on nous sert tous les jours sur les merdia français.
      Ben s’ils vont se planter à coup sûr, pourquopi tout le monde hurle-t-il de cette façon ? Z’avez peur de quoi au juste ?
      Il y a une petite chose qui échappe aux anti-catalanistes comme elle échappe aux anti-Nation Française : c’est qu’une Nation c’est un DESIR, une VOLONTE d’être ensemble et de se construire un avenir en commun.
      les Catalans ont cette volonté, et sûrement bien plus que les Français qui ont voté comme des abrutis pour un anti-France hystérique il y a 6 mois.

      La Catalogne se planterait en dehors de l’UE ?
      mais alors la France aussi, vous n’avez pas réfléchi à ça ???

      1. Eric

        Oui, l’argument économique obsède les français: la raison première de l’indépendantisme leur échappe ; même ici, où les intervenants se piquent de fierté nationale mais semblent incapables de la voir chez les catalans.

      2. Catoneo

        La population résidant en Catalogne qui se revendique exclusivement catalane représente 19% selon El Pais d’aujourd’hui et ceux qui se sentent exclusivement espagnols font 3%. Le reste s’en fout un peu.

        Quant à l’économie qui vous fatigue, elle paie les salaires à la fin du mois. On est le 28 !

      3. Glazik

        Vous osez comparer la Catalogne à la France… sacrée différence tout de même !
        Une petite nation ne pourra jamais sortir de l’UE sans s’en retrouver broyée, il n’en est pas de même avec une grande nation !

  15. Tapis Rouge

    Ces Catalans n’ont aucun respect de l’Europe ; ils ont oublié Charlemagne qui avait passé 7 ans tous pleins en Espagne et après Roncevaux et les désastre de Rolland qui sauva quand même son épée plantée de Roncevaux à Rocamadour (on peut la voir plantée dans la muraille de Rocamadour ), celui qui aura la force de la déceler de la muraille sera Roi de France , Charlemagne était revenu corriger l’Emir de Saragosse et l’armée de 4 à 5OO OOO musulmans qui avait débarqué .

    1. Renoir

      C’est quoi pour vous, un ‘respect de l’Europe » ?
      Moi non plus je n’ai aucun respect pour cette monstruosité qu’on appelle UE.

  16. CASSANDRE

    Les idées indépendantistes me sidèrent. Car face à la dictature européenne nous avons besoin d’être une grande nation, pour ne pas être ensevelis.

    Mais il est nécessaire de reconnaître que les catalans en avaient marre, marre marre de l’immigration-invasion qui leur était imposée et que ce facteur a joué dans leur volonté d’indépendance.

    Est-ce que cela n’a pas joué (entre autres) dans ce qui fût le BREXIT.

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Faux, les indépendantistes font des mamours à l’islam qu’ils préfèrent à l’Espagne, au point de refuser la langue espagnole à l’école mais pas l’arabe…

      1. Eric

        Ce refus de l’espagnol à l’école est un mythe complet: les meilleurs résultats en espagnol au bac sont en Catalogne. Et les catalans ont tous des amis et de la famille s’exprimant en castillan et tous écoutent des radios, tv, films, lisent en espagnol.Je ne connais aucun catalan ne sachant pas parfaitement s’exprimer en espagnol ; il doit bien y en avoir, mais je ne suis toujours pas tombé dessus… Pour l’anecdote, il suffit de constater que quand, sur une chaîne catalane, quelqu’un s’exprime en espagnol, il n’y a jamais aucun doublage ou sous-titrage.

        1. Catoneo

          Oui, les derniers débats à la Chambre avant le vote de la motion d’indépendance ont été menés en catalan et en castillan sans aucun froncement de sourcils.
          Mais TV3-Catalunya (le media indépendantiste public de référence qui faisait le reportage) sous-titrait en catalan, ce qui était un peu ridicule et contrastait avec l’image donnée par l’amphi.

  17. bm77.

    Il faut bien convenir que ce qui se passe en catalogne à ce moment de l’histoire n’est pas le fruit d’ un hasard .
    C’est bien dans le cadre d’une Europe qui ne souhaite que la dislocation des Etats nations.
    En bon opportunistes les dirigeants de ce mouvement avec une gauche podémos qui est majoritaire ont attendu que le fruit soit mûr pour avancer leurs pions.
    C’est un pari qui peut rapporter gros et il ne faut pas être naïfs les instigateurs espèrent bien récolter, si ils réussissaient leurs coup, les fruits de leur sédition.
    Car les gagnant d’un tel chambardement pourraient s’assurer la maitrise du pouvoir quasiment ad vitae aeternam en se présentant comme les héros de l’indépendance de la Catalogne à chaque élections de la nouvelle entité.
    Comme le FNL avec l’Algérie qui joue sur son titre de parti des Héros de l’indépendance pour régner sans partage depuis 55 ans
    Les dirigeants de l’UE sont dans la position du « wait and see » mais ne voit pas cela d’un mauvais œil car toute l’Europe favorise les grandes régions aux détriments des pays et la France en bon élève discipliné s’est plié déjà à ces découpage en créant ses super régions.
    Vous parliez de l’ex Yougoslavie mais n’est-ce pas non plus l’Europe qui a ravivé le grand retour des antagonisme enfouis depuis des lustres entre Croate et Serbe puis entre serbes orthodoxes et kosovars musulmans et créé des pays de toute pièce dont personne n’avait entendu parler comme la Bosnie Herzégovine ou encore le Kosovo Moldavie, Monténégro pour faire imploser les Balkans en une multitude d’entités Ce qui a permis à l’Allemagne de l’époque de créer une grande zone où le mark et tirer ses marrons du feu et permettre à celle qui venait de se réunifier de reprendre le leadership de l’Europe en reléguant la France à un rôle de subalterne.
    Donc je ne crois pas que l’UE soit complètement hostile à la partition de l’Espagne et si elle s’exprime parfois, elle est pour moi complètement feinte et hypocrite.
    En tout cas pour une Europe qui se présentait comme garante de la paix et de stabilité entre ses pays membres, c’est plutôt raté!!!!

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Vous avez parfaitement raison : l’ U « E » germano-américaine est totalement hyprocrite dans cette affaire.

  18. GVS

    « Ce qui se passe en Espagne est grave et inadmissible, c’est une atteinte à l’Etat, à la nation »
    Parce que l’EUROPE telle que nous la connaissons n’est pas une atteinte à l’Etat ?
    Parce que l’islamisation telle que nous la subissons n’est pas une atteinte à la Nation ?

  19. Pioni

    Je ne comprends plus la ligne de ce site. Folie catalane ? L’Europe des peuples se redresse, partout le populisme, le nationalisme, la fierté et la confiance en soi se répandent et gagnent les élections, grace au Brexit.
    Est-ce vraiment votre role d’aller en sens contraire ? Etes-vous sérieux(se) en prétendant qu’il faut défendre l’UE, rempart contre l’Islam: vraiment ?
    Ce sont au contraire les plus petits pays -baltes, balkans, europe de l’est- qui sont mille fois plus résistants a l’Islam, malgré la pression de l’UE.

    1. Catoneo

      Le basque de Saint-Jean de Luz qui voit s’ériger deux grandes mosquées à Strasbourg plaint les Alsaciens mais n’en fait pas son affaire. Par contre si la même était construite à Dax, il fulminerait.

      Les petits pays (comme ceux de la Baltique) ont un trésor d’imagination pour palier l’absence de rentes minières ou géographiques, mais en revanche ils abandonnent toute ambition de peser dans les enceintes de décision. ils sont en remorque de plus grand. Le tout est de le bien choisir.

  20. Jolly Rodgers

    de toute façons ces histoires d’indépendance c’est des histoires de notables , et riches propriétaires . bref ce sont les riches notables catalans qui veulent êtres indépendants des riches notables de Madrid . quand au peuples catalans ils seront autant pauvres sous la république catalanes , que sous la royauté espagnoles et condamnés a vivre au milieux des arabes !
    je respectes les cultures locales de chaque régions , ainsi que leur autonomies qui n’a rien a voir avec l’indépendance . la seule indépendance que je défend ces celle des nations d’Europe contre l’UE .

Comments are closed.