Macro-con va-t-il remplacer la Marseillaise par l’Hymne à la joie ? En Marche vers le coup d’Etat ?


Macro-con va-t-il remplacer la Marseillaise par l’Hymne à la joie ? En Marche vers le coup d’Etat ?

Le 19 octobre, avant un sommet européen, Emmanuel Macron a entamé la démarche pour que la France reconnaisse les symboles européens. Le président a voulu « réaffirmer l’attachement de la France au drapeau et à l’hymne européen. »

Le drapeau européen est partout chez nous et Macron aurait besoin de le « reconnaître » ?

C’est la foire d’empoigne, ou plus exactement, le bazar partout, une fois de plus.

Macron confirme qu’il ( il se prend pour la France et croit pouvoir décider d’elle comme l’a fait Pétain pendant les années noires de l’occupation ) est attaché au drapeau européen, à son hymne… On le savait déjà, non ? Et il y a beau temps que le drapeau européen figure, hélas, sur nos monuments publics.

Marine Le Pen, elle, traduit cette reconnaissance par le Remplacement de nos hymnes et drapeau nationaux par ceux de l’Europe. Elle lance même une pétition.

http://www.frontnational.com/la-france-jy-crois-je-defends-mon-drapeau/

L’heure est grave, non ?

Pourtant, c’est le silence partout à propos de cette affaire.

Seul 20 minutes, qui s’enorgueillit de lutter contre les « fake news » (peuvent pas parler français en plus ? ) en partenariat avec Facebook dément :

http://www.20minutes.fr/politique/2157943-20171026-non-drapeau-europeen-va-remplacer-drapeau-francais

Alors quoi ? Le plus grand parti d’opposition s’émeut, au point de lancer une pétition, et il n’y aurait pas la moindre étincelle susceptible de mettre le feu au lac ?

Certes, les explications de l’Elysée et de 20 Minutes semblent rassurantes :

Cette démarche du président signifie-t-elle que le drapeau aux douze étoiles sur fond bleu va supplanter les couleurs tricolores ? Non, explique l’Elysée : « C’est un geste avant tout symbolique et politique. La France confirme ainsi son attachement aux symboles européens, non seulement le drapeau mais aussi l’hymne ou la journée de l’Europe (célébrée le 9 mai). » La France rejoindra ainsi les 16 pays qui les reconnaissent déjà, depuis la signature d’une déclaration annexe au traité de Lisbonne signée en 2007.

« Symbole de l’appartenance à l’UE »

Avec cette déclaration, ces pays déclarent que « le drapeau représentant un cercle de douze étoiles d’or sur fond bleu, l’hymne tiré de L’Ode à la joie de la Neuvième symphonie de Ludwig van Beethoven, la devise « Unie dans la diversité », l’euro en tant que monnaie de l’Union européenne et la Journée de l’Europe le 9 mai continueront d’être, pour eux, les symboles de l’appartenance commune des citoyens à l’Union européenne et de leur lien avec celle-ci. » Cette déclaration n’impose nullement la substitution ou l’ajout des symboles européens aux symboles nationaux.

Un mot tout de même fait tilt :

« impose ». Cette déclaration n’impose nullement la substitution ou l’ajout des symboles européens aux symboles nationaux.

Si elle ne l’impose pas, elle ne l’interdit pas…

Et, connaissant Macro-con, son amour immodéré de l’Europe (« Emmanuel Macron a, à plusieurs reprises, manifesté son attachement à l’Europe : il avait fait jouer​  L’Ode à la joie le soir de son élection et il  a posé avec les drapeaux européen et français pour son portrait officiel. Il succédait ainsi à François Hollande et Nicolas Sarkozy qui avaient aussi fait le choix de poser avec les couleurs européennes et françaises ») et sa détestation de la France, tout est possible.

Certes, la loi, en l’état actuel, l’interdit :

Le drapeau bleu blanc rouge est reconnu comme symbole de la République par l’article 2 de la Constitution.

Les écoles font exception : en plus de la devise de la République, les deux drapeaux doivent être apposés sur leur façade. Cette disposition de la loi Peillon a été votée en 2013.

Certes, une loi pourrait abolir ce qu’une autre loi a décidé ( cette infâme loi Peillon de 2013 par exemple ), mais la Constitution ne saurait être changée, sauf… si une révision de la Constitution, voire même une autre Constitution était votée à Marseille par le Parlement.

Or, il est évident que Macro-con, dans son délire mégalomane, ne peut se satisfaire d’un seul quinquennat, ne peut se satisfaire d’être gênée aux entournures par la Constitution de 1958, qu’il veut donner le droit de vote aux étrangers, détricoter la France pour entrer dans l’Europe des régions… Il a une majorité confortable à l’Assemblée nationale, pas au Sénat, mais les amis de ses amis sont ses amis, n’est-ce-pas ? Il va donc, inévitablement, faire le maximum pour rallier à lui les Sénateurs pour casser ce qui reste de souveraineté et d’indépendance à la France.

On peut donc penser que l’analyse de Marine Le Pen et sa pétition ne sont pas saugrenues, hélas. Macron est bien en train de préparer l’impensable, il a « enclenché » le processus lui permettant de nous faire disparaître en tant que nation libre et indépendante.

Oui, Macron est sans doute en train de préparer la disparition totale des emblèmes de notre pays et de notre pays lui-même. C’est la marche de l’histoire puisqu’il a été élu, avec son amour immodéré de l’Europe, de la mondialisation, de l’anglais, et sa  haine de la France et des Français.

 




Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


15 thoughts on “Macro-con va-t-il remplacer la Marseillaise par l’Hymne à la joie ? En Marche vers le coup d’Etat ?

  1. hoplitehoplite

    Plus d’hymne, plus de drapeau, plus de constitution mais des « landers », ainsi les pays européens disparaîtront pour se fondre dans un seule masse de 500 millions de musulmans. Hitler voulait ce Gross Deutchland, Merkel va peut-être réussir à le faire grâce à son copain Erdogan..

  2. Joël

    Ode à la joie, oui…celle des banquiers, parce que moi, et je ne suis sans doute pas le seul, ça fait pas mal d’années que je ne vis pas la joie (depuis le passage à l’euro, en fait).
    « nous faire disparaître en tant que nation libre et indépendante ».
    Il souhaite donc que chaque région fasse comme la Catalogne ? Ce qui arrivera à coup sûr si nous n’avons plus de pays. Dans ce cas, un président de la république n’a plus lieu d’être. Ça s’appelle se tirer une balle dans le pied.

  3. Alexandra Dougary

    Mais personne ne bouge dans ce foutu pays !! Nous avons de l’eau jusqu’au menton et c’est tout…Nous n’en sommes plus aux anathèmes, il faudrait envisager plus grand, plus fort… Mais on va pas y aller tous seuls non ?

  4. J

    Autant j’adore le quatrième mouvement de la 9ème de Beethoven, autant j’abhorre cette UE qui nous détruit. ça va finir en guerre. Ce ne sera pas une guerre civile, mais une guerre de libération.

  5. Massilia

    Hollande parlait de partition du pays. Quelque chose est-il envisagé pour que les gens qui s’opposent à tout ça puissent se réunir sur un territoire ?? Y-a-t-il un espoir d’en finir avec un destin dont on ne veut pas ??

  6. Machinchose

    il est vrai que quand on voit comment se passe le jour de la fête nationale en Israel , ça me rend trés jaloux …

    https://www.google.fr/search?q=drapeaux+isra%C3%A9liens+dans+les+rues+a+yom+haatsmaout&rlz=1C1PRFE_enFR641FR641&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwic66TfipHXAhWCrRoKHQBxBlEQ_AUICigB&biw=1016&bih=542#imgrc=OBo5_3Asi377tM:

    notre drapeau tricolore méritait autre chose que ces apparitions timides et esseulées

    si un jour de pluie vous rencontrez du coté de République, un vieil homme tenant un parapluie ouvert et a larges bandes bleu blanc rouge, c’est bibi …

    cadeau reçu il y a quelques années aux Invalides pour les obsèques, pluvieuses, d’ un compagnon de route

  7. frejusien

    l’ode à la joie ?
    encore une germanisation supplémentaire !!
    qu’a-t-on besoin d’un compositeur allemand, alors que les plaies provoquées par « les heures les plus sombres de…. » ne sont pas encore refermées ?

    La Marseillaise est un chant patriotique, un chant guerrier, composé pour soulever haut les cœurs les défenseurs de la patrie en danger, c’est une part de notre histoire et de notre patrimoine,

    ce salopiaud veut vraiment nous dépouiller, effacer notre passé, nous faire entrer dans l’oubli, et nous soumettre à la mondialisation mortifère d’un « printemps heureux »,

    mais attention, l’hiver arrive !!
    je vais signer dare-dare cette pétition

  8. eitan

    supposons qu’il leur confisque La Marseillaise, tu penses que les Français vont se soulever? ou bien les appellerons-nous « Shaddoks » définitivement?

Comments are closed.