L’insoumise Danielle Simonnet prend le logement social d’un pauvre pour ne pas enrichir un riche


L’insoumise Danielle Simonnet prend le logement social d’un pauvre pour ne pas enrichir un riche

Les insoumis, tous grandioses. Si avec tout ça il y a encore des imbéciles de gauche pour voter pour eux, c’est à désespérer de l’humanité.

Danielle Simonnet, conseiller municipal à Paris,  avec des revenus de plus de 4000 euros mensuels bénéficie d’un logement social de 83 mètres carrés pour 1300 euros.

C’est un loyer libre, établi par la RIVP sans barème mais l’immeuble géré par le bailleur social a été bâti avec des subventions publiques, indique le quotidien, précisant que le loyer est 30 à 40 % moins cher que dans le privé.

On sait qu’un autre couple d’insoumis, Corbière et son avocate fauchés ont squatté eux aussi dans un logement social, de longues années, pour à peu près les mêmes conditions,  80 mètres carrés pour lequel ils payaient 1200 euros… Ils ont 3 enfants,  Simonnet en a deux, paraît-il.

Que signifie « logement social » pour Simonnet-Corbière ? Logement permettant de faire de la politique à bon compte, avec des prétextes gros comme une maison, pour voler le pauvre smicard ou RMIste en lui prenant son logement.

Mais Simonnet ose carrément dire que c’est fait exprès. C’est qu’elle refuse d’engraisser un immonde rentier en lui payant un loyer…

Interrogée ce mercredi sur le sujet, Danielle Simonnet explique qu’elle n’a pas l’intention de partir. « Je ne veux pas me loger dans le privé, enrichir un propriétaire privé et participer à la spéculation immobilière ». La mairie de Paris ne lui aurait pas demandé de quitter ce logement.

Simonnet ne sait-elle pas qu’avec 4000 euros pas mois elle a le droit de demander un prêt bancaire et d’aller faire construire son petit pavillon en banlieue, comme les autres ?

Simonnet ne sait-elle pas qu’elle a même le droit d’habiter un 20 mètres carrés dans le 20ème en s’endettant pour quelques années ? Et elle sera propriétaire, sans enrichir quiconque, fors les banques.

Simonnet sait forcément cela, mais quand on s’appelle Simonnet et qu’on est élu, on se croit en droit de manger chaque jour du caviar avec des cuillers d’argent, et on ne conçoit pas de vivre en banlieue ou dans un minuscule appartement parisien. On a son orgueil, quoi. Militer pour Méluche, ça doit donner des privilèges, zut alors.

Et elle aurait tort de se priver, la Mairie n’aurait pas l’intention de l’expulser :

« Son appartement n’est pas de la catégorie HLM mais un loyer libre. Et dès lors, il n’y a pas de plafond de ressources pour l’obtenir, pas d’enquête sur les revenus de ses occupants, pas de surloyer », croit savoir Ian Brossat, adjoint au logement à la Mairie de Paris, en admettant que le fait qu’un élu occupe un logement social puisse choquer les Parisiens, alors que 120.000 d’entre eux sont en attente de l’obtention d’un logement de ce type, note BFM.

Je croyais que l’attribution des logements sociaux dépendait des revenus et de la composition de la famille.

Simonnet nous cacherait-elle une demi-douzaine de rejetons ?  Libération en avoue 2…

On appréciera au passage son programme quand elle se présentait contre Hidalgo :

Son programme vise à faire de Paris la «capitale de la résistance à l’austérité».Elle, maire, 4 000 postes de fonctionnaires seront créés, la publicité peu à peu éliminée, les transports et cantines rendus gratuits.

http://www.liberation.fr/france/2014/03/11/danielle-simonnet-bonne-camarade_986247

Apparemment, elle ne sait pas que si certains ont des loyers minorés, si tout le monde voyage et mange gratuitement à la cantine, si on crée toujours plus de postes de fonctionnaires, il faut quand même que certains travaillent, que certains payent de vrais loyers….

Aucun sens pratique. Aucun sens de l’économie.

« Elle vit ses engagements à fond. Au prix, parfois, d’un certain déni de réalité » disait l’un de ses amis socialiste.

Cet ami parlait d’or. Il ne pouvait pas savoir à quel point.

Et c’est une proche de Mélenchon qui fait le coq à l’Assemblée et prétend avoir inventé l’eau chaude.

Elle est belle la « gauche » de 2017… Entre le PS ayant abandonné le peuple pour ne plus s’occuper que des étrangers et les prétendus insoumis qui s’en mettent plein les poches aux dépens des pauvres qu’ils sont censés défendre, on n’est pas au bout…

Nota Bene

Simonnet, à part son logement social, ne fait pas parler d’elle sur les réseaux sociaux, sauf quand elle s’oppose à une manifestation culturelle “Tel Aviv sur Seine”. Il faut dire que la donzelle est farouchement pro-palestinienne, tiens, comme c’est étonnant. Tous les vices !

Cet épisode qui date de 2015 lui avait valu d’être traitée d’antisémite par le JSSNEWS.

https://jssnews.com/2015/08/08/daniele-simonnet-elue-antisemite-a-la-mairie-de-paris-denonce-vous-savez-qui/

 

 

 




Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


16 thoughts on “L’insoumise Danielle Simonnet prend le logement social d’un pauvre pour ne pas enrichir un riche

  1. reader

    Garantir le droit effectif au logement : 30 000 enfants vivent sans abri dans notre pays Près d’un million de personnes n’ont pas de logement personnel, 4 millions sont mal logées, DONT DES ((Vieux ? ))12 millions sont menacées(( d’expulsions ? )) d’un problème lié à leur logement. les loyers s’envolent dans les grandes villes la libre marché et les allègements fiscaux ne permettront pas de régler le problème au contraire. NOUS PROPOSONS DE RÉALISER LES MESURES SUIVANTES construire 200000 logements PUBLICS par an pendant cinq ans DONT quelques uns réservés aux HEIN SOUMIS… QUI a dit ça ? Melenchon page 62 proposition 34 (( vieux expulsion ? )) ça c’est moi qui dit…

  2. J

    Il y a quelque chose qui me chiffonne dans tout ça : ces imbéciles heureux se démerdent de vivre dans des appartements à moindre prix, certes. Mais avec leurs revenus, comme souligné dans cet article, c’est bizarre qu’ils ne construisent pas leur maison, chose que tout Français (ou la majorité) rêve d’avoir. Je comprends mieux, maintenant, pourquoi ils veulent supprimer le taxe d’habitation qui est pourtant une taxe « juste » (puisque c’est pour les communes, les biens publics… Soi-disant, parce qu’il faut se méfier des magouilles) alors que la taxe foncière, elle, est injuste, puisqu’un Français qui se crève le c*l à économiser, à faire un prêt et à rembourser presque deux fois le prix d’une maison, doit payer toute sa vie pour quelque chose qui lui appartient. Supprimer la foncière au moins sur la résidence principale serait une mesure juste. Mais non, on supprime l’habitation qui finance l’entretien des communes. par contre, je suis sûre que tous ces nantis ont des comptes en Suisse ou aux îles Caïman, ou des propriétés à l’étranger, mais les Français raquent. Ils sont tous à passer à la Faiseuse de Veuve, je vous le dis.

  3. Chris2AChris2A

    Sus aux bailleurs privés, ceux à qui on ne peut ordonner une baisse du loyer pour compenser celle de l’APL ainsi qu’exigé pour les logements sociaux par notre petit Mozart de l’économie…dont le dernier exploit –hyper médiatisé– a été l’augmentation du net perçu par le « Détaché »( !!!..) les cotisations continuant d’être versées dans le pays d’origine ..
    Les « insoumis » ne peuvent que se sentir bien à leur aise dans cette République des pieds nickelés …

  4. parisienne

    Loin de moi de soutenir ces insoumis, mais au niveau des logements sociaux il existait plusieurs types de critères d’attribution ,existent-ils toujours en 2017?
    HLM(habitations à loyer modéré) attribuées en tenant compte des revenus et du nombre d’enfants
    ILN (immeubles à loyer normalisé) souvent subventionnés par l’ex 1% employeur réservés prioritairement aux membres du personnel (après contribution du dit employeur à la ville de Paris). Les ressources doivent permettre de régler le loyer sans aide de la CAF ,le nombre d’enfants n’étant pas pris en compte ,en ce qui concerne la superficie de l’appartement dans la limite du raisonnable ….
    Je ne peux affirmer que ces critères d’attribution perdurent actuellement par contre je peux affirmer que droite et gauche ont toujours fait attribuer des logements à famille et amis aussi bien HLM,et ILN à la condition que ces derniers soient situés dans des quartiers privilégiés où l’on ne risque pas d’être soumis au vivre ensemble, il en va de même pour certains artistes dits de gauche.! ¨¨¨¨

  5. Joël

    « bâti avec des subventions publiques »
    Donc financé par les contribuables mais réservé aux politiques.

  6. Machinchose

    François Ier : « Tout est perdu, fors l’honneur. » 😆

    Daniele Simmonet est une grande copine du site JSS depuis l’ affaire de Tel Aviv sur Seine… elle qui soutenait la racaille de « Gaza sur Seine »

    remarque, pour ma part j’ ai renoncé a acheter le Chateau de Bity, parait il mis en vente par la famille du vieillard malade, longtemps logé lui aussi a l’ oeuil, Quai Voltaire a Paris par le fils d’ un ami Libanais reconnaissant

    hé bien, j’ avais les sous, cash! , mais je n’ ai pas voulu enrichir les notaires ! ni les Agences immobilières, ni Air B&B ……….

    PS «  »C’est un loyer libre, établi par la RIVP sans barème mais l’immeuble géré par le bailleur social a été bâti avec des subventions publiques

    …………… il est bon de préciser que « RIVP  » désigne la « Régie immobilière de la Ville de Paris » sur laquelle Notre Shame de Paris a la main haute

  7. Alexandra Dougary

    Je suis profondément dégoûtée par ces gens… Ils représentent tout ce que je déteste : la gauche dans toute sa splendeur, mauvaise foi, faites ce que je dis mais pas ce que je fais, de surcroît, donneurs de leçons. Je n’en dis pas plus car ils me font avoir des pensées que je déteste avoir.

  8. Sylvie D.

    Je ne veux pas donner raison à toute cette clique qui profite des logements sociaux. Mais quelque chose m’interpelle… J’ai consulté le site de RIVP. Il y un service de petites annonces locatives. Et j’ai ainsi pu constater le prix des loyers. C’est excessivement cher ! Des 3 pièces à plus de 1000€ par mois, des 4 pièces à 1300€ par mois ! Mais comment voulez-vous que des « pauvres » puissent payer un tel loyer ? Même avec l’APL, la charge risque d’être importante. Cela n’a rien de « social »….. Comment peut-on considérer RIVP comme bailleur social ? Alors, finalement, je comprends que des gens plus aisés habitent ces logements que d’autres ne pourront jamais payer.
    Il y a aussi un autre critère à prendre en compte. C’est l’APL. Si sur un loyer de 1300€, l’APL est de 700€, pour une famille pauvre, il lui restera 600€ à payer. Mais les 700€, comme toutes les aides, sont à la charge de la société, donc « nous »….

  9. Glazik

    L’insoumise Danielle Simonnet prend les gens pour des cons, et, elle à bien raison, puisque nombres de gogos suivent son gourou et les apôtres de la bonne parole gauchisante : « donne-moi ta montre, je te donnerai l’heure ! « .

  10. zenoviev

    « Si avec tout ça il y a encore des imbéciles de gauche pour voter pour eux, c’est à désespérer de l’humanité. »
    Eh oui mon ami (e) c’est hallucinant le nombre d’imbéciles en France!!!!!!
    Il ne faut pas s’étonner Mme Fadela Amara elle aussi habitait (habite) un tel logement. Ce n’est pas d’aujourd’hui. Et combines comme eux? Dites -moi que pas tous les élites de »France insoumise »!!!!!!!

Comments are closed.