Binationaux ? Ne vous gênez pas, vous pouvez cacher votre assassin de fils en toute impunité


Binationaux ? Ne vous gênez pas, vous pouvez cacher votre assassin de fils en toute impunité

Vous reprendrez bien un peu d’injustice ?

Après l’affaire Sarah Halimi :

http://resistancerepublicaine.eu/2017/07/14/justice-le-meurtrier-de-sarah-halimi-netait-pas-antisemite/

Après l’affaire du viol « consenti » sur une pré-adolescente de 11 ans :

http://resistancerepublicaine.eu/2017/09/26/en-france-il-vaut-mieux-violer-sarah-11-ans-que-deposer-une-tete-de-sanglier-sur-une-mosquee/

Voici un autre cas de bizarrerie législative et judiciaire relaté par Le Point du 26 octobre.

Il s’agit d’un « jeune Français d’origine turque, soupçonné d’avoir mortellement poignardé un étudiant clermontois » et qui « a trouvé refuge en Turquie ».

Samedi soir, à Clermont-Ferrand, ce franco-turc s’était incrusté à une fête et, l’alcool aidant, avait déclenché une bagarre. Un autre étudiant voulut s’interposer et reçut un coup de couteau fatal à l’abdomen.

Banal fait divers me direz-vous.

Sauf que le meilleur est à venir :

« Ses parents qui habitent Clermont-Ferrand semblent avoir couvert sa fuite selon le parquet en sachant que le droit français jouait en leur faveur. Il faut savoir que dans ce cas, les parents bénéficient de ce que l’on appelle l’immunité familiale », précise le procureur Maillaud.

Dans une affaire concernant « l’ultra-droite » locale, on pourrait imaginer des propos très durs, une sévérité implacable de la part de ce même procureur, mais là, non puisqu’il avoue, impuissant :

« Autrement dit, nous sommes défavorisés par la loi qui permet à un père, une mère, un frère, une sœur ou en enfant d’aider son parent meurtrier sans que l’on puisse le poursuivre en justice… ».

« En clair, les parents du fugitif ne seront même pas entendus par la police et encore moins placés en garde à vue ou mis en examen pour complicité » ajoute le quotidien.

Quel merveilleux pays où des parents complices couvrent la fuite de leur meurtrier de rejeton sans risquer le moindre procès !

Et le pire, c’est que, s’il jouit de la double-nationalité franco-turque, l’assassin restera là-bas car la Turquie du mamamouchi Erdogan n’extrade pas ses ressortissants. Laissant la famille de la victime complètement démunie.

Le message est clair : aux familles binationales adeptes de la vendetta, de la justice expéditive et du règlement de compte, allez-y !

Vous ne risquez de toute façon rien au regard de la « justice » et des lois françaises.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




6 thoughts on “Binationaux ? Ne vous gênez pas, vous pouvez cacher votre assassin de fils en toute impunité

  1. Christian Jour

    Justice de merde complètement pourri au garde a vous devant c’est islam meurtrier. Notre gouvernement en a rien à foutre du peuple Français de souche.
    Désolé, mais un Français d’origine turc, ne sera jamais Français à mes yeux, ainsi que les sois disant Français d’origine algérienne ou marocaine ou tunisienne ou africaine etc… Tous dehors et vite.

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Pas d’accord.

      Il y a des cas d’adhésion sincère à la France.

      Estimer le pourcentage de ces cas dans la population immigrée est un travail que les sociologues (gauchos pour la plupart) devraient faire et ne font pas.

      Il est sûr que dans le cas présent, une justice française redevenu « normale » prononcerait l’expulsion immédiate des crapuleux parents de la crapule.

  2. Léon de Lusignan

    _ Qui est le traitre qui a pondu cette loi protégeant les binationaux ?

    _ Honte à lui, à eux, j’ai le meme reve que alf77 et je le rassure, cette solution va venir, reste à savoir quand ?

Comments are closed.