Toulouse : ils appellent leur bébé Djihad et veulent faire croire que c’est un message de paix


Toulouse : ils appellent leur bébé Djihad et veulent faire croire que c’est un message de paix

Le pire, c’est qu »il y ait des salopards capables de cela là même où Merah a tué au nom du djihad.

Mais il est d’autres scandales.

Que le prénom ait été couché sur les registres de l’Etat civil  en attendant que le procureur de la République statue.

Et que journalistes et politiques s’entendent comme larrons en foire pour faire croire au Français moyen que le djihad ne serait pas, mais alors là , pas du tout ce que l’on croit.

Abderrahmane Oumachar, cofondateur du Centre Toulousain de la Spiritualité Musulmane, revient pour Actu Toulouse sur cette étymologie : 

Le Jihad est une notion fondamentale en islam. Elle a été faussement traduite par « guerre sainte » dans notre imaginaire collectif et dans les esprits de certains courants violents… Ce mot signifie l’effort pour accomplir le bien, tel un médecin qui sauve des vies. C’est une forme d’exigence à l’égard de soi et d’excellence dans la façon d’être. Cela n’a donc rien à voir avec l’image véhiculée par les médias et pratiquée par des criminels se réclamant de l’islam.  

https://actu.fr/occitanie/toulouse_31555/toulouse-parents-decident-appeler-leur-enfant-jihad_13039905.html

Zut alors,  pourquoi Abderrhamne Oumachar n’a pas dit avant qu’il ne fallait plus appeler djihadiste.e.s  (j’ai tout bon pour l’écriture inclusive, Marlène Schiappa ? ) ceux qui partent faire la guerre sainte en islam ? Parce que c’est grave de jeter l’opprobre ainsi sur de gentils garçons partis voyager en Syrie à la recherche d’eux-mêmes…

Pourtant, le discours de Al-Banna, grand-père de Tariq  Ramadan, est limpide dans recueil Risalat al-Ma’thurat, préfacé et loué par le même Tariq Ramadan :

Dans la tradition il existe une prescription sans équivoque qui oblige les musulmans à combattre les Gens du Livre, et du fait qu’Allah double la récompense de ceux qui les combattent. Le djihad ne consiste pas uniquement à combattre les polythéistes, mais tous ceux qui refusent de se convertir à l’islam.

Pourtant, le discours du calife auto-proclamé de l’Etat islamique, Baghdadi est clair, très clair :

«Et il n’y a pas de meilleur acte dans ce mois (Ramadan) et dans les autres que le Djihâd dans le sentier d’Allâh, alors profitez de cette occasion et suivez la voie de vos pieux prédécesseurs, secourez la religion d’Allâh par le Djihâd dans le sentier d’Allâh. Levez-vous, Ô les Moudjâhidîn d’Allâh, terrorisez les ennemis d’Allâh, recherchez la mort car la vie d’ici-bas est vaine, elle est éphémère, alors que celle de l’au-delà est éternelle.
Ne faiblissez donc pas et n’appelez pas à la paix alors que vous êtes les plus hauts, qu’Allâh est avec vous, et qu’Il ne vous frustrera jamais (du mérite) de vos œuvres. La vie présente n’est que jeu et amusement » (47 : 35-36)

Certes, Allâh a acheté des croyants, leurs personnes et leurs biens en échange du Paradis. Ils combattent dans le sentier d’Allâh: ils tuent, et ils se font tuer. C’est une promesse authentique qu’Il a prise sur Lui-même dans la Thora, l’Evangile et le Coran. Et qui est plus fidèle qu’Allâh à son engagement? Réjouissez-vous donc de l’échange que vous avez fait: Et c’est là le très grand succès» (9 : 111)
Alors, Ô soldats de l’Etat : les armes, les armes ; le combat, le combat. Ne soyez pas trompé et ne vous lassez pas. Et faites attention, la vie d’ici-bas vous est venue soumise, piétinez-là et tournez lui le dos car ce qui est auprès d’Allâh est meilleur et reste. La Communauté de l’Islâm observe votre Djihâd et votre combat avec des yeux d’espoir et vous avez dans tous les recoins de la Terre des frères qui subissent la persécution, dont l’honneur est piétiné, et dont le sang est versé.

De la Vigueur, de la vigueur Ô soldats de l’Etat Islamique car vos frères sur toute la surface de la Terre espèrent votre secours et attendent votre avant-garde. Et il vous suffit ce qui vous est parvenue comme images au Centre Afrique et avant cela en Birmanie et ce qui nous a été caché est bien pire. Par Allâh nous nous vengerons, par Allâh nous nous vengerons même si cela prendra du temps, et nous rendront en double ce qu’ils ont fait.

Que le Monde sache qu’aujourd’hui est le début d’une nouvelle ère, que l’insouciant sorte de son insouciance, que celui qui dormait se réveille, que celui qui était stupéfait retrouve ses esprits : Les musulmans aujourd’hui parlent forts et sont forts, ils vont faire comprendre au Monde le sens du mot terrorisme, ils vont piétiner l’idole du nationalisme, ils vont détruire la fausse divinité démocratie, montrer sa tromperie. Alors écoute Ô Communauté islamique, écoute et comprend, lève-toi et réveille-toi, le temps est venu de se libérer des chaînes de la faiblesse et de se soulever devant la tyrannie, devant les gouverneurs traitres, les agents des croisés, des athées et les protecteurs des juifs. »

Oui, nous voila rassurés, le djihad, c’est pas grave.

Pourtant, les occurrences du djihad, dans le coran, sont très claires, comme l’avait démontré dès 2014 notre ami Philippe Jallade, trop tôt disparu, arabisant et spécialiste du Coran :

Ce sont de  sympathiques propos de Mohammed-le-prophète ; il s’agit de hadiths de Boukhary, toujours en vente libre ou en circulation sur internet :

« Le messager d’Allah a dit : J’ai obtenu la victoire par la terreur. »

«Le messager d’Allah a dit : sachez que le paradis est à l’ombre des épées! ».

« Un homme vint trouver le messager d’Allah et lui dit : instruis-moi d’une bonne action équivalente au jihad en terme de récompense. Mahomet lui répliqua : je n’en trouve aucune à te proposer ».

« J’ai entendu le messager d’Allah dire : l’exemple que donne un combattant dans la voie d’Allah, est équivalent à celui d’une personne qui jeûne et se prosterne sans jamais arrêter (sans manger, sans dormir, sans satisfaire aux besoins naturels etc.). Allah a promis qu’il admettra au paradis celui qui pratique le jihad dans sa cause, s’il meurt au combat, mais s’il demeure en vie, il le retournera chez lui chargé de récompenses et de butin de guerre».

http://resistancerepublicaine.eu/2014/01/22/quattend-valls-pour-interdire-les-incitations-au-djihad-dans-le-coran-par-philippe-jallade/

 

Voici ce qu’écrivait encore, en janvier 2015  Philippe Jallade :

Les enfumeurs qui racontent que le jihad est une « lutte intérieure » peuvent aller se faire voir.

Eva nous dit « Je me demande parfois si je ne préfère pas les jihadistes, qui, eux, agissent avec plus de franchise: ils sont musulmans, donc ils exécutent les crimes que leur « religion » leur ordonne.
Mais les musulmans modérés, qui sans commettre ces crimes, ne protestent pas non plus contre ces crimes, me donnent l’impression d’agir avec duplicité: d’un côté, ils ne sont pas tentés par la vie de jihadiste, qui est une vie qui comporte quand même des risques. De l’autre côté, ils ne veulent pas protester contre les crimes des jihadistes, car ils savent que ces derniers ne font que suivre l’exemple criminel du prophète de TOUS les musulmans, Mahomet. »

Il est clair que, comparés aux musulmans qui ne se battent pas, les musulmans qui se battent ont la faveur d’Allah. Du point de vue de l’islam, ceux qui ne se battent pas ont le cul entre deux chaises et ont intérêt à se lever un de ces jours…

. Sourate 2 verset 216 : Le combat vous a été prescrit alors qu’il vous est désagréable. Or, il se peut que vous ayez de l’aversion pour une chose alors qu’elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu’elle vous est mauvaise. C’est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas.
(Traduction Kasimirski : « On vous a prescrit la guerre… »)

. Sourate 4 verset 95 : Ne sont pas égaux ceux des croyants qui restent chez eux – sauf ceux qui ont quelque infirmité – et ceux qui luttent (mudjâhidûn, ceux qui font le jihad) corps et biens dans le sentier d’Allah. Allah donne à ceux qui luttent (mudjâhidûn) corps et biens un grade d’excellence sur ceux qui restent chez eux. Et à chacun Allah a promis la meilleure récompense; et Allah a mis les combattants (mudjâhidûn) au-dessus des non combattants en leur accordant une rétribution immense.

. Sourate 9 verset 19 : Ferez-vous de la charge de donner à boire aux pèlerins et d’entretenir la Mosquée sacrée (des devoirs) comparables [au mérite] de celui qui croit en Allah et au Jour dernier et lutte dans le sentier d’Allah ? Ils ne sont pas égaux auprès d’Allah et Allah ne guide pas les gens injustes.
Autre traduction : 9.19. Comment pouvez-vous assimiler celui qui est chargé de distribuer l’eau aux pèlerins ou d’entretenir la Mosquée sacrée à celui qui croit en Dieu, au Jugement dernier et qui combat pour la Cause de Dieu? Non, ils ne sont pas égaux devant Dieu, et Dieu ne guide point les injustes.

. Sourate 9 verset 20 : Ceux qui ont cru (=les croyants, les musulmans), qui ont émigré et qui ont lutté par leurs biens et leurs personnes dans le sentier d’Allah, ont les plus hauts rangs auprès d’Allah… et ce sont eux les victorieux.

Soit dit en passant, les enfumeurs qui racontent que le jihad est une « lutte intérieure » peuvent aller se faire voir.

http://resistancerepublicaine.eu/2015/01/09/les-enfumeurs-qui-racontent-que-le-jihad-est-une-lutte-interieure-peuvent-aller-se-faire-voir-par-philippe-jallade/

 

Le même Philippe Jallade avait recensé le programme d’effort sur soi que contenait le Coran :

Le coran, par rapport à la loi française, contient ceci, grosso modo :
. provocations à des atteintes volontaires à la vie, à des atteintes volontaires à l’intégrité de la personne ;
. provocations aux vols, aux destructions ; provocations aux actes de terrorisme ;
. provocations à la haine ; diffamation, menaces, injures ; discrimination raciale, religieuse, sexuelle ; esclavagisme; provocation au génocide ; provocation au suicide ;
. pédophilie ; polygamie ;
. provocations à la rupture des liens familiaux ;
. provocations à des crimes et délits portant atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation ;
. provocations à l’atteinte à l’intégrité du territoire national et à la forme républicaine du gouvernement.

J’ai fait ma propre liste des versets en cause ; liste minimale :

Sourate 1, verset 7
Sourate 2, versets 24, 75, 83, 87, 88, 89, 90, 120, 154, 159, 171, 184,185, 190, 191, 193, 216, 217, 218, 221, 223, 256, 282
Sourate 3, versets 28, 85, 110, 118, 127, 141, 149, 151, 157, 158
Sourate 4, versets 3, 11, 12, 13, 24, 25, 34, 74, 76, 89, 91, 92, 95, 100,144, 160, 171
Sourate 5, versets 3, 14, 15, 17, 32, 33, 34, 41, 42, 43, 44, 48, 49, 51, 54, 59, 60, 64, 65, 72, 73, 74, 75, 77, 77, 82, 95,116
Sourate 7, verset 81
Sourate 8, versets 1, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 22, 38, 39, 50, 55, 57, 59, 60, 65, 66, 67, 69, 72, 73, 74, 75
Sourate 9, versets 5, 17, 19, 20, 23, 24, 28, 29, 30, 31, 33, 34, 36, 39, 41, 44, 73, 111,123,
Sourate 13, verset 41
Sourate 14, verset 13,14
Sourate 16, versets 71, 106
Sourate 17, verset 33
Sourate 21, verset 44
Sourate 22, versets 17, 58, 78
Sourate 23, verset 6
Sourate 24, versets 2,3, 22, 29, 33
Sourate 25, verset 52
Sourate 30, verset 28
Sourate 33, versets 26, 27,50, 53, 60, 61
Sourate 47, versets 4, 35
Sourate 62, versets 2, 3, 5, 6, 7, 8, 9, 10
Sourate 63, verset 4
Sourate 65, verset 4
Sourate 66, verset 9
Sourate 70, verset 30
Sourate 98, verset 6

Seule la vie présente, la vie terrestre, est concernée par les versets ci-dessus, et non pas la vie future, dans l’autre monde. Ceci afin d’éviter que des athées disent ne pas être concernés.

http://resistancerepublicaine.eu/2014/11/27/appels-a-la-haine-aux-vols-a-la-pedophilie-au-genocide-a-la-dictature-demandez-le-programme-du-coran-par-philippe-jallade/

 

Encore un pour la Route ? Encore un extrait d’un article de Philippe Jallade

Dans l’islam, la Syrie est appelée Shâm (Châm). Historiquement, c’est la Grande Syrie, autrefois dominée par Damas : la Syrie actuelle, plus le Liban, la Palestine (et Israel), la Jordanie, une partie de la Turquie et, pour certains, un morceau d’Irak. Shâm peut aussi désigner seulement Damas.

Pour l’islam, le Shâm a de grands mérites et est une région bénie, venant après La Mecque et Médine. Selon une certaine littérature, « L’Avenir même de l’islam et des musulmans est lié à celui du Shâm et de ses habitants. »

Hadith (Ahmad, At-Tirmidhi) : « Les anges d’Allah ont déployé leurs ailes sur le Châm ». « Déploient leurs ailes, c’est-à-dire sur le territoire de Cham et sur ses habitants à l’exception des mécréants », selon un « savant ». Selon un autre « savant », « ils (les anges) les protègent et font descendre sur eux la bénédiction et les mettent à l’abri des dégâts et des choses préjudiciables. »

Les discours actuels sur internet (sites islamiques, surtout salafistes, cités ici) mettent l’accent sur le fait que le Châm, la Syrie, a une grande importance dans le cadre du jihâd impitoyable et ultime de la fin des temps et du jugement dernier.

C’est en Syrie  en effet que se déroulera la grande tuerie finale (« malhama », le carnage, la boucherie) opposant les musulmans aux chrétiens, notamment, alors que Jésus fils de Marie viendra finir d’installer l’islam sur la Terre, tuant les cochons et brisant les croix. Beaucoup de chrétiens se seront convertis à l’islam, ceux qui ne l’auront pas fait seront tués. (Voir aussi les hadiths de Bukhary sur le sujet).

http://resistancerepublicaine.eu/2014/02/15/damas-la-base-du-jihad-sur-terre-1ere-partie-par-philippe-jallade/

 

La meilleure pour la fin, il paraît qu’il y a des autruches qui croient vraiment que Allah akbar est un cri de paix et que c’est pour cela que les terroristes musulmans le claironnent à chaque décapitation qu’ils font.

On rappellera aux sourds et aveugles que Allah Akbar ne veut pas dire « dieu est grand » mais « Allah est LE plus grand »… ça change tout, absolument tout. Crier Allah akbar c’est effectuer le djihad. Appeler son enfant Djihad c’est cracher à la gueule des familles des victimes de Merah, à la gueule des victimes de Charlie Hebdo, du Bataclan, de Nice, et de toutes les malheureuses victimes isolées qui ont péri par le couteau du boucher mahométan.

Appeler son enfant Djihad c’est aussi crier à la gueule de la France laïque qui ne reconnaît que des citoyens, égaux, sans particularités religieuses ou politiques.

Et c’est, forcément, si ça passe, appeler les futurs copains musulmans de Djihad à en faire un djihadiste les conduisant au martyr.

 

 

 




Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


31 thoughts on “Toulouse : ils appellent leur bébé Djihad et veulent faire croire que c’est un message de paix

    1. Joël

      Ce n’est pas l’état-civil, c’est la justice qui a donné raison aux parents. Alors qu’ils devraient être expulsés pour apologie du terrorisme.

    2. Glazik

      Les services de l’État civil estiment que ce prénom, fortement connoté est contraire à l’intérêt de l’enfant. Mais la question est délicate, d’autant qu’il existerait 800 personnes nées entre 1976 et 2015 et prénommées Jihad en France, nous apprend le magazine L’Express

  1. PUGNACITÉ

    Un tel appel au combat anti occidental avéré et de surcroît anti Français en niant et méprisant le pays d’accueil devrait aboutir à la déchéance de nationalité si toutefois elle a été acquise ainsi qu’à l’expulsion de France.
    Malheureusement la connerie apathique dont nous faisons preuve nous désigné comme victimes presque consentantes.
    Le grand remplacement prend forme avec l’aval des élites et des politiques depuis plusieurs décades.

  2. Mariette

    Le double discours du musulman prend sa source dans le double discours du coran.
    il y a le musulman modéré et le musulman assassin.
    il y a le ramadan du jeûne et le ramadan de la grosse bouffe.
    il y a le djihadiste qui se repose et le djihadiste qui travaille.
    etc.

  3. Machinchose

    et si les bons parents essayaient  » Chiade  » pour ce petit garçon ?

    ils pourront pour la future petite fille proposer  » Chiure » ….

    et en prime ce sont des mots bien Français ….

  4. Léon de Lusignan

    _ C’est bizarre, ce magnifique Article de Christine ne sera aucunement repris par la presse étatique aux ordres, notre Pays est Guerre nous dit-on ? Alors commençons par interdire le prénom « jihad » qui nous insulte, nous humilie comme le recommande le coran, surtout pour les victimes et leurs familles de Toulouse.

    _ La première bataille qui devrait etre donner par le gouvernement est de tuer l’idéologie mortifère de la secte musulmane dans l’oeuf sur notre territoire et que l’on ne me parle pas de stigmatisation des musulmans, ils ne sont ni fous ni sourds, ni aveugles, alors ils doivent se positionner meme si cela est très risqué pour eux de par leur « frères et soeurs de l’Oumma », il est vrai que l’on ne leur a jamais demandé d’etre ou de ne pas etre musulman, la dictature fasciste nazislamiste les déclare musulmans dès leur naissance en suivant la voie du jihad envers les non-musulmans entre autre saloperie.

    _ Le temps pour eux est venu de choisir entre l’apostasie courageuse de leur secte barbare ou d’adhérer en leur ame et conscience aux préceptes du coran, de sa charia et de suivre en l’imitant la vie cruelle, barbare, sectaire, criminelle de leur prophète pédophile mahomet. Il faut séparer le bon grain de l’ivraie comme nombre d’ex-musulmans l’on fait courageusement au péril de leur vie.

  5. Marcel A.

    C’est une vielle stratégie des musulmans de mentir , enfumer , vendre une religion de paix lorsque en réalité est une idéologie autoritaire politique criminel religieuse , bref je crois que est trop clair que la djihad amène à la guerre , à tuer au nom d’Allah, il n y a aucune autre interprétation possible sauf pour les imbéciles que ne veulent pas écouter par conséquent sont les vrais complices de cette secte, j’espère que plus tôt ou tard sera interdit l’islam en France et au monde occidental .

  6. frejusien

    Qu’est-ce que c’est que cette histoire de Jésus qui reviendrait pour tuer les cochons et détruire les croix ???
    Ils sont vraiment fous, la cervelle à l’envers, comme de la bouillie pour chiens,

    et cet amalgame du coran avec la thora et les évangiles ?

    on croit halluciner à lire pareilles énormités

  7. frejusien

    Il y a eu le cas à Nice, l’an dernier, d’un sale type qui avait appelé son fils djihad
    c’est un nom glorieux pour ces fanatiques débiles

  8. G. Boyer

    «  »Ce mot signifie l’effort pour accomplir le bien ….. C’est une forme d’exigence à l’égard de soi et d’excellence dans la façon d’être …. «  »
    Il semble que ce musulman soit une sorte d’innocent,
    car « le bien » pour tout musulman ce que dit le Coran,
    et l’excellence d’être c’est uniquement être « un bon musulman »

  9. J

    Moi ce qui me révolte, c’est le nombre de « M. Dupont » (sous-entendu Français blanc) qui commentent sur les réseaux sociaux en insultant le lanceur d’alerte, et en essayant d’étaler leur culture. Ils défendent l’indéfendable en proclamant que jihad veut dire abnégation. D’autres qui soutiennent qu’il y en a déjà qui s’appellent ainsi et que c’est pas maintenant qu’il faut réagir. Tous ces abrutis collabos, j’ai envie de leur coller des baffes monumentales.
    Et à propos, quid de l’intégration, avec des gens qui ne donnent pas de nom français à leurs mioches ?

  10. Glazik

    Le tribunal de grande instance de Quimper (Finistère) a rendu sa décision : le petit Fañch, né le 11 mai dernier, devra s’appeler Fanch sans tilde.
    L’état civile refuse le prénom Fañch qui Vient du latin « Francus » Signifiant : « de condition libre », Fêté le 4 octobre ou 24 janvier, à l’enfant d’un couple Breton et accepterait cet appel au crime comme prénom, pour un autre couple !
    Ils sont devenus fous !
    Entre djihad et Fañch, il n’y a quand même pas photo.

    1. Laurent P.Laurent P.

      La motivation du refus de Fañch c’est UNIQUEMENT que le n avec tilde, ñ, ne fait pas partie de l’alphabet latin qui est l’alphabet utilisé par la langue française, or le français est la langue officielle de la France donc on n’accepte pas les prénom utilisant un alphabet autre que l’alphabet de la langue française.
      Donc Fanch, oui, Fañch, non.
      Djihad, tout comme Krotte ou Konar, n’utilise pas un alphabet étranger mais est susceptible de porter préjudice, contrairement à Fanch.

      1. Glazik

        S’il a disparu aujourd’hui de la langue française standard, il (le tilde) fait partie des gênes de la langue française. Il continue à vivre dans les traditions écrites bretonnes, gallèses et basques, langues patrimoniales reconnues par la Constitution.

  11. Chris2AChris2A

    La mairie aurait du répondre : « Voulez un tel prénom ? Hé bien, non seulement c’est un refus, mais nous demanderons au tribunal administratif que vous soient retirées et la nationalité française et les prestations sociales de l’Etat français » !
    Marre d’être aussi cons avec ces fanatiques !
    D’ailleurs, il faudra bien en arriver à refuser tous les prénoms musulmans !

    1. frejusien

      oui, c’est la solution logique, la seule solution qui permettrait de se débarrasser de ces indésirables assassins coraniques,
      suivie bien entendu d’une reconduite à la frontière immédiate,
      on ne demandera pas le remboursement des frais d’accouchement et autres prestations sociales

  12. Dorylée

    Le djihad est  » …une forme d’exigence à l’égard de soi et d’excellence dans la façon d’être…  » . Dans sa façon d’être musulman. Ce n’est pas dit mais c’est évident puique ces gens là n’envisagent pas d’autre état que celui d’être muzz. Et l’excellence dans sa façon d’être musulman consiste à respecter rigoureusement les enseignements du corampf qui commandent de réduire les mécréants par tous moyens, mise à mort comprise. Quand on pense qu’un tribunal fait tout un foin à une famille bretonne qui veut mettre un tilde sur le N de Fanch…
    Si j’avais une fille aujourd’hui, pourrais-je l’appeler  » Ratonnade  » ???

  13. Machinchose

    « Le Jihad est une notion fondamentale en islam. Elle a été faussement traduite par « guerre sainte » dans notre imaginaire collectif et dans les esprits de certains courants violents… Ce mot signifie l’effort pour accomplir le bien, tel un médecin qui sauve des vies. C’est une forme d’exigence à l’égard de soi et d’excellence dans la façon d’être. Cela n’a donc rien à voir avec l’image véhiculée par les médias et pratiquée par des criminels se réclamant de l’islam.  »

    cette cloche de « Oumachar …abdel truk » nous prend vraiment pour des demeurés

    ils sont tellement cons qu il ne leur viendrait jamais a l’ esprit qu il existent des non musulmans qui ont fréquenté autant Langues Zoo, que l’ Inalco, qui ont étudié au cours de leurs recherches les institutions musulmanes, ou qui sont simplement des amateurs éclairés et érudits
    pour leur balancer dans leurs sales tronches

    Jihad = Guerre sainte …… sans aucune équivoque: avec conquête, conversion ou décapitation, soumission (mot bâti en grammaire arabe selon le paradigme « Faal » )
    qui donnera le mot « moudjahid » comme les pouilleux du FLN se qualifiaient en Algérie

    Ijtihad = lutte contre les mauvais penchants de soi-même (mot bâti en grammaire arabe selon le paradigme « istafaal »)

    tous ces termes étant issus du radical trilitère J.H.D, qui désigne la notion de force (combattante ou morale)

    alors………..l’ enfumage….ça va! on connait…. 😆 😆

  14. Laurent P.Laurent P.

    > j’ai tout bon pour l’écriture inclusive, Marlène Schiappa ?
    Bah non, pas tout bon, parce que le point à utiliser dans cette c0nN€r!€ d’écriture inclusive c’est le « point milieu », ou « point médian », et non pas le « point final » (celui que l’on met pour terminer une phrase).
    Voici la différence entre les deux, point médian >- ·._< point final
    Problème : si le tiret médian "-" et le tiret bas "_" figurent sur le clavier, le point milieu lui n'y figure pas, alors comment taper ce fumeux fameux · point médian d’inclusion ?
    Solution : appuyer sur la touche Alt, la maintenir enfoncée et, sur le pavé numérique de droite du clavier, appuyer successivement sur 0 1 8 3 puis relâcher la touche Alt : le point médian s’affiche.
    Comment se rappeler la séquence 0 1 8 3 ?
    0 est à côté du point « . » de fin de phrase (point décimal en notation anglo-saxonne), 1 est juste au dessus du 0 et, avec 8 et 3, dessine une pyramide (qui se termine juste au dessus du point « . » de départ).
    Bonne "zécriturezincluve" !

  15. Tapis Rouge

    Le Jihad , sixième pilier de l’Islam ( dont personne ne parle ) , le premier Jihad , le grand , consiste à méditer ( une sorte d’introspection ) sur les Coran , les Hadith , La Vie du Prophète …

    A l’issue de ce Jihad , 2 à 3 % des musulmans se radicalisent et partent pour le petit jihad , jihad armé , en principe comme le Prophète une fois l’an ( pas pendant le mois de ramadan ) contre les Koufar ( ceux qui n’ont pas la vraie Foi ) , pour les convertir , le butin , les femmes et les esclaves , ou alors mourir .
    L’exortation à tuer les chrétiens qu’on a déjà vu ne tombe pas toujours dans l’oreille d’un sourd : Katiluhum , tuez – les , c’est de nous qu’il s’agit littéralement ( sourate 2 , verset 193 ) .

Comments are closed.