Méluche n’aime pas les poils de Fatima Benomar, vrai visage des Insoumis


Méluche n’aime pas les poils de Fatima Benomar, vrai visage des Insoumis

C’est le grand déballage. Règlements de compte à Ok-Corral…

Cette fois, c’est un article écrit en février dernier par une des proches de Mélenchon qui est exhumé dans le cadre de la « chasse au porc ». Et le porc c’est Méluche. Méluche est un homme, donc c’est un porc. Les fémino-lesbiennes haineuses  ont pris le dessus de la plus grande partie des associations dites féministes, qu’on se le dise.

C’est ainsi que Fatima Benomar, délatrice de Méluche a – aussi – fondé les Effrontées, secte hystérique pseudo-féministe qui a traîné le Maire de Dannemarie au tribunal pour des silhouettes de femmes ne lui convenant pas dans l’espace public :

https://fatimabenomar.wordpress.com/2017/02/04/tu-as-fait-quelque-chose-de-tres-grave-mais-je-ne-peux-pas-te-dire-quoi/

La donzelle avait vomi ses états d’âme et ses ressentiments dans une logorrhée baveuse pour dire ses « incompréhensions », ses souffrances, ses révoltes, sa triste vie de fauchée squatteuse…

http://resistancerepublicaine.eu/2017/08/10/dannemarie-le-maire-condamne-pour-des-silhouettes-de-femmes-islam-neo-feminisme-meme-combat/

Tout le monde, tout à coup se met à l’éviter, à l’éloigner du chef des Insoumis, elle croit comprendre que les poils sous ses aisselles mettent en danger Méluche, qu’elle serait accusée d’avoir fait du gringue au même Méluche, elle s’inquiète, pleure, beaucoup, beaucoup, réclame des explications, s’accroche, s’en va, revient, fuit à nouveau et, finalement, accuse.

Il est vrai que si les mauvaises langues du Canard enchaîné avaient révélé que l’amoureuse de Méluche ne s’épilait pas les aisselles, le sort du pauvret eût été changé…

Bref un pataquès risible, d’autant que la narratrice est aussi antipathique que celui qu’elle accuse.

Elle est très fière des fameuses « effrontées » d’ailleurs. Effrontées ? Garces, hystéro-dingues plutôt.

Sur le coup on pourrait comprendre que Mélenchon ait eu peur d’être associé à une telle folle. Mais…

Mais après réflexion on comprend que les Insoumis, ce n’est que cela, et cela ne peut être que cela, des Fatima Benomar,  des Obono, des Corbière, des Raquel  Garrido, des Mélenchon… tous des gens pas bien équilibrés, tous des gens excessifs, portant en eux la démesure, l’ ὕϐρις / hybris, si décriée par les Grecs anciens.

Oui, les Insoumis, c’est les antifas qui veulent interdire par l’intimidation et la violence toute expression d’une pensée déviante par rapport à la leur.

Oui, les Insoumis, c’est des députés faisant les clowns à l’Assemblée avec leurs bottes de radis.

Oui, les Insoumis, c’est Mélenchon agressant avec une violence inquiétante Marine Le Pen,  un simple militant FN ou un journaliste n’ayant pas eu l’heur de lui plaire.

Oui, les Insoumis, c’est des paumés hystériques ayant un singulier rapport avec l’argent, Corbière et Garrido qui occupent un logement social sans état d’âme, Garrido qui ne paye pas ses charges d’avocat pour cause de campagne présidentielle (on ne rit pas ), la Benomar qui squatte chez les uns et les autres, me faisant penser, allez savoir pourquoi, ses soeurs en haine et provocation, les Femen…

Oui, les Insoumis, c’est ceux qui trouvent normal de niquer la France et refusent de dire « vive la France », malgré les drapeaux bleu-blanc-rouge dont, à présent, l’amoureux du Maghreb Méluche prend soin de parsemer ses rassemblements.

Oui, les Insoumis, c’est ceux qui défendent les racailles qui balancent des cocktails molotov sur des policiers dans leur voiture et les verraient flamber avec délectation…

Oui, les Insoumis, c’est ceux qui pratiquent à grande échelle la préférence étrangère qui leur saute, parfois, à la gueule.

Tous des raclures de chiottes. Encore une expression de ma grand-mère, qui n’aurait pas fait de mal à une mouche mais ne supportait pas les gens dangereux.

Alors, si, au-delà du ridicule de la campagne des hystéro-dingues qui prennent les réseaux sociaux pour des confessionaux ou des postes de police, cette merde qu’elles remuent allègrement contribue à montrer le vrai visage de ceux  qui prétendent être nos élus, on n’aura pas tout à fait perdu notre temps, et elles non plus. Pour une fois.

 




Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


16 thoughts on “Méluche n’aime pas les poils de Fatima Benomar, vrai visage des Insoumis

  1. Frontalier74

    Dans les « Inrocks » sur le nouveau féminisme, il était également question de fierté pilaire : vous avez des poils, vos règles, des tâches de transpiration ? Montrez-les ! Soyez-en fières !

    Tiens, je lancerais bien un mouvement masculiniste : l’hétéro-pride. Soyons fiers de nos flatulences, de nos marcel jaunis et de nos slips kangourou à traces de pneu !

    Sinon, dans ce même Inrocks, un article sur l’odieux patriarcat en Egypte, sans référence aucune à l’islam; et un autre sur l’excision… en Allemagne, il y a 150 ans.

      1. Machin chose

        et t’ as oublié « gris sur les cotés »

        Reiser nous manque tellement plus que tous ces présidents ….

        il savait déjà qu ‘ « on vit une époque formidable » !! 😆

        quand a la pilosité de la Benne a Homards, il se dit chez les initiés et les proches du propriétaire des « dents de la mère » que ce ne serait qu une banale histoire de baise
        la Méluche aurait en fait « déniaisé » l’ insoumise….bon…fallait bien que ça lui arrive un jour…question drap taché de sang a montrer a sa belle mère quand elle se mariera avec un « soumiseur », pour 800 euros y a des artistes qui te refont un hymen a base de sang de poulet…du coté de la Goutte d’ Or

        pas trés élégant le Méluche….dans ce comportement capilotracté….il aurait pu emmener la rancunière élue passer cette nuit a … Villedieu les Poils, ou elle aurait pu lui astiquer son vieux tuyau de cuivre a Poëles

        toutes les mêmes ces « diverses ».. mentalité de pensionnaires de Harems, croyant chaque fois qu elles sont les, la favorite du Calife ou du Vizir que c’est ad vitam eternam…

  2. Révolution

    Fatima benoar prétend que mélanchon n’aime pas les poils de ses bras, mais c’est faux , ils doit aimer les poilus , velus crépus le mélan con
    il a déjà son obono et corbière, il s’y connait en con de tout poil

  3. GAVIVA

    « je n’ai été dégoûté de la merde que le jour où j’y ai trouvé un cheveu »Je ne sais plus qui a dit ceci ( svp éclairez moi!), depuis que j’ai lu cette phrase j’ai attendu des années l’occasion de la « sortir ». Eh ben comme quoi tout arrive! Mais de là à remercier le méchancon…

  4. Xtemps

    Très risible en effet, pour moi personnellement, elle a le droit de se promener à poile ou pas.
    Il sont au poile près, bien les vrais déséquilibrés hystériques et faux insoumis, Méchant con avec.
    Les vrais insoumis, c’est nous les résistants contre ces vrais Fascistes aux pouvoirs.

  5. Claude

    On a envie de dire que ces gens ont perdu la raison ! …mais à y réfléchir…l’ont-ils jamais trouvée avant que de la perdre ?

    En tout cas, ils font démentir l’article 1 de la déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen ( je me force à écrire cette ineptie ) lorsque celle-ci dit : Ils sont doués de conscience et de raison !

    Les « insoumis » que l’on devrait plutôt qualifier de « soumis aux Huns » sont donc la preuve existante que l’égalité n’existe pas et est une impossibilité : ils semblent être totalement dépourvus de don pour l’une et l’autre…..à moins que leur conception de l’égalité « réelle » comme objectif à atteindre soit de priver l’humanité de l’une et de l’autre.

  6. Chris2AChris2A

    Quel mauvais goût ce meluche ! Pour une fois qu’on on voit une en robe moulante arborant une belle chute de reins …J’avoue que je les préfère comme ça nos fatimas !!….
    Des poils ? Et alors? C’est naturel et reviendront à la mode ..Hummmm !!!..

Comments are closed.