Concours de conseillers pénitentiaires : une ode à l’apport des cultures de tous les pays


Concours de conseillers pénitentiaires : une ode à l’apport des cultures de tous les pays

Merci à Louise Langlois qui nous a signalé  le sujet pour l’épreuve écrite 2016 du concours externe de Conseillers Pénitentiaires du Ministère de la Justice :

« Au regard de l’idée du « vivre ensemble » dans notre société contemporaine, commentez cette citation du Mahatma GANDHI :

« Je ne veux pas que ma maison soit murée de toutes parts, ni mes fenêtres bouchées, mais qu’y circule librement la brise que m’apportent les cultures de tous les pays. »  »

http://www.metiers.justice.gouv.fr/art_pix/Composition_sujet_ordre_general_principal_EXTERNE.pdf

 

Intéressant, n’est-il pas, en cette haute période de politiquement correct et de police de la pensée. Et toute note en-dessous de 5 éliminatoire… L’histoire ne dit pas si c’est le fond, la forme ou l’orthographe qui sont le plus durement sanctionnés, mais je me mets à la place du chômeur cherchant par tous les moyens à réussir son concours : peur et perplexité.

D’abord, quelle est la fonction d’un conseiller pénitientiaire en insertion et probation ?

 

Le conseiller d’insertion et de probation fait partie de l’Administration pénitentiaire. Ses principales missions : rétablir le dialogue entre la société et le délinquant et préparer sa réinsertion. Il collabore avec tous les intervenants sociaux.

Le conseiller pénitentiaire d’insertion et de probation (CPIP) travaille soit en milieu fermé auprès des personnes incarcérées, soit en milieu ouvert aux côtés de personnes ayant des démêlés avec la justice.

Ses fonctions varient en fonction du lieu où il exerce. Son rôle : aider les détenus à se réinsérer socialement. Il participe d’abord à la prévention des effets désocialisants liés à l’emprisonnement notamment en organisant des activités socio-éducatives au sein de la prison.

Le CPIP propose aux détenus de participer à telle ou telle activité ou encore de les inscrire à une formation. Il les aide également dans leur correspondance et les oriente dans leur démarches : il joue alors un rôle de coordinateur. Il favorise le maintien des liens sociaux et familiaux du détenu et assure un suivi individuel de chacun.

http://www.cidj.com/article-metier/conseiller-conseillere-d-insertion-et-de-probation

Rétablir le dialogue, aider, collaborer, organiser, orienter, favoriser, assurer le suivi…

Que du positif là-dedans. Le conseiller pénitentiaire est l’assistante sociale du détenu. Il est là pour en faire un ex-détenu inséré, avec un emploi…

Il n’est pas là pour critiquer, détourner, ré-orienter un zigoto qui serait, exemple au hasard, d’origine immigrée, avec les tares éventuelles d’une culture d’origine, notamment celles d’une « religion ».

Il faut donc que le candidat au concours de Conseiller pénitentiaire prouve qu’il est ouvert, ouvert aux autres, quels qu’ils soient. Et il faut qu’il fasse disparaître toute notion de lui de condamnation, de punition, d’où la citation de… Ghandi et non de De Gaulle.

D’ailleurs, la piste est donnée dès les premiers mots du sujet : « au regard du vivre ensemble »…

Vivre ensemble. Même avec des tueurs, des salopards, des violeurs de petites filles…

Un procureur, récemment, lors de la première instance du procès qui m’était intenté pour mon discours « islam assassin », était  scandalisée au nom du « vivre ensemble » par mes propos dénonçant l’islam qui interdit de « vivre ensemble ».

Bref, le plan de dissertation idéale, pour avoir une bonne note, ne pouvait être que celui-ci ( je ne donne que les titres de chapitre, dans développer, je ne suis pas maso au point de rédiger pour nos ennemis ce qui pourrait les aider à être encore plus efficaces ):

I  Danger du renfermement sur soi-même ( et donc diabolisation des souverainistes, anti immigration anti islam)

II Avantages de l’ouverture à tout et à tous

III Etre citoyen du monde, l’avenir pour chacun

Si cela ne s’appelle pas manipulation, qu’est-ce que c’est ? Imposer une certaine vision du monde, certains choix politiques à ceux qui vont devenir fonctionnaires d’Etat c’est reconnaître que les dits fonctionnaires ne sont plus au service de tous et de l’Etat mais des élus qui, à un moment donné, ont le pouvoir et utilisent ce pouvoir pour changer le monde. Changer les gens.

1984 ou Le Meilleur des Mondes, c’est maintenant.

 




Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


14 thoughts on “Concours de conseillers pénitentiaires : une ode à l’apport des cultures de tous les pays

  1. Rabarabé

    Dans tous les examens ou concours concernant le contact avec le public, et même dans des niveaux assez bas, la culture étrangère doit être favorisée, puisque « nous devons nous adapter aux cultures et coutumes étrangères »
    ( formation pour travailler en école maternelle !!!).
    Le « vivre ensemble », il n’y a que les Français qui doivent s’y soumettre et je suis certaine qu’une personne répondant dans le « mauvais sens » (patriote, donc) sera pénalisée.
    La France et sa culture, ses coutumes, sa civilisation sont traîtées plus bas que terre en ce moment dans les collèges, lycées et enseignement pro. Si c’est pareil en fac, alors…
    Nous devons nous taire et subir!

  2. Xtemps

    Ces gens là parlent des cultures des autres et du vivre ensemble par la force et contre la volonté des peuples européens avec Gandhi!, que les fenêtres ne soient pas bouchées et murées, mais Gandhi n’a jamais dit d’enfermer les siens de son pays et de les bâillonner pour les faire taire par du politiquement correct d’escrocs manipulateurs.
    Le Mahatma Gandhi était un homme libre et n’était certainement pas pour utiliser la force contre la volonté des gens comme nos escrocs imposteurs aux pouvoirs le font.
    Le Mahatma Gandhi n’aurait jamais accepter que l’on puisse laisser entrer des intégristes en Europe comme le font nos escrocs imposteurs assassins! aux pouvoirs et de ruiner et surendetter tous les peuples européens par des politiques criminels et assassins!.
    Le vrai dangereux repli sur soi, est de laisser faire ces escrocs imposteurs aux pouvoirs assassins!, pilleurs d’états! qui volent l’argent des peuples européens, sans leurs demander leurs avis, et ils se remplissent bien les poches sans demander l’avis des peuples européens, tous les pays européens sont ruinés! et surendettés! à cause de tous ces voleurs!.
    Le vrai dangereux repli sur soi est de laisser faire la politique d’ assassins, criminels de nos escrocs imposteurs aux pouvoirs!
    Moi je mettrait sur leur feuille : Il y a dix millions de pauvre en France, des meurtres contre les français par des attentats au nom de l’Islam, Mahatma Gandhi n’aurai jamais accepté qu’on l’utilise pour la ruine des peuples et les crimes commis contre l’humanité.
    Je vous interdit d’utiliser un grand homme comme Mahatma Gandhi, bande d’assassins, avec les attentats en Europe vous avez du sang sur les mains, assassins!, criminels!, voleurs!, pilleurs d’états! escrocs!, manipulateurs!.
    je suis pour le vivre ensemble avec des gens honnêtes, pas avec des escrocs assassins comme vous, dehors les assassins fascistes!.
    C’est vous l’extrême droite!, c’est vous les vrais racistes!, c’est vous les vrais fascistes!, assassins!, voleurs!, Nuremberg pour vous!
    Apprenez à demander à votre propre peuple français autochtone par référendum! avant de parler des autres cultures déjà, vous seriez déjà plus honnêtes et moins fermés envers votre propre peuple, dictateurs!, escrocs!, assassins!, bande d’escrocs criminels!.
    Ces escrocs imposteurs sont totalement fermés et réfractaires à leurs propres peuples!, avec dix millions! de pauvre en France, ruiné! et surendetté!, empêchent les gens de parler des problèmes graves avec l’islam meurtrière et criminogène, qui tue tous les jours des innocents avec des crimes puants au nom de l’Islam meurtrière, mais ces ordures criminels là ne sont pas gênés d’utiliser et d’oser associer leurs causes criminel avec un grand homme comme Mahatma Gandhi!.

    Bande de Fasciste va!, assassins!, je me tairait pas bande d’assassins!, bande d’ escrocs!, cela vous fait chier, tant mieux, je ne supporte pas les Fascistes comme vous!.
    Ps : Je me déchaîne Madame Tasin, çà rend libre, que cela fait du bien!, la peur doit changer de camps, et en commençant avec nos escrocs imposteurs aux pouvoirs, ils doivent chier dans leurs frocs!, ils ont assez fait du mal aux gens ces assassins!.

  3. grélaud

    le vivre en semble s’est tué la race blanche française de souche en les métissant ,et de nous faire tué par l’islam ,le vivre ensemble s’est le grand remplacement et la charia ,le vire ensemble s’est caché aux français de race blanche de souche de se qui se passe en France la destruction de la libre pensée et de nos cultures et notre terre chrétienne qui est la France ,le vive ensemble s’est la tuerie humaine par l’islam ,le viole des nos femmes blanche pour quelles soient plaine du musulmans pour faire des soldats d’Alla et de les violées le vivre ensemble s’est que la France devienne terre d’islam avec ses mosquées et le halal et les églises catholique vont disparaître dans quelque temps on sera musulman macro con la prévu en 2018 ,je dis que s’est une grande chance se qui arrive les français ne bouchent pas pour eux s’est l’abattoir halal et temps mieux

  4. Christian Jour

    Le conseiller d’insertion et de probation va devoir rétablir le dialogue, aider, collaborer, organiser, orienter, favoriser, assurer le suivi…Bref faire d’un détenu qui brûle, pille, viole, deale ou même tue parce qu’il hait la France et parce que le coran le lui enseigne, un bon citoyen avec un emploi, ben merde c’est plus fort que le roquefort et surtout c’est pas gagner avec ces parasites.
    Un emploi pour ces connards alors qu’ils devraient être expulser, c’est pas possible d’être si con en France, les chômeurs apprécieront.
    Tout est fait pour faire avancer l’islam, toujours de plus en plus vite.

  5. hoplitehoplite

    Le conseiller d’insertion et de probation va devoir rétablir le dialogue… Ils disent pas si le dialogue est en français ou dans une autre langue ce qui serait plus pratique…

  6. MaximeMaxime

    Je suis tout à fait d’accord avec cet article !
    Il me semble aussi qu’il existe un risque, dans les concours comme ceux des IEP ou de l’ENM, de sélection par l’idéologie, notamment lorsqu’on tient compte du poids prépondérant des épreuves de « culture générale » de ces concours.
    Cela suscite souvent l’incompréhension dans la mesure où les compétences techniques paraissent assez secondaires finalement.
    L’épreuve 2016 portait ainsi sur la société française face au terrorisme :
    http://www.centredeformationjuridique.com/preparation-enm/Nos-annales/MATIERE/Culture-generale/
    J’imagine qu’il fallait sans doute pointer du doigt les affreux qui prônent l’interdiction de l’islam et la fermeture des frontières avec les pays musulmans, au nom du principe de précaution, au lieu du vivre ensemble tolérant et patiti, et patata…
    sujet 2012 : « quel avenir pour les frontières ? »
    Du même acabit…
    2010 : « Qu’attendre de l’Etat aujourd’hui ? »
    Je trouve d’ailleurs choquant à ce sujet que les candidats de plus de 31 ans ne puissent se présenter, alors qu’ils ont davantage de recul sans doute sur beaucoup de questions…
    http://www.enm.justice.fr/sites/default/files/rub-devenir-magistrat/epreuves_et_programmes_3concours.pdf
    La raison est-elle la même que celle pour laquelle l’extrême-gauche veut abaisser l’âge de la majorité électorale à 16 ans (mais curieusement, pas celui de la majorité pénale !) ? à savoir que les jeunes sont particulièrement influençables et sensibles à l’idéologie gauchiste, donc simpliste…
    Par ailleurs, parmi les conditions pour passer un concours, figure souvent l’absence de condamnation pénale.
    Ainsi pour tous les enseignants (ça fait du monde), il est prévu qu’il faut « jouir de vos droits civiques et ne pas avoir subi de condamnation incompatible avec l’exercice des fonctions d’enseignant ».
    J’imagine que celui qui est condamné pour incitation à la haine est censé avoir subi une condamnation l’empêchant de concourir.
    En effet, « l’affreux » sera sans doute présumé rejeter les élèves de la religion qu’il aurait critiquée par exemple.
    Quand on sait avec quelle facilité des juges condamnent sur ce fondement, cela implique donc en plus de l’amende voire de l’emprisonnement (avec sursis en général, il est vrai, mais ça peut vite évoluer en prison ferme compte tenu de la sévérité de certains juges) des conséquences dramatiques pour l’avenir professionnel du condamné.
    C’est une mort sociale, à une époque où la peine de mort est pourtant interdite jusque dans la Constitution…

  7. Dorylée

    Toute note en dessous de 5/20 !!! J’espère qu’on ne tiendra compte ni de la gramer, ni de l’ortograf ni de la conjugézon. Il faudra également éliminer ceux qui auront plus de 6/20 sinon c’est pas juste…

  8. Niko

    Hélas, chère Christine, cela ne me surprend nullement. Il n’y a encore pas si longtemps, les concours de la fonction publique avaient pour mission de sélectionner avec impartialité les agents de l’Etat. Ce n’est plus le cas depuis quelques années, où nous assistons à un véritable formatage idéologique des candidats aux concours et d’un recrutement biaisé où le critère de sélection principal est la bien-pensance.
    J’avais moi-même passé ce concours il y a 10 ans. J’avais échoué à l’oral (je ne le regrette pas à présent !). Mais à l’époque nous n’avions pas eu un tel sujet à traiter. Maintenant, quelqu’un qui veut entrer dans la fonction publique doit montrer patte blanche et cocher toutes les cases du politiquement correct : antiracisme, vivrensemble, ode au multiculturalisme, détestation de soi et repentance généralisée. C’est effrayant. Récemment, j’ai même lu un tract de la CGT qui déplorait que les « minorités » ne soient pas assez représentées dans la fonction publique, comme si c’était son rôle ! D’ici à ce qu’on nous prépare des concours différenciés selon les origines de chacun, il n’y a pas des kilomètres ! Je ne suis vraiment pas optimiste quant au recrutement des futurs serviteurs de l’Etat…

Comments are closed.