5 ans après Poitiers, les jeunes Identitaires traînés au tribunal par le Parquet et l’UOIF !


5 ans après Poitiers, les jeunes Identitaires traînés au tribunal par le Parquet et l’UOIF !

A la veille du procès des cinq militants de Génération Identitaire, à Poitiers, Maître Frédéric Pichon, qui défend l’un d’eux, a accepté, avant de sauter dans un TGV, de répondre à nos questions.

Riposte Laïque : Vous serez donc, ce vendredi 20 octobre, à Poitiers, l’avocat d’un des cinq jeunes militants de Génération Identitaire, jugé pour une action qui s’est déroulée il y a 5 ans. Pouvez-vous rappeler les faits ?

Maître Frédéric Pichon : Il y a 5 ans environ 70 militants du mouvement Génération identitaire ont organisé une action sur le toit d’une mosquée en construction à Poitiers pour attirer l’attention des Français sur les méfaits d’une immigration incontrôlée.

Riposte Laïque : Qui a déposé plainte, et que vous inspire le sort de votre client, et des autres militants de Génération Identitaire, suite à cette action ?

Maître Frédéric Pichon : C’est le Parquet qui a lancé l’action publique suivi par l’UOIF (association liée aux Frères musulmans, catalogués terroristes en Egypte et en Arabie saoudite) qui a participé au financement de ce projet. Le contrôle judiciaire qui leur a été imposé en début de procédure – interdiction de sortir du département et de participer à une action en lien avec la mouvance identitaire – était absolument surréaliste et visait à empêcher la continuation de toute action politique. Nous avons réussi à faire « sauter » pour partie ce contrôle mais on voit bien qu’à travers ce détournement de procédure on cherche en réalité à intimider ces jeunes gens intrépides et courageux.

Riposte Laïque : Que risque votre client, et quand le verdict sera-t-il rendu ?

Maître Frédéric Pichon : La date du délibéré sera fixée le jour de l’audience. La peine encourue est de 5 ans de prison et 45.000 euros d’amende. Je n’imagine pas un seul instant qu’une peine de prison fût-ce avec sursis soit prononcée et en toute hypothèse, je plaiderai évidemment la relaxe.

Riposte Laïque : Vous êtes également l’avocat de Riposte Laïque, nos lecteurs le savent. Faites-vous un parallèle entre ce procès, et ceux qui se multiplient contre Christine Tasin ou des contributeurs de notre site, et contre son fondateur ?

Maître Frédéric Pichon : Oui. Les Identitaires tout comme RL sont des donneurs d’alerte et on veut précisément faire taire ces empêcheurs de tourner en rond. Ils ne sombrent pas dans le sempiternel et larmoyant « pas d’amalgame » car ils osent nommer les choses. Dans l’ambiance de lâcheté généralisée, ils sont le poil à gratter de notre société léthargique et suicidaire.

Riposte Laïque : Et vous avez toujours confiance en la justice de votre pays, après tout cela ?

Maître Frédéric Pichon : Peu avant ma prestation de serment il y a près de 20 ans un vieux maître du barreau – ancien résistant d’origine corse -aujourd’hui décédé me disait : « On reconnaît un imbécile à ce qu’il dit faire confiance en la justice de son pays ». Ai-je besoin d’ajouter quelque chose ?

Propos recueillis par Pierre Cassen

http://ripostelaique.com/5-ans-apres-poitiers-les-jeunes-identitaires-traines-au-tribunal-par-le-parquet-et-luoif.html




Pierre Cassen

Fondateur de Riposte laïque


15 thoughts on “5 ans après Poitiers, les jeunes Identitaires traînés au tribunal par le Parquet et l’UOIF !

  1. durandurand

    Il y en a des imbéciles qui font confiance à la justice rouge et immigrationniste et corrompue du pays .

  2. frejusien

    Ce soir , Marine fait sa grande rentrée sur la 2, invitée de Léa Salamé, elle fera face à Gérard Darmanin,
    je vais écouter ça attentivement, pour voir quelles sont les grandes orientations qui ont été prises,
    Nul doute qu’on en parlera demain , sur le site,
    bonne soirée !

  3. Machin chose

    « on cherche en réalité à intimider ces jeunes gens intrépides et courageux. »

    ite missa est …..

    1. Victoire de Tourtour

      Machin chose
      Et à intimider tous les patriotes résistants tentés par l’action. La nomenklatura charia compatible ,assistée de ses « bachi-bouzouk » bien-aimés est tout à fait capable de faire tirer sur des Français « subversifs ».

  4. Xtemps

    C’est normal que nous dérangeons le système, les musulmans se font autant voler que nous tous les peuples européens, les sommes volés et dévalisés par an aux musulmans et aux peuples européens et Africains sont énormes.
    Nos dirigeants sont en parfaites accords avec les gouvernements musulmans corrompus et pas seulement les pays musulmans, Africains aussi, sans oublier les massacres perpétrés dans les pays musulmans et africains pour faire tomber les gouvernements qui n’acceptent pas leurs conditions criminels.
    Alors, il faut faire taire la dissidence et toutes résistances en Europe et dans le monde, enfin, ils essaient.
    D’où les les lois liberticides et autres anomalies que nous observons.

  5. JackJack

    « On reconnaît un imbécile à ce qu’il dit faire confiance en la justice de son pays ». Rien à ajouter…

  6. MaximeMaxime

    Il ne faut pas confondre les autorités de poursuite et celles de jugement.
    Le propos de Frédéric Pichon sur la justice est excessif, je me demande d’ailleurs si sa déontologie le lui permet…
    Je pense notamment à tous ces arrêts de la Cour administrative d’appel de Nantes rendus dans le domaine de l’immigration ou encore dernièrement des crèches de Noël qui sont en général dignes d’approbation.
    Très souvent, les juges n’ont pas une grande marge de manoeuvre car la loi les contraint. Ils ne peuvent s’en dispenser facilement.
    En revanche, il est certain que dans le domaine de l’incitation à la haine, les juges ont une très grande marge de manoeuvre et une jurisprudence souple aurait pu être instaurée dès le départ. Il semble qu’on ait pris le chemin inverse.
    Cela étant, bravo à Maître Pichon d’accepter de défendre ce militant.

  7. Dorylée

    Je fouine dans mes vieux souvenirs du code pénal et je ne vois aucune infraction commise par les résistants des Jeunes Identitaires qui soit passible de 5 ans de prison et 45000€ d’amende.

Comments are closed.