Les mensonges de Boubakeur dans la « proclamation des droits des femmes dans l’islam de France »


Les mensonges de Boubakeur dans la « proclamation des droits des femmes dans l’islam de France »

« Islam de France » PARTIE II

Une réflexion sur la « Proclamation des droits des femmes dans l’islam de France » du 31 mai 2017 par la Grande Mosquée de Paris ( Boubakeur).

Je ne réfléchirai ici que sur le § 2 : « La première épouse du prophète Mohammed (paix et bénédictions soient sur lui), Khadija, était une commerçante, que l’on qualifierait aujourd’hui de chef d’entreprise. En outre elle fut l’employeur, le supérieur hiérarchique, de son futur époux. Il est par conséquent évident qu’Allah n’interdit aux femmes ni d’avoir un travail, ni d’être financièrement indépendantes, ni de commander à des hommes. »

Or la seule certitude, c’est que l’embauche dut intervenir vers 590, quand Mahomet avait 20 ans, tandis qu’il en avait 40 lors de la première « révélation » d’Allah, origine première de l’islam ; donc la liberté de Khadidja et son autorité sur son employé appartenaient à la civilisation (païenne et idolâtre) de La Mecque, pas à l’islam !!!

  1. Boubakeur et les « savants » de la Grande mosquée se moquent donc outrageusement de tous ceux qui liront cette Proclamation, et d’abord des Musulmans et Musulmanes !

Du doute à l’évocation de la taqîya coranique

Au terme de ces réflexions , on pense inévitablement à la « taqîya » qui, selon Wikipédia, peut se définir comme « la dissimulation des opinions religieuses » permise aux musulmans sous la contrainte ou en grave danger. Elle a sa source dans le Coran, comme une exception :

– à la condamnation du reniement d’Allah : « Quiconque a renié Allah après avoir cru… — sauf celui qui y a été contraint alors que son cœur demeure plein de la sérénité de la foi — [… a sur lui…] une colère d’Allah et […] un châtiment terrible. » (16, 106) ;

– à l’interdiction de l’alliance avec « des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux. » (3, 28).

Or le 2ème alinéa du Préambule de la Proclamation de mars interprète tendancieusement l’« islamophobie » (en bon français, crainte de l’islam), en « extrême diabolisation de la minorité musulmane » : de là, il est facile pour les musulmans d’y voir au moins une « contrainte » qu’ils subissent et qui les autorise à dissimuler la réalité de leur foi ; ils peuvent même y voir une « guerre à l’islam », qui légitime la riposte armée du djihad, selon le Coran 2, 190 cité par la Proclamation, § 24.

Et justement, dans ce paragraphe 24 qui n’énonce qu’une condamnation verbale des « criminels djihadistes », ses auteurs ont manqué une occasion de montrer leur sincérité. Le respect des lois de la République qu’ils rappellent au § 14 aurait dû en effet leur faire penser concrètement aux articles 434-1 et 434-2 du Code pénal qui punissent « Le fait, pour quiconque ayant connaissance d’un crime dont il est encore possible de prévenir ou de limiter les effets, ou dont les auteurs sont susceptibles de commettre de nouveaux crimes qui pourraient être empêchés, de ne pas en informer les autorités judiciaires ou administra­tives » ; la peine ordinaire est de 3 ans de prison et 45 000 € d’amende, portée à 5 ans de prison et 75 000 € d’amende « Lorsque le crime […] constitue une atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation […] ou un acte de terrorisme ». Comment n’ont-ils pas rappelé le devoir de dénonciation de ces criminels qui se prétendent « djihadistes » ?

De l’indispensable prudence à observer

Six siècles avant Mahomet, Jésus voyait venir les persécutions que subiraient ses disciples du fait de leur prédication. Et alors que le « dernier Prophète » autoriserait les croyants à dissimuler leur foi pour se protéger, Jésus dit à ses disciples : « Voici que je vous envoie comme des brebis au milieu des loups ; montrez-vous donc prudents comme les serpents et candides comme les colombes. » (Matthieu 10, 16). Et un peu plus loin, aux antipodes de Mahomet qui permettrait le reniement d’Allah pour se préserver : « …celui qui m’aura renié devant les hommes, à mon tour je le renierai devant mon Père qui est dans les cieux. » (Matthieu 10, 33).

Or on sait que le mot « prudence » dérive du verbe latin ‘providere’, regarder en avant, prévoir ; donc dépasser l’instant présent et se projeter dans l’avenir pour éviter les malheurs “prévisibles”. Du côté des musulmans, nous avons vu que 47 % de ceux que l’IFOP qualifie d’“ultras” pensent qu’à l’avenir la France pourrait faire entrer un musulman à l’Élysée. Mieux vaut ne pas l’oublier.

Et on sait l’ordre que le Coran, 9, 29 donne aux musulmans : « Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, en état d’humiliation. »

Il est donc du devoir de tous les Occidentaux, et d’abord de tous leurs gouvernants, d’observer avec une grande prudence les dires et actions des musulmans de nos pays.

Et pour les chrétiens, j’ajoute le devoir de « prier pour les musulmans », selon l’inscription qui orne les murs du chœur de la basilique Notre-Dame d’Afrique à Alger : ils sont les premières victimes du mensonge coranique.




Jean Lafitte

Linguiste, colonel de l'armée de l'air retraité


16 thoughts on “Les mensonges de Boubakeur dans la « proclamation des droits des femmes dans l’islam de France »

  1. NICOLAS F

    Merci pour cette rigoureuse démonstration de ce que représente la taqîya,cette horreur musulmane qui est la mère nourricière des déséquilibrés et autres assassins .Qui est la mère nourricière de cette immense armée silencieuse des adeptes de mahomet ,de leur haine pour nous,de leur perversité,de leur folie de conquête.Et nous,on laisse faire,persuadés qu’ils sont aussi christiques que nous ,l’esprit de Jésus étant de pardonner au prochai comme nous pardonnons etc etc….
    Nous avons atteint des sommets dans la philosophie judéochretienne.Et eux,ils se trainent dans la boue des pulsions primitives.Cherchez l’erreur.

  2. Machin chose

     » quand Mahomet avait 20 ans, tandis qu’il en avait 40 l

    merci de corriger
    c’est « qu elle en avait 40  »

    il s’ agit de Khadidja qui possédait une entreprise de transports et qui fit du jeune homme son contremaitre…

    quand a l’invalide Bout plus bas que terre, qui a passé sa vie a se dépêtrer des Islams EN France…turc, Indonésien,Chiite ,Algérien, Marocain,ouah la bite !, Balkanique,Tchétchène et Puelahaine…..

    vaut mieux l’ ignorer
    ses ouailles ne peuvent plus le saquer…fini le temps de la splendeur quand il arborait son burnous de laine blanche, tel un Abdelkaderche …..triomphant en descendant de sa bagnole…
    ah! au fait, le « masjède Barisse » (mosquée de Paris, son adresse c’est

    Place du puits de l’ Ermite…. voui! voui! voui! ça ne s invente pas ces petits clins d’ oeuil du hasard (?) 😆

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      C’est bien : « il en avait 40 au moment de la révélation etc ».

      Merci de votre vigilance.

      (Le modérateur).

      1. Machin chose

        hâtif!!

        j’ ai lu trop vite…

        elle aussi avait bien quarante balais quand elle a embauché le jeunot
        celà dit notre jeunot présidentiel a fait mieux!!

    2. Jean Lafitte

      Vous avez lu trop vite: « ‘il en avait 40 (ans)lors de la première « révélation » d’Allah, origine première de l’islam ».

      Sinon, Khadidja devait avoir 15 ans de plus que Mahomet, tout comme Mme Macron en a 25 de plus que son époux.

  3. Xtemps

    Donc le Boubakeur ment aux français, mais aussi aux musulmans, mais les musulmans eux croient que c’est pour la cause d’Allah et acceptent les mensonges de Boubakeur, mais même là aussi les musulmans se font rouler pour de bon aussi dans l’histoire, en pensant seulement que tromper que les Français mécréants, qu’ils sont cons et pigeons.
    Et tout cela pendant que nos dirigeants laissent faire en Europe aussi.
    Si vous français le voyez les mensonges de Boubakeur, pourquoi nos dirigeants eux ne le voient ils pas!, car ils coopèrent avec.
    Tous les peuples musulmans se font voler plus de 200 milles milliards de dollars par an en pétrole par des gouvernements musulmans corrompus et très complaisants avec nos dirigeants européens, américains et autres, qui raflent la mise à la barbe et aux nez des musulmans du monde entier!.
    Alors, çà coûte très très cher le mensonge de Boubakeur pour les musulmans, c’est 200 milles milliards de dollars qui leurs passe en dessous de leurs nez aux musulmans chaque année pour ses petits mensonges dans les mosquées, qui font d’eux, les buveurs d’urine de chameaux, les plus grands pigeons de la planète.
    Au contraire, nos dirigeants savent que Boubakeur ment, car c’est aussi un même escroc imposteurs infiltré comme eux, mais lui pour l’Islam, les nôtres pour les partis politiques et notre religion chrétienne, surtout catholique, pareille!.
    Et cela se passe avec toutes les religions du monde, y compris celle des juifs aussi, personne est épargné des manipulations par escrocs imposteurs infiltrés pour le compte du pouvoir Monolithique et sans pitié.

    1. Jean Lafitte

      Montesquieu l’a déjà dit remarquablement :
      « Tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser » (De l’Esprit des Lois, XI, 4)
      « Pour qu’on ne puisse abuser du pouvoir, il faut, que, par la disposition des choses, le pouvoir arrête le pouvoir » (De l’Esprit des Lois, XI, 4)

      Et les détenteurs du pouvoir dans les religions restent des hommes, avec leurs faiblesses.
      Le tout c’est de comparer l’importance des effets pervers dans chaque système politique ou religieux.
      Mettre tout dans le même sac n’est pas digne de l’esprit humain, dont la première capacité est de savoir analyser et distinguer.

  4. Xtemps

    J’espère que les musulmans vont lire mon petit article, pour qu’ils puissent prendre connaissance, combien ils sont tellement les plus grands pigeons de la planète.
    Il est temps pour eux de bien comprendre aussi et de retourner chez eux pour reprendre le pouvoir sur leurs Islam et leurs pétrole par la même occasion et avant qu’il soit trop tard pour eux, qu’ils ont tout perdu, cultures, traditions, race, pétrole, terre de leurs ancêtres et leurs Islam instrumentalisé par des escrocs imposteurs chez eux comme chez nous pour leurs comptes.
    Les musulmans, de même pour nous les européens chez nous, comme le reste du monde, doivent apprendre à protéger leurs Islam, pétrole et tout le reste de leurs biens contre les escrocs infiltrés manipulateurs qui instrumentalisent tout, chez eux comme chez nous et dans le monde.
    Il y aurait déjà beaucoup, beaucoup moins de morts et beaucoup moins de pauvreté dans le monde entier.

  5. LavéritétriompheraLavéritétriomphera

    L’islam est l’idéologie d’un système totalitaire permettant à tous les finauds de tout acabit de profiter de la situation et d’assouvir leurs pulsions. Le mensonge est un des fondements du totalitarisme. Quant aux niais qui se font avoir au piège de ce système liberticide, on peut se poser la question à savoir si ils ne méritent pas tout ce qui leur arrive. À l’heure actuelle l’information ne manque pas, à commencer par le coran lui-même.

  6. frejusien

    On a bien vu un président des States muzul, plébiscité par la gauche, alors que les muzz étaient inconnus là-bas, il y a à peine un demi-siècle,
    Sûr que Canal et Arte applaudiraient au miracle d’un président muz en France,

    il est temps de se réveiller…..

  7. frejusien

    En réponse à l’article, la future épouse du momo, était chef d’entreprise, avant lismerde,( 20 ans avant) mais une fois mariée et soumise à l’autre taré, elle n’a pas dû rire tous les jours,
    d’abord elle a dû lui laisser les rênes de ses affaires florissantes (puisqu’il est dit que c’était une riche veuve), et la propriété totale de ses biens, puis , elle a dû supporter la cohabitation avec les nouvelles jeunes épouses de son momo inspiré par Gabriel,
    Et enfin, il a bien fallu qu’elle accepte de n’être plus qu’une demie portion, d’après la nouvelle religion

    1. Jean Lafitte

      Non, Khadidja était une maitresse femme qui a imposé la monogamie à son jeune époux.
      Mais à peine Khadidja enterrée, Mahomet a épousé plus de 10 femmes, dont la petite Aïcha de 6 ans, qu’il laissa chez ses parents jusqu’à 9 ou 10 ans :
      https://www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/mahomet_et_les_femmes.asp

      Mais ce que j’ai lu autour des ménages de ce polygame m’a convaincu que cet obsédé était un faible que ses femmes menaient par le bout (disons ici…) du nez, et notamment la finaude Aïcha.
      Il en était conscient et devait en souffrir; il se défoulait par une brutalité extraordinaire contre ceux qui ne pouvaient lui résister.

  8. LavéritétriompheraLavéritétriomphera

    La biographie officielle de Mahomet n’est pas fiable http://lesobservateurs.ch/2014/03/03/si-mahomet-existe-il-ne-petra-non-la-mecque/. Cependant les « cadres » de ce système, où l’homme ne compte pas, ont eu besoin d’un model soit-disant intouchable, pour mener à bien leurs activités.
    J’ai des doutes quant aux guerres « saintes » menées par Mahomet et sa multitude d’épouses dont le nombre diffère suivant les versions.

    1. frejusien

      ça ne m’étonne pas , tout est faux dans cette pseudo-religion,
      leur livre dit-saint est un ramassis de conneries écrites par de multiples arriérés, un fourre-tout innommable d’absurdités et de choses plus répugnantes les unes que les autres,
      à foutre à la poubelle, au royaumes des oubliettes

  9. LavéritétriompheraLavéritétriomphera

    La biographie officielle de Mahomet est fausse voire grotesque, l’archéologie et des faits historiques vérifiables, la démente http://www.blog.sami-aldeeb.com/2014/02/18/desinformation-sur-lislam-dans-les-livres-dhistoire-et-les-manuels-scolaires/.
    Mahomet a probablement existé, mais comme beaucoup d’autres avant lui, son discours a dû déranger une certaine « élite » au pouvoir, et en particulier les prêtres de Baal (le dieu lune que l’on retrouve dans l’islam). Ce clergé à la botte des autorités (et inversement) avaient probablement leurs raisons pour se débarrasser de lui, et son personnage comme sa vie ont été récupérés pour servir certains intérêts.
    La biographie de Mahomet, les hadiths, et une bonne partie du coran devraient à mon avis finir à la poubelle.

  10. Maurice

    la liberté de Khadidja et son autorité sur son employé appartenaient à la civilisation (païenne et idolâtre) de La Mecque, pas à l’islam !!!
    Ce n’est pas possible puisque l’islam n’existait pas encore !
    En tout cas, l’article fait plaisir à lire car il fait pendant avec un autre sur le site :
    Ce que l’on disait et savait du faux prophète Mahomet à la fin du VIIIème siècle
    Merci ! !

Comments are closed.