Delémont : et un carré musulman, un, pour « favoriser l’intégration » des musulmans !


Delémont : et un carré musulman, un, pour « favoriser l’intégration » des musulmans !

Delémont devient célèbre… Cette petite ville suisse défraie la chronique depuis quelques jours. Entre l’agression de l’un de ses jeunes et la courageuse dénonciation par la mère de celui-ci et la décision du Conseil municipal de créer un carré musulman, le Grand Remplacement est à l’oeuvre, là aussi.

Le carré musulman devant le Conseil de ville

La mise en place d’un carré musulman au cimetière de Delémont a suscité des questions orales jeudi soir au Conseil de ville

La création d’un carré musulman au cimetière de Delémont, à la rue St-Michel, relève notamment d’un souci d’intégration. C’est la réponse qui a été donnée lundi soir par le Conseil communal lors de la séance du Conseil de ville. Le groupe UDC est intervenu à deux reprises sur le sujet lors des questions orales. Il a demandé notamment ce qui motivait la mise en place d’un secteur de ce type. L’exécutif, par la voix du maire Damien Chappuis, a indiqué qu’un tel projet visait à favoriser l’intégration de la communauté musulmane. Il a également précisé que l’infrastructure comprendrait 23 emplacements et que l’orientation du visage des défunts vers La Mecque – comme l’exige le rite musulman – avait été prise en compte. Le secteur sera, par ailleurs, séparé des autres tombes par des plantations d’arbres. Pour Damien Chappuis, il est important de donner la possibilité aux musulmans de pouvoir être inhumés à Delémont. Le projet répond également à une demande, a précisé le maire de Delémont, qui a toutefois souligné que la durée des concessions pour les tombes serait identique à celle pour les autres confessions.

La création d’un carré musulman entre dans le cadre d’un vaste projet de réaménagement du cimetière. Le concept prévoit également la plantation d’arbres ou encore de deux jardins de recueillement ainsi que la mise en place de deux allées en béton et d’un columbarium. Le projet a été mis à l’enquête publique. Les travaux sont devisés à 180’000 francs au total et devraient être terminés en 2020. Le carré musulman devrait être achevé en 2018. Le columbarium destiné à l’accueil d’urnes cinéraires devrait voir le jour en 2019. Les délais ont été précisés en réponse à une question orale d’une élue PDC.

https://www.rfj.ch/rfj/Actualite/Region/20170925-Le-carre-musulman-devant-le-Conseil-de-ville.html

Voir la création d’un carré musulman comme un souci d’intégration relève du masochisme le plus absolu.

Séparer les vivants ET les morts, de l’intégration ?

Que ceux qui ne sont pas intégrés aillent se faire enterrer en pays musulman, les meilleurs resteront qui montreront ainsi leur souci non seulement d’intégration mais d’assimilation.

Mais les dhimmis et soumis qui croient encore que ce serait à eux de montrer qu’ils acceptent d’être considérés comme des pestiférés, des sous-hommes qu’on met à part, même au cimetière ne sont pas prêts de penser et parler ainsi.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


17 thoughts on “Delémont : et un carré musulman, un, pour « favoriser l’intégration » des musulmans !

  1. AvatarClaire

    L’affaire de Delémont est malheureusement symptomatique de ce qui se passe en Europe de l’ouest, un peu partout. Un jeune « babtou » fragile agressé par un Noir beaucoup plus fort que lui, la police qui soutient l’agresseur au lieu de le punir, qui menace les gens qui protestent, et maintenant la création d’un carré musulman pour continuer dans la dhimmitude.
    Je connais la Suisse depuis une bonne trentaine d’années, pour y avoir une amie avec laquelle j’ai fait beaucoup de randonnée et d’alpinisme, et je suis navrée de voir à quel point ce pays est sur la même pente délétère que nous. Il y a trente ans, c’était un vrai havre de paix, un paradis pour les amoureux de la montagne, moins fréquentée que les Alpes françaises. L’honnêteté et la rigueur y régnaient. On s’y sentait bien. C’est de moins en moins vrai, surtout dans les grandes villes et les zones proches de la France ou qui servent de transit aux clandestins. Il est désolant de voir toute l’Europe de l’ouest, même les pays ne faisant pas partie de l’UE, est livrée ainsi à des civilisations allogènes qui sont en train de détruire la nôtre, avec la complicité de toutes nos zélites.

  2. AvatarXtemps

    Tout cela n’a plus rien à voir avec la charité et d’ aides entre les peuples ou quoi que ce soient d’autres.
    C’est vraiment de l’acharnement d’imposer l’islam en Europe par nos ordures criminels aux pouvoirs.
    En plus l’Islam est l’antithèse de la démocratie, l’extinctions et l’anéantissement total de toutes libertés là où il se trouve, une véritable meurtrière qui tue depuis 1400 ans.
    L’islam est un véritable poison et une véritable menace pour toutes libertés et pour la vie des gens.
    L’Islam tue et nos libertés aussi.
    Les Suisses sont aussi menacés par nos dirigeants malsains et profondément mal honnêtes avec cette saloperie d’islam meurtrière en Europe.
    Les suisses doivent se prendre en mains avant qu’il soit trop tard pour eux aussi, qu’ils allient avec les pays de l’Est, de Orban et autres, il y a des escrocs infiltrés aux pouvoirs en Suisse, qu’ils se méfient, la dictature s’installe, qu’ils se prennent en mains maintenant tout de suite, qu’ils se débarrassent des escrocs infiltrés aux pouvoirs.
    Ils doivent empêcher par tous les moyens l’Islamisation pour rester libre chez eux aussi, unissons nous tous, résistance pour la liberté!.
    Guillaume Tell revient!.
    Avec l’islam chez vous, vous n’avez plus rien à dire, la liberté est morte avec l’islam.
    Non! à la soumissions!, l’Islam de la haine dehors!, vive l’indépendance! et vive la liberté!.
    Le référendum est notre seul recours pour nous s’exprimer encore librement, il est temps de le réinstaurer dans tous les pays européens.
    Ne laissons pas les escrocs imposteurs aux pouvoirs de ce l’approprier du référendum, c’est notre libertés qu’ils nous volent et un passe outre de nos droits pour nous voler.
    Plus rien ne doit se faire sans les peuples européens.
    C’est nos dirigeants qui nous font la guerre contre nous les peuples européens avec l’islam instrumentalisé à leurs convenances.

  3. AvatarChristian Jour

    Qu’ils aillent se faire enterrer ailleurs, la France n’est pas encore un pays musuls; Désolé, qu’ils les empaillent ou les bouffent mais qu’ils nous débarrassent la France de leur crever. Dehors l’islam, les morts comme les vivants.
    Honte, au maire de Delémont. Encore un lèche-cul de musulmans.

  4. Avatarpaul

    Europe de l’ouest : asile à ciel ouvert ! Avant d’être les victimes des clandestins, nous sommes d’abord victimes des « nôtres », qui nous trahissent chaque jour par souci de collaboration….

  5. AvatarRabarabé

    Ce n’est pas le premier carré musulman en France. Et oui, jusque dans la mort ils ne veulent rien de nos coutumes : c’est ça, pour eux, l’intégration!

    1. Avatarroger roux

      il y a un carre musulman ainsi qu’un carre juif dans la commune de beaulieu sur mer alpes maritimes, entre parenthèse c’est dans ce cimetière que Thierry ardisson possède un caveau

  6. Amélie PoulainAmélie Poulain

    Pertinent votre réflexion Christine.

    Ils ne se rendent pas compte de surcroît qu’à force d’accepter et de céder sur des petits bouts (« Les petits ruisseaux font les grandes rivières »), il devient de plus en plus difficile de gérer cette population qui ne montre par ailleurs, aucun signe ni preuve d’un quelconque désir de s’intégrer mais bien au contraire se différencier et imposer.

    Et « intégrer » veut dire se fondre dans la masse… Effectivement, différencier même au-delà de la vie pour « intégrer » est complètement contradictoire. C’est accepter la division.

    Mais, dans toutes les Institutions quel que soit le pays, il y a des personnes issues de la diversité et donc qui approuvent, décident peut-être voire font pression, donc pas simple…..

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Il y a, sans doute, une fraction de ces populations immigrées qui s’intégre loyalement à notre France.

      Le problème, ce sont les sociologues qui se refusent avec fanatisme d’examiner cette question.

      Il n’y aucune étude qui donnerait des pourcentages par exemple de personnes assimilées.

      Ces soiologues sont de véritables gangsters : ils sont payés le plus souvent par notre argent et se permettent de dissimuler à l’opinion l’état réel de ce problème de l’immigration.

      1. Amélie PoulainAmélie Poulain

        Bonjour Antiislam,

        Votre commentaire est tout à fait juste.

        « Il y a, sans doute, une fraction de ces populations immigrées qui s’intégre loyalement à notre France……
        Il n’y aucune étude qui donnerait des pourcentages par exemple de personnes assimilées. »

        Finalement, en France, on met toujours l’accent sur ce qui résiste et s’oppose, on retrouve cela à l’Education Nationale (on s’occupe beaucoup de l’échec scolaire mais pas de la réussite qui pourtant, peut cacher parfois aussi une grande souffrance personnelle, par exemple) et dans la Société civile (on s’occupe beaucoup des délinquants mais pas des autres qu’ils se taisent et qu’ils paient).

        Si on faisait et donnait de telles statistiques cela viendrait finalement à contredire l’Idéologie dominante qui a ses raisons toutes prêtes pour « expliquer » et il faut bien les valider pour confirmer la bien-pensance.

        Qu’il y ait des personnes bien intégrées renvoie à la personne elle-même et ses propres capacités, ce qu’il faut éviter soigneusement vu que cela prouverait que toutes les raisons invoquées sont fausses (« pauvreté, ce qui est faux déjà par un simple constat de la réalité vu les allocations et aides diverses, « racisme », etc…. En bref, tout ce qu’on invoque comme raisons actuellement).

        Cet article montre bien il me semble justement l’aspect idéologique de la question de l’intégration vu qu’elle s’oriente vers l’inverse. C’est la position dominante des Politiques : « faire plaisir » en répondant aux frustrations exprimées pour attirer et calmer (la « paix sociale », « rentrer dans le rang » du moins ne pas faire de bruit qui viendrait écorcher le silence d’une société et d’une vie collective « parfaite »), pas de réflexion de fond donc qui serait constructive car cela rajouterait aux frustrations si on réfléchissait et exit la paix sociale.

        En résumé, il faut montrer une » image efficace  » bien sur déconnectée de la Réalité mais on s’en fout, l’important c’est de donner l’illusion d’un humanisme (on peut se demander ce que cache au fond d’eux ces gens-là en la matière, pour le coup).

        « Ces soiologues sont de véritables gangsters : ils sont payés le plus souvent par notre argent et se permettent de dissimuler à l’opinion l’état réel de ce problème de l’immigration. »

        Je suis parfaitement d’accord avec vous (j’ai dit ce que j’en pensais dans un autre commentaire);

        Je ne pense pas qu’ils puissent ou même aient les capacités théoriques de penser et élaborer les véritables problèmes puisque leur discipline a pour objet l’étude des influences des collectifs et de leur dynamique sur les comportements humains, donc ne peut que généraliser et non pas se pencher sur la personne.
        Il a été démontré notamment que le traumatisme n’est pas lié aux faits vécus mais à la façon dont la personne va les interpréter à l’aulne de sa propre subjectivité, les intégrer et les vivre pour elle-même (cf la « résilience »). Alors forcément, ça dérange une pensée globalisante.

        1. AntiislamAntiislam

          Bonjour,

          Merci pour votre commentaire Amélie.

          Les sociologues, majoritairement, suivent l’idéologie de Bourdieu (Où tout n’est pas, comme toujours, totalement faux).

          C’est donc bien l’idéologie qu’ils suivent et non la nature de leur spécialité qui est la cause de leurs errements.

          Il y a une nouvelle école de sociologues (Nathalie Heinich, Olivier Galland etc ) qui veut s’émanciper de l’idéologie pour aller vers plus de scientificité dans leur discipline.

          Je l’évoque dans cet article issu, lui-même, du dernier « Pour La Science » :

          http://resistancerepublicaine.com/2017/10/09/ils-demontrent-enfin-que-cest-lislam-et-non-les-discriminations-qui-expliquent-la-radicalisation/

          1. Amélie PoulainAmélie Poulain

            Bonjour Antiislam,

            Oui Bourdieu a dit des choses intéressantes avec une certaine rigueur mais j’ai toujours trouvé les écrits sociologiques non pas faux, mais trop superficiels, incomplets à eux-seuls à expliquer, et globalisants. Je préfère l’ethnologie plus proche du terrain et de la structure des groupes humains.

            J’ai bien lu votre article intéressant. Merci, cela est effectivement rassurant…. c’est déjà un grand pas. et le prélude, je l’espère à une autre manière d’interpréter les choses (j’avais écrit un commentaire).

            C’est important car la Sociologie est devenue un outil bien pratique pour les politiques (pas un hasard si les politiques aiment les sociologues et cela coûte cher, vous avez raison) car elle reste dans des explications « sociales » qui les arrangent, occultant carrément le sujet humain qui réagit, s’inscrit et se structure de façon singulière dans ce qu’il vit du collectif et des autres. Le sujet humain n’est pas une simple éponge qui reçoit et agit en conséquence, ce que laisse entendre la sociologie.

            Je ne vois ainsi pas comment la Sociologie à elle seule, peut aller plus loin, on reste là dans des « explications » pas dans une compréhension en profondeur.

  7. AvatarMachin chose

    et dans ma ville il y a aussi du croissant musulman

    chez tous les boulangers, ils appellent ça un croissant beur

    d’ ailleurs je trouve que le « carré Musulman » ça fait riche, on pense au carré Hermès !!

    alors, adoptons tous le « croissant beur ET musulman » avant qu ils ne nous enterrent….

  8. frejusienfrejusien

    Ainsi donc, on leur fait une petite place au soleil, même au cimetière,

    et ce faisant, on les enracine un peu plus dans notre sol,

    tout en leur évitant la promiscuité avec les mécréants, quelle touchante attention !
    d’ici une génération, ils pourront dire nos ancêtres sont enterrés ici, nous sommes donc chez nous au même titre que vous les kouffars,

    autrefois, les muzz préféraient se faire enterrer chez eux,
    ce qui signifie une islamisation qui progresse à grands pas, sous la houlette des élus,
    ce qui signifie que maintenant ils considèrent qu’ils sont chez eux , suffisamment pour s’y faire enterrer, car bientôt ils seront majoritaires !!!!

  9. Avatarjoseph17

    Les Suisses sont nombreux à baigner dans l ‘ angélisme , ils sont adeptes aux cures de l ‘esprit , pour conforter cet angélisme .
    Voici un site Suisse , que vous connaissez peut être , qui pourrait aider à comprendre plus nos Amis Suisses ; http://boulevarddelislamisme.blog.tdg.ch/ ). ici il s’ agit d’ un article intitulé  » bienvenue dans le monde foisonnant de la radicalisation  » .

  10. Avatarpatito

    la question n’est pas là mais plutôt de penser au sort des tombes chrétiennes avec les concession à perpétuité
    hahahhaha
    attendez donc une petite cinquantaine d’année pour voir quel sera le sort de ces perpétuités et pour vous aidez dans votre réflexion voyez le sort des tombes françaises en Algérie

Comments are closed.