Avec Pierre Cassen et Christine Tasin, on vient de fêter chez moi les 10 ans de Riposte Laïque


Avec Pierre Cassen et Christine Tasin, on vient de fêter chez moi les 10 ans de Riposte Laïque

 Je l’avais en travers. Coincé dans ma province, je n’avais pu monter à Rungis le 2 septembre dernier pour les 10 ans de Riposte Laïque. J’ai donc regardé les interventions vidéos comme si j’y étais. Même si je n’ai pas tout perdu, je suis resté en manque d’ambiance. En manque de participation à la ferveur patriote qu’on entendait là-bas.

http://ripostelaique.com/10-ans-de-riposte-laique-toutes-les-interventions-comme-si-vous-y-etiez.html

C’est pourquoi, j’ai voulu organiser chez moi une rencontre avec Pierre et Christine pour fêter les 10 ans de RL. Séjournant non loin, ils acceptèrent d’y venir pour un apéro-saucisson-pinard improvisé avec une vingtaine de participants régionaux. Au nombre des amis présents autour de Pierre et Christine, quelques patriotes RR, quelques convaincus et d’autres cherchant à mieux comprendre l’islamisation de la France. Tous apportèrent de quoi bien « apéroter, saucissonner et pinarder ».

En ce dimanche de fin septembre, le soleil était aussi de la fête. Comme il y a deux ans, où l’apostat Pascal Hilout fut aussi de la partie, pour expliquer et dézinguer l’islam, cette idéologie totalitaire :

https://ripostelaique.com/conferences-inviter-christine-pierre-pascal-a-domicile-cest-possible-marche-bien.html

Pour cette réunion organisée au pied levé, j’étais désolé que la dessinatrice Ri7 n’ait pu se libérer.  J’aurais aimé qu’elle vienne nous parler de ses ennuis judiciaires qui montrent bien où en est arrivée la liberté d’expression traquée par la police politique de ce pouvoir islamo-collaborationniste.

Hidalgo, maire de Paris, qui placarde en faveur de la liberté d’expression après l’attentat de janvier 2015 contre « Charlie Hebdo », mais qui moucharde ceux qui dénoncent son double langage. Comme Ri7 qui l’a esquissée telle qu’elle est : une prosternée soumise à l’idéologie islamo-immigrationniste qui pourrit la France.

http://ripostelaique.com/anne-hidalgo-je-suis-charlie-mais-je-porte-plainte-contre-ce-dessin-de-ri7.html

Pierre a entamé cette réunion par un tour d’horizon de la situation et de l’islamosphère. Et des procès qui s’ensuivent contre Riposte Laïque, Résistance Républicaine et ses contributeurs qui ne cessent d’alerter sur la dérive islamo-totalitaire du pouvoir politique et de ses affidés. Et je renvoie au dernier édito de Riposte Laïque pour bien comprendre l’étendue de la menace qui pèse sur notre démocratie :

http://ripostelaique.com/la-necessaire-interdiction-de-lislam-va-bientot-devenir-une-evidence.html

Puis Christine a illustré les propos de Pierre par ses ennuis judiciaires répétés et notamment celui qui suivit la sordide affaire du massacre de la retraitée juive Sarah Halimi par son voisin musulman, un déséquilibré fabriqué par l’islam. Car ces assassins obéissent au Coran. C’est inique et révoltant :

http://ripostelaique.com/le-vice-procureur-weil-porte-plainte-contre-notre-ouvrage-les-assassins-obeissent-au-coran.html

Malgré ce sombre tableau, on entendait bien, chez tous les participants à cette réunion, la volonté de réagir et de s’opposer à ce chaos civilisationnel qui s’annonce. Puis, avec le temps de l’apéro-saucisson-pinard, acte patriotique s’il en est, la détermination prit corps. La cochonaille et les flacons confirmant bien la volonté de mettre le « halal » dehors.

Enfin pour la cause, des livres édités par Riposte Laïque furent vendus et des adhésions à Résistance Républicaine furent enregistrées. De nombreux tracts « islam assassin islam dehors » furent emportés par des RR charentais pour distribution.

Et comme l’ami Jacques, organisateur des rencontres Charles Martel en juin 2015, avait apporté le champagne, on trinqua aux 10 ans de Riposte Laïque, à la résistance et aux patriotes.

http://ripostelaique.com/toutes-les-interventions-des-premieres-rencontres-charles-martel.html

Une bien belle journée de résistance dans ce coin de France éternelle. Comme tout patriote pourrait en organiser dans son coin. Sans modération.

Car partout on commence à subir la gangrène de l’idéologie coranique et les conséquences de l’immigration majoritairement musulmane favorisées par les traîtres islamo-immigrationnistes au pouvoir.

Et partout la résistance doit se compter et s’organiser.

Et chacun peut y apporter sa pierre.

 




Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


19 thoughts on “Avec Pierre Cassen et Christine Tasin, on vient de fêter chez moi les 10 ans de Riposte Laïque

  1. GUILLON

    Peut-on acheter des CD ou DVD de cette réunion mémorable pour les diffuser dans des réunions privées ou publiques pour le compte de RL ou RR, afin de faire connaitre autour de nous vos actions

    Reply
    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Ils n’existent pas, pour une raison très simple c’est que si Pierre et moi avançons à visage découvert ce n’est pas le cas de tout le monde, autant relayer une conférence a un sens, autant une réunion informelle d’adhérents n’offrirait à mon sens pas grand intérêt et empêcherait, qui plus est, la parole libre qui est la règle.

      Reply
  2. claude t.a.l

    Sur le dessin, ce n’est pas du pinard, c’est du champagne !

    Vive le gros rouge qui tache ! le  » kiravi  » ! le  » vin des rochers  » (  » le velours de l’estomac « ) ! 😉

    Reply
      1. claude t.a.l

        ne prenez pas mal ce qui précède :
        c’était un hommage à un ami vigneron maintenant décédé
        il faisait du vin du vin terrible ( il fallait pas pisser sur ses chaussures après )
        mais ,
        boire ça, en mangeant des  » grolles  » ( pas des chaussures, mais une charcuterie du coin- genre rillons -qui s’appelait comme ça )
        qu’est ce que c’était bon et sympa !

        Reply
  3. Xtemps

    La démocratie est les contre remède contre l’Islam, car il représente la liberté des peuples européens, en tous les cas le but à atteindre pour tous les peuples européens de rester libre en Europe de la soumission musulmane et de l’union des fascistes pestes vertes de Bruxelles.
    Je n’ai pas envie de voir des musulmans avec islam en Europe nous dicter ce que nous devons faire ou pas faire chez nous, avec des licites ou pas licites, halal ou haram, la soumission dehors et vive la liberté!.
    Comme toutes les dictatures l’Islam est une soumission
    La démocratie et la liberté n’ont pas de soumissions, restons libres de la dictature islam meurtrière.
    Je hais toutes les dictatures tels que le nazisme, le fascisme, le communisme et c’est mon droit de ne pas les aimer, l’Islam est une dictature que je déteste et que je combat pour rester libre en Europe.
    L’Islam assassins!, dehors!, la dictature islam, dehors!, vive l’indépendance et vive la liberté!.

    Reply
  4. Equateur

    Quel dommage que je n’ai pas été invité,
    j’aurais pu mêler mon grain de sel,car vous ne pouvez pas imaginer l’envie de dézinguer ces ordures qui nous gouvern ent et qui nous rabaissent plus bas que terre.Surtout le premier d’entre eux,je le fusillerais pour haute trahison envers la France et les français.

    Reply
    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      c’eûtt été avec plaisir, il faut juste être adhérent RR, tous les adhérents du coin ont été avisés…Impensable de prévenir tout le monde, y compris nos ennemis et de leur faire connaître les maisons de nos amis !

      Reply
  5. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    ::. Caisses occultes au Sénat: 117 élus auraient détourné près de 8 millions d’euros .::

    – Caisses occultes au Sénat: 117 élus auraient détourné près de 8 millions d’euros L’Express
    :: http://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/caisses-occultes-au-senat-117-elus-auraient-detourne-pres-de-8-millions-d-euros_1952206.html

    – VIDEO. François Fillon et Bruno Retailleau auraient-ils bénéficié de fonds publics détournés au Sénat ? – (Franceinfo)
    :: http://www.francetvinfo.fr/politique/francois-fillon/affaires-fillon/video-francois-fillon-et-bruno-retailleau-auraient-ils-beneficie-de-fonds-detournes-au-senat_2417349.html

    – «Envoyé Spécial»: Quand Jean-Claude Gaudin perd ses nerfs face aux accusations d’un journaliste – (20minutes.fr)
    :: http://www.20minutes.fr/politique/2150463-20171013-envoye-special-quand-jean-claude-gaudin-perd-nerfs-face-accusations-journaliste

    – 117 sénateurs sont soupçonnés d’avoir détourné 8 millions d’euros – (Le Point)
    :: http://www.lepoint.fr/politique/117-senateurs-sont-soupconnes-d-avoir-detourne-8-millions-d-euros-13-10-2017-2164246_20.php

    Reply
  6. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    ARTICLE : Avec le « Grand Paris » et les JO, une vague de béton s’apprête à submerger l’Île-de-France
    URL : http://multinationales.org/Avec-le-Grand-Paris-et-les-JO-une-vague-de-beton-s-apprete-a-submerger-l-Ile-de
    DATE : 13 octobre 2017
    AUTEUR : Olivier Petitjean
    AVERTISSEMENT : L’article contient beaucoup de renvois ; par ailleurs il y a aussi un sous-article en repport avec celui-ci : « Le Grand Paris relance la guerre de l’eau »

    « Chantier colossal », « troisième révolution urbaine », « porte d’entrée de l’Europe continentale »… Autour du Grand Paris, immense projet de réaménagement urbain touchant toute la métropole, les discours s’enflamment. Mais sur le terrain comme en coulisses, les grues, tunneliers et autres bétonnières s’apprêtent à imposer leur loi, loin du contrôle des citoyens. Entre les constructions de tours, l’extension des lignes de métro, ou les grands projets comme Europa City, les promoteurs et autres géants du BTP se frottent déjà les mains.

    Depuis l’annonce officielle de la tenue des Jeux olympiques à Paris en 2024, le calendrier du Grand Paris semble s’accélérer. Au nord de l’agglomération, la mairie de Gonesse a validé fin septembre la modification de son plan local d’urbanisme pour faire place à Europa City, hybride entre centre commercial et parc d’attractions, dont le promoteur, une filiale d’Auchan, présentait dans la foulée une nouvelle mouture, destinée à répondre aux critiques que le projet suscite. Des travaux sont engagés sur la ligne de métro 15-Sud, entre Pont de Sèvres et Noisy-Champs, le premier tunnelier devant entrer en action très prochainement à Champigny.

    En parallèle, les jurys de l’appel à projets « Inventons la métropole du Grand Paris » sont en train de sélectionner les heureux lauréats destinés à aménager 56 sites, répartis sur toute la banlieue parisienne. Concours d’architectes et marchés publics se succèdent à un rythme soutenu. Des décisions se prennent aujourd’hui qui façonneront le visage futur de la capitale et de ses environs. Pour le meilleur, et pour le pire.

    ::. Un « Grand Paris » des transports… et des tours .::

    La réflexion sur le « Grand Paris » avait été lancée en fanfare par Nicolas Sarkozy en 2007, à travers une consultation internationale associant dix équipes d’architectes afin de concevoir un « projet d’exception » pour la métropole. Dix ans plus tard, qu’en reste-t-il ? Essentiellement un projet de transport en commun, le « Grand Paris Express », soit un ensemble de quatre nouvelles lignes de métro automatiques (15, 16, 17 et 18, plus le prolongement de la 14) destinées à relier entre eux les points névralgiques de la banlieue, et dont la mise en service s’échelonnera jusqu’à 2030.

    Ce projet de nouveaux métros sera complété par une nouvelle ligne reliant d’ici 2023 la Gare de l’Est à l’aéroport de Roissy, CDG Express. À quoi s’ajoute Europa City – si le projet voit le jour – ainsi que l’ensemble des projets urbains faisant l’objet de l’appel d’offres « Inventons la métropole du Grand Paris », plus quelques nouveaux équipements liés aux Jeux olympiques, notamment une nouvelle piscine à proximité du Stade de France.

    Sans oublier, à Paris même, la rénovation programmée de la tour Montparnasse et la construction de nouvelles tours. Au nouveau tribunal de grande instance du quartier des Batignolles, réalisé par l’architecte italien Renzo Piano (celui du centre Pompidou et de la Potsdamer Platz de Berlin), s’ajouteront les futures tours « duo » de Jean Nouvel avenue de France, dans le XIIIe arrondissement. Celles-ci accueilleront le siège de la banque Natixis. Il y a aussi la tour Triangle (porte de Versailles) ainsi que, probablement, de futures tours porte d’Ivry et sur la ZAC Bercy-Charenton, qualifiées de « porte d’entrée monumentale du Grand Paris » par l’adjoint à l’urbanisme de Paris Jean-Louis Missika. La Tour de Bercy-Charenton pourrait accueillir le siège du pétrolier Total.

    Le Grand Paris, c’est aussi un empilement de structures technocratiques qui ont pour point commun leur éloignement des citoyens. D’abord, la Métropole Grand Paris, présidée par Patrick Ollier (Les Républicains), puis les échelons territoriaux déjà existants : la région Île-de-France, Paris, et les sept départements de la zone. La « métropole » pourrait gagner en pouvoir si Emmanuel Macron, comme il l’a laissé entendre, décide de supprimer les trois départements de la petite couronne (Hauts-de-Seine, Val-de-Marne et Seine-Saint-Denis). À cela s’ajoutent la Société du Grand Paris – en charge essentiellement du projet de transports Grand Paris Express –, Grand Paris Aménagement – responsable de la gestion de divers projets d’aménagement et en particulier d’Europa City –, et quelques autres entités rassemblant élus, représentants de l’État et personnalités qualifiées.

    IMG : Map – Grand Paris Express
    :: http://multinationales.org/IMG/png/1200px-grand_paris_express.png?1507874201

    ::. Des marchés de dizaines de milliards d’euros .::

    Serions-nous sur le point d’assister à un retour en force de l’affairisme et du bétonnage typiques de l’urbanisme parisien des années 1960 et 1970 ? À considérer les chiffres, on peut le craindre. Pour le seul Grand Paris Express, 43 millions de tonnes de déblais, 24 tunneliers appelés à fonctionner simultanément, des tunnels creusés à plusieurs dizaines de mètres de profondeur, soit bien plus que les métros et RER actuels, 68 gares… Quant au nombre de travailleurs détachés venus de toute l’Europe, potentiellement sous-payés, appelés à s’activer sur ces chantiers, aucun chiffre ne circule.

    « Chantier colossal », « troisième révolution urbaine », « porte d’entrée de l’Europe continentale », « choc économique et urbain »… Dans les discours officiels et médiatiques, l’heure est davantage au triomphalisme et à la « compétition » entre Paris et les autres grandes villes « de classe mondiale » [1]. En arrière-plan, il y a aussi le Brexit et l’objectif d’attirer à Paris les traders et les institutions financières de la City. Une perspective qui, comme les Jeux olympiques, semble faire l’objet d’un large consensus politique associant aussi bien la mairie de Paris, que la région Île-de-France et l’État.

    Du côté des entreprises, on se frotte les mains. Promoteurs et groupes de BTP – qui sont souvent les mêmes – vont bénéficier à la fois des chantiers et de la hausse des prix de l’immobilier. L’explosion du prix du foncier en Île-de-France, déjà bien engagée depuis le début des années 2000, va se poursuivre. Ce sera le cas en particulier autour des futures gares du Grand Paris Express. Le réseau d’agences immobilières Guy Hoquet souligne déjà les opportunités de placements lucratifs dans des villes comme Saint-Ouen, Bagneux, Le Kremlin-Bicêtre ou Villejuif.

    ::. Au grand bonheur du BTP .::

    À l’assemblée générale 2017 de Vinci, les actionnaires jugeaient que le Grand Paris alimenterait « les carnets de commandes des grands groupes de la profession pendant quinze ans au moins ». Les huit marchés de génie civil de la ligne 15-Sud, pour un montant total estimé à 3,7 milliards d’euros, ont ainsi été partagés entre des groupements pilotés par Bouygues, Vinci, et Eiffage. Selon Le Parisien, Bouygues aurait récupéré en tout 1,38 milliard et Vinci 1,08 milliard de marchés.

    Un dérapage du budget global du Grand Paris Express, estimé initialement à 22 milliards d’euros, est déjà prévu. Il pourrait atteindre désormais les 35 milliards ! Sans compter les rallonges supplémentaires qui pourraient être nécessaires pour mettre en service les nouvelles lignes à temps pour les Jeux olympiques. Les spécialistes du secteur s’inquiètent également de la faiblesse des moyens et de l’expertise de la Société du Grand Paris. Celle-ci se retrouve en position de faiblesse face à des géants comme Bouygues ou Vinci, lorsqu’il s’agit de fixer ou de contrôler les budgets. D’autant qu’elle n’a pas de comptes à rendre aux citoyens dont l’argent finance pourtant ces grands projets.

    D’autres secteurs sont eux aussi appelés à profiter de la manne : les fournisseurs de trains et d’équipements électroniques – Siemens-Alstom, Thales –, les gestionnaires de transports publics – RATP, Keolis-SNCF et Transdev – qui seront mis en concurrence pour les lignes du Grand Paris Express, ou encore les fournisseurs de matériaux de construction comme Lafarge.

    Les géants privés des services urbains, Veolia, Suez ou Engie, qui dominent les grands syndicats intercommunaux de l’agglomération parisienne en charge de l’eau, de l’assainissement, des déchets ou encore du chauffage urbain, comptent bien consolider leur influence [2] (voir encadré en fin d’article).

    ::. Le bétonnage, une hérésie climatique .::

    Au final, c’est une immense opération d’ingénierie urbaine qui s’annonce. Elle modifiera en profondeur le paysage de l’agglomération, à coups de millions de tonnes de terre déplacée et de béton coulé. Les conséquences s’en feront sentir bien au-delà de la région francilienne, puisque de la Bourgogne à la Normandie, de nouvelles carrières s’apprêtent à ouvrir pour alimenter l’immense chantier en matériaux de construction, ou à en accueillir les déblais. Il y a certes de projets de réutilisation de la terre dégagée par le Grand Paris Express pour fabriquer des briques, mais ils ne concerneront qu’une fraction des millions de tonnes à gérer. Le reste sera acheminé sur des dizaines ou des centaines de kilomètres pour combler des carrières de Lafarge ou Saint-Gobain.

    En résultera aussi une expansion considérable du bétonnage des sols franciliens, pour des projets dont la rentabilité future ne semble pas toujours évidente. Le projet Europa City entrera ainsi en concurrence avec une multitude de centres commerciaux alentour (Parinor, Aéroville, Le Millénaire…), avec le parc des expositions de Villepinte, ainsi qu’avec les autres grands parcs d’attraction de la région – Disneyland, Astérix ou encore le nouveau « Village Nature Paris » que vient d’ouvrir Center Parcs à Marne-la-Vallée. Y a-t-il vraiment de la place pour tout le monde ?

    Cette logique de bétonnage apparaît en contradiction directe avec la protection du climat et les engagements de l’Accord de Paris. Elle entraîne des émissions importantes de gaz à effet de serre, notamment lors de la production du ciment et durant les chantiers. Et contribue aussi à détruire des sols naturels stockant le CO2 [3] et servant à bien d’autres usages directs et indirects, comme la production de nourriture, la conservation de l’eau ou la régulation des températures.

    ::. Quelles conséquences sur l’eau, le végétal et les terres agricoles ? .::

    C’est précisément l’un des enjeux de la lutte pour sauver les terres agricoles fertiles menacées par le projet Europa City (lire nos articles ici et là). Le problème se pose autour de nombreux projets, grand ou petits, associés au Grand Paris.

    En milieu urbain, le bétonnage contribue aussi à aggraver les conséquences du réchauffement des températures, à travers le phénomène des « ilots de chaleurs ». Une étude récente estime que les grandes mégalopoles du monde pourraient être confrontées à des hausses de température de plus de 8ºC d’ici 2100. L’imperméabilisation des sols contribue aussi à réduire la recharge des nappes phréatiques et favorise les inondations, comme la région parisienne en a fait l’expérience en juin 2016.

    Ces enjeux, nos élus en sont bien conscients. Les rapports, recherches et grands raouts internationaux insistant sur le rôle crucial des villes face au changement climatique se multiplient. L’importance de la gestion de l’eau et des végétaux ne cesse d’être soulignée. Paris avait organisé sa propre conférence avec l’Unesco au moment de la COP 21, « Eau, mégapoles et changements mondiaux ». En témoignent encore aujourd’hui les projets conçus par la municipalité d’Anne Hidalgo, dans le cadre de son plan climat, pour « re-végétaliser » la capitale et y renforcer des « ilots de fraîcheur » [4]. Ces initiatives ponctuelles – aussi louables soient-elles – suffiront-elles à inverser la tendance, face à la lame de fond des grands projets d’infrastructures du Grand Paris ?

    La stratégie de revégétalisation de la capitale est déjà contredite par l’extension de Roland-Garros aux dépens des serres d’Auteuil [5], ou par celle de l’ex-Palais omnisports Paris Arena, qui bétonnera une partie du parc de Bercy actuel situé… en zone inondable. { http://www.liberation.fr/france/2017/09/14/paris-2024-jeux-verts-ou-greenwashing_1596104 }

    —–
    Le Grand Paris et les Jeux olympiques ne vont-ils pas permettre à des projets écologiques et innovants de voir le jour ? Les mesures écologiques annoncées par les organisateurs de Paris 2024 vont-elles compenser les effets négatifs de l’événement ? Quelle pourrait être une vision alternative du futur de la métropole ? Le second volet de cette enquête – « Climat, qualité de vie, inégalités : vers un « Grand Paris » des alternatives ? » – sera publiée le lundi 16 octobre.

    Reply
  7. Armorique

    bonjour
    vous avez raison d ‘être discrets
    maintenant tout s ‘ébruite si vite ,

    et tout le monde n ‘est pas beau et gentil

    belle illustration
    kénavo

    Reply
  8. joseph17

    Un immense Merci à notre Hôte , sympathique , Patriote qui a donné l ‘occasion de fêter à nouveau cet anniversaire , de rendre hommage à Christine T et Pierre C , combien clairvoyants , courageux et tenaces .
    Dans un coin historique , douce image de notre Belle FRANCE , il était bon de savourer les interventions des uns et des autres . Merci pour ce bol d ‘air champêtre , aux senteurs de re-conquête , véritable élixir Patriotique, dans lequel nous apportons des ingrédients , qui au file du temps , monteront en puissance ,pour devenir cet élixir détonnant de notre bande dessinée  » Gauloise  » .Faisons sortir ces personnages des dessins ….sus à l ‘ennemi .

    Reply
  9. pierre17430pierre17430

    Bonjour cher hôte ,,

    J’avais la chance d’être l’un des invités, à ta gauche à table , et je n’oublierai pas ton excellent accueil, le cadre charmant, tes bons vins , les plateaux de cochonnailles enveloppés comme des corbeilles de fleurs pour un mariage, l’ambiance complice mais grave, vu les évènements , et la joie de retrouver Christine et Pierre, et d’autres patriotes venus de divers horizons.
    Je suis bien convaincu depuis deux ans de la légitimité de notre résistance devant l’invasion islamique de plus en plus dangereuse et provocatrice, mais c’est à nous maintenant de convaincre autour de nous, de tracter, de coller, de recruter, dans la mesure du possible.
    Mais justement, ce « possible » , c’est grâce à toi et à ta chaleureuse invitation dans ta belle maison, que nous avons pu nous réunir en toute liberté, et que nous avons fêté « les 10 ans de Riposte laïque » à domicile !
    Je vis en petit appartement, je ne peux pas en faire autant, mais si des patriotes peuvent le faire , ne serait-ce que dans une grange aux beaux jours ,et en apportant chacun un plat préparé ( comme on fait couramment dans d’excellentes conditions dans les clubs de randonneurs ou autres sportifs ) , qu’ils se fassent connaître, c’est primordial de se regrouper localement, en prévision d’évènements dramatiques de plus en plus fréquents, même dans nos petites campagnes.
    Bien à vous tous.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *