Ils démontrent enfin que c’est l’islam et non les discriminations qui expliquent la « radicalisation »


Ils démontrent enfin que c’est l’islam et non les discriminations qui expliquent la « radicalisation »

Sociologie de la misère ou misère de la sociologie ?

Nous subissons tous les expertises de différents sociologues.

D’ailleurs la majeure partie des intellectuels épinglés par « Le Figaro » , Morin, Baubérot, etc etc sont des  sociologues.

http://resistancerepublicaine.eu/2017/10/08/grace-au-figaro-jai-constitue-mon-premier-mur-des-islamo-collabos-il-y-en-a-28/

« La sociologie de la misère » consiste à donner, par idéologie, des raisons  exclusivement économiques  aux faits sociaux.

Bourdieu a formé toute une génération de sociologues dans cette optique, d’ où « la misère de la sociologie » actuelle.

Peut-on donner des bases à la sociologie en respectant la « neutralité axiologique » propre à la Science ?

C’est ce que s’efforce de faire une nouvelle génération de sociologues comme Nathalie Heinich, Gérard Bronner etc .

Un des objets d’une enquête réalisée dans cette  nouvelle exigence est la « radicalité » chez  les jeunes.

Je cite un de ces chercheurs,  Olivier Galland, directeur de recherches au CNRS,  sur un sujet qui touche les combats de notre site:

Les premiers résultats de votre enquête sur la radicalité contredisent-ils les idées dominantes sur le sujet ?

Tout à fait. L’idée dominante, sur la base de travaux monographiques et qualificatifs sur de petits échantillons, était que la radicalité religieuse résulte surtout de l’exclusion sociale et de la discrimination.

Notre enquête, menée auprès d’un échantillon choisi de quelque 7000 lycéens a permis de comparer des jeunes radicaux et de jeunes non radicaux.

Les questions posées ont testé les différentes hypothèses sur l’origine de la radicalité.

Les résultats montrent que les facteurs économiques n’ont aucune influence, que le sentiment de discrimination joue, mais peu, et que l’idéologie religieuse est le facteur prépondérant.

Ils invalident l’hypothèse répandue de l’extrêmisme islamiste se développe de façon opportuniste sur une radicalité préexistante.

Cependant il reste à comprendre pourquoi à l’influence du religieux est plus forte de nos jours.

Olivier Galland, directeur de Recherche au CNRS.

Source : « Pour la Science » n° 480, octobre 2017, page 56.

http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/a/article-la-sociologie-une-science-en-danger-38774.php

En clair, les totalitaires musulmans à la Tariq Ramadan et leurs collabos à la Plenel peuvent aller se faire voir !

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




19 thoughts on “Ils démontrent enfin que c’est l’islam et non les discriminations qui expliquent la « radicalisation »

  1. Vent d'Est, Vent d'Ouest

    Cela fait 40 ans que l’on entend ces excuses bidon qui ont contribué en partie à la déliquescence de la société française. J’ai connu, parce que j’ai aussi beaucoup vécu, bien que cela ne soit pas forcément un critère, bien des gens qui ont beaucoup souffert dans leur enfance et dans l’âge adulte mais qui, dans leur grande majorité, sont devenus de bons citoyens et de bons parents et le restent.
    C’est sans doute aussi pour cela que j’ai un regard quelque peu méfiant envers les psychiatres, psychologues, sociologues de tout poil, même si, on doit le reconnaître, certains phénomènes peuvent expliquer certains comportements humains. Ce que je rejette, en réalité, c’est l’idéologie qui ne manque jamais d’accompagner ces explications en les transformant en excuses.

    1. frejusien

      la sociologie, un refuge pour l’idéologie (de gôche) ?
      une politique déguisée sous le terme de « science » ?
      ou comment les thèses de gauche ont fait main basse sur la sociologie ?

    2. hoplitehoplite

      « les psychiatres, psychologues, sociologues de tout poil, » oublient naturellement qu’ils ont eux aussi un anima/animus qui les conditionne à raconter des conn…

      C’est comme les ‘spécialistes’ du cerveau qui expliquent sans rire que nous n’utilisons que 10% de nos capacités. D’une part 10% de quelque chose qu’on ne connait pas à 100% cela ne veut strictement rien dire, d’autre part ils oublient qu’ils n’utilisent que 10% de leur propre cerveau pour dire qu’ils n’utilisent que 10% de leur cerveau… complètement débile!

  2. Machin chose

    Morin………………………..

    le « petit Morin » a noyer dans le Grand en Seine et Marne…ce serait oeuvre pie !!

    surtout quand on s’ appelle en réalité Edouard Nahum, juif gréco-turc de naissance, gourou de générations de gauchos et ….. « ami » de Ramadan et de la clownesque Esther Benbassa…

    1. Frontalier74

      Vous ne seriez pas un peu antisioniste ? (comme dirait Soral 🙂 )

      Ça me rappelle un livre de Roger Peyrefitte qui donnait les vrais noms des « juifs cachés ».

      Un peu spécial le Roger…

  3. Marcel A.

    Sont des experts pour trouver des excuses à l’Islam et cette idéologie totalitaire tout simplement.
    C’est que de la manipulation pour nous imposer cette secte qui s’appelle Islam dans notre société qui selon la oligarchie française besoin de citoyens esclaves qui ne se plaignant pas et faciles de manipuler par la religion et surtout cette pseudo-religion en particulier. ; car ils savent que nous les chrétiens par exemple même si on croit en Dieu nous avons un vrai esprit critique et surtout nous sommes déjà ancré dans cette société.

  4. Amélie Poulain

    La sociologie est quand même une discipline très généralisante, très appliquée, de surface, qui ne donne que des sortes d’explications en forme d’hypothèses à partir de simples constats relatifs à la dynamique des sociétés humaines. Rien de fondamental. Elle s’est construite vers le milieu du 19ème sicècle en réaction aux théories trop biologiques et a voulu ainsi introduire un regard social dépassant l’idée de simples déterminismes biologiques ou psychologiques pour expliquer les conduites humaines.

    Au départ, il y avait volonté d’explorer les influences qui peuvent modeler les conduites humaines, mais cela ne donne que de grandes lignes explicatives bien souvent hasardeuses et incomplètes à mon sens.

    Actuellement, il y a il est vrai, je rejoins l’article, une grande dérive vers du « Social » pur négligeant la part du sujet dans les phénomènes humain. La section sociologie dans les universités a ainsi été créée justement pour des gens qui sont dans cette mouvance du Social, voire déjà impliqués professionnellement (éducateurs, assistantes sociales….)…. En fait, c’est un « fourre-tout ».

    Cela veut bien dire ce que cela veut dire, et effectivement c’est de ces postulats sociologiques très superficiels et généralisants qu’est née toute cette idéologie du Social qui a fait et fait tant de dégâts actuellement.

    Elle ne prend pas en compte l’individu et sa spécificité ainsi que ses dynamiques et ce n’est pas un hasard si les politiques demandent toujours l’avis des sociologues, mais jamais l’avis des psychologues…

    Car il ne faut pas confondre, rien à voir avec la Psychologie qui relève du fondamental (sauf justement la Psychologie Sociale qui serait du même tonneau que la Sociologie), tout n’est pas du même niveau dans les études universitaires….

    Pour ma part,j ‘ai toujours trouvé léger les écrits et avis des sociologues actuellement, et le pire, beaucoup de professionnels (y compris des médecins qui eux n’ont pas de formation en sciences humaines et en particulier, en psychologie) exerçant dans le domaine social s’en inspirent… Donc, les dégâts continuent… validés par des pseudos intellectuels donc on les écoute (surtout les politiques de gauche bien sûr, ça les arrange).

    Donc, en résumé, je suis d’accord avec les derniers constats qui sont faits concernant la radicalisation :

    « Les résultats montrent que les facteurs économiques n’ont aucune influence… »

    Merci Antiislam pour cet article.

  5. frejusien

    ça me rappelle un violent mouvement d’humeur de l’ancien premier ministre, valls, qui s’est insurgé contre cette explication foireuse de la radicalisation, au vu des milieux aisés d’où provenaient certains djihadistes

  6. Chris2AChris2A

    Pour justifier sa complicité dans la préparation du sort que nous réservent leurs « migrants » (musulmans à 98%), cette super classe gôchiasse pseudo « progressiste » nous en attribue la responsabilité en raison de notre xénophobie, discrimination etc…
    Le président lui-même, alors ministre de l’Economie, disait que les français avaient une part de responsabilité dans la formation du terreau sur lequel le terrorisme nourrissait sa violence, et ce, en raison de notre défiance à l’égard d’une certaine communauté …
    Cela revient à annoncer que tous les méfaits commis ou à commettre sont excusés par avance…
    On peut exprimer de telles vues d’esprit quand on est plumitif chez libé, courrier international ou autre torche-balle, mais pas quand on occupe un poste ministériel…
    Le pire, ayant été l’évocation, à Alger, de nos crimes contre l’humanité au cours de sa campagne électorale !

  7. zipo

    L’Islam n »est pas une religion c’est une secte ,une idéologie totalitaire qui s’apparente a l’hitlérisme sur la supériorité d’une race par rapport a une autre et la d’une religion sur les autres et qui interdit toute religion qui n’est pas la sienne en traitant les non musulmans de Mécréants ,donc c’est la guerre déclarée Islam veut dire non pas amour mais soumission !le nom lui-méme indique son combat soumettre tous les mécréants ,et les tuer si nécessaire !tout le Magreb qui était animiste et copte (chétien) a été fait musulman par la force avec cette célébre phrase (tu te soumets ou l’on te coupe la téte) mais tous ces convertis de force ignorent que c’est eux qui nous ont amené la religion chrétienne car ils n’ont le droit de lire qu’un seul livre le Coran qu’ils apprennent a partir de 3 ans de gré ou de force c’est la qu’on les soumets une fois le ver rentré dans le fruit il n’y a plus qu’a attendre qu’il se réveille !

  8. NICOLAS F

    La sociologie a été à la mode dans les années 70,avec Edgar Morin,ensuite il n’ét&it de bon bec que les biologistes,ensuite la diversité l’a emporté sur tout : devenez ce que vous êtes , ça ira très bien comme ça.
    A croire que les dix commandements fondateurs de la société ont disparu des radars.
    La seule chose que l’on sait ,c’est que toute société de consommation produit des dêchets ,c’est inéluctable.
    A lire paru en septembre sur Islam et info .fr les délires du prédicateur Elias d’Imzalène : »La rentrée,entre islamophobie et génocide, Révolution ou recommencement  »
    Comment peut-on laisser ce type écrire des choses pareilles ,un long cri de haine et appel à la sédition contre la république , que certainement quelques esprits faibles vont prendre pour argent comptant.
    On a envie de dire:l’islam est une poubelle pour tous les dêchets de l’humanité lorsqu’on lit ces palabres d’un autre siècle .
    Quelques extraits ,en parlant des musulmans en France qu’il compare aux Rohyngas de Birmanie:
    « 70 ans de sacrifice »
    « Les stigmates de la punition collective »
    « Partout en France des maisons et des mosquées saccagées  » (en sept 2017)
    « l’inquisition dans les écoles »
    « l’asservissement de la communauté musulmane »
    « chaque initiative d’émancipation est brisée comme ils brisent les portes »
    « silence on tue du muslim »
    « no futur français ,désengagement de l’état providence dans les quartiers »
    « stigmatisation,islamophobie,massacres,justification de leurs appartheids,leurs guerres libétatrices,leurs bombes… »
    « le réveil de la communauté musulmane est difficile comme une reconnaissance sur un champ de bataille …. »
    « s’organiser localement,puis fédération,solidarité active,reculturation profonde,coopérative de réseaux mutltidimentionels »
    Dis donc,Edgar,j’hésite entre une place number one sur le podium de la Connerie Universelle ou un rangement express à la déchetterie la plus proche.
    L’art d’être citoyen aujourd’hui c’est de savoir faire le ménage.
    (pour ceux qui sont tentés par le pathetique ,voici la reference : islametinfo.fr/2017/09/07/6154 eliasdimzalène

    1. AntiislamAntiislam Post author

      Bonjour,

      Merci pour cette info très interéssante et effrayante aussi.

      Auriez-vous un lien cliquable ?

      (Le modérateur).

    1. AntiislamAntiislam Post author

      Bonjour,

      C’est intéressant.

      Chez nous, en France, l’islam n’a jamais eu aucun rôle civilisationnel : l’islam est pour nous, un simple problème policier (17 octobre 1961) ou militaire (732).

  9. hoplitehoplite

    Par contre, en Angleterre c’est open bar

    http://muslim-moves.com/?utm_source=II

    « Notre agence est là pour permettre à chacun de concrétiser son projet de Hijra (émigration) vers le Royaume Uni où la pratique religieuse en toute sérénité est possible. Le Royaume Uni a un modèle social tourné vers l’enrichissement culturel et le respect de la diversité et vous y trouverez de nombreuses infrastructures dédiées à la pratique de l’Islam. « 

  10. NICOLAS F

    le seul lien que je vois c’est:
    https:/www islametinfo.fr/2017/09/07/76154 eliasdimzalene
    sur le site islametinfos site de reinformation islamique.

  11. Xtemps

    Nous avons eu plusieurs immigrés principalement européenne, même des boat people, des chinois et un peu de tout d’extra européens.
    Même si nos escrocs imposteurs nous les ont imposé de force sans aucuns référendums, c’est vraiment avec les musulmans que nous avons le plus d’ennuis de par les attentats etc.
    Mais les plus grand fouteur de merde, sont bien nos escrocs imposteurs dirigeants aux pouvoirs qui se croient tout permis et de faire des lois liberticides pour imposer de force comme des vrais Fascistes criminels.
    La politique de l’excuse pour passer outre des droits des peuples européens de leurs demander leurs avis, par les consultations populaires par référendum, qu’ils sont tenus de faire en démocratie, qu’ils ne font pas.
    Nous pouvons dire tout ce que nous voulons sur l’Islam, que oui il est criminogène et dangereux, et personne est à l’abris des musulmans que peuvent agir à tout moment, d’après des préceptes islamiques pour un dieu tyran stupide.
    Mais c’est nos dirigeants qui nous exposent aux dangers de l’Islam en le couvrant d’ inventions d’excuses bidons.
    Nos dirigeants n’arrêtent pas de s’acharner sur nos liberté d’accepter ou pas leurs exigences dictatorials.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      pas d’accord, il faut renvoyer dos à dos ceux qui propagent et veulent imposer un système totalitaire, et ceux qui leur donnent le droit et la possibilité de le faire. Tous responsables tous coupables

Comments are closed.