Pour le Monde, il faut attendre que les djihadistes aient tué pour les envoyer en prison


Pour le Monde, il faut attendre que les djihadistes aient tué pour les envoyer en prison

Le Décodex du « Monde » a encore frappé et il prétend faire mentir Marine le Pen à propos de la lutte contre le terrorisme… sauf que c’est « celui qui le dit qui l’est ».
http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/10/04/les-intox-de-marine-le-pen-sur-le-projet-de-loi-antiterroriste_5196116_4355770.html

La façon dont les journalistes du Monde défendent le pouvoir politique en place est remarquable.
Pas besoin pour un macroniste d’écrire une tribune, la rédaction fait le boulot.

Voici donc le Décodex du Décodex… le Décodex au carré…
Car Marine le Pen a sans doute des défauts, mais sur la question du terrorisme, elle se défend bien. C’est celle qui se défend le mieux en tous cas actuellement parmi les personnes ayant une fonction officielle de représentant dans la République.

 

PREMIER POINT : Adrien Sénécat du Monde écrit :
« le projet de loi fait entrer dans le droit commun des mesures comparables aux assignations à résidence prévues dans le cadre de l’état d’urgence. Concrètement, le préfet peut désormais décider seul de soumettre les personnes visées à une restriction de leurs mouvements. Elles devront rester dans un périmètre limité, qui ne pourra être inférieur à celui de leur commune de résidence, et devront se présenter régulièrement à la police ou à la gendarmerie (au maximum une fois par jour) ».

 

Problème : l’obligation de pointage est actuellement limitée à trois présentations quotidiennes au commissariat. Le nouveau régime n’est donc pas « comparable » (sic) à l’ancien !
Le texte projeté : http://www.huffingtonpost.fr/2017/09/27/les-assignations-a-residences-hors-etat-durgence-du-projet-de-loi-antiterroriste-votees-a-lassemblee_a_23224161/
le texte actuel : article 6 de la loi de 1955 :
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350
Oh la la, pas bien, « le Monde » désinforme !

 

DEUXIEME  POINT : « Le Monde » veut qu’on attende que le « plat » djihadiste soit prêt à servir pour envoyer en prison, alors même que le « cuisinier » aurait déjà l’idée de sa « recette » maléfique en tête…

 

Voici ce qu’écrit le journaliste du Monde  en effet: « La présidente du FN remet ici sur la table une proposition qu’elle défend depuis au moins 2016 : juger les djihadistes présumés pour « intelligence avec l’ennemi ». Cette disposition du code pénal est prévue pour les espions et les traîtres à la nation. Et, comme nous l’expliquions en juin 2016, les juristes sont sceptiques quant à la possibilité de l’appliquer à des terroristes ».

Ainsi, « Le Monde » récidive à nous faire croire qu’il n’y a pas de traître à la patrie en France parmi les terroristes… quelle sale besogne !
« Une proposition bancale pour poursuivre les djihadistes
CE QU’ELLE A DIT
« Nous avions demandé que soit dressée la liste des organisations terroristes, ce qui aurait permis de poursuivre pour “intelligence avec l’ennemi” toute personne liée à elles, en vertu de l’article 411-4 du code pénal, et de les condamner à trente ans de prison. »
POURQUOI C’EST INUTILE
La présidente du FN remet ici sur la table une proposition qu’elle défend depuis au moins 2016 : juger les djihadistes présumés pour « intelligence avec l’ennemi ». Cette disposition du code pénal est prévue pour les espions et les traîtres à la nation. Et, comme nous l’expliquions en juin 2016, les juristes sont sceptiques quant à la possibilité de l’appliquer à des terroristes ».

Comme si les juristes étaient tous du même avis… c’est assez rare en réalité et les juristes ne sont pas des dieux, Marine le Pen étant d’ailleurs elle-même juriste en droit pénal. Elle compte pour des prunes sans doute ?

Le Monde poursuit : « Mais, au-delà de sa fragilité juridique, la proposition de Marine Le Pen n’a surtout aucun intérêt en matière de sévérité des peines ou de possibilité d’engager des poursuites. Il existe en effet une disposition précise dans l’arsenal juridique français qui permet de poursuivre les terroristes avant même qu’ils ne passent à l’acte : l’« association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un acte de terrorisme ». ».

Or, « le Monde » a tort : http://resistancerepublicaine.eu/2017/01/10/marine-le-pen-a-raison-larticle-411-4-nous-permet-den-finir-avec-les-djihadistes-de-retour-de-syrie/

On ne va pas chipoter sur le fait que l’Etat islamique n’est peut-être pas un Etat avec une population, un territoire, une langue et une souveraineté propre… C’est une organisation étrangère ennemie, il n’y a pas à tortiller. Nous avons des ennemis qui se reconnaissent dans une communauté, celle des « fous d’Allah » souhaitant passer à l’action violente pour créer un Etat islamique, c’est quand même clair.
« Le Monde » voudrait attendre le stade de la préparation de l’attentat, c’est-à-dire le moment où le terroriste réunit les moyens matériels et intellectuels pour passer à l’acte.
Vu que beaucoup de terroristes ont échappé à la surveillance des renseignements, on est à peu près sûr de tous les manquer si on joue à ce jeu-là.
Si on les traque sur la base des affinités idéologiques en revanche, on a plus de chances de prévenir le passage à l’acte.
Pas besoin dans ce cas d’attendre que la ceinture d’explosifs ait été conçue ou que le kalachnikov ait été livrée pour envoyer en prison !

Par contre, la difficulté actuellement, comme le montre un arrêt rendu à Nancy la semaine dernière, est que les juges sont très pointilleux. Ils se sont opposés à une perquisition, en considérant qu’il ne s’agissait selon eux que de « musulmans modérés» censés ne pas être dangereux. On n’est pas sorti de l’auberge dans ce contexte, malgré la bonne volonté évidente de certains décideurs publics dans le domaine de la lutte antiterroriste… mais ça, Adrien Sénécat ne le dira pas.

TROISIEME POINT : pour « le Monde », on peut tout à fait être surveillé en France sans être dangereux. Pas de souci particulier.

Cela manque quand même un peu d’esprit critique tout ça : si vraiment des gens sont fichés S alors qu’il n’existe aucun indice sérieux d’un risque de terrorisme en leur personne, le journaliste ne devrait-il pas s’en indigner ?

Non, il préfère taper sur Marine le Pen.
Voilà ce qu’il écrit : « Expulser tous les fichés S, une proposition (toujours) inapplicable
CE QU’ELLE A DIT
Marine Le Pen a également une nouvelle fois rappelé sa proposition d’expulser tous les étrangers fichés S (pour sûreté de l’Etat), qui était le 29e de ses 144 engagements présidentiels :
« Le ministre [de l’intérieur] a avoué que plus de 3 000 étrangers sont fichés S (…) en expliquant doctement qu’ils ne seraient pas obligés de quitter le territoire français. »
POURQUOI C’EST INAPPLICABLE
Dans les faits, la loi permet tout à fait d’expulser un étranger lorsqu’il représente « une menace grave ou très grave pour l’ordre public ». Il faut en revanche que le danger représenté par cette personne soit jugé, et ce au cas par cas, « actuel » et « proportionnel » à la décision d’expulsion.
Il est donc impossible de systématiser les expulsions de fichés S. En effet, la fiche « S » est un outil de surveillance, pas d’appréciation du niveau de dangerosité d’un individu. Un critère beaucoup trop vague pour justifier à lui seul une expulsion ».

Rappelons quand même qu’actuellement, c’est une décision administrative pour permettre une action plus rapide et efficace, mais avec un recours en annulation de l’expulsion possible, ce qui évite les dérives. On expulse dans l’urgence et on discute après.
http://resistancerepublicaine.eu/2017/09/29/les-deputes-payes-5000-euros-ne-savent-pas-que-lexpulsion-sans-jugement-des-fiches-s-est-legale/
Certains députés payés 5000 euros au moins (22000 euros en réalité avec les diverses indemnités) l’ignorent.
Pas Marine le Pen. Et ça, il ne le dit pas non plus, le journaliste du Monde ?

Et pour finir, le journaliste, particulièrement docile à l’égard du pouvoir en place, commente la phrase « Moi je ne vais pas inventer un programme de lutte contre le terrorisme dans la nuit » de Macron…
« Jupiter » (il se croit sorti de sa cuisse, c’est la partie pour le tout, Macron est une synecdoque vivante) aurait longuement conçu un programme contre le terrorisme, pas en une nuit : et pourtant, son programme est en réalité grosso modo un statu quo par rapport à celui qui a précédé.
D’ailleurs, il attend quoi, le journaliste Sénécat, pour rappeler la phrase de Macron sur le terrorisme où il indique que nous vivrons durablement avec, comme s’il fallait s’y faire : « Nous vivons et vivrons durablement avec la menace terroriste » ?

S’il y a une dénonciation à faire dans le Décodex, c’est bien plutôt qu’on cherche à nous faire croire que le risque d’attentat est diminué et qu’on peut sortir de l’état d’urgence, alors qu’il s’agit de pérenniser sans le nommer l’existant et même de réduire la protection des citoyens, comme le montre la diminution de la fréquence des présentations au commissariat dans le domaine des assignations à résidence.

Mais pour Macron, la priorité, ce sont les ordonnances pour retirer des droits aux salariés de façon honteuse, en rompant avec les principes essentiels du droit social patiemment construit depuis la Troisième République ; c’est la réforme de l’ISF pour défiscaliser légalement les gros capitalistes, ceux dont la fortune est essentiellement mobilière car boursière, spéculative… et son programme en matière de terrorisme n’est pas très éloigné de la méthode Couhé, on part du principe que moins on en parle, moins il y a de risques. Comme les enfants en bas âge qui croient que la meilleure façon de ne pas être vu, c’est de fermer les yeux.

D’ailleurs, pourquoi se donner autant de mal, au « Monde », pour Macron? Pierre Bergé est mort… le chat est mort, que les souris dansent… à moins que les souris aient aimé le chat ?
Quant à Macron, il reproche aux journalistes de mettre « le bordel ». Faut vraiment qu’ils aiment ça, au Monde…

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Maxime

Mon avatar est Justinien car c’est son Digeste qui synthétise le meilleur état du droit romain. Redécouvert au Moyen Age à Bologne, il a influencé le droit français dans bien des domaines, notamment le droit civil contenu principalement dans le Code civil actuel.


9 thoughts on “Pour le Monde, il faut attendre que les djihadistes aient tué pour les envoyer en prison

  1. Villeneuve

    Bonjour,

    La condamnation à mort pourrait être se substituer à l’expulsion ! Il suffirait d’une loi. Du même coup nous sortirions de l’UE. Que du bénef. Une deuxième loi pour supprimer les aides publiques à la presse, une autre pour supprimer la niche fiscale dédiée aux journalistes et hop on respirait déjà mieux.

  2. J

    Dans ce genre d’article, je ne lis pas les conneries pro-gouvernement, collabo etc… mais plutôt les réactions et commentaires. Et là il me vient des envie de, disons correction, envers tous ces abrutis de Français qui jubilent de pouvoir cracher sur l’une des seules personnes qui veut faire passer l’intérêt de la France avant tout.
    Ils sont tous là à se féliciter que ce journapute « dénonce les mensonges de Marine Le Pen », sans réfléchir une seconde aux propositions de cette loi anti-terroriste (enfin, soi-disant). Déjà rien que le fait qu’un suspect n’ait plus à se présenter trois fois mais juste une fois dans un commissariat, ça devrait faire hurler les foules. Que son périmètre de liberté soit étendu et non pas réduit relève de la connerie pure, et personne ne dit rien.
    Pourquoi personne ne réfléchit plus de nos jours ? C’est comme ceux qui dénoncent ceux qui comparent la misère des « migrants » à nos SDF. C’est pas bien, oh non ! Mais pauvre cloche, imagine-toi que tu aies ton gosse qui a faim, et tu n’as plus qu’un quignon de pain à lui donner. Le voisin frappe chez toi et te dis : mon gosse a faim, t’as rien à manger ? Que vas-tu faire ? Donner le pain à ton gosse ou au sien ? Et qu’on ne vienne pas me dire qu’on a plus qu’un quignon de pain.

  3. Joël

    « qui ne pourra être inférieur à celui de leur commune de résidence »
    C’est quoi la limite alors ? Département, région, pays ?
    Ils nous prennent vraiment pour des c..s.

  4. Vent d'Est, Vent d'Ouest

    Un petit problème vers le lien de cet article : NOT FOUND 404 reçu par courriel.
    Amicalement.

  5. Chris2AChris2A

    Les journalopes du Monde et du Figaro, ni même de La Croix, n’exprimaient pas la moindre émotion quand des milliers de sympathisants oas–en ce compris des gosses de17 ans– croupissaient dans des camps de détention, sans avoir fait l’objet du moindre jugement…
    Et pourtant, aujourd’hui, la situation est encore bien pire …

  6. Unpourtous

    La force de l’exemple,c’est ce que l’humain comprend le mieux: Quand EI à brûler vif le pilote jordanien dans une cage
    Le ROI et Rania(ils sont des nôtres)ont fait sortir 2 terreurs
    de ses geôles et les à fait pendre en public(filmé). Que croyez vous qu’il arriva,PLUS 1 seul attentat en Jordanie.
    Viva el rey de COJONES !

Comments are closed.