L’université d’Orléans, c’est l’université nuit debout : savourez la « semaine de la transition » !


L’université d’Orléans, c’est l’université nuit debout : savourez la « semaine de la transition » !

La jeunesse est invitée à se préoccuper de choses considérées comme bien bien plus importantes que l’islamisation de notre pays, notamment dans les universités !

» La Semaine de la transition démarre aujourd’hui sur le campus d’Orléans  »

L’ important, c’est :
» le gaspillage alimentaire, se former au compost, au véganisme, apprendre à réparer son vélo, à faire des sacs de vrac, ….  »
» ouvrir le champ des possibles sur des solutions à trouver ensemble  »
et des  » concerts « , bien entendu.

Du pur  » nuit debout  » !

» L’ université « a envie de s’ancrer dans la transition », un  » projet d’ouvrir une unité d’enseignement « transition » en 2018  »

Une université nuit debout !
On imagine le résultat .

http://www.larep.fr/orleans/art-de-vivre-bien-etre/education/2017/10/02/la-semaine-de-la-transition-demarre-aujourdhui-sur-le-campus-dorleans_12573177.html

Complément de  Christine Tasin

On appréciera la petite note en passant : le collectif espère plus d’étudiant(e)s et d’habitants de La Source (ses « cœurs de cible »), sans exclure les autres Orléanais, bien entendu.

La Source... quartier que d’aucuns  diraient « racisé », d’autres « multiculturalistes », et nous, tout bonnement islamisé. Point barre.

La grande mosquée-la source et son centre culturel, ses barres et ses incivilités, ses programmes prioritaires, ses logements sociaux construits, détruits, réhabilités…

Au fait, Orléans-la-source a récemment recruté Tin comme enseignant, c’est vous dire l’état d’esprit de la fac…

http://resistancerepublicaine.eu/2017/09/28/tin-recrute-par-la-fac-a-orleans-la-sourceou-il-y-a-une-rue-colbert/

Et donc, pour qui ce petit potager en permaculture sur le campus ? Pour ceux qui égorgent en catimini des moutons près de Béziers ? Vraiment ?

Pour qui cette formation  à devenir plus que végétarien, plus que végétalien, adepte du vegan ? Pour les adeptes du halal et de l’égorgement de l’Aïd ? Vraiment ?

Pour qui cette formation aux sacs de vrac ? Je ne sais pas ce que sont des sacs de vrac ni s’il faut absolument une formation pour les utiliser ou les fabriquer, mais est-ce nécessaire ?

Très nécessaire, puisque l’Université envisage d’ouvrir une unité d’enseignement « transition » : Sur le campus, elle semble s’opérer depuis la première édition. Le jardin partagé en permaculture, construit par les étudiants et soutenu par l’université, en est l’illustration. L’établissement « a envie de s’ancrer dans la transition », applaudit le collectif, soulignant, entre autres, le projet d’ouvrir une unité d’enseignement « transition » en 2018.

Après 2018, la fac d’Orléans délivrera-t-elle des licences es Transition ? Sans doute. Et ils seront prioritaires à l’embauche dans le quartier La Source, n’en doutons pas…

Et c’est absolument indispensable :  Parce qu’on a mis notre cœur à regrouper des personnes et des choses qui valent le coup dans un endroit central ; pour se rendre compte que l’on n’est pas tout seul dans ses réflexions et que l’on a plus de force ensemble. Ça peut être une des raisons de venir. »

Vous voulez réfléchir ? Vous voulez être fort ? Vous croyiez que c’était facile ? Quelle erreur ! Dorénavant, la réflexion, c’est à Orléans-la-Source que ça se passe… L’Université nuit debout, c’est parti, il a raison Claude…





6 thoughts on “L’université d’Orléans, c’est l’université nuit debout : savourez la « semaine de la transition » !

  1. Charles Martel 02

    C’est lamentable de claquer du fric dans ces conneries, surtout que lorsqu’une équipe de recherche qui bosse sur de vrais sujets comme le cancer ou Alzheimer a besoin de 1000€ pour réparer un appareil on lui répond que c’est pas possible, qu’il n’y a pas de fric, qu’il faut se débrouiller ou attendre de voir s’il y a des crédits l’année prochaine.. Pauvre France…

  2. Danielle Moulins

    Ces gens sont capables de nous trouver un Muzz végétarien trans-genre à la mosquée de La Source, tant ils cultivent le paradoxe comme un art de vivre et un mode de pensée. Si en plus le specimen pouvait être albinos, « en situation de handicap » et tricoteur de pulls en laine de pays chez Cédric Herrou, ça serait le top!

  3. Christian Jour

    Je trie mes déchets et une musule arrive aux poubelle avec un gros sac Jaune transparent (sac donné par la mairie) et met le tout dans la première poubelle verte. Je lui dit en voyant le contenu du sac qu’il faut trier ces déchet et elle me répond que non car les Français sont payés pour le faire. On n’éduque pas des gens qui ne veulent pas être éduqué. Ils sont incompatible avec nous, et on ne pourra jamais s’entendre avec eux. Alors dehors.

  4. Xtemps

    Ces comiques là laissent tous les peuples européens, par centaines de millions d’européens, sans leurs demander leurs avis par nos dirigeants, sans les consulter par référendum, mais ces cornichons là parlent que nous ne sommes pas seul!!!.
    Il y a dix millions de pauvre en France, mais vous n’êtes pas seul!!.
    D’après OXFAM il y a 123 millions de pauvre en Europe, nos dirigeants ne voient que les pauvres du Monde entier , mais pas les 123 millions de pauvre en Europe, mais vous n’êtes pas seul!!!!.
    Les victimes des agressions, des violes et des attentats que nos dirigeants laissent faire en Europe!, aucun réel soutient des victimes, mais vous n’êtes pas seul!!!.
    Et liste est très, très loin d’être terminée.
    Et s’ils demandent de venir plus nombreux, c’est justement car ils sont de plus en plus seuls à encore croire à des âneries pareilles.
    Comme demander aux musulmans égorgeurs de moutons, mangeurs de viandes à devenir des végétariens, c’est végéter à rien du tout.

  5. frejusien

    j’ai toujours trouvé très déplacé que les « verts » français soient pro-invasion et votent à gauche
    alors qu’il est évident pour toute personne sensée que ces primitifs se foutent comme d’une guigne de l’écologie, ils en sont à mille lieues,

    tout ce qui les intéresse, c’est la consommation effrénée de tous les produits de notre civilisation, et le gaspillage considéré comme un droit inaliénable de tout ce que notre sueur et notre intelligence ont fourni

Comments are closed.