L’ancien facteur a été battu à mort par un mineur dit « en danger », et alors ? Il a tué comme un adulte


L’ancien facteur a été battu à mort par un mineur dit « en danger », et alors ? Il a tué comme un adulte

A Blois un sexagénaire a été battu à mort par un adolescent considéré comme « mineur en danger » donc mineur isolé aussi :

Pendant sa garde à vue, le jeune garçon a déclaré avoir d’abord rencontré Michel Durand au buffet de la gare le soir du 31 décembre, puis l’avoir rencontré de nouveau par hasard près de la Banque de France, vers 22 heures. L’adolescent affirmait que l’ancien facteur, qui était ivre, l’avait alors insulté, s’attirant un coup de poing au visage. Toujours selon ses aveux, la victime serait tombée au sol, laissant échapper de son vêtement deux cartes bancaires.
Le jeune aurait alors entrepris de retirer de l’argent au distributeur de la gare en tentant à plusieurs reprises d’obtenir les codes des cartes en rouant de coups sa victime. Il avait avoué avoir redoublé de violence après qu’une des cartes eut été avalée par le distributeur. Selon le jeune garçon, le sexagénaire était conscient lorsqu’il l’a abandonné sur le parking. L’autopsie a révélé que la victime avait succombé à une multitude de coups portés principalement à la tête ainsi qu’au corps. Ces violences ont entraîné une hémorragie cérébrale massive qui a provoqué le décès.
Le jeune homme mis en examen encourt une peine de réclusion criminelle. Cet apprenti cuisinier faisait l’objet d’une mesure d’assistance éducative en tant que mineur en danger.

Voir l’ensemble de l’article ici :
http://www.lanouvellerepublique.fr/Loir-et-Cher/Actualite/Faits-divers-justice/n/Contenus/Articles/2017/09/29/Mort-d-un-ancien-facteur-retour-sur-les-lieux-du-drame-3241982

Nous avons depuis 1945 un droit pénal des mineurs qui adoucit encore plus le traitement pénal des infractions dans leur cas.
Le problème est que les mineurs précocement délinquants sont de plus en plus nombreux en France. Dans le cas présent, il avait 16 ans et a prétendu que l’homme étant tombé à terre, ses cartes bleues étaient sorties de la veste, si bien qu’il en a profité pour faire un retrait… ce qui rend le reste de ses déclarations bien peu crédibles.

De mon point de vue, il devient urgent de changer notre approche du fait pénal. Il ne faut plus considérer la personne de l’auteur mais l’acte objectivement commis pour tous les traiter de la même façon, que ce soit par un mineur ou un majeur. C’est triste mais vu qu’on a négligé la prévention, il ne reste plus que cette solution car un malfaiteur mineur est toujours plus coupable que sa victime innocente. Il faut donc tout faire pour que la répression soit forte et systématique.

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Maxime

Mon avatar est Justinien car c’est son Digeste qui synthétise le meilleur état du droit romain. Redécouvert au Moyen Age à Bologne, il a influencé le droit français dans bien des domaines, notamment le droit civil contenu principalement dans le Code civil actuel.


20 thoughts on “L’ancien facteur a été battu à mort par un mineur dit « en danger », et alors ? Il a tué comme un adulte

  1. Christian Jour

    Se que je retiens c’est que le facteur était à côté du distributeur et que l’autre salopard lui a sauté dessus pour lui prendre les cartes bancaires et qu’il c’est acharné dessus pour avoir les codes.. Il faut le juger comme un adulte point barre.

  2. Amélie Poulain

    Je suis tout à fait d’accord avec votre article Maxime, c’est bien connu qu’à cet âge-là, on sait ce que l’on fait et l’on n’est pas innocent.

    Vous dites que cela se voit de plus en plus, mais pourtant, dès les années 90, il y avait des délinquants qui commençaient leur violence à 8 ans ! J’ai vu dans des foyers de la DDASS (nommée ainsi à l’époque, le nom a changé) des jeunes de 8 à 12 ans terroriser éducateurs et jeunes résidents du foyer. Mais, ils étaient mineurs ces pauvres petits… et pour les « remercier » de leur semaine de terreur infligée aux foyer en question, les éducateurs n’ont trouvé rien de mieux que de passer un après-midi à leur renouveler leur garde-robe (et pas à n’importe quel prix je vous l’assure, car l’argent donné par la DDASS pour ces chers petits est très, très conséquent surtout depuis Giscard d’Estaing).

    Alors vous dites : « C’est triste mais vu qu’on a négligé la prévention », non croyez-moi, énormément d’argent sont dépensés pour cette soit-disant prévention, il y aurait énormément à en dire là-dessus, je pense que beaucoup de Français ne savent pas à quel point.

    J’ai déjà parlé ici du « Social » démesuré en France qui produit beaucoup d’effets pervers et est responsable en grande partie de ce que l’on voit aujourd’hui.

    Concernant le sujet qui intéresse l’article, il y a des mineurs qui volent et agressent depuis l’âge de 12 ans, voire avant (et cela fait longtemps)…. et qui sont étonnés de faire de la prison à 18 ans, car ils « n’auraient jamais imaginé ça » vu le contexte d’impunité dont ils ont bénéficié auparavant.
    Et le pire ? C’est que ces jeunes délinquants seront pris en charge (même après 18 ans) par des éducateurs sur fond d’aides financières conséquentes en plus.

    En France, on répond toujours aux problèmes systématiquement par l’argent et cela entretient un assistanat peu propice à une évolution favorable, bien au contraire.
    Quand on dit que l’on veut déradicaliser ceux qui reviennent de Syrie, c’est tout à fait dans l’esprit de ce traitement du « Social » et il y a des professions qui en ont bien bénéficié et profité, qui y ont gagné un pouvoir, et cela satisfait tout le monde au nom de la « paix sociale ».

    1. bm77

      Je suis d’accord avec vous beaucoup trop d’argent a été distribué pour la prévention pour des résultats que l’on peut constater par contre cela a créé des « vocations  » d’éducateurs sociales qui n’ont comme mérite que le fait d’exister.
      C’est un peu comme les écoles de formation qui travaillent avec pôle emploi!
      Tout ces gens ont intérêt à ce que les problèmes se pérennisent.
      Pendant ce temps la délinquance est à un niveau jamais atteint tant et si bien que la plupart des islamistes tueurs étaient tous passés par cette marche avant de commettre leurs tueries.

  3. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    En France mieux vaut être une racaille ou un « fa anti-fas » ; qu’un identitaire.

    Voilà comment l’on traite nos jeunes qui défendent pacifiquement leur pays, notre pays. Hé oui ! Ce sont les nouvelles normes européennes, celles du mondialisme.

    Un petit hommage à ces jeunes courageux et engagés même si la vidéo date de 2016 ; cela est monnaie courante aujourd’hui encore et plus que jamais.

    VIDEO : Violences contre les militants de Génération Identitaire à Calais
    Ajoutée le 13 mars 2016 ; durée 1’41s
    :: https://www.youtube.com/watch?v=jBD89x9sGZo
    par la chaîne : Génération Identitaire
    :: https://www.youtube.com/channel/UCYQNocWm-rzX6EULiasVh8g

    1. MALI

      Eh oui, notre pays est gangrené par des années de laxisme socialisme dont la justice ne protège plus que la clique des bien pensants. Ce qu’aurait approuvé le courageux Sébastien Jallamion que j’ai eu l’honneur de rencontrer hier à Paris. Cet homme d’une grande droiture, à la morale exemplaire, mérite qu’on le soutienne ! Je vous avoir été ému de le voir, et je suis toujours révolté contre le traitement inique qui lui a été infligé. Et quand on constate aujourd’hui que 2 personnes ont encore perdu la vie à Marseille à cause d’un « déséquilibré » criant « Allah akbar! », il y a de quoi fulminer de rage. Évidemment le nom du meurtrier n’est pas divulgué au nom du « padamalgam » ! Moi je dirai que c’était encore un mslmn dpt d Crn, une slpr d’slmst de mrd! (j’ai effacé les voyelles pour éviter un nouveau procès à ce site, en ces temps de dictature).

  4. Révolution

    Il faut que certaines personnes puissent légalement porter une arme et ainsi se défendre
    Porter une arme permet même de façon dissuasive à faire fuir un éventuel agresseur , qui voyant l’arme ( le revolver ) ne va pas essayer de jouer au terreur
    ensuite rétablir la peine de mort me paraît de plus en plus nécessaire et éviterait l’encombrement de nos prison et des frais à la charge des citoyens

  5. Xtemps

    Et encore un crime commis contre l’humanité sur l’ardoise des escrocs imposteurs aux pouvoirs d’assassins Union Européenne Fasciste.
    Et là, pas de crime raciste, pas de françaistophobie à même titre que le racisme, pas d’accommodements raisonnables privilégiés, exclusivement pour les musulmans, aucune options de facilité d’intégration française, mais la désintégration par nos dirigeants escrocs fascistes aux pouvoirs.
    L’Islam ennemi du monde entier n’est pas désigné par nos escrocs imposteurs Fascistes aux pouvoirs, ils le couvrent de protection, en bradant toutes lois des droits de l’homme et du citoyens, non respect des peuples et non respect démocratique.
    La démocratie c’est les peuples aux pouvoirs, pas les élus, pour éviter les dictatures escrocs imposteurs Fascistes aux pouvoirs.
    L’honnêteté aux pouvoirs, pas les escrocs.
    Union Européenne tue!, ASSASSINS!, Islam tue! ASSASSINS!.

  6. Marie

    En voyant le titre, je me suis dit « besancenot va enfin arrêter de raconter des conneries », mais pas de chance, c’est pas le bon facteur.

  7. bm77

    Je ne comprend pas que d’un côté on puisse vouloir donner le droit de vote à des jeunes de 16 ans et de l’autre on les déresponsabilisent des délits qu’ils pourraient commettre.
    Il y a là une contradiction que je ne m’explique pas ou alors le message c’est peut-être celui de dire « commettez les infractions que vous voulez vous serez couvert mais surtout n’oubliez pas de voter pour le bon « cheval » qui a permis que vous soyez dans l’impunité la plus totale »!

  8. castiera

    solution
    reforme du code de la nationalité
    3 generation pour etre francais
    un etranger
    une condamnation en correctionelle
    la porte des sa sortie de prison

    1. Amélie Poulain

      3 générations ce n’est pas suffisant pour se « sentir » français (ou autre pays) selon les pays et caractéristiques culturelles d’origine.

      Cela dépend de la capacité d’intégration dans le pays d’accueil, et certaines ethnies ont plus de difficulté que d’autres à ce niveau en raison de l’écart plus ou moins grand (voire incommensurable) entre les représentations subjectives relatives à la vie et aux relations.

      L’observation montre que les petits-enfants (3ème génération) sont souvent dans la lignée des grands-parents, pas toujours dans celle des parents.

      Regardez les radicalisés, bien souvent on nous dit « ils sont français », quant à moi je ne l’ai jamais cru : si l’on fouille dans la généalogie il y a quasi toujours des ascendants en lien avec l’origine concernée.

Comments are closed.