Débat Mélenchon-Philippe : il ne manquait que le patin en direct…


Débat Mélenchon-Philippe : il ne manquait que le patin en direct…

Tout ça pour cela ! Le terrible révolutionnaire qui appelle la jeunesse à sortir des lycées, les routiers à bloquer les routes, les syndicats à organiser la grève générale contre les ordonnances Macron, celui qui nous raconte que les travailleurs vont revenir au 19e siècle était invité, ce jeudi, à débattre avec le Premier ministre, le chef du gouvernement des riches et de ceux qui spolient les travailleurs.

Tout le monde s’attendait à ce qu’il fasse du petit bois d’Edouard Philippe. Quand on l’a entendu place de la République, on ne pouvait que se dire que le Premier ministre allait en prendre plein les gencives ! Et on a vu ! Une mascarade !

Méluche s’est fait rouler dans la farine comme un bleu. Il n’a pas arrêté de jouer une partition complice avec Edouard Philippe, qui s’est ouvertement foutu de sa gueule, toute la soirée, mais avec suffisamment de finesse pour que le prétendu « Insoumis » ne s’en aperçoive même pas !

TV Libertés a raison, quand cette chaine parle d’une opposition choisie.

Méluche est apparu pour ce qu’il est : le copain des socialauds, et de la droite, un pantin du système, un homme payé, et fort cher, pour jouer un rôle : empêcher les classes populaires broyées par le système de rejoindre le Front national, et les embarquer dans une opposition bidon, avec les Insoumis, qui défendent l’islamisation de la France et l’invasion migratoire, comme le demandent les mondialistes qui les paient.

Quand je pense aux critiques – fort légitimes – qui ont marqué le débat opposant entre les deux tours Marine Le Pen et Emmanuel Macron, je ne peux m’empêcher de penser deux choses. D’abord, Mélenchon sera protégé par les journalistes, et personne n’insistera sur son flop monumental. J’ajouterai que, même si Marine n’a pas été très bonne, ce soir là, elle avait au moins l’intention de rentrer dans le chou de Macron. Elle avait tellement envie de le démolir qu’elle est passée à côté. Mais au moins, il n’y avait pas la moindre connivence entre les deux adversaires.

Tout le contraire du débat entre Edouard Philippe et Jean-Luc Mélenchon. Le Premier ministre de Macron a commencé chez Rocard, avant d’aller à l’UMP et de finir à En Marche. Méluche a commencé chez les trotskistes, a passé sa vie au Parti socialiste, a fait élire Hollande, et fait voter Macron, et se retrouve chef des Insoumis.

Finalement, nous avons eu, ce jeudi, une reconstitution de la connivence UMPS, qui s’appelle à présent « En Marche-Les Insoumis ».

Ce que Bernard Bayle nous avait expliqué, il y a quelques jours…

http://ripostelaique.com/les-medias-soumis-a-melenchon-lumps-est-morte-place-a-en-marche-les-insoumis.html

On attend, après ce débat « Bas les masques », le prochain appel à la grève générale du Camarade Mélenchon, contre ce gouvernement représentant le patronat buveur de sang.





13 thoughts on “Débat Mélenchon-Philippe : il ne manquait que le patin en direct…

  1. Vent d'Est, Vent d'Ouest

    Mélenchon marche pour le système oligarchique, ; depuis dès le début, j’affirme que c’est l’abruti de service et qu’il ne sert que de prête-voix pour aspirer des voix aux autres partis, notamment au Front National. Les désinformateurs professionnels nous le vendent comme un opposant crédible à LREM.
    Et puis patratras ! Tout s’évente et se dégonfle comme une baudruche. Puisse la majorité des Français qui ont vu cette émission faussement débat ouvrir enfin les yeux et s’aperceoir que Mélenchon et son parti insoumis ne sont qu’un produit frelaté du système actuel mis en place par des inconscients !

  2. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    Les médias (et les juges) ont choisi le président et sa majorité …

    Les médias choisissent maintenant l’opposition …

    Enfin l’ opposition …

    Un philosophe a dit qu’à Stalingrad les hégéliens de Gauche et les hégéliens de Droite réglaient leurs comptes.

    Hier, c’étaient un débat entre un macroniste de Gôche (JLM) et un macroniste de Droite (EP) qui réglaient – très amicalement – leurs comptes.

    On est entre copains.

  3. Chris2AChris2A

    Excellente analyse !
    Les sans-dents sont loin d’être sots et ont du comprendre où ils ont été menés …
    Mais, nous en avons encore pour 5 ans !
    Dans quel état sera la France d’ici là ?…

  4. Révolution

    Ce débat n’était qu’un débat de lèche cul
    mélanchon est une marionnette lui aussi
    un opportuniste

  5. Alexcendre 62

    Mélenchon l’opposant utile du pouvoir et ce débat a montré en filigrane une réelle connivence ce qui me fait dire que nous n’avons plus d’opposition dans ce pays , le capitalisme a gagné la guerre avec une poignée de boyscouts sans réelle compétence . Mais avec en arrière plan une équipe de déstabilisation qui a détruit tous les postes d’opposition un par un en commençant par le patron du FMI les autres ont suivi . La démocratie c’est le pouvoir et un contre pouvoir nous nous rendons compte que ces valeurs sont très loin dans les ambitions des grands prêtes du monde capitaliste et nous français nous sommes en train d’en faire les frais a cause de notre myopie ancestrale . Nous ne pouvons pas nous passer de la lumière qui nous guide , j’espère qu’elle viendra rapidement elle toujours venue gardons !’espoir .

  6. bm77

    Est ce que quelqu’un a la photo où on voit des Mélenchon et Hollandes tout rigolards bras dessus bras dessous.
    la soi-disant opposition de Mélenchon que ce soit contre Hollande ou Macron maintenant n’est qu’une supercherie .
    Mélenchon est le fruit du système et il est là surtout pour dézinguer les Eurosceptiques et les patriotes et d’aspirer les voix de ceux qui hésitent.
    C’est le mec de réseaux par excellence.
    Ce n’est pas faire un procès aux Franc Maçons que de dire que cela fait parti de leur fonctionnement!
    En même temps le seul parti susceptible de proposer une alternative crédible a la fâcheuse tendance à l’autodestruction en ce moment !

  7. claude t.a.l

    Et voilà le travail de  » la France insoumise  » de Mécouillenchon :

    Danièle Obono : « Un homme qui refuse de conduire un bus après une femme peut être sexiste pas forcément radicalisé »

  8. Chardon26

    Ça devient de l’enfumage à grande échelle.
    Il aura tout prévu Jupiter et tous jouent bien rôles comme de braves pantins.
    Machiavélique !!!!

Comments are closed.