Tractage anti-halal à Amiens l’islamisée : les employés musulmans me poursuivent en criant Allah akbar…


Tractage anti-halal à Amiens l’islamisée : les employés musulmans me poursuivent en criant Allah akbar…

Tractage contre le halal dans les rues d’Amiens… 

 Il y a quelque temps, je me suis rendue seule à Amiens pour effectuer un week-end de tractage contre le halal auprès des restaurants, des bouchers et de la population de la ville.

Moi-même originaire du Nord, une des régions les plus islamisées de France, j’ai choisi de me rendre à Amiens qui est la ville la plus peuplée des Hauts de France après Lille.

Surnommée « La Petite Venise du Nord », Amiens est célèbre pour sa cathédrale Notre Dame classée au patrimoine de l’Unesco, joyau de l’art gothique, et pour son héritage chrétien et pittoresque. Mais Amiens est surtout une ville symbole de la résistance française pendant la seconde guerre mondiale face aux envahisseurs et aux nombreux bombardements allemands qui détruisirent la ville à plus de 60%.

Aujourd’hui, la ville d’Amiens se scinde en plusieurs zones distinctes avec le quartier Nord qui comporte une très forte communauté musulmane. Il existe déjà plusieurs mosquées à Amiens et un  projet de construction d’un grand minaret est en cours, projet qui suscite déjà la polémique auprès des Amiénois car il s’agira d’un bâtiment très imposant. Par ailleurs, le terrorisme islamique n’a pas épargné la Picardie, avec des émeutes musulmanes dans le quartier Amiens-Nord et plusieurs arrestations pour incitations au terrorisme.

C’est dans ce contexte que je suis arrivée à Amiens pour distribuer mes tracts contre le halal, tracts qui mentionnaient le danger sanitaire et la cruauté animale de l’abattage halal ainsi que le financement occulte des filières djihadistes par l’intermédiaire de la taxe du halal. Je n’avais pas mesuré la difficulté et les risques auxquels je m’exposais en effectuant seule cette mission de tractage. Sur les 200 restaurants d’Amiens visités par mes soins, la majorité des restaurateurs furent sensibles à cette campagne d’information contre le halal. Mais il faut savoir que les restaurateurs sont eux-mêmes contraints au silence sur le sujet car la majorité des cuisiniers ou aides-cuisiniers des restaurants français sont de confession musulmane. La question du halal ne peut donc pas être abordée sereinement par les directeurs d’établissement de restauration. Un restaurateur d’Amiens a d’ailleurs remis mon tract à ses employés musulmans juste après mon passage dans son restaurant et ces derniers m’ont poursuivie jusque dans la rue au cri d’« Allah Akbar ». Un autre restaurateur m’a également avoué qu’au niveau statistique, sa clientèle devenait aujourd’hui majoritairement musulmane et qu’il serait bientôt obligé de proposer des menus halal au sein de son établissement. Enfin, je me suis rendue dans un restaurant situé au pied de la cathédrale d’Amiens où la Directrice de l’établissement a refusé de prendre mon tract arguant qu’elle s’était convertie à l’islam et qu’elle proposait désormais de la viande halal de qualité dans son restaurant. D’une part, aucun étiquetage halal ne figurait sur le menu d’affichage à l’entrée de son restaurant mais d’autre part, cette femme bénéficie chaque jour de nombreux clients provenant directement de la cathédrale, que ce soit des touristes ou des fidèles chrétiens sortant des offices religieux.

J’ai poursuivi mes actions de tractage dans d’autres petites villes du Nord mais je mesure l’immensité du travail que cela représente, le marché halal étant en pleine expansion en France. Chaque Français se retrouve aujourd’hui avec de la viande halal dans son assiette, jusqu’à nos plus jeunes enfants auxquels sont proposés des gammes halal pour bébé par la grande distribution.

Il y a un combat à mener auprès de nos pouvoirs publics pour exiger un étiquetage halal obligatoire dans tous les restaurants, dans l’attente d’une loi qui condamnera définitivement cet abattage rituel cruel. Il y a aussi des actions à mener sur le terrain, auprès des abattoirs musulmans éphémères qui sont de véritables lieux de torture pour les animaux. Rappelons que cette année, pour la fête de l’Aïd, plus de 250.000 moutons ont été égorgés dans l’indifférence générale.

Enfin, il y a un travail d’information à effectuer auprès des citoyens mais également de l’église catholique française qui adopte depuis des années une attitude islamophile irresponsable pour l’avenir de notre pays. Pour citer le cas d’Amiens, malgré l’islamisation galopante de la ville, le site Internet du diocèse d’Amiens félicite chaque année les musulmans à l’occasion du ramadan et se réjouit de la construction de mosquée dans tout le département. Hélas, l’exemple d’Amiens n’est qu’une illustration de ce qui se passe sur tout le territoire français.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




21 thoughts on “Tractage anti-halal à Amiens l’islamisée : les employés musulmans me poursuivent en criant Allah akbar…

    1. Cathy catowl.

      Il sera bientôt nécessaire de faire des listes avec les noms des boucheries et restaurants halal. Les Musulmans occupent le terrain dans le secteur horeca. Il faut dire aussi qu’ils ne sont pas aussi respectueux des lois sociales; beaucoup travaillent en famille et ne paient pas de charges sociales; ils sont donc, beaucoup plus compétitifs que nous qui respectons la loi. (pauvres idiots que nous sommes). Il faut trouver de nouveaux débouchés pour la restauration non musulmane.Comme de plus en plus de gens se méfient de la viande, il vaut mieux se contenter de poisson. De toute façon, il ne faut jamais rester dans un resto qui ne propose pas de boissons alcoolisées. pas de vin, pas de bière, bye bye. ( je sais que c’est musulman).

  1. clairement

    Tout à fait d’accord sur l’analyse de la situation.

    Alain de Peretti propose un KIT.

    Amiens est la ville du Président de la République et de son épouse, une fille de la maison TROGNEUX qui vend des macaron.( Macron Macaron )
    Le pouvoir est donc aussi à AMIENS
    Localement, Il serait peut être bon d’envisager une stratégie d’information,
    d’éducation du côté de la pâtisserie, de sa fille, pour atteindre Jupiter mais également essayer de voir côté du Maire en attendant un mouvement national plus profond.

    Une démarche solitaire semble compliquée et dangereuse car « ALLAAKBAR »

  2. Godefroy

    « Il y a un combat à mener auprès de nos pouvoirs publics pour exiger un étiquetage halal obligatoire dans tous les restaurants, dans l’attente d’une loi qui condamnera définitivement cet abattage rituel cruel. »

    Il n’y a aucune chance que les puvoirs publics aillent dans notre sens, et encore moins qu’ils promulguent une loi pour interdire le halal ou l’abattage halal. Donc il est inutile de mener un tel combat qui ne serait que du temps perdu.
    Ce qu’ili faut faire, c’est dresser la liste des restaurants qui vont chercher leurs cuisiniers ou leurs aide-cuisiniers parmi les envahisseurs musulmans, et il faut ficher cette restauratrice convertie à l’islam.

    A partir de là, d’autres personnes se chargeront de mener les actions qu’il y a lieu d’entreprendre.

    1. Isabelle

      Oui Godefroy, il faudrait qu’on établisse une liste de ces restaurants. Il y a près de chez moi une restauratrice qui se fournit en viande chez le boucher turc du coin. Tout est donc halal chez elle, mais rien n’est affiché.

      Le relatif recul de lidl sur la question des croix sur les coupoles des églises grecs des emballages de yaourts et autres produits hellènes, nous montre clairement qu’une action de boycott ou de « coming out » en la matière, pourrait porter ses fruits.

      Les gens ne savent pas trop pour le halal. Même s’ils ont des convictions anti islam, ils ne se rendent pas compte qu’en manger et en acheter, outre cautionner la mort cruelle des animaux, c’est valider l’islamisation du pays.

      Un gros travail à mener, en somme.

    2. denise

      cela fait plus de 20 ans que l’abattage halal est dénoncé , et plus encore l’apparition d’ abattoirs « temporaires » pour la fête de l’Aid , sous des tentes, à 50 m des premières habitations .. ce fut le cas de Belfort , maire UMP où Christine s’était rendue et pour laquelle plusieurs plaintes avaient été déposée contre elle ; ( elle n’a pas perdu d’ailleurs )
      Oui j’ai remarqué que des restaurateurs dans ma ville , avaient une main d’oeuvre bon marché, même dans le bio , j’ai été surprise ! des indous notamment ..

  3. NICOLAS F

    Bravo et merci ,ce que vous faites est très efficace.Aller sur le terrain,informer,parler ,c’est très utile .Une conscience s’éveillera peut -être. Et c’est cela qui est important,réveiller les veaux français endormis,anesthésiés,ignares,sans courage ni honneur.
    Ne serait-ce qu’éveiller une conscience,c’est un boulot remarquable.

  4. Révolution

    « il faut savoir que les restaurateurs sont eux-mêmes contraints au silence sur le sujet car la majorité des cuisiniers ou aides-cuisiniers des restaurants français sont de confession musulmane. »
    C’est exact et je me rappelle qu’un cuisinier m’avais dit de ne choisir que des restaurant de renom ou des petits dont on connaît bien et le gérant et tout le personnel, car il faut faire très attention et s’il s’agit des CPF , il ne faut pas vous attendre à une grande hygiène de leur part , et même ils feront tout pour que votre repas soit dégueux ( crachats et pisse ) .
    Il faut donc aussi boycotter tout resto , bar , café , qui sont peuplés d’employé à haut risque.
    Et oui c’est pas facile , mais nous sommes en état de guerre
    et on se doit dans chaque moment de la vie de faire acte de patriotisme

  5. Fomalo

    Bravo à Louise pour ce travail de fourmi, très dangereux, malgré la force que cela suppose (vous avez déjà vu la charge que ces petites mains s’imposent?).Mais aujourd’hui où c’est l’AFNOR qui va être garant des bonnes pratiques, et où le CETA va commencer à s’appliquer, bien que je ne veuille pas être pessimiste et parler des causes « perdues », toutes les inquiétudes se précisent. J’en ai les exemples vivants et exponentiels sur l’Hérault. Courage quand même, du fond du coeur. Et tenez, j’ai une idée. Envoyez un modèle de tract d’Amiens, et moi je vous propose de le transcrire pour Montpellier et Béziers et de me faire aider par les amis volontaires du coin pour en envoyer copie d’abord à M.Philippe Saurel, puis à M. Ménard et à son copain Cohn-Bendit (aux bons soins de M.Ménard), ensuite dans les boîtes aux lettres de certains supermarchés, restaus et kebabs de ces villes…et pourquoi pas à la présidente de région et aux préfet et sous-préfet. Hein?

  6. sitting bull

    avec le hallal c est l islamisation complète de la France , vous parler d une convertie , c est fous comment peut ont devenir convertie et faire marche arrière a notre époque avec les études que nous faisons et a l air d internet , les convertis sont des traitres a leur peuple ..

  7. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    Comment les saoudiens arrosent les mosquées savoyardes
    :: http://islamisation.fr/2017/09/20/comment-les-saoudiens-arrosent-les-mosquees-savoyardes/
    20/09/2017

    Depuis la fin des années 2000, les politiques jurent qu’ils vont enfin s’atteler à combattre la diffusion du salafisme en France. Nicolas Sarkozy, Manuel Valls, Bernard Cazeneuve, tous les ministres de l’Intérieur vous le promettent : il es urgent de faire émerger un « islam de France » et de lutter contre l’islamisme radical.

    Pourtant, des délégations saoudiennes viennent chaque année avec des valises de billets arroser les mosquées françaises, qui en retour, on le comprend, ne sauraient émettre la moindre critique quant au wahhabisme saoudien, dont les savants officiels ont nourris les lectures des islamistes comme Larossi Abballa { http://islamisation.fr/2016/06/14/exclusif-le-contenu-des-livres-salafistes-retrouves-dans-la-voiture-de-larossi-abballa/ }, le djihadiste de Magnanville.

    Voilà comment ça fonctionne: un homme de confiance du Prince Ben Salman, connu sous le diminutif de « Monsieur Omar » s’installe pendant deux mois à Courchevel (c’est plus sympa) avec toute une équipe du royaume islamiste de mi mars à mi mai.

    Il leur suffit de descendre à Moûtiers à la mosquée de l’avenue de Belleville (eh oui, Moûtiers compte deux mosquées déjà), chaque vendredi, y rencontrer les responsables musulmans de toute la région qui y défilent afin d’exposer leurs besoins financiers. L’ancien président des imams de l’Isère, l’algérien Mohamed L., fait office de facilitateur entre les directeurs de mosquées qu’il connait et la délégation saoudienne. Aussi, nous avons un responsable de la très officielle Union des Musulmans de France (UMF) présidée par Mohammed Moussaoui (qui a dirigé le CFCM), qui accompagne la délégations dans les villes savoyardes. C’est ainsi que la salle de prière Annour des salafistes de Chambéry peut être agrandie, suite à la visite chaque année des émissaires saoudiens, qui vérifient si leur obole a bien servi au projet présenté antérieurement. Autre mosquée de Chambéry à bénéficier de ces largesses, la mosquée Tawba de tendance frériste. Evidemment, la mosquée chambérienne de l’UMF en profite aussi ! Trois mosquées rien qu’à Chambéry, ville de droite. Dans les autres villes (que beaucoup de français imaginent à tort préservées) savoyardes, la même délégation wahhabite est passée avec son arrosoir en forme de mallette : Aix-les-Bains, Montmélian, où faute de projet d’agrandissement ficelé les bailleurs de fonds n’ont rien donné cette année. Mais ils pourront retenter leur chance lors de la saison 2018 à Courchevel, station connue pour ses « escortes », boites de nuits, et remontées mécaniques impeccables.

  8. Vent d'Est, Vent d'Ouest

    À une demande de pétition du site PETA qui pleurait sur l’abattage d’animaux traditionnel français j’ai répondu aux organisateurs en leur demandant ce qu’ils faisaient pour les animaux abattus pour la consommation sans étourdissement et égorgés vivants ? À ce jour, nulle réaction de leur part… De toute façon je m’y suis désinscrite, ce site m’envoyant leurs pétitions à signer à tour de bras sans d’ailleurs sollicitation aucune de ma part à l’origine.

  9. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Félicitations Louise pour votre engagement et votre lucidité. Mais, restez prudente. S’exposer c’est prendre le risque de perdre un patriote. Bien sûr, je pense à vous et à vos proches d’abord.

  10. Dany BARTHOUIL

    Bravo Louise ! C’est un grand courage que d’aller ainsi toute seule distribuer ces tracts !
    Je me permets d’ajouter à l’action à entreprendre , d’exiger des autorités que les boucheries vendant de la viande halal l’affichent de façon visible .
    Je me suis renseignée par le net , sur la ville de St Jean de Luz , et j’ai pu savoir lesquelles…la liste n’était peut-être pas complète.
    Mais j’ai su que la boucherie super connue et très fréquentée, en pleine ville , derrière les Halles, vend de la viande fournie par un abattoir halal….!!
    Le ministère de la Santé doit interdire cette pratique et cette vente…il y a danger pour la Santé publique!

  11. frejusien

    On a déjà la liste des abattoirs halal, reste à établir une liste des restaurants,
    trop long et trop compliqué,
    le tractage de Denise est très courageux et dangereux, des arriérés peuvent avoir envie de lui faire sa fête,
    il faut peut-être songer à faire un tractage dans les boites aux lettres aux heures creuses, et dans des quartiers où l’on n’est pas connu,
    le tract ci-dessus est très bien fait et suffisamment explicite,

  12. Henri Berlier

    Qu’êtes vous allez faire dans cette galère? La France est un pays islamiste avec des lois islamistes. La droite ferme les yeux et la gauche chantre de la laïcité et anticlericale est devenue le porte drapeau de l’islam. Hamon et Mélenchon ne disent ils pas qu’ils préféreraient s’appeler Mohamed que Benoît ou Jean. Le combat est perdu d’avance et la France ne possède pas une Jeanne d’arc ou un de Gaulle pour la sauver. C’est une question de quelques années avant la mise en oeuvre de la charia pour remplacer la 5e république. Cela me rapelle les années 70 avec le slogan plutôt rouge que mort. Maintenant les français préfèrent l’islamisation a la guerre ou au terrorisme.

  13. Alexis de FORSTREM

    Bravo Louise, vous ne pouvez demeurer plus longtemps seule dans un tel combat, si exemplaire, si courageux contre l’islamisation et la souffrance animale . A votre prochain tractage, je serais heureux de vous apporter mon concours. Et encore bravo !

Comments are closed.