Obono, député de Méluche, nique aussi les policiers brûlés dans une voiture par les antifas


Obono,  député de Méluche, nique aussi les policiers brûlés dans une voiture par les antifas

Le scandale Obono à répétition, tous les deux mois. Cette traîtresse, élue de la nation, qu’ils disent, ne recule devant rien pour faire disparaître la France et l’ordre républicain.

Après avoir niqué la France avec enthousiasme, la voici qui nique les policiers.

http://resistancerepublicaine.eu/2017/06/22/daniele-obono-nique-la-france-mais-pas-vive-la-france/

http://resistancerepublicaine.eu/2017/06/23/corbiere-qui-faisait-interdire-rl-et-rr-du-salon-du-livre-defend-obono-au-nom-de-la-liberte-dexpression/

 

Signataire d’une pétition contre les policiers brûlés par ses copains antifa avec sa copine Houria Bourteldja, qui cela peut-il étonner ?

En tout cas, ni Méluche ni Corbière.

Tous aussi salauds et criminels que les antifas qui ont essayé de brûler vifs des policiers et qui, pour toute défense veulent enfoncer leurs victimes et parlent d’un procès politique.

Cerise sur le gâteau, les salopards ont dans l’idée de dénoncer la présence policière dans les territoires perdus de la République, surfant sur l’affaire Adama Traoré et sur le trou de balle de Theo.

On notera sans surprise, à côté de la signature d’Obono et de Bouteldja celles de Besancenot et de l’animateur du mouvement bobo gaucho nuit debout Frédéric Lordon. Tous des haineux de la France et des Français.

Et Mélenchon a osé donner l’investiture de son parti à une Obono. Cela en dit long sur ce qu’il pense de la France et des Français.

Voiture de police incendiée : les « antifa » dénoncent un « dossier politique »

Deux policiers avaient été blessés en 2016 à Paris en marge d’une manifestation contre la loi travail. Le procès de neuf personnes doit s’ouvrir mardi.

Se servir de leur procès comme d’une tribune pour sensibiliser aux luttes contre « la répression policière ». C’est ce que veulent faire les antifascistes et le collectif Libérons-les à l’occasion du procès de l’affaire de la voiture de police incendiée quai de Valmy, en 2016, qui doit s’ouvrir mardi 19 septembre devant le tribunal correctionnel de Paris. Neuf personnes sont poursuivies pour des faits de violences et de dégradations aggravées.

La violence des images est restée dans les têtes : en marge d’une manifestation interdite en plein mouvement contre la loi travail, le 18 mai 2016, plusieurs manifestants masqués avaient pris à partie deux policiers dans une voiture de patrouille. Un jet de fumigène à l’intérieur de l’habitacle avait mis le feu au véhicule. Les deux policiers n’avaient été que légèrement blessés, mais la scène, impressionnante, avait largement été relayée dans les médias.

Très vite, le gouvernement s’était emparé de cette affaire. Alors chef du gouvernement, Manuel Valls avait par exemple appelé à des sanctions « implacables » contre ceux qui « veulent se payer un flic ».

Le parquet avait aussitôt ouvert une enquête préliminaire pour tentative d’homicide, une qualification criminelle passible des assises. De premières interpellations avaient eu lieu quelques heures à peine après les faits, au sein de la mouvance antifasciste, sur la base d’un témoignage anonyme qui s’est révélé être celui d’un policier des renseignements. En définitive, l’instruction n’a pas permis de caractériser l’intention d’homicide. Les « antifa » dénoncent un « dossier politique ».

La plupart des prévenus ont été placés en détention préventive, comme Antonin Bernanos, qui est resté dix mois en prison avant d’être remis en liberté. Ce dernier, porte-voix des « antifa » dans ce procès, a toujours nié sa participation aux violences qui lui sont reprochées. Trois des neuf prévenus ont reconnu, en revanche, leur implication à des degrés divers.

De moins en moins isolés

Selon les antifascistes et le collectif Libérons-les, ces poursuites font partie d’une volonté du pouvoir de criminaliser le mouvement social. Pour eux, la manifestation qui a dégénéré en 2016 était une réponse légitime au rassemblement des policiers le même jour « contre la haine antiflics », où sont venues « des personnalités de la droite extrême, chaleureusement accueillies », comme « Gilbert Collard, Marion Maréchal-Le Pen ou Eric Ciotti ».

Lire aussi :   Voiture de police incendiée à Paris : neuf personnes renvoyées en correctionnelle

De plus, ils veulent développer les actions communes avec les collectifs qui se multiplient contre les bavures policières dans les quartiers populaires, notamment autour de l’affaire Adama Traoré, un jeune homme mort à 24 ans, lors de son interpellation par des gendarmes en juillet 2016 dans le Val-d’Oise. « Il faut travaillercette question de convergences. Cela ne se fera pas via une intégration dans nos luttes, mais en respectant leur autonomie et leur grille de lecture même si elle peut différer en de nombreux points », avance Antonin Bernanos.

Dans cette démarche, les antifascistes sont de moins en moins isolés. Un appel à rassemblement le 19 septembre à 19 heures devant le palais de justice et à se rendre tous les jours au procès, a été publié par le Front social, coordination issue du mouvement contre la loi travail.

Alors chef du gouvernement, Manuel Valls avait appelé à des sanctions « implacables »

Plusieurs personnalités de gauche, aux vues très différentes – voire divergentes et opposées – l’ont signé. C’est le cas, entre autres, de la députée (La France insoumise) de Paris Danièle Obono, d’Olivier Besancenot, de Frédéric Lordon, économiste et ­figure du mouvement Nuit debout, ou encore de la controversée Houria Bouteldja, présidente du Parti des indigènes de la République, formation identitaire et postcoloniale dont le discours ­racialiste suscite de plus en plus le malaise à gauche. Du côté des ­organisations signataires, on trouve, entre autres, l’Union syndicale Solidaires, Alternative ­libertaire, les maoïstes de l’OCML-VP ou encore le NPA.

Lire aussi :   L’Etat face à la flambée des violences

Le climat de l’audience pourrait être tendu : des militants du syndicat de police Alliance, qui s’est constitué partie civile, devraient être présents. Ce procès se déroule en outre dans un contexte de rentrée sociale avec des manifestations au cours desquelles des affrontements entre forces de l’ordre et « black blocs » (des militants radicaux intégralement vêtus de noirs se réclamant de l’antifascisme, de l’anarchisme ou de l’autonomie) pourraient entrer en résonance avec les faits du 18 mai 2016.

L’avocat d’Antonin Bernanos, Arié Alimi, entend s’appuyer sur cette dimension politique pour défendre son client : « La politique du maintien de l’ordre a été modifiée. Avant, on tenait les manifestants à distance en faisant le moins de victimes possible. Désormais, on rentre dans le rapport de forces. Il y a une volonté de décrédibilisation et de criminalisation du mouvement social ».

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2017/09/18/voiture-de-policiers-incendiee-les-antifa-veulent-faire-de-leur-proces-une-tribune_5187200_1653578.html#5Bx6B2EQxfV0LcKx.99

 




Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


24 thoughts on “Obono, député de Méluche, nique aussi les policiers brûlés dans une voiture par les antifas

  1. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    Nous sommes partout agressés par la trahison de « nos » élites.

    Article sur deux pages dans « Le Figaro » consacré à la féroce répression contre les « Frères Musulmans » en Egypte.

    Ce qui ne peut que nous réjouir.

    Sauf qu’on apprend, au détour d’une phrase, que des contacts sont pris en Europe pour accueillir CHEZ NOUS, comme réfugiés politiques, des chefs des « Frères Musulmans » égyptiens !!!

    Personne n’enquête sur cette horreur, sur cette trahison de la part de nos dirigeants.

    Quelles sont les ordures qui prennent de telles décisions : Macron ?

    Le FN à l’Assemblée Nationale ne pourrait-il pas mettre le Ministre de l’Intérieur face à ses criminelles responsabilités ?

  2. durandurand

    Rien à attendre de bon du merluchon con et de son parti anti-France , verrons -nous les soi-disant ténors de la droite et les députés FN mettent le premier sinistre et le sinistre de l’insécurité devant leurs responsabilités ?

  3. Christian Jour

    Mais putain virer moi tous ces indigène qui ne peuvent pas nous blairer. Sans les Français de souche ils seraient encore à piler le manioc avec des chiares qui crèveraient de faim. Ils crachent sur une France qui leur a tout donnée. Dehors retour en Afrique à vous démerdez tout seul et emmener avec vous les bobos connard comme besancidiot, lardon et tous les autres connards qui nous pissent dessus en essayant de nous faire croire qu’il pleut.

  4. Roger

    cette cpf nique la France , la police ,mais le salaire de député y’a bon.il faut l’exclure de l’assemblée et l’expulsée

  5. christin

    En 1940 les collabos disaient : ils sont là les allemands donc on doit faire avec !
    Des hommes comme mon père et des femmes comme ma mère ont dit non non et non !!! A présent l’ennemi est dans nos murs et à cause des nouveaux collabos ils prospèrent et nous détruisent
    Alors la solution ? Je vous laisse deviner……………
    Vive la France

    Christian

  6. claude t.a.l

    Remplacer les  » lycée Colbert  » par des  » lycée Houria Bouteldja  » ?
    Les statues de Napoléon par celles de Louis Georges Tin ?

    L’ humanité aura fait un grand progrès !

  7. Claude

    C’est curieux mais tous ces faux-culs gauchistes qui dénoncent la volonté d’entrer dans le rapport de force avec « les acteurs du mouvement social »……ne disaient rien des violences policières en 2013 contre les manifestants de LMPT ou ceux en marge des manifs officielles.

    Pourtant le niveau de violence, quand il existait, n’était en rien comparable aux violences volontaires et agressions caractérisées commise en permanence par la gauche et l’extrême gauche lors de leurs manifestations.

    Pour avoir assisté à certaines d’entre elles…1er mai 2016 Place de la Nation et le soir Place de la République…je peux affirmer avec preuves à l’appui que ce sont les groupuscules d’extrême gauche qui ouvrent systématiquement les hostilités contre les forces de l’ordre.( pour rappel, Place de la Nation le 1er mai 2016, il y a eu 10 arrestations…..une foutaise au vue des dégradations et violences volontaires qui se sont déroulées ce jour là…..quant à la Place de la République le soir, les injonctions à dispersion, tant verbales au porte voie que par l’usage des fusées éclairantes ont été niées par un grand nombre de manifestants, alors que des violences volontaires contre les forces de l’ordre ont été pratiquées jusque tard dans la nuit )

    En bref de la pure rhétorique victimaire….on comprend pourquoi ils sont si complaisant avec les « indigènes de la Ripouxblique »……même psychologie, même discours victimaire,même imbécilité crasse quant à la méthodologie d’action qui ne porte ses fruits que parce que nous sommes gouvernés par leurs complices animés de la même haine de la France et des français non soumis à leur idéologie de m….

    Le problème est que l’immense majorité des français est d’une patience tout bonnement hallucinante vis à vis de ces gens…..à moins que leur degré de corruption intellectuelle ne leur donne à penser qu’il y a une légitimité à l’action de ses pseudos antifascistes complices de l’oligarchie au pouvoir.

  8. Xtemps

    Houria Boule déjà ferait bien de s’occuper de son gouvernement Algériens qui laisse crever de faim son peuple pour une Méga Mosquée de 2 milliards 200 millions d’euro et la bonne obono de faire de même dans son pays d’origine qui crève de faim aussi.
    Les antifas sont des escrocs imposteurs, qui n’ont rien de sociale, surtout anti sociale profond.
    Ils auraient le moindre sociale et empathie, ils auraient déjà manifesté depuis longtemps pour les dix millions de pauvres en France.
    Ils ne font que du cirque ces antifas, comme les autres escrocs du système, ils font la même chose.
    Ils ne voient que les pauvres là où on leur dit de voir, les bons pauvres et les mauvais pauvres sont oubliés.
    Tous des escrocs imposteurs.

  9. NICOLAS F

    C’est vrai,Antiislam ,vous avez raison.On entend jamais le Fn sur une action concrète (si je me trompe,faites-moi la liste).
    Yapasque la sortie de l’Europe dans la vie.
    Les citoyens ont tant besoin de soutien aujourd’hui.
    Toute action concrète est la bienvenue.
    Marine,si tu n’as pas d’idée,viens en chercher sur RR .

    1. claude t.a.l

      Le FN est, en ce moment, englué dans la guerre du couscous.
      Les couscoussistes n’étant, à mes yeux, pas plus brillants que les anti-couscoussistes, et réciproquement.
      On ne l’entend plus, sur rien. Depuis des mois.
      Et pourtant, il y aurait à dire :
      la déséquilibrite ambiante, les  » réfugiés « , les statues, noms de rue et de lycées, les fascistes  » antifas « , l’état de l’armée et de la police, les déserts médicaux, le classement des universités françaises …..
      ( j’arrête : j’ai mal au doigt )

  10. Xtemps

    Après autant de haine contre les français de souche, on se demande encore pour ces gens là, qu’ont ils de français, si c’est juste pour les avantages que grâce à la France leurs donnent que leurs pays d’origines n’offrent rien.
    Tous ces gens là donnent des leçons de morale aux autres, mais pour leurs pays à eux, rien ou tellement peu.
    Tout ce qu’ils savent faire, c’est bouffer dans la assiettes des autres, en laissant crever les leurs chez eux et leurs racisme à deux balles, pour çà ils ont de la gueule, bien sûr.
    Il y a des personnes d’origines immigrés qui sont honnêtes, mais là je ne supporte pas les hypocrites, désolé.
    Les plus faux culs sont nos dirigeants qui volent partout et rackettent tout, autant les origines immigrés que ceux des pays de souches européennes.

  11. Rabarabé

    Les antifa, les obono et les houria sont des parasites uniquement là pour créer des tensions inutiles, et occulter les vrais problèmes.
    D’où la police serait-elle super repressive? Laxiste avec la justice, oui! Ces espèces de tristes sires qui ont essayé de tuer deux flics ne sont même pas poursuivis pour tentative de meurtre… Et soi disant la France serait une dictature?
    Pas de cette façon, bande de nouilles.
    La dictature, elle est bien plus sournoise, c’est celle que ces antifas nous imposent, précédée de ce politiquement correct qui nous étouffe et de toutes ces entorses à la liberté d’expression.
    Antifas, PIR, islam : trois ennemis, dont deux qui se trompent de combat.

  12. Machin chose

    Joachim DU BELLAY (1522-1560)

    France, mère des arts, des armes et des lois

    France, mère des arts, des armes et des lois,
    Tu m’as nourri longtemps du lait de ta mamelle :
    Ores, comme un agneau qui sa nourrice appelle,
    Je remplis de ton nom les antres et les bois…………………………………………

    essayez d’imaginer la chose importée d’ Afrique réciter ce poème 😆

    ou mieux encore, remplacer le nom France par : AFRIQUE !!!!! a pleurer de rire méprisant….

    mais comme dirait l’ autre pote de la Pléiade, Ronsard, « ça ne durera que ce que durent les roses… »

    leur tentative de faire main basse sur un Pays, une Histoire, une Culture, une Société qui ne seront JAMAIS LES LEURS……c’est du voué a l ‘échec !

    ils le savent! aussi bien elle que la Boutelja et les Marwane and C°

    j’ ai subi ces derniers jours un examen IRM a l’ aide d’ une machine de marque SIEMENS

    prodige de technicité élaborée, farfouillant dans les coins et recoins du corps humain au service de l’ humain…

    je n’ ai pas arrêté de fixer la marque de la bécane : Siemens……..

    en me répétant que jamais, au grand jamais une telle réalisation aurait pu sortir de ces cerveaux stériles venus d’ Afrique ou du monde arabo-musulman…..

    on sait tous que les Africains, incapables de fabriquer du FER, l’ ont longtemps échangé aux blancs contre 8 fois son poids en or venu de trous dans leurs mines ou par orpaillage

    la seule matière première qui a permis a tous ces chefs de tribus et rois noirs d’ avoir épées, couteaux,machetttes, tissus, verroteries,colifichets ce fut la VENTE DE LEURS FRERES DE RACE POUR EN FAIRE DES ESCLAVES….

    alors, Miss Onobono , pas du tout Bono Bono…. toi et tes semblables, siouplait….fermez donc votre sale gueule , vous etes devenus de plus en plus insuportables!

    toi, comme tes semblables et vos « alliés » du nord du Sahara……vous avez réussi en moins d’ un quart de siècle a vous faire haïr de manière durable et définitive

  13. PUGNACITÉ

    Cette femme dont on peut dire qu’elle trahit le pays qui l’a accueilli et qu’elle revendique comme sien est indéniablement une traîtresse au motf qu’elle justifie et cautionné l’injustifiable et l’anti patrie.

  14. Révolution

    Si cela continue on aura tout les Obono -bonobo pour diriger la France
    enfin pour diriger plutôt pour naufrager la France
    Y en a marre aussi que ce soit ces incapables qui tiennent la barre du navire
    pour nous couler

  15. Chris2AChris2A

    Propos et comportements ANTI-FRANCAIS intolérables !
    Tous ces salopards devraient être expulsés !
    Déchéance de nationalité et DEHORS !!
    Nous sommes bien en état d’urgence ?

  16. Dorylée

    Michel PONIATOWSKY – septembre 1983 lors des municipales de DREUX et l’union de la droite avec le FN :  » « Le danger fasciste en France ne vient pas de la droite, il vient de la gauche, dont c’est la vocation d’esprit et de méthode. Il faut donc voter contre les fascistes de gauche. »

  17. rakotobe

    Vous avez oublié sa vieille copine rokaya dit allo qui pérore sur RTL,affrontant sans vergogne RIOUFOLqui n’en peut plus de l’entendre;nous sommes à un moment pathétique de notre histoire.Nous leur avons appris à pêcher,ils nous bouffent la main;patience…

Comments are closed.