L’UE s’apprête à accueillir et chouchouter quelques milliers de djihadistes de retour de Syrie


L’UE s’apprête à accueillir et chouchouter quelques milliers de djihadistes de retour de Syrie

Une récente interview accordée au journal allemand « Die Welt » a retenu toute mon attention. M. Gilles de Kerchove, responsable anti-terroriste de l’Union Européenne, déclare qu’environ 5000 djihadistes ont quitté l’Europe pour rejoindre les troupes combattantes de l’État Islamique.

Que sur ces 5000 « européens » environ 1000 sont morts au cours des combats et que 1500 environ sont revenus en Europe.

Il en reste donc, pour l’instant, environ 2500 en Syrie et en Irak.

Fort heureusement on peut espérer qu’ils seront nombreux à être tués au cours des prochains combats ou directement par les « services spéciaux » aux ordres des présidents et des gouvernements européens et américains, mais, parmi les « survivants » nombreux seront ceux qui rejoindront les déjà 1500 terroristes installés confortablement dans nos pays européens.

L’Union Européenne sait parfaitement que ces terroristes pénètrent dans nos pays infiltrés parmi les « migrants », les « sans-papiers », et que d’autres emploient les « voyages » organisés sous de fausses identités.

Ce que propose l’UE, comme le confirme un dernier rapport officiel, c’est d’appliquer un « plan de réinstallation des réfugiés » dans l’objectif de les répartir dans l’ensemble des pays européens, donc chez nous, en France, et s’élève durement contre certains pays (Hongrie, Pologne, etc.) qui refusent, avec juste raison, de les accueillir.

Bien sûr ces « assassins » ont subi des traumatismes qu’il nous est difficile de comprendre : on les a « obligés » à décapiter, torturer, violer, massacrer, des populations innocentes et il est de notre devoir de les prendre en charge, de les aider à se réintégrer dans notre société.

Ainsi tous ces terroristes de retour, enfin ceux qui seront connus et répertoriés par nos services de renseignement, seront soignés et confiés à des cellules psychologiques et ils pourront ainsi déclarer, dès leur prochaine arrestation, suite au prochain attentat qu’ils commettront, qu’ils sont « sous traitement médicamenteux », puisque c’est la dernière consigne qu’on leur donne !

L’Union Européenne sait également qu’avant leur retour ces terroristes ont reçu l’ordre de se livrer à de « petites attaques discrètes » qui ne demandent ni dépenses importantes, ni logistique sophistiquée, ni communication avec l’État Islamique, donc particulièrement difficile à détecter et à prévenir, et c’est exactement ce que font ces terroristes dès leur « réintégration » et, comme on peut le constater lors de chaque nouvel attentat, il est impossible de contrôler, de surveiller, ni le lieu de leur installation, ni leurs libres déplacements et ils ont donc toute liberté d’action, toute liberté de tuer.

Et que risquent-ils, après leur arrestation, ces « déséquilibrés » ? Un séjour confortable dans l’une de nos prisons (voir le cas Salah Abdeslam), défendus par des avocats commis d’office ou non mais rémunérés par nos impôts et qui n’hésitent pas à dénoncer les conditions abominables de leur détention, conditions qui ne peuvent que les traumatiser davantage qu’ils ne le sont déjà, après leur terrible séjour auprès de Daesh.

Dans nos prisons, ces terroristes sont considérés comme des « Héros au service d’Allah » et ils peuvent radicaliser ouvertement les jeunes musulmans mis à leur disposition par notre justice et notre société impitoyables, les obligeant à agresser, voler, violer, trafiquer, piller, détruire, alors qu’ils ne souhaiteraient que de s’intégrer totalement, ce qui leur est refusé par notre « racisme ».

**Fort heureusement les jeux olympiques de 2024, accordés à la France, vont permettre à ce département « oublié » de Seine-Saint-Denis de devenir un « Paradis » en Ile de France et, dès lors, nous pouvons être entièrement rassurés : « Il n’y aura plus de racaille dans le 9.3 ».

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




16 thoughts on “L’UE s’apprête à accueillir et chouchouter quelques milliers de djihadistes de retour de Syrie

  1. Christian Jour

    Et pourquoi pas les décorés, pour service rendu pour avoir tuer des blancs en vu du grand remplacement. Saloperie de gouvernement de gauchiasses, c’est contre un mur qu’il faut vous mettre pour traîtrise et intelligence avec l’ennemie. Et pour ce qui revienne de faire le djihad, la prison à perpétuité.

  2. Amélie Poulain

    Ce qui est fou c’est qu’une très grande partie des Français (dans l’âme) critiquement et disent refuser les positons de la Gauche (je n’entends que ça) mais ils sont toujours réélus, je ne comprends pas…

  3. Abel

    Ceux et celles qui sont partis combattre en Irak et en Syrie au coté de l’EI, doivent tous être arrêter et doivent être juger pour trahison envers leur pays. Ils doivent être déchues de leur nationalité française et être enfermer pour le reste de leur vie et à l’isolement s’il vous plait.

    C’est aussi simple que ça.

  4. Xtemps

    Et bien oui, ils ont été entraîné sur le terrain, ils peuvent venir chez nous continuer le génocide européens par nos dirigeants européens quoi.
    Même des musulmans vont mourir dans des attentats pour la cause d’Allah et nos escrocs aux pouvoirs
    Et nos dirigeants vont encore nous dire que c’est des déséquilibrés à chaque foi Islamique, pour ne pas se faire désigner, que c’est pas eux la faute, et qu’ils vont encore mieux nous protéger contre les attentats.
    Pas comme Poutine bien sûr, lui il protège trop bien son peuple russe.
    Si nos propres dirigeants ne nous regardent déjà pas, comment regardent ils les autres comme ils disent.
    Si c’est pas avouer qu’ils sont pour les djihadistes nos dirigeant çà!, c’est bien un aveu en tous les cas.
    Et ils nous défient là.
    Quand l’ennemi n’est jamais désigné par nos gouvernements, c’est qu’ils sont eux mêmes nos ennemis.

  5. frejusien

    C’est très rusé de les faire consulter un psy, de leur donner des traitements, et ensuite de faire dire aux infos qu’ils ont trouvé une ordonnance de psychotropes dans leur poche,
    Le tour est joué, plus rien à redire, qq jours en psychiatrie d’office, et on les relâche dans la nature, ni vu ni connu

    c’est leur dernière trouvaille,

  6. frejusien

    il faudrait d’abord leur interdire le retour, puis perte de nationalité, ils ne la méritent pas,
    Même s’ils sont français de papier, ils sont d’abord arabes et musulmans, ennemis de la démocratie,
    ils ne sont français que par une loi absurde et stupide de la gôche qui les a voulus français,
    supprimer le droit du sol, on en voit le résultat

  7. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    Les commissaires de l’UE demanderont l’approbation de Bruxelles pour un nouvel emploi 2 ans après la fin de leur mandat
    :: http://www.dnevnik.bg/sviat/ || Estonien
    15 sept. 17

    Les membres de la Commission européenne devront attendre encore plus longtemps après la fin de leur mandat avant de commencer un nouveau travail. Mercredi, le président de la Commission européenne a proposé que la «période sanitaire» actuelle de 18 mois soit prolongée à 24 mois.

    Dans le Code d’éthique mis à jour, qui entrera en vigueur le 1er février 2018. et s’appliquera à tous les commissaires et hauts fonctionnaires de l’UE, il est déclaré que « si elles quittent l’établissement et commencent un nouvel emploi au cours des 2 prochaines années, les membres de l’administration doivent en informer la Commission européenne et demander son consentement ». Le président de la Commission européenne a 3 ans.

    L’effort pour une plus grande transparence est déclenché par l’insatisfaction du public face à la décision de l’ancien président de la Commission européenne José Manuel Durão Barroso de commencer à travailler comme conseiller Goldman Sachs Brokit et l’ancien commissaire européen Neelie Kroes a été sanctionné pour avoir omis de déclarer revenu qui réduit sa pension.

    Le nouveau Code de conduite précise également que si le nouveau travail est en quelque sorte lié aux 3 dernières années de leur travail à la Commission européenne et constitue un conflit d’intérêts, la Commission européenne peut, sous certaines conditions, interdire cette modification pour l’employé. « En principe, les hauts fonctionnaires interdisent les 12 premiers mois après leur départ pour exercer un lobbying ou une autre activité similaire devant l’ancienne institution sur les problèmes dont ils ont été responsables au cours des 3 dernières années de leur service ».

    Tous les employés doivent déclarer des investissements personnels de plus de 10 000 €. Un comité d’éthique indépendant est mis en place pour évaluer tous les cas.

  8. Chris2AChris2A

    Malgré le rappel de toutes ces évidences, la pétition de Renaud Camus et de Karim Ouchick contre le chaos migratoire imposé ne totalisent que 26000 signatures au bout de 2 mois et demi !!!…. (stop-invasion.eu/fr/)
    Celle s’opposant au statut de 1ère Dame en avait rassemblé 200.000 en quelques jours…
    Mais où sont donc passés les 11millions d’électeurs de MLP ???…

  9. tabalow

    Quand ce pays aimé se respectait, les traitres à la Nation étaient passés par les armes.
    Par respect pour la mémoire de ceux qui ont donnés leur vie au cours des siècles et des guerres, il faudrait s’en souvenir.

Comments are closed.