Les Rohingyas qui tuent les bouddhistes depuis 1947 ressemblent étrangement à nombre de nos musulmans


Les Rohingyas qui tuent les bouddhistes depuis 1947 ressemblent étrangement à nombre de nos musulmans

Illustration : les Rohingyas ont une démographie galopante…

Etrange comportement… des similarités frappantes entre l’attitude des Rohingyas et celle de pas mal de musulmans en France. Merci à Coco-Rico de nous avoir signalé le texte plus qu’intéressant traduit en fin d’article par Laveritétriomphera.

  • émigrés venus d’ailleurs
  • démographie galopante
  • minorité qui est devenue majoritaire grâce à cette démographie
  • Les Rohingyas se rebellent contre le gouvernement birman qui ne respecte pas les préceptes islamiques…
  • le gouvernement leur refuse donc la nationalité birmane
  • alors c’est la guerre, et les immigrés sont soutenus par des forces extérieures au pays, notamment Al-Qaïda et des mouvements séparatistes ; et la guerre dure des décennies
  • Le viol et le meurtre d’une femme bouddhiste amène des mesures de représailles contre les Rohingyas et une situation d’émeutes avec de nombreux morts des deux côtés. Les Rohingyas ont entrepris alors de décapiter des moines… Depuis 2012 des bandes de Rohingyas tuent.. Mais les bouddhistes ne se laissent pas faire, les musulmans ne sont pas habitués à cela, d’où leurs cris de révolte.
  • Les bouddhistes ne tuent pas les musulmans, mais ils éliminent les rebelles engagés dans un nettoyage ethnique dans l’État de Rakhine.
  • les Rohingyas interdisent à leurs femmes de se marier avec un bouddhiste, par contre les hommes ont pour mission de séduire les femmes birmanes et de les convertir à l’islam….
  • les bouddhistes sont non violents mais face à cette guerre ethnique ils n’ont pas le choix, ils doivent se défendre pour ne pas disparaître
  • les Rohingyas représentent à présent 4 pour cent de la population birmane, et avec 4 pour cent ils ont un pouvoir de nuisance incroyable… Chez nous ils sont vraisemblablement ( on sait pourquoi les statistiques dites ethniques sont interdites ) entre 25 et 30 pour cent. Pensez qu’une ville comme Chalon, qui ne fait pas partie des territoires perdus de la République, a dans ses écoles 50 pour cent d’enfants musulmans…
  • Deux différences fondamentales avec nous : les bouddhistes, qui pratiquent, eux, une religion profondément de paix et d’amour, sont prêts à prendre les armes pour défendre leurs valeurs, leur mode de vie, leurs femmes, et leurs gouvernants les soutiennent….

Ce ne sont pas les bouddhistes qui assassinent les musulmans au Myanmar, ce sont les musulmans Rohingyas qui tuent les bouddhistes depuis 1947

La violence en Birmanie, qui a durement endeuillé et les musulmans Rohingyas et les Bouddhistes birmans, est à la source d’une idée reçue particulièrement ancrée dans l’opinion publique. Par conséquent, il est nécessaire de rappeler un certain nombre de faits qui éclairciront les zones d’ombre, et éclaireront ceux qui ne se sont pas suffisamment informés sur cette question. 

Les Rohingyas sont une minorité musulmane qui a émigré du Bangladesh vers le Myanmar. La démographie galopante des Rohingyas, qui s’est produite dans un très court laps de temps, à laquelle s’ajoute une absence de considération pour le planning familial et les ressources limitées de la région, a réduit la communauté autochtone à être minoritaire sur sa Terre, et elle est maintenant privée de territoire lequel est occupé par les Rohingyas en pleine expansion.  

Les Rohingyas prétendent être originaires de l’État de Rakhine, alors que les historiens birmans affirment qu’ils ont émigré du Bengale vers la Birmanie, surtout durant la domination britannique dans le pays puis, dans une moindre mesure, après l’indépendance en 1948 et pendant la Guerre de Libération du Bangladesh en 1971.

En 1982, le gouvernement du général Ne Win a promulgué une loi sur la nationalité que les Rohingyas se sont vus refuser en accord avec la grande majorité des Birmans (96%). Cette décision a été prise suite, entre autre, à la rébellion des Rohingyas contre le gouvernement. Ce conflit, qui durait depuis plusieurs décennies, était soutenu par des forces extérieures au pays, principalement des mouvements séparatistes et des groupes extrémistes incluant Al-Qaïda.

La rébellion des Rohingyas dans le Myanmar occidental sévissait dans le nord de l’État de Rakhine (également dénommé Arakan). La plupart des affrontements se sont produits dans le district de Maungdaw en bordure du Bangladesh.

Les moudjahidines locaux ont mené l’insurrection contre les forces gouvernementales birmanes de 1947 à 1961 l‘objectif étant que la péninsule Mayu, située dans le nord de l’état de Rakhine essentiellement peuplée de Rohingyas, fasse sécession et soit annexée par le Pakistan oriental (aujourd’hui le Bangladesh). À la fin des années 1950, les moudjahidines ont perdu la plupart de leurs soutiens et ils se sont rendus aux forces gouvernementales.

Depuis 2001, dans le nord de l’état de Rakhine, les Rohingyas se sont à nouveau rebellés contre le gouvernement birman bien que Shwe Maung, alors député des Rohingyas majoritaires dans la région, ait rejeté les allégations affirmant que ces groupes d’insurgés islamistes étaient actifs le long de la frontière bangladaise.

L’incident le plus récent dont nous ayons connaissance date d’octobre 2016, quand des affrontements ont éclaté le long de la frontière entre le Myanmar et le Bangladesh, les insurgés Rohingyas s’étaient associés à des islamistes étrangers soupçonnés d’être à l’origine du conflit. 

Le fait est que les Rohingyas sont maintenant en Birmanie depuis plusieurs générations et ils représentent prés de 4% de la population.

Par ailleurs le viol brutal et le meurtre d’une femme bouddhiste de Rakhine par des musulmans, suivi du massacre de Rohingyas (en représailles), ont déclenché des émeutes entre locaux bouddhistes et Rohingyas musulmans. Ce n’était pas exactement un massacre unilatéral, mais une émeute avec des victimes de part et d’autres. 

La situation s’est envenimée après que des Rohingyas aient entrepris d’assassiner également des moines, souvent par décapitation. Au moins 19 meurtres de religieux ont été signalés en quelques mois quand ces derniers ont manifesté leur soutien à des groupes autochtones qui se battaient contre les Rohingyas.

Et maintenant, la question que tout le monde devrait se poser est celle-ci : pourquoi les musulmans tuent-ils les chrétiens ? Pourquoi les musulmans tuent-ils d’autres musulmans ? Et en nombre non négligeable partout dans le monde. À notre connaissance aucun bouddhiste n’a aujourd’hui ou dans le passé désiré tuer des musulmans, du moins pour des raisons religieuses. Mais au Myanmar, le prosélytisme est très peu toléré, chacun peut pratiquer sa foi tant qu’il s’abstient de vouloir convertir quiconque [NDT : les convertis au christianisme notamment, risquent l’exclusion, même si le bouddhisme enseigne la non-violence par essence]. Les chrétiens savent cela depuis longtemps, bien qu’ils continuent leur apostolat sans agressivité. Cependant les Hindous n’ont jamais eu de telles ambitions, de même que les bouddhistes mais les musulmans … bon passons … passons … passons. 

Cependant les Rohingyas sont très traditionalistes quant aux mariages inter-religieux, ils punissent et parfois tuent les femmes qui se marient avec un non-musulman. Alors que les hommes Rohingyas peuvent épouser des femmes bouddhistes et les convertir à l’islam. Ce que n’apprécient pas, pour des raisons évidentes, les traditionalistes issus de la majorité bouddhiste du pays. 

Les chrétiens et les hindous, 2ème et 4ème communauté religieuse par le nombre d’adeptes dans le pays, s’intègrent très bien malgré les différentes populations de confession chrétienne en lutte contre des ethnies bouddhistes tels que les Bamars (Kachins, Chins, Karens, etc.). Les conflits sont séculaires, territoriaux et leur origine est le partage des ressources, mais ils ne sont jamais d’ordre religieux. En outre, insulter une religion, peu importe laquelle et quel qu’en soit le motif, est illégal au Myanmar et conduirait le contrevenant tout droit en prison dans un délai de quelques heures. Ces mesures sont appliquées avec rigueur, et elles sont probablement justifiées.

Les historiens birmans affirment que les musulmans Rohingyas furent, dans un premier temps, bienvenus et traités en « invités » en Birmanie. Au début ils ne posèrent pas ou très peu de problèmes. Les problèmes tels que des « révoltes » contre le gouvernement eurent lieu plus tard, mais au début des années 60, un accord a été trouvé et les Rohingyas ont été désarmés. Bien que des conflits de moindre importance ont eu lieu entre les deux communautés, aucun évènement grave ne s’est produit avant 2012 environ, quand les musulmans se sont organisés en bandes et ont déambulé dans les rues pour tuer les autochtones minoritaires dans la région. C’est pour cette raison que les bouddhistes birmans ont riposté en contre-attaquant les musulmans qui tuaient leurs frères et sœurs dans les territoires où les Rohingyas sont majoritaires. 

Par conséquent, il est impératif de comprendre que les bouddhistes ne tuent pas les musulmans, mais ils éliminent les rebelles engagés dans un nettoyage ethnique dans l’État de Rakhine. Si les bouddhistes étaient les agresseurs, alors ils devraient également s’en prendre aux chrétiens. Ces derniers, qui sont la 2ème communauté religieuse du pays, devraient être au minimum discriminés, ce qui ne s’est jamais produit. 

Il est clair que nous n’avons pas affaire à une guerre de religions. C’est un conflit d’ordre politique où les autochtones essaient de se protéger d’une communauté d’immigrés qui en veulent à leur vie. Cette communauté inquiète par sa démographie galopante, elle essaie aussi de convertir les autochtones à sa foi de gré ou de force par des moyens directs et indirects. Les Rohingyas en rajoutent une couche quand ils incitent les hommes de leur communauté à épouser des femmes bouddhistes, mais qu’ils interdisent l’inverse. C’est une émeute à l’initiative des Rohingyas contre les bouddhistes, ces derniers répliquent et les musulmans ont un retour de bâton comme c’est bien évidemment le cas partout ailleurs dans le monde. Ce sont les Rohingyas qui tuent des gens en criant Allah Akbar, mais pas un seul bouddhiste ne tue car cela est contraire à ses écritures. Mais pour les bouddhistes leur survie est devenue un enjeu qui les a conduit à se défendre. 

Les Bouddhistes en Birmanie ont vu les Rohingyas se dresser contre eux sans raison apparente pendant plus d’un demi-siècle, le seul motif des Rohingyas est la création d’une zone islamique autonome en Birmanie. Ils ont bénéficié d’un financement d’organisations extrémistes et du Moyen-Orient, ainsi que du soutien de pays voisins comme le Pakistan et le Bangladesh. C’est en dernier recours qu’ils ont opté pour la solution la plus évidente et la plus pragmatique. Il est simplement question pour les bouddhistes, de savoir si ils veulent mourir des mains des séparatistes islamiques ou survivre en répliquant. 

Traduit de l’anglais par Lavéritétriomphera.

Courtesy: http://www.religionmind.com/

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


32 thoughts on “Les Rohingyas qui tuent les bouddhistes depuis 1947 ressemblent étrangement à nombre de nos musulmans

  1. languille michele

    La dernière fois que j ‘ ai retweete un article dans ce sens, mon compte a été suspendu, je suis d ‘ accord mais pour l’instant je fais preuve de prudence durant quelques jours, afin qu il m ‘ oublie si possible. Bon rétablissement à Christine et Pierre, et merci pour tout 👍 👏 Michèle

    1. maury

      LES ROHINGYAS, AGENTS DE DAESH EN BIRMANIE
      L’Imprécateur
      Publié le 16 septembre 2017 par L’Imprécateur
      Share Button
      [Twitter] [Facebook] [Google Plus] [Linkedin] [Tumblr] [Email] [Print]

      LES ROHINGYAS, VICTIMES OU TERRORISTES ? → cliquez ici.

  2. Rabarabé

    Dix contre un que le gouvernement français et l’europe vont prendre fait et cause contre le gouvernement birman… Sanctions contre atteintes aux droits de l’homme etc etc. Des musulmans, coupables, qui deviennent victimes c’est tout le temps et on tombe toujours dans le piège.
    Je m’attends à une énorme propagande….
    Chacun pense ce qu’il veut mais quand même, partout où il y a des musulmans il y a des problèmes de cohabitation avec les autres religions.
    Bizarre, non?

    1. Lavéritétriomphera

      Le gouvernement birman ne va pas se laisser intimider. L’ONU ne fait pas la loi au Myanmar. Les birmans ont compris que pour connaître un peu de vérité sur la politique musulmane autant aller à l’opposé du discours officiel islamique. Nous aussi nous l’avons compris, mais nos dirigeants craignent que la vérité provoque des troubles similaires à ce qui se passe en Birmanie.
      Nos politiciens devraient aussi savoir que l’on ne négocie pas avec le diable sans en payer le prix.

  3. Joël

    JT de TF1 hier : reportage totalement à charge contre Aung San Suu Kyi.
    Alors qu’en fait, partout où il y a l’islam, c’est le chaos.
    Par contre ils ont bien insisté sur la pétition lancée par les islamistes de Lyon.
    On se serait cru sur Oumma.com.

    1. MALI

      Oumma.com ou Oum-Macron? 😉
      C’est sûr, les merdias du monde entier et les nôtres, encore plus virulents que la moyenne, ont pris fait et cause pour ces pauvres persécutés de Rohingyas, en négligeant bien sûr, entreprise de sape et de désinformation oblige, de préciser la genèse de l’histoire, et de présenter la vérité historique.

  4. Joël

    PS : une similarité fausse : « le gouvernement leur refuse donc la nationalité birmane ».
    Chez nous, c’est le contraire, dès qu’un clandestin voit sa demande d’asile agréée, la procédure de naturalisation est enclenchée. C’est d’ailleurs en grande partie pour ça qu’ils sont quasiment inexpulsables.

        1. Joël

          D’accord avec vous, mais eux ne sont pas dans le péché, ils veulent transformer les pays de mécréants en pays musulmans, c’est bien pour ça qu’ils ne partent pas et considèrent cette conquête comme une guerre sans pitié.

  5. frejusien

    oui, le bourrage de crâne a déjà commencé sur toutes les chaînes, pour dénoncer ces affreux birmans et les malheureux musulmans qui veulent juste leur voler un morceau de territoire pour faire régner leur religion de haine et d’intolérance,
    les images sont soigneusement choisies et les commentaires toujours dans le même sens,
    une manifestation a eu lieu à Paris en soutien aux rohingyas,
    peut-être que les parisiens pourraient nous en parler

  6. MaximeMaxime

    sur Nekfeu :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Nekfeu#Engagements
    « En 2015, il dédie le prix qu’il reçoit à l’association SOS Méditerranée et à la Fondation Abbé-Pierre pour le logement des défavorisés lors de son discours de remerciements des Victoires de la musique53. Il profite aussi de sa performance artistique pour parler de Moussa, un humanitaire français détenu au Bangladesh en ces mots « prenez Marine Le Pen et libérez Moussa ! » qu’il glisse dans sa chanson On Verra ».
    sur kery james, https://fr.wikipedia.org/wiki/Kery_James#Engagements

  7. Bouboule

    Bien sûr que si, le conflit entre les bouddhistes de souche et anciens « migrants » musulmans est d’ordre religieux! Et d’un, parce que quand on est musulman on a le devoir de convertir par la séduction ET la violence, quand tout autre religion n’a pour principe de conversion que l’utilisation du registre de la parole, SANS l’usage de la violence assassine des corps comme moyen supplémentaire d’entrainer ladite conversion – par intimidation sur les survivants; et de deux, par parce que la violence psychique infligée aux âmes bouddhistes par le mariage sans réciprocité institué par l’islam, conjugué avec la violence meurtrière et incapacitante par blessures dont sont autorisé à faire usage les musulmans, entrainent de facto une réaction identitaire au plan religieux, des autochtones bouddhistes.

  8. Révolution

    les Rohingyas sont des parasites
    explosions démographiques
    paresseux, crasseux , sans éducations , arriéré et donc à charges des sociétés civilisées… des boulets
    de plus l’islam est inassimilable à aucune autre société non islamique
    les Birmans ont les même problème que nous avec nos intrus
    ils faut les chasser
    qu’ils aillent paitre chez leur frère muzz , dans des pays muzzs

    1. frejusien

      ils ne veulent pas aller dans les pays muzz, aucun internet économique pour eux de s’installer dans des pays de fainéants et d’incompétents, ils pensent à la gamelle, donc ils vont là où les gens travaillent et où ils peuvent se faire entretenir

  9. Celtillos

    le sort de ces musulmans rohingyas qui ont massacrés des bouddhistes pendant des siècles, m’indiffère totalement, maintenant que ce sont eux qui prennent et bien moi je dis que c’est une bonne chose, cette engeance maudite doit disparaître totalement, car néfaste et criminelle!

    1. Monique

      Cetillos ,d accord avec vous ces musulmans qui ont massacrés des bouddhistes pendant des siècles m indiffère aussi .Beaucoup ont oubliés que les muzz depuis bien longtemps massacrairent les leurs .L arroseur arrosé ,œil pour œil et dent pour dent.

  10. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    Le commentaire relevé d’un humaniste sage et bien intentionné comme nous en avons plein sur notre sol et qui nous révèle le projet de pacification, d’entente cordiale, de liberté, d’amour, de tolérance qui pourrait être appliqué sur notre sol.
    Alors ça commence par effacer tout signe qui pourrait évoquer le christianisme de près ou de loin, puis l’école laïque enseigne, obligatoirement, comment circuler dans une mosquée, trois notions d’arabe, traduction de quelques versets du Qorân, lecture et mémorisation de ceux-ci, puis récitation.

    Adieu veau, vache, cochon et avec eux les textes étudiés et appris en primaire de Lamartine, Vigny, Hugo, Chateaubriand, Baudelaire, Ronsar, Corneille, Rimbaud…. place aux versets de Mahomet.

    Le sage pacifique nous avertit :
    mehdi mountather
    -« Ces crimes de Daech et les crimes de pire Daech israél pour satisfaire satan et provoque la colère d’ ALLAH pour éviter la vengeance d’ ALLAH par un cataclysme en Amérique du Nord ou du Sud pire que l’ouragan Irma et le fort séisme en Mexique la fin de Daech et ****la fin d’israél immédiatement avant le 23.9.2017**** si la fin du monde ****aux non musulmans de se convertir a l’islam et aux musulmans d’appliquer le Coran a 100%**** pour éviter l’enfer les non musulmans a l’enfer la preuve dans le Coran Verset 85 Sourate 3 Al-Imran. »-

    Nous sommes avertis !

  11. vogler

    Les Rohingyas sont minoritaire ils refusent de s’intégrer désire instaurer la charia et dans le même temps veulent les mêmes avantages que les birmans..
    Malgré ça aucun politiciens d’Europe ne se pose la question du pourquoi la ou l’islam s’installe il y a des conflits…

  12. Anania de Schirac.

    _ Les Birmans ont raison de se protéger de l’islam sectaire, ils veulent protéger leur population et leur culture des attaques et menaces des musulmans allogène à leur Nation. Ils sont un excellent exemple pour nos gouvernants de l’UE, qu’ils en prennent de la graine.

  13. Machin chose

    « Depuis 2012 des bandes de Rohingyas tuent.. Mais les bouddhistes ne se laissent pas faire, les musulmans ne sont pas habitués à cela, d’où leurs cris de révolte. »

    une comparaison judicieuse:

    « Depuis 1948 des bandes d’ Arabes musulmans tuent …Mais les Israéliens ne se laissent pas faire, les musulmans ne sont pas habitués a celà, d’ ou leurs cris de révolte…..et d’ orfraies °°°  »

    Orfraie°°° du Latin: Ossifraga (briseur d’ os) mais dans le cas cité plus haut: briseurs de couilles

  14. regardons autour de nous

    Faudrait faire le parallèle avec le Kosovo. Les dirigeants serbes ont laisser venir des albanais musulmans dans leur province du Kosovo et on connait la suite : les serbes ne sont plus chez eux !!!!!Le Liban pareil. Etc. … Pourquoi n’en tire t’on pas des leçons ????

  15. Breizatao

    Il est urgent que Marine Le Pen prenne le pouvoir en France pour sauver tous les Français et leurs enfants… CQFD

  16. roger Morzini

    La France et L’Europe ont beau faire des sauts de cabri via la propaganda
    la Birmanie est soutenue par la Chine ! qui à investi beaucoup justement
    dans le pétrole car il y en a beaucoup dans la région occupée par les Rohingyas.. De plus L’ EI se prenant revers sur revers en Irak et Syrie qui
    vienne justement de perdre leur mine d’or ( champs pétroliers ) visait particulièrement cette région de Birmanie ..mais il l’auront dans le cul
    car si la Chine aide militairement la Birmanie ( telle que la Russie la fait
    en Syrie) Circulez hop y a plus rien a voir.. tant qu’a l’ONU ils fermeront leur clapet
    comme ils l’on fait pour le Tibet ou autres choses liées à la politique Chinoise

  17. Jesus Crie

    Rien qu’en annonçant sans aucune preuve le chiffre complètement fantasque de 25 à 30% de musulmans en France, l’article est complètement décrédibiliser… Et je ne parle même pas du niveau de Français… La manipulation est vraiment grotesque et je suis triste pour les gens qui se laissent avoir.

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Quand on donne des leçons de langue, le minimum est de respecter les accords de participe passé :=(

      De ce fait votre commentaire est complètement « décrédibilisé » …

Comments are closed.