Vous avez voté Macron ? Vous aurez le CETA et ses horreurs


Vous avez voté Macron ? Vous aurez le CETA et ses horreurs

Et voilà ! Et voilà ! Et voilà la débâcle suit son bonhomme de chemin !
Iiill étaiiiit for-mi-dable lors de sa prestation pour le débat d’entre deux tours des présidentielles 2017. Ceux qui voulaient penser printemps avec lui, ont pensé été ! Las ! Voilà déjà l’hiver !

Le CETA va conduire à piétiner nos normes, le temps de travail, le travail de nuit, le salaire minimum, la protection du consommateur face aux OGM et aux saloperies de Monsanto…

Enfin, on appréciera que les politiques fassent tout pour nous dissuader de prendre la voiture, au motif que cela polluerait mais ne voient aucun inconvénient dans le fait d’accroître le transport de marchandises entre l’UE et le Canada….

Rappel de nos articles sur le sujet :

http://resistancerepublicaine.eu/2016/06/30/juncker-veut-imposer-les-traites-infames-ceta-tafta-sans-laccord-des-parlements-nationaux/

http://resistancerepublicaine.eu/2016/10/25/pas-de-ceta-pour-le-moment-merci-a-la-wallonniequant-aux-salauds-de-dirigeants-francais-qui-ont-signe/

http://resistancerepublicaine.eu/2016/10/27/enfin-une-bonne-nouvelle-echec-du-ceta-le-sommet-ue-canada-annule/

http://resistancerepublicaine.eu/2016/10/28/scandaleux-ceta-la-wallonie-retire-son-veto-le-salaud-hollande-signe-a-4-mains/

http://resistancerepublicaine.eu/2017/02/15/408-salopards-ont-ratifie-le-ceta-marine-promet-que-la-france-le-quittera-si-le-peuple-veut-le-frexit/

http://resistancerepublicaine.eu/2017/08/04/une-trahison-de-plus-le-conseil-constitutionnel-juge-le-ceta-compatible-avec-notre-constitution/

__________________________________________
Le CETA entrera provisoirement en vigueur le 21 septembre, les ONG grondent
:: https://francais.rt.com/france/43249-ceta-traite-ue-canada-entre-en-vigueur-ong-en-col%C3%A8re
15 sept. 2017

Le gouvernement français a fait savoir le 13 septembre que le CETA, traité de libre-échange entre l’UE et le Canada, entrerait en vigueur le 21 septembre, et qu’il n’examinerait que quelques passages contestés du texte. Les ONG ont réagi avec colère.

Le traité de libre-échange entre l’Union européenne (UE) et le Canada, accusé par ses contempteurs d’affaiblir les normes sanitaires et environnementales, a agité organisations, ONG, citoyens et hémicycles durant de nombreux mois. Le Parlement européen l’avait ratifié en février 2017.

Le 13 septembre, deux secrétaires d’Etat français, Jean-Baptiste Lemoyne (Affaires étrangères) et Brune Poirson (Transition écologique et solidaire), avaient annoncé lors d’une conférence de presse qu’il n’y aurait ni report ni gel du traité : 90% de son contenu entrera provisoirement en vigueur dès le 21 septembre, en attendant une approbation définitive par les parlements nationaux des membres de l’UE.

Parallèlement, des réflexions seront menées jusqu’à la fin du mois d’octobre pour proposer d’éventuels aménagements. Brune Poirson affirme que le gouvernement souhaite prendre du temps pour examiner certains passages contestés du traité, ce qui ne veut pas dire le renégocier. Le gouvernement compte notamment défendre une proposition de réforme d’une directive européenne sur la qualité des carburants, afin de compenser les effets jugés défavorables pour le climat d’une accentuation des transports commerciaux entre UE et Canada.

::. Les ONG dénoncent des risques pour la santé et l’environnement .::

Fermement engagées contre ce traité, de nombreuses ONG critiquent le gouvernement, qui à leurs yeux trahit les promesses de renégociation. «En refusant de renégocier l’accord, il sacrifie notre agriculture et notre environnement», déplorent dans un communiqué Foodwatch et la Fondation pour la nature et pour l’homme – créée par Nicolas Hulot, désormais ministre de la Transition écologique et solidaire. Ironiquement, avant sa nomination, ce dernier avait publié une tribune dans Libération, fustigeant le CETA, avantageux selon lui pour les multinationales et les lobbys, au détriment notamment des emplois des agriculteurs.

CP #CETA@gouvernementFR valide l’entrée application provisoire malgré les risques soulevés par la Commission Macron https://t.co/nzqrXC25mcpic.twitter.com/KO5QXkyxLD— foodwatch France (@foodwatch_fr) September 13, 2017

Karine Jacquemart, directrice de Foodwatch, confie à RT France : «Si 90% du texte du CETA entre en vigueur comme prévu, ce serait incompréhensible, scandaleux et dangereux au vu des risques en termes de santé et d’environnement […] A cause du CETA, il nous sera très difficile de décider de nouvelles réglementations, d’interdire les OGM ou les perturbateurs neuro-endocriniens.»

En cause ? La mise en place d’une dizaine de comités, dans lesquels des fonctionnaires européens et canadiens discuteront du rapprochement de leurs normes respectives, dans les domaines environnementaux, agricoles ou phytosanitaires. Un dispositif qui pourrait tirer vers le bas les normes européennes en la matière.

Autre sujet de préoccupation : les tribunaux d’arbitrage entre les Etats et les investisseurs privés, qui en cas de conflit, pourront demander des compensations financières. Cet élément fait partie des 10% du texte qui n’entreront pas en vigueur le 21 septembre, mais la perspective de sa mise en place future inquiète au plus haut point ses détracteurs.

«Cet accord de commerce est dit de nouvelle génération. On ne s’attaque pas qu’aux barrières tarifaires : on cherche à enlever toutes les barrières au commerce, dont nos normes sociales et environnementales», poursuit la directrice de Foodwatch. «Sur l’alimentation, [Foodwatch] veut que l’UE puisse retirer les perturbateurs neuro-endocriniens de notre alimentation, lutter contre les nouvelles formes d’OGM, profiter de notre étiquetage… Ce n’est pas acceptable de prendre [les risques posés par le traité], d’autant plus lorsqu’on considère qu’il n’y a pas de bénéfice vraiment démontré pour la France», conclut l’intéressée.

::. Un rapport accablant sur le CETA commandé par le gouvernement… mais non pris en compte ? .::

Face à la grogne anti-CETA, le gouvernement du Premier ministre Edouard Philippe avait commandé le 5 juillet 2017 un rapport à un groupe de travail composé d’ONG, de fédérations agricoles et de parlementaires. Les auteurs de ce document de 69 pages, rendu au Premier ministre, dénoncent les impacts du traité de libre-échange sur l’environnement et la santé. Ils critiquent le manque d’engagements contraignants concernant le climat et notent la persistance des subventions aux énergies fossiles et à la pêche.

Des arguments qui n’ont pas convaincu le gouvernement français de s’opposer frontalement à l’entrée en vigueur provisoire du traité.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Marcher sur des oeufs

Au crépuscule de ma vie, je flâne sur les chemins de la connaissance qui me ravit. Musique, histoire, religion, tout ce qui fait l’homme et tout ce que fait l’homme me passionne.


20 thoughts on “Vous avez voté Macron ? Vous aurez le CETA et ses horreurs

  1. Amsterdamer

    Pour la France va commencer « le Voyage au bout de la nuit », une descente aux enfers dont nous n’avons encore qu’une faible idée…

  2. PJP

    ça couine depuis des années et la le coup de grace – Ayant au mois d’aout dialoguer avec des agriculteurs/céréaliers/ volaillérs/permacultures qu’ils allaient a nouveau m’orflés avec la signature macroniste sur le ceta en septembre. Dans le tas sachant que certains avaient voter jupiter. Bonjour chez vous

  3. Chris2AChris2A

    Un peu les »JO » du commerce globâââl planétaire ….
    Combien d’enveloppes distribuées pour en arriver là ???

  4. Nicolas

    Vous avez voté MACRON – vous récolterez ce qu’il sème (la pauvreté accentuée -la misère – le fascisme – l’islamisme – et la guerre.

  5. frejusien

    La débâcle suit son cours, le Nico hulotte se déboulonne,
    après avoir subi la descente orchestrée par l’UE, on creuse encore plus notre tombe avec celle qui va s’imposer par le canada
    les cons d’agriculteurs qui ont élu micron vont morfler sans comprendre ce qui leur arrive

  6. mac gyver

    Les « français » n’ont que ce qu’ils méritent. Tout ce qui se passe, était clairement énoncé, et dans les tuyaux. Donc les français ont voté POUR. Que les bonnes âmes ne viennent plus pleurer, ou faire signer des pétitions sans valeur. Les français sont des cons dans une majorité de 66%. Les paysans ont voté majoritairement pour Macron… en connaissance de cause à l’image de la FNSEA. L’impact du CETA sur l’agriculture, mettra fin aux petites entités agricoles, et feront place à de gros groupes puissants, pour plus d’engrais et de gros bénéfices etc. Les produits américains, arriveront en Europe via le CETA …en attendant le TAFTA .On peut apparenter le CETA au référendum de 2005 et son annulation. Les élites élues décident à la place du peuple même pour leur santé. Les français sont des naïfs, et n’ont pas fini de pleurer . Tout ce qui se passe, est légalisé par la bêtise des français, dont la soumission fait peine à voir. Mais c’est ainsi le peuple français est mort ,depuis qu’il s’est mis dans les mains de l’UE . Bon dimanche , et dégustez bien votre poulet javellisé ou votre veau aux hormones, via le CETA.

    1. MALI

      Tout-à-fait d’accord. Et dans moins de 20 ans la gastronomie française aura disparu, ce sera couscous, millet ou riz aux repas… et appel du muezzin 5 fois par jour. Ce qui restera de vrais Français vivra dans des camps surveillés…

  7. Joël

    Et comme bon nombre d’entreprises américaines sont installées au Canada, cela veut dire que l’UE a entériné le TAFTA refusé par le peuple, qui l’a dans le baba. Les Macron, Attali et consorts doivent jubiler. Sarkozy avait trahi les Français avec l’Europe, eux l’ont fait au niveau mondial. Conforme à leur programme. J’espère que ceux qui ont voté pour lui vont en crever. Ils ne peuvent pas prétendre qu’ils ne savaient pas.

  8. Christian Jour

    Autour de moi et dans ma famille ils commencent à se plaindre. Ma réponse est Je vous avez averti, vous n’avez pas voulu m’écouter, vous avez voté pour une ordure, vous plaigniez, pas vous l’avez. Et j’ajoute c’est bien fait pour vous.

    1. Barbier

      Vous avez raison !…Idem chez moi!…Quand je leur expliquais qu’il allait plomber la France et les français…ils me répondaient : il est brillant!…Purée !…ils n’avaient même pas lu son programme !…Tout y était écrit…surtout au sujet de l’immigration !…Maintenant…ils pleurnichent !…La messe est dite!…

  9. J

    Si les Français avaient un peu de cran, non seulement ils boycotteraient les marchandises concernées, mais en plus, ils les détérioreraient. Dans la grande distribution, ça les embêteraient bien que tous les produits plein d’OGM ou autres saloperies soient systématiquement jetés hors des rayons et impropres à la vente.
    Quant aux agriculteurs, déjà qu’ils sont en train de crever, ça va maintenant être l’hécatombe. Soit ils se révoltent contre le gouvernement jusqu’au bout, soit ils disparaîtront.

    1. Kounnar

      Désolé mais appeler à détériorer de la nourriture : pas d’accord !
      Je ne sais dans quel milieu vous avez grandi , mais à faire une telle proposition vous n’avez jamais du baver devant des mets que vous ne pouviez vous acheter, vous n’avez sans doute jamais eu faim…

      1. J

        De la nourriture empoisonnée par des substances dont on ne sait pas quels sont les effets au long terme ?
        Vous accepteriez de voir de la viande verdie sur les étals ?
        Vous préférez donner de la viande hachée pleine d’E.Coli parce que c’est du hallal et que vous ne le savez pas ? Et quand votre gosse ira à l’hôpital à cause de ça, vous ferez quoi ?
        Quand vous voyez des tomates venues d’Espagne, pleines de pesticides que nous avons interdit en France à cause de leur nocivité, que ces tomates sont largement moins chères que des tomates de France, ça ne vous révolte pas ? Moi si, et comme mon mari et moi ne gagnons pas des cent et des milles, ben on n’achète pas de tomates alors qu’on aimerait bien en manger.
        Avec votre raisonnement, les Français n’auront plus d’autre choix que d’accepter de voir les rayons remplis de poulets à la javel, de veau aux hormones, et leur santé se dégradera et ils crèveront plus vite. Résultat, le Grand Remplacement se fera encore plus vite.
        Ils n’ont qu’à envoyer leurs saloperies aux pays d’Afrique, puisqu’il faut à chaque fois leur envoyer du riz, des pâtes et tout le tralala à cause des famines.
        Le maïs OGM au gène de scorpion, j’appelle pas ça de la nourriture mais du poison.

  10. palimola

    Tous ceux qui ont voté pour ce banquier qu’on nous a sorti du chapeau portent aujourd’hui la responsabilité ou plutôt la culpabilité d’avoir laissé passer la dernière chance que nous avions pour sauver le pays ……..maintenant c’est foutu il n’y aura pas d’autre occasion !!

  11. Alain GREGOIRE

    La dictature de Manu Macroun + l’Islamisation de l’Europe en cours ++
    un nombre incalculable d’emmerdements dur dur pour tenir le coup.

Comments are closed.