Non, le chauffeur du camion fou qui nous a foncé dessus n’a pas crié « Allah akbar »


Non, le chauffeur du camion fou qui nous a foncé dessus n’a pas crié « Allah akbar »

L’état de la voiture, percutée à 80 km/h, à l’arrière, sur l’autoroute, par un camion roulant au moins à 130 km/h, indique ce qu’à dû être la violence du choc…

Vendredi 15 septembre, 12 heures. Pierre est invité par Henri Dubost, durant un quart d’heure, sur Radio Courtoisie, dans le cadre du Journal de l’Identité. L’entretien téléphonique se déroule au mieux, l’invité rappelle, concernant les 10 ans de Riposte Laïque, sa fierté d’avoir pu réunir, ce 2 septembre, à Rungis, plusieurs types de résistance :

– La résistance politique, avec Fabien Engelmann (FN), Robert Ménard et Emmanuelle Duverger (divers droite), Karim Ouchikh (Siel), Carl Lang (Parti de la France) et Serge Federbusch (Parti des Libertés).

– La résistance intellectuelle, avec Renaud Camus.

– La résistance des guerriers de terrain, avec Richard Roudier, Sébastien Jallamion et Christine Tasin.

– La résistance dans les prêtoirs, avec Frédéric Pichon.

– La résistance à la tyrannie médiatique, par Jean-Yves Le Gallou

– La résistance à l’islam, avec René Marchand.

– Et enfin, l’internationalisation de la Résistance, avec Oskar Freysinger (UDC Suisse) et Tatjana Festerling (ex-Pegida, Forteresse Europe).

Pierre passe à la 20e minute, environ…

https://www.radiocourtoisie.fr/2017/09/15/libre-journal-de-lidentite-15-septembre-2017-laid-el-kebir-scandales-halal-loperation-suivez-coq-10eme-anniversaire-de-riposte-laique-attention-blanquer-cach/

Il évoque le harcèlement judiciaire dont notre mouvance est l’objet, notamment à travers la plainte déposée par le vice-procureur Grégory Weill contre le livre de Christine Tasin, « Les Assassins obéissent au Coran », et la condamnation en appel de notre président suisse, Alain-Jean-Mairet. Pour illustrer le grotesque de ce verdict, il explique aux invités de Radio Courtoisie qu’ils peuvent se retrouver devant un tribunal qatari, à Doha, s’ils parlent mal de l’islam !

Il conclut en faisant remarquer que ce jour, un militaire de l’opération Sentinelle a été attaqué au couteau, à 6 heures du matin, à Châtelet, par un musulman, et qu’à l’heure où il parle, un attentat paraît s’être produit dans le métro, à Londres.

L’émission enregistrée, il est temps de prendre la route, car nous sommes attendus, à 500 kilomètres de là, par des enfants et petits-enfants.

Tout se passe bien, la majorité du parcours doit se dérouler sur l’autoroute. Christine, comme à son habitude, est passagère, et travaille sur son téléphone portable et sur son ordinateur. Pierre, qui n’a plus eu le moindre accident automobile depuis plus de trente ans, mais est parfois victime des radars racketteurs, conduit, sereinement.

Et soudain, tout bascule, très vite. Nous arrivons à un endroit, sur l’autoroute, où, à cause de travaux, il y a un ralentissement, et un changement de voie qui s’opère par un virage sur la gauche, à 45 degrés. Pierre ralentit, et roule à environ 70 à 80 kilomètres-heure. Tout paraît se dérouler normalement. Et soudain, c’est le choc, d’une grande violence. Nous n’avons rien vu venir. Nous sommes brutalement percutés, par l’arrière, par ce qui paraît être un camion de chantier. La vitre arrière explose, nous sommes propulsés à toute allure à 70 mètres de là.

Pierre n’a qu’un objectif : éviter les possibles carambolages avec les voitures de devant, et celles de la file de gauche. Il réussit dans son entreprise, aidé par le fait qu’il n’y avait aucune voiture devant (il évite en général de serrer de près les véhicules qui le précèdent) et que le camion nous a percutés en plein milieu de la voiture, évitant de nous balancer dans le décor, ou sur la file de gauche).

Pierre réussit à garer la voiture, une centaine de mètres après le choc. Première vérification, nous n’avons rien, si ce n’est que nous avons ressenti un choc très brutal au niveau du cou et du dos. Nous demeurons maîtres de nous, et descendons de la voiture, pour aller voir ce chauffeur qui nous a fait vivre dangereusement.

Nous parcourons environ cent mètres à pied, au bord de l’autoroute. Nous devons faire attention aux voitures qui arrivent, mais les conducteurs roulent doucement, ayant vu l’accident. Le camion est arrêté juste avant le virage, et nous découvrons l’homme qui conduisait, et son épouse, à ses côtés. Ils ne sont pas agressifs, et s’excusent. Pour l’instant, tout va bien. Manifestement, ils ne sont pas français, et ne maîtrisent absolument pas la langue. Le camion est défoncé de manière spectaculaire à l’avant, de l’essence et de l’huile coulent par terre. Le phare avant gauche est à terre, et le chauffeur essaie laborieusement de le remettre. Nous comprenons rapidement, aux papiers qu’il nous remet, qu’il est bulgare, âgé de 65 ans. Curieusement, même s’il ne paraît pas méchant, il ne s’est jamais soucié de notre état de santé, ni du fait que nous aurions pu être grièvement blessés. Seul l’état de son camion paraît le préoccuper. Nous comprenons qu’il devait être à Paris, le soir même, et qu’il devait approvisionner un chantier, car sa benne est pleine. Il laisse entendre à Christine qu’il s’est endormi, ce qui paraît la seule hypothèse possible, vue l’absence de traces de frein.

Nous ne pouvons nous empêcher de penser aux bienfaits des travailleurs détachés de l’Europe de l’Est, ni à Tatjana Festerling, qui nous racontait sur TV-Libertés que l’avenir de l’Europe c’était à l’est ! Et Pierre se souvient que son dernier accident était dû, dans Paris, à un chauffeur turc qui l’avait percuté violemment, alors qu’il était à l’arrêt à un feu rouge !

Nous commençons à faire le constat. Le conducteur du « camion fou » demande à Pierre d’écrire à sa place, ne maîtrisant absolument pas le Français. Il ne fait aucune difficulté pour le signer, les faits étant évidents, et sa responsabilité totale.

Les policiers arrivent, puis les gendarmes, puis les pompiers. Belle machine, cela fonctionne bien. Nous nous interrogeons si nous devons aller à l’hôpital, pour des tests, ou pas. La raison finit par l’emporter, et nous nous laissons convaincre. Tout va très vite. Pierre, éternel optimiste, veut malgré tout récupérer sa voiture, convaincu que le moteur n’est pas touché, et qu’il peut arriver à bon port. Les gendarmes l’en dissuadent très vite, pas le droit de rouler sur l’autoroute avec une voiture autant endommagée, le train arrière étant probablement faussé. Le conducteur doit souffler dans le ballon. Cela paraît normal. Surprise, le gendarme demande également à Pierre de le faire. C’est pourtant lui qui s’est fait emplafonner, mais il paraît que c’est obligatoire. Il a 0 gramme dans le sang, mais s’il avait eu davantage que 0,5 g, cela en faisait-il un coupable ? Vis-à-vis des assurances, probablement.

Il faut batailler un peu avec les gendarmes, pour récupérer les ordinateurs, mais Christine sait faire, et sauve l’essentiel : la voiture s’en va sur le camion remorque, mais nous avons les précieux objets grâce auxquels nous pouvons travailler.

Le constat fait, les contrôles de gendarmes effectués, nous montons dans l’ambulance. Il y a une demi-heure de trajet. Par précaution, ils ont allongé Christine, tandis que Pierre reste assis. Accueil aux urgences de la ville la plus proche, c’est très humain, un personnel fort sympathique. Mais nous ne sommes pas seuls, entre le papy qui s’est échappé de la maison de retraite, et qui s’est cassé la figure, saignant abondamment de la tête, l’acrobate de 60 ans qui a voulu monter sur un escabeau, et s’est viandé au sol, sur le dos, et quelques personnes âgées en mauvais état…

Plus de deux heures d’attente, mais grâce aux ordinateurs et aux téléphones portables, nous pouvons informer amis et famille de la situation. Henri Dubost, qui ignore tout de la situation, homme à l’humour remarquable, appelle Pierre pour ironiser sur le fait qu’il suffit qu’il l’invite à Radio Courtoisie pour qu’il y ait ce jour un attentat musulman à Londres. Il lui est répondu qu’il est difficile de trouver une journée où il n’y en a pas, tout le monde rit bien. Pierre l’informe par ailleurs de l’endroit où ils sont, et des circonstances dans lesquelles l’accident est arrivé. Il lui fait remarquer que, pour un peu, il aurait été le dernier à l’interviewer, et que cela aurait pu être une gloire pour lui. Henri est secoué, mais l’humour reprend vite le dessus : il lui demande si le chauffeur, en nous percutant, à crié « Allah Akbar ». Pierre est pris d’une crise de fou rire, qu’il transmet à Christine, malgré ses douleurs au cou, au bas du dos et au thorax. C’est vraiment la phrase du jour, et c’est cela le génie français : cette capacité, même dans les périodes les plus dramatiques, d’avoir le recul qui permet l’humour et la dérision.

Nous avons ont  été examinés par un interne des urgences, fort sympathique, issu de la diversité sub-saharienne, qui a décidé que nous étions en état de marche, et pouvions rentrer chez nous Comme c’est ce que nous avions envie d’entendre, nous n’avons pas insisté pour passer des radios malgré les conseils de nos amis médecins.

L’assurance, prévenue depuis le début de nos mésaventures, fait le nécessaire pour qu’un taxi nous ramène à bon port. Encore 2 heures de route, arrivée à près de 23 heures. Les messages de la famille est des amis se multiplient, cela fait plaisir. Certains se proposaient même de faire des centaines de kilomètres pour venir nous chercher et nous héberger, d’autres nous promettaient de boire une bonne bouteille de champagne à la santé de la vie.

La vie a repris son cours ce matin, avec quelques petites douleurs. Ce n’était pas notre heure. Mais, et cela nous le savons depuis longtemps, nous ne serons pas éternels. Nous savons que nos  choix de vie nous exposent et nous assumons ces risques. Mais par ailleurs, les hasards de la vie font que nous sommes, comme chacun, de petites choses fragiles, qui ne sont pas l’abri d’un accident, comme celui de ce vendredi 15 septembre 2017, qui aurait pu être fatal.

Donc, si par malheur il devait nous  arriver quelque chose, on ne vous demande qu’une chose, les amis : continuez le combat !

Mais en attendant, savourons ensemble cette si belle chanson de Jean Ferrat, interprêtée par Isabelle Aubret (qui gardera des séquelles d’un terrible accident de la route) : C’est beau la vie !

 Note de Christine
Nous venons de mettre en ligne ce récit, qui explique pourquoi depuis 24 heures, il y a moins d’articles sur RR que d’habitude… Et je n’ai même pas pu prévenir Antiislam pour qu’il prenne le relais. Les messages de soutien et de sympathie sont déjà nombreux, je vous remercie tous du fond du coeur, je ne peux répondre à tous mais vous nous faites tous chaud au coeur.
Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Pierre Cassen et Christine Tasin

Organisateurs de l’Apéro saucisson-pinard (18 juin 2010) Organisateurs des Assises internationales contre l’islamisation de nos pays (18 décembre 2010) Organisateurs des Assises pour la Liberté d’expression (15 mars 2015). Auteurs de La Faute du Bobo Jocelyn, en 2011


76 thoughts on “Non, le chauffeur du camion fou qui nous a foncé dessus n’a pas crié « Allah akbar »

  1. Amélie Poulain

    Pensées Christine et votre ami Pierre.

    Non cela n’était pas votre heure mais cela secoue quand même toujours un peu et c’est souvent dans l’après-coup que l’on en prend conscience. J’en sais quelque chose pour avoir vécu un grave accident il y a plusieurs années mais je ne sais pas comment vu les dégâts mais ce n’était pas mon heure non plus.

    Pour les radios, peut-être auriez-vous dû, parfois on ne ressent et ne voit pas tout de suite les éventuelles blessures.

    Quoiqu’il en soit, merci la vie !

      1. CHANTAL BOURGEOIS

        Chère Christine, nous sommes ravis de vous savoir sains et saufs. Pour les radios, il aurait été préférable de les passer…le choc a été violent.

        Nous sommes de tout coeur avec vous 2 et prenez soin de vous.
        Amitiés

  2. Huet Francoise

    Je viens d apprendre à l instant çe terrible accident ! Ouf ! J espère que vous êtes indemnes et n aurez aucune séquelles ! Nous vous souhaitons à tous deux bon retablissement ! Nous vous embrassons bien fort et vous souhaitons bonne chance pour la suite ! Nous avons eu peur pour vous !

  3. MALI

    Christine et Pierre, je suis bien heureux que cet accident n’ait pas été plus grave. Bon rétablissement, en souhaitant que vous n’ayez pas de séquelles, et que vous puissiez rapidement rouler à nouveau. Tout de même, on peut s’interroger quand on voit tous ces poids lourds étrangers qui sillonnent et encombrent nos routes et autoroutes, et dont la façon de conduire n’est pas trop rassurante parfois. Les Suisses ont eu la sagesse de créer une vignette autoroutière, et d’obliger les camions à voyager sur les trains dans certains endroits de leur pays, alors que le transport de marchandises par la Sncf s’est effondré au fil des ans, et que rien n’a été fait pour y remédier…

    1. Claude

      On peut pas mettre les camions de chantier sur les trains……les trajets parcouru sont rarement compatible avec ce type de transport.

      Et puis tout le monde voudrait voir les camions sur les trains…..mais tout le monde veut être livré à domicile au besoin !
      Va falloir en construire des voies ferrées.

  4. Machin chose

    Bulgare au cul

    Mégane foutue !

    vous avez eu beaucoup de chance , vraiment…… mais écoutez vos amis médecins..un complément d’ examens serait judicieux…

  5. J

    L’essentiel est que vous n’ayez rien eu de grave. Il faut quand même surveiller durant les prochains jours, surtout à cause du coup du lapin. Remettez-vous bien.

  6. Vent d'Est, Vent d'Ouest

    Christine et Pierre, je viens de consulter l’article. Comme je suis heureuse de vous savoir tous les deux sains et saufs, nonobstant les douleurs ! Ouf, vous êtes toujours parmi nous ! Tous mes sincères vœux de prompt rétablissement. Amitiés.

  7. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    Bonsoir @Madame Tasin ;
    Quel moment ! Merci pour le récit qui nous transmet beaucoup de choses. Résistants jusqu’au bout des ongles !
    Ces douleurs j’espère qu’elles ne sont pas le symptôme de problèmes plus importants qui n’ont pas été décelés. Un peu léger l’exament médical malgré tout. je souhaite tant pour votre santé comme pour vos intérêts que cela se cantonnera aux douleurs passagères de contusion et que d’ici quelques jours, très peu je le souhaite, vous serez totalement remis.
    Je souhaite également que vous n’ayez pas d’ennuis administratifs et que les assureurs soient professionnellement efficaces et rapides.
    Un peu de repos Madame Tasin, un peu de repos quand même !

    Bien de cordiales salutations à Monsieur Cassen et à vous même avec des voeux de rapide et total rétablissement.

    NB : Quel récit …. dans la douleur en plus ! Vous êtes un phénomène Madame !

  8. Pascal

    Je vous suis très régulièrement sur Riposte Laïque et Résistance Républicaine. Trop heureux que vous soyez indemne. Vos écrits, votre pugnacité, sont un encouragement à combattre, à notre niveau de simples citoyens. Et grâce à vous on s’aperçoit que le monde n’est pas devenu complètement fou, et on se prend à espérer que la France n’est pas définitivement perdue. Merci à vous, votre combat est le notre, vous nous aidez à ne pas baisser les bras devant cet ennemi protéiforme qu’est l’islam, ni devant ses collaborateurs.

  9. La moutarde me monte au nez

    Au début de votre récit, je craignais que de ne soit une attaque délibérée dont les services spéciaux ont le secret.
    Je me réjoui de voir qu’il n’en est rien.
    Mais prudence.
    Tous mes voeux de prompt rétablissement. ( le coup du lapin laisse parfois des séquelles)
    Amitiés Républicaines

  10. hathoriti

    Je viens juste de lire l’article ! Heureusement vous n’avez rien, mais suivez le conseil des amis et de ceux qui vous aiment : examens et radios, ce sera plus sûr ! Bon, remettez-vous vite, et vive la vie, oui !

  11. .templier.templier

    vu le l impact a l arrière de la voiture blanche…on comprend le choc très brutal au coup et dans le dos…
    CHRISTINE ET PIERRE…VOUS AVEZ ETE SUJET UN PEU QUAND MEME AU COUP DU LAPIN ON DIRAI…
    je crois que l on est tous content que vous vous en sortiez indemne néanmoins!
    personne ici a envie de vous perdre!!!….on n y tiens pas!!!
    DONC SI PAR MALHEUR,IL DEVAIT NOUS ARRIVER QUELQUE CHOSE,LES AMIS;CONTINUER LE COMBAT!
    j aime pas cette phrase CHRISTINE…MAIS PAS DU TOUT….
    J AIMERAI PLUS ET JE LE RE-ECRIS CHERE PRESIDENTE….
    VOUS AVEZ SUFFISAMMENT DONNE AVEC PIERRE…SACHEZ AUSSI PRENDRE UN CERTAIN RECUL…
    JE SAIS MAIS NE NOUS FACHONS PAS….PIERRE ET CHRISTINE….
    LAISSE LES FRANCAIS SE DEMMERDER AVEC LEUR ISLAM ET LEURS POLITIQUES….
    COMME JE SAIS AUSSI QUE VOUS ALLEZ CONTINUER….
    PARFOIS,VOUS ME FAITES UN PEU PEUR TOUS LES DEUX….
    PUISSE DIEU VOUS PROTEGE…VOUS DONNE TANT….
    JE M ARRETERAI LA….
    CONTENT DE VOUS SAVOIR EN VIE…
    ENFIN POUR FINIR…ENTRE NOUS DEUX…..
    CET ACCIDENT ET VOTRE PHRASE QUE JE N AIME PAS….
    J OSE A PEINE EVOQUER UNE SORTE DE PREMONITION…UNE MISE EN GARDE!!!!
    je sais pas mais je fais la relation…..
    PORTEZ VOUS POUR LE MIEUX TOUT LES DEUX…VOUS ETES INTACT C EST LE PLUS IMPORTANT…
    POUR LA VOITURE…C EST SECONDAIRE…..
    A BIENTOT ICI SUR VOTRE BEBE RESISTANCE REPUBLICAINE…

    1. Christine TasinChristine Tasin

      A très vite ami, il n’y a rien de prémonitoire, c’est le rappel de sa vie de ses règles, des impondérables, c’est aussi une façon de vous dire, bougez-vous, tous,

  12. ALPHA ... OMEGA .

    Christine et Pierre ,

    tous mes voeux pour un rétablissement rapide ; demain , vous ressentirez certainement des courbatures .
    Reposez vous bien .

    Pierre .

  13. JackJack

    Christine, Pierre, je viens juste de lire cette affaire… De la tôle froissée, c’est certainement une salle affaire, mais au moins vous vous en tirez sans dommages corporels, à part un choc violent… Vous perdre ? Il ne manquerait plus que ça. Le chauffeur du camion n’a pas crié « Allah Akbar » et a été victime de sa propre fatigue, puis l’article donne l’accent aux pointes d’humour, une chose que personne ne nous prendra jamais, à nous les Gaulois. La France a besoin de vous deux, Chère Christine, Cher Pierre. Le choc a dû tout de même vous perturber quelque peu.; Prompt rétablissement à vous deux.

  14. Lefeuvre-Tannier catherine

    Chers Christine et Pierre.
    Remettez-vous vite et sans séquelles de cet accident.
    Très amicalement.
    Catherine

  15. Durandal

    Je viens juste de prendre connaissance de votre accident…
    Mes amitiés à vous deux.
    Revenez-nous vite en pleine forme mais je n’en doute pas car vous êtes… résistants !
    Aucun doute là-dessus !

  16. jean-paul orcel

    Même dans l’incompréhension, je ne me sens pas de garder le silence car
    je vous admire trop. De vous savoir intacts et plus que jamais « duettistes »
    me rend déjà plus serein… Mais attention, la vie est parsemée de messages,
    ce n’est pas à Christine que j’apprendrai cela.
    Je vous embrasse.
    JPO.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      merci ami oui je sais, mais la vie continue, on ne va pas s’enfermer dans une boule de verre, comme les enfants trop couvés de l’arrache-coeur….

  17. claude t.a.l

    Le camion a-t-il été interné dans un hôpital psychiatrique ?
    Non ?
    C’est que le camion n’est pas musulman, alors.

  18. Chris2AChris2A

    Pas de bobo …
    Ouf, quelle chance !
    Comme pour les têtes pensantes de l’EMA, faudrait peut-être envisager de voyager séparément …
    Cela devrait être réalisable sans trop de problème en sollicitant les adhérents qui se trouvent dans les secteurs traversés …
    On pense bien à vous.
    Bises à vous deux

  19. Fruits

    Coucou les amis , 2 fois qu’on te percute par l’arrière !!
    Bien sur vous avez l’habitude de REBONDIR , mais la ça fait un sacré bond en avant .
    La prochaine voiture prend la rouge pompier , si ça peu t’éviter un troisième choc .
    bon rétablissement .
    Alexandre

  20. frejusien

    Dommage pour la belle mégane ! vous allez être embêtés durant qq jours sans voiture,
    mais l’essentiel c’est que vous en êtes sortis indemnes,
    bon pied, bon œil, et la vie continue….

  21. GammaGamma

    Dieu merci. Providence merci. Quand je pense que ça aurait pu être plus grave ! Je me réjouis de cette issue. Il est vrai que votre mission vous appelle à vous déplacer souvent. Veillez sur vous, soyez vigilant. Par contre, il faut absolument faire ces radios comme le souhaite le médecin. Ce choc fut violent et le plus tôt sera le mieux. Bon rétablissement en tout cas. Bises à toi Christine et à Pierre. Nous pensons à vous.

  22. Gelin

    oufff les Français patriotes ont failli perdre leurs plus grands défenseurs combattants…!
    vous avez pu constater que beaucoup d’ individus des pays de l’est (eux aussi…) attachent peu d’importance à la vie d’autrui…!
    heureusement vous en êtes sorti indemnes!
    peut être un message pour vous informer que vous devez continuer votre lutte nécessaire,essentielle et légitime !
    très bon rétablissement à vous deux!

  23. Rabarabé

    Bon rétablissement à vous deux, j’espère que vous n’aurez pas de séquelles, les cervicales secouées, mine de rien, ça peut occasionner des douleurs des années après.
    Bon courage en attendant.
    Cordialement.

  24. Pouf

    Bonjour Christine et Pierre,

    Quand on est souvent sur la route…on augmente les risques d’accident ! Alors déjà un grand merci pour votre dévouement au pays.
    Moins d’articles sur le site, j’avais mis cela sur le compte du WE.
    Je rejoins vos amis médecins : faites faire des contrôles plus poussés qu’une simple auscultation, vous risquez fortement de le regretter si l’avenir vous réserve de mauvaises surprises comme il sait si bien le faire ! Par expérience, j’ai appris que la confiance totale en un médecin tient de l’hérésie !
    Un tel accident remet les idées en place et cela se sent déjà à travers ton texte. Un bon repos et un peu de sagesse et le combat…continue.

    Amitiés.

  25. pirlouit

    eh ben mes amis plus de peur que de mal mais allez faire des radios .c’est impératif car l’assurance ne vous couvrira pas si une douleur survenait ultérieurement..

  26. Christian Jour

    Christine et Pierre je vous souhaite un bon rétablissement. Même si c’est ennuyeux ce n’est que de la tôle, le plus important c’est que vous allez bien. Je vous embrasse tout les deux.
    Christian.

  27. Sven 1er

    Chère Christine
    Cet accident peut être lourd de conséquences, je m’explique ma fille a subie un accident du même genre en juillet, arrêtée à un feu avec sa voiture un CPF l’a emboutie par l’arrière et après avoir faire une marche arrière avec sa voiture defoncee il s’est barré en l’insultant de surcroît…aux urgences après 8h d’attente et d’examens feu vert tout va bien…sauf que depuis maux de tête permanent alors nous sommes allés voir notre ostéo qui lui soigne une entorse des cervicales !!! N’hésitez donc pas à voir si tout est bon aussi..
    Bon rétablissement à vous deux
    Salutations patriotes

  28. Jean Lafitte

    Chère Christine, cher Pierre,

    La première des choses en allumant mon ordinateur ce dimanche matin, juste quelques minutes avant de partir à la messe, je découvre cet article dont le titre évoquait plutôt pour moi quelque vielle affaire d’attentat.

    Je remercie Dieu pour le caractère bénin des suites de ce choc, et le prie pour que vous n’en ressentiez rien et que vous puissiez tous deux continuer votre œuvre ! Avec toute mon amitié et me encouragements.

    Jean

  29. durandurand

    Bonjour Christine et Pierre ,heureux que vous êtes indemnes de cet accident qui aurait pu être plus grave .
    Amitiés à tous les deux.

    1. durandurand

      Bonjour Christine et Pierre ,heureux que vous êtes indemnes de cet accident qui aurait pu être plus grave .
      Amitiés à tous les deux.

Comments are closed.