Un « savant » musulman indonésien clashe les politiciens occidentaux : « le terrorisme a tout à voir avec l’islam »


Un « savant » musulman indonésien clashe les politiciens occidentaux : « le terrorisme a tout à voir avec l’islam »

Un savant musulman reconnu déclare : « Halte au postulat affirmant qu’islam orthodoxe et violence ne sont pas associés. ».

Le 9 septembre par Christine Douglass-Williams

Les politiciens occidentaux devraient cesser de prétendre que le radicalisme et le terrorisme n’ont rien à voir avec l’islam. Nul ne peut nier que l’intégrisme et le terrorisme sont indissociables des fondamentaux de l’orthodoxie musulmane. Cette question doit faire l’objet d’un consensus, car dans le cas contraire nous perdrons la guerre contre le fondamentalisme violent au sein de l’islam.

Cette déclaration de Yahya Cholil Staquf, secrétaire général du Nahdlatul Ulama (NU), est d’une importance majeure. Avec 50 millions de membres, le Nahdlatul Ulema [NDT : littéralement Renaissance des Oulémas] est la plus importante organisation musulmane d’Indonésie. ».

Le parler-vrai de Staquf soulève des interrogations, car il est clair que tous les musulmans n’adhèrent pas à la victimisation à laquelle s’ajoute généralement le bobard intitulé « islamophobie ». Staquf ne fait qu’exposer l’évidence, laquelle n’est apparemment pas aussi évidente pour de nombreux Occidentaux qu’on pourrait le supposer.

Staquf dit également :

« L’Occident doit cesser d’associer l' »islamophobie »  avec toutes les questions relatives au radicalisme et au terrorisme. Ou devrai-je, moi aussi érudit musulman – être accusé d’être islamophobe ?« .

 

Quand l’Occident se réveillera-t-il donc ? Cette escroquerie intellectuelle dénommée « islamophobie » n’est rien d’autre qu’une stratégie mise en place par l’Organisation de la coopération islamique (OCI) pour assujettir les malheureux naïfs de ce monde. Croient-ils réellement que parce qu’ils se sont investis dans la « diversité », tous ceux qui leur font des courbettes sont leurs amis ?

 

L’acceptation, la tolérance et la bonne volonté sont des notions dignes, mais les djihadistes (auxquels s’ajoutent les multiples fraternités musulmanes occultes) qui suivent un agenda malfaisant, les ont détournées de leur premier sens.

« Lors d’un entretien, un musulman indonésien, savant reconnu, déclare : « Halte au postulat affirmant qu’islam orthodoxe et violence ne sont pas associés », par Marco Stahlhut, Time le 7 septembre 2017 :

De par sa constitution l’Indonésie, qui est la plus grande nation à majorité musulmane du monde, reconnaît la liberté de pratiquer des religions importantes dans le pays. La pratique indonésienne de l’islam est une synthèse basée sur les principes de la foi musulmane et sur les traditions spirituelles et culturelles locales. En conséquence, l’Indonésie a longtemps été dans le monde arabo-musulman, le pays de [l’islam modéré] et pour l’islam modéré.

Pourtant, l’Indonésie n’est pas épargnée par le radicalisme islamique. Bien que la plupart des groupes extrémistes soient marginaux, les radicaux peuvent être nombreux compte tenu des 260 millions d’indonésiens. Au début des années 2000, l’Indonésie a été la proie du groupe terroriste Jemaah Islamiyah (JI), une organisation extrémiste locale associée à Al-Qaïda. L’attaque la plus meurtrière de JI a été l’attentat à la bombe à Bali en 2002 qui a tué 202 personnes. Alors que le groupe JI a été neutralisé, l’EI a revendiqué des attentats récents moins spectaculaires dans le pays, et a ainsi motivé certains indonésiens à aller se battre en Syrie – ces djihadistes de retour chez-eux peuvent constituer une menace pour le pays. Des groupes de haine qui prêchent l’intolérance et la violence contre les minorités religieuses et ethniques locales, incluant les musulmans chiites et les musulmans amhadis, sévissent aussi en Indonésie.

Yahya Cholil Staquf, âgé de 51 ans, est un leader islamique des plus influent en Indonésie. Il prône un islam « actualisé » et modéré. Il est secrétaire général de Nahdlatul Ulama, qui est une organisation, la plus importante du pays, qui compte environ 50 millions de membres. Cet entretien remarquable où Yahya exprime le fond de sa pensée, a été publié pour la première fois le 19 août en allemand dans Frankfurter Allgemeine Zeitung . Voici des extraits traduits en anglais du Bahasa (langue indonésienne officielle).

De nombreux politiciens et intellectuels occidentaux affirment que le terrorisme des islamistes n’a rien à voir avec l’islam. Quelle est votre opinion ?

Les politiciens occidentaux devraient cesser de prétendre que l’extrémisme et le terrorisme n’ont rien à voir avec l’islam. Il existe une relation évidente entre l’intégrisme, le terrorisme et les fondamentaux de l’orthodoxie islamique. Nous devons nous entendre sur cette question, car dans le cas contraire nous ne pourrons pas gagner la guerre contre le fondamentalisme violent au sein de l’islam.

Le radicalisme islamique n’est pas nouveau. Dans notre passé, nous avons été confrontés inlassablement à ce genre de problème. L’Occident doit cesser d’associer l' »islamophobie » à toutes les questions relatives au radicalisme et au terrorisme. Ou devrai-je moi aussi, savant musulman reconnu, être accusé d’être islamophobe ?

Quels sont les principes fondamentaux de l’islam qui posent problèmes ?

La relation entre les musulmans et les non-musulmans, les rapports des musulmans avec l’Etat et la relation des musulmans avec le système législatif du pays où ils résident … L’islam orthodoxe prône la ségrégation et l’inimitié entre musulmans et non-musulmans.

Ces consignes se justifiaient peut-être au Moyen Âge, lorsque les fondamentaux de l’orthodoxie islamique ont été définis, mais dans le monde d’aujourd’hui, une doctrine de ce type est absurde. Dans la mesure où les musulmans adhèrent à cette doxa, ils s’avèrent inaptes à vivre harmonieusement et pacifiquement dans les sociétés multi-culturelles et multi-religieuses du 21ème siècle.

Un politicien occidental serait probablement accusé de racisme si il tenait de tels propos.

Je ne dis pas que l’islam est le seul responsable de l’isolement des minorités musulmanes en Occident, lesquelles se retranchent souvent de toute la société. D’autres facteurs doivent être pris en compte comme le racisme des pays hôtes, lequel existe partout dans le monde. Mais l’islam traditionnel – qui favorise la ségrégation et l’inimitié envers les non-musulmans – est un facteur important du problème.

Et les relations des musulmans avec l’État ?

Dans la tradition islamique, l’État est une instance exclusive et universelle qui unit tous les musulmans sous la gouvernance d’un seul homme qui leur demande de s’opposer aux non musulmans, et d’entrer en conflit avec eux.

Donc faut-il conclure que l’appel des extrémistes, et j’inclue l’EI, quant à l’instauration d’un califat, ne serait pas non-islamique ?

Oui, vous avez parfaitement compris. Le but de l'[EI] consistant à établir un califat mondial est totalement conforme à la tradition islamique orthodoxe. Mais nous vivons dans un monde composé d’États-nations. Toute tentative de créer un État islamique transnational au 21ème siècle ne peut que conduire au chaos et à la violence … Beaucoup de musulmans sont persuadés de l’existence d’un corpus législatif islamique immuable intitulé souvent charia. Cette croyance est conforme à la tradition islamique, mais elle conduit bien évidemment les musulmans à s’opposer vigoureusement au système législatif des États-nations laïques.

Les [fondamentalistes] musulmans, qui considèrent que les normes traditionnelles de la jurisprudence islamique ne peuvent être remises en question, [sont] dans l’erreur. Les lois d’un pays où vivent des musulmans [devraient] être prioritaires.

Dans le passé un consensus existait de facto en Indonésie. Nous nous étions entendus pour que les enseignements islamiques soient adaptés à un contexte qui se modifie sans cesse aussi bien dans le temps que dans l’espace. La majorité des musulmans indonésiens pensaient – et je crois que c’est encore le cas – que les nombreux préceptes propres à la tradition islamique devraient être replacés dans leur contexte historique, politique et social du Moyen Âge [au Moyen-Orient], quand ils ont été élaborés pour la première fois. Ils ne doivent pas être des injonctions absolues dictant le comportement des musulmans de nos jours … La « justesse » idéologique d’une opinion n’est pas déterminée uniquement par la réflexion et le débat. Des confrontations sont nécessaires pour désigner [l’autorité religieuse compétente quant à résoudre certaines questions]. Les élites politiques en Indonésie emploient systématiquement l’islam comme arme pour atteindre leurs objectifs sur la scène internationale.

N’est ce pas également le cas ailleurs ?

Trop de musulmans croient qu’ils doivent combattre la civilisation et la coexistence pacifique de personnes de confessions différentes. C’est une attitude que beaucoup d’européens perçoivent chez les musulmans.

Le mécontentement grandit en Occident quant aux minorités musulmanes, et la peur de l’islam est croissante. En ce sens, certains de mes amis occidentaux sont « islamophobes ». Ils ont peur de l’islam. Pour être honnête, je les comprends … L’Occident ne peut pas forcer les musulmans à adopter une interprétation modérée de l’islam. Mais les politiciens occidentaux devraient cesser de nous dire que l’intégrisme et la violence n’ont rien à voir avec l’islam orthodoxe. C’est tout simplement faux.

Ils préfèrent ne pas provoquer une partition de la société entre musulmans et non musulmans, ni favoriser l’intolérance envers les musulmans.

Je partage cette opinion – c’est la raison principale qui me motive quant à m’exprimer avec une telle franchise. Mais l’approche que vous décrivez ne marchera pas. Si vous niez l’existence d’un problème vous ne pouvez pas le résoudre. Il faut identifier les causes et déduire explicitement qui et quoi sont à l’origine du problème en question.

Qui et quoi pourraient être à l’origine du problème ?

Au cours des 50 dernières années, l’Arabie Saoudite et d’autres États du Golfe se sont acharnés à promouvoir à grande échelle leur version ultra-conservatrice de l’islam dans le monde entier. Après tant de décennies de passivité, l’Occident doit finalement exercer une pression décisive sur les Saoudiens pour qu’ils cessent leurs actions sur la planète ... J’admire les politiciens occidentaux, en particulier européens. Leurs pensées sont si merveilleusement humanitaires [NDT : l’enfer est pavé de bonnes intentions]. Mais nous vivons une époque où le pragmatisme doit être prioritaire.

Je me suis rendu récemment à Bruxelles, j’étais témoin d’Arabes, peut-être des Nord-Africains, des jeunes qui insultaient et harcelaient des policiers. Mes amis belges m’ont informé qu’un tel comportement est pratiquement quotidien dans leur pays. Pourquoi les Belges permettent-ils un tel comportement ? Quelle image donnent-ils au monde ? L’Europe et l’Allemagne en particulier acceptent un nombre massif de réfugiés. Ne vous méprenez pas [sur mes propos]: bien sûr que l’on ne peut pas ignorer les appels de détresse de ceux qui sont dans le besoin. Mais ce qui ne laisse aucun doute est que l’Europe accueille des millions de réfugiés dont elle ignore à peu près tout, sauf qu’ils sont originaires de pays extrêmement instables  ……

Traduit de l’anglais par Lavéritétriomphera.

Source : https://www.jihadwatch.org/2017/09/top-muslim-scholar-stop-pretending-that-orthodox-islam-and-violence-arent-linked

 

Enfin un savant musulman qui met les points sur les I et les barres aux T. Et certains politiciens occidentaux qui continuent à vouloir nous faire prendre des vessies pour des lanternes. En 1789 le peuple chantait : « Ça ira ça ira mais ça ne pourra pas durer toujours »

 

 




Laveritetriomphera

Résistance républicaine Midi Pyrénées, j'ai choisi comme symbole la déesse égyptienne de la vérité/justice Maât. J'estime que la vérité/justice est un concept universel et unificateur par essence.


19 thoughts on “Un « savant » musulman indonésien clashe les politiciens occidentaux : « le terrorisme a tout à voir avec l’islam »

  1. Jean-Jacques

    Merci pour ce texte tellement plein de bon sens.
    C’est exactement dans la lignée de ce que disent depuis des années des éminents intellectuels comme Salman Rushdie ou Michel Onfray.

    Mais nos petits hommes politiques dans leur costume trop grand, par carriérisme ou lâcheté, trouvent plus facile de jouer les autruches.

    C’est tellement plus valorisant de désarmer ceux qui veulent se défendre plutôt que de combattre une idéologie qui agresse, sous prétexte qu’un milliard d’individus dans le monde sont concernés.

  2. rinocero

    Un savant indonésien « clashe » les politiciens occidentaux. pas « clashe » mais « CONTREDIT  » ou « DEMENT » les politiciens occidentaux.
    La langue française existe, utilisons là. D’une façon générale, l’anglicisme « clash », véritable mot-valise tend à appauvrir le langage. Un clash, cela peut se traduire part les termes suivants : brouille, rupture, affrontement, explication de texte, engueulade etc.
    « clasher » quelqu’un = s’engueuler, s’accrocher, régler ses comptes et d’une façon plus familière : « se payer » (quelqu’un)  » se faire » (je vais me le faire).

    1. Christine TasinChristine Tasin

      clasher est expressif et clair et il n’y a pas de raison de refuser clasher, comme nous acceptons week-end, foot-ball etc, les langues évoluent, rien à voir avec le sabir anglais de Macron

      1. Lavéritétriomphera

        Clash signifie confrontation, conflit, choc http://dictionary.cambridge.org/dictionary/english/clash.
        Le savant musulman ne fait donc pas que contredire ou démentir, il choque son auditoire par ses propos. L’intervieweur le lui signale : « Un politicien occidental serait probablement accusé de racisme si il tenait de tels propos. ». Le savant lui-même admet que ses paroles peuvent être choquantes, et qu’il pourrait être qualifié d’islamophobe par certaines personnes.

  3. NICOLAS F

    C’est bien beau de couper les cheveux en 4 mais pacifiste ou terroristes,ils s’appellent entre eux:frères,soeurs .
    Pas :concitoyens.
    Le concept d’homme (ou femme ) libre appartenant à la cité ou la nation ,ils ne connaissent pas.
    Ce n’est pas leur histoire,ce n’est pas leur mémoire et encore moins leur avenir.
    Ils stigmatisent les non musulmans,ils refusent notre République,ils ne comprennent rien à rien de notre démocratie,ils ne veulent rien apprendre de nos valeurs (forcément judéo chrétiennes) .
    Ils ne veulent en aucune manière s’intégrer ou dans tous les cas le font très mal.Hommes,femmes,enfants personnes âgées,tous veulent se comporter,vivre,manger,s’habiller ,prier comme des musulmans.
    Pas d’intégration possible .
    Alors oui,j’amalgame tous les musulmans dans le même projet d’amalgamer la société française à leur image.
    Et je crains fort que cela se passe très mal.
    Parce que nous,on n’a pas envie de manger leur halal,de mettre des textiles sur la tête,de prier les fesses en l’air ,de ne plus lire,écouter de la musique ,boire du bon vin .
    Que ces gens nous foutent la paix et s’ils veulent rester chez nous,qu’ils nous respectent et nous disent Merci.
    Et si ce n’est pas possible ,qu’ils aillent vivre dans leurs pays musulmans.
    Tout le reste ce ne sont qu’ e……. de mouches ^pour intellectuels et politiciens laches et trouillards.

  4. Révolution

    Dire que l’islam est une religion comme une autre est profondément malhonnête
    Au moins ce savant indonésien à eu l’honnêteté de le dire
    cependant il se dit érudit musulman
    et là je m’étonne et je me marre
    car comment peut on être érudit et musulman ?
    pour cet érudit musulman la terre est plate
    et dans l’univers il y a des chèvres géantes
    toujours d’après leur prophète autoproclamé
    qui le tient du messager l’ange Gabriel en personne!!!

  5. Amélie Poulain

    C’est une évidence que les politiques ne veulent pas voir, mais tout le monde le sait….

    Une prise de conscience de certains politiques qui osent s’exprimer ouvertement, concernant l’asphyxie progressive de notre Culture, semble se faire jour quand même en France :

    Le Point, ce jour : « Croix chrétiennes : Valérie Boyer s’attaque à Carrefour »

    http://www.lepoint.fr/politique/croix-chretiennes-valerie-boyer-s-attaque-a-carrefour-13-09-2017-2156760_20.php?&m_i=ehGV3%2BE2bTGXYDaYFxbg1XoiUd3mGdsqnGp1AZGZc7hlcN1ZeQJHDTQuRF08WktZJGH5VJreRTNR6QIumY0geMFR1n5ueZ&boc=1315936&M_BT=772339925788#xtor=EPR-6-%5BNewsletter-Matinale%5D-20170914

    1. Amélie Poulain

      Par contre, certains commentaires sont édifiants concernant l’aveuglement de certains, pas tous, d’autres sont sensibles à ce qui se passe, comprennent et dénoncent cette dynamique de destruction de notre culture judéo-chrétienne.

      Intéressant d’apprendre aussi dans un commentaire que l’eau de la marque Ferrarelle, qui serait concurrente italienne de San Pelegrino, est estampillée « hallal »….. On en consomme tous sans le savoir, c’est scandaleux.

    2. Amélie Poulain

      Mon commentaire reste bloqué apparemment, peut-être à cause du lien de l’article (Le Point, ce jour : « Croix chrétiennes : Valérie Boyer s’attaque à Carrefour »)qui est trop grand.

      1. Christine TasinChristine Tasin

        non je l’ai laissé en attente pour y revenir dès que possible et voir s’il y a matière à faire un article avec ce sujet, merci pour votre patience

  6. gilles

    des savants en islam…c’est guignolesque !!!!
    ont-ils inventé un objet utile ( en dehors de l’escabeau qui leur permet d’avoir des rapports avec les chameaux) ?
    ergoter sur des textes reçus de l’homme qui a vu l’homme qui/…/ qui a vu l’ours et se prétendre savant c’est, c’est… enfin cela montre que dans l’espèce humaines, nous ne sommes pas tous égaux.

  7. Celtillos

    je ne savais pas qu’on pouvait être musulman et savant, vu le vide abyssal de leur cerveau lavé au coran super abrutissant, ou alors c’est un savant de Marseille!

  8. durandurand

    J’attends de lire ce que les bobos et nos politocards vont écrire à se sujet , vont ils l’accusé d’être un mauvais muzz , un aposta ? Avec les gauchos et nos corrompus rien ne serait surprenant .

  9. gammagamma

    Juste une rectiffication, je pense à une faute de frappe :
    je cite : incluant les musulmans chiites et les musulmans amhadis, sévissent aussi en Indonésie.
    Vous vouliez dire Ahmadis. Qui se dit en arabe Al Ahmadiyah.
    cdt.

Comments are closed.