« Une attitude arrogante », « un président raté » : une tribune dans le New York Times accable Macron


« Une attitude arrogante », « un président raté » : une tribune dans le New York Times accable Macron

Une tribune publiée vendredi 8 septembre, dans le prestigieux « New York Times », étrille les premiers mois de la présidence Macron. A noter toutefois, il ne s’agit pas d’un texte engageant la rédaction du quotidien. 

Sous une plume acide, Chris Bickerton, professeur à l’université de Cambridge pro-Brexit et spécialiste des questions européennes, attribue la chute de popularité du président au « macronisme » : cette manie du chef de l’Etat de concentrer sa politique autour de sa petite personne. 

Une critique qui visiblement passe mal. Au lendemain de sa publication, l’équipe de soutien du président a accusé sur Twitter Chris Bickerton, d’être « un pro-Le Pen ».

La « Team Macron » s’appuie sur un article co-écrit par le chercheur et publié dans la revue américaine « Foreign Affairs » en 2016, qui… analyse tout au plus la politique et la stratégie menées par le Front national. Face à cette attaque, l’universitaire a lui-même répondu sur Twitter, accusant la « Team Macron » de « diffamation ». Et d’ajouter : « Le vide du Macronisme vous oblige à traiter vos critiques de fascistes. Pathétique ».

Dans cette tribune, Chris Bickerton reconnaît toutefois que Emmanuel Macron a bien œuvré « pour une meilleure image de la France dans le monde ». Selon lui, le chef de l’Etat bénéficie toujours d’une certaine aura à l’étranger, notamment parce qu’il a redonné un coup de jeune à la diplomatie française « en tenant tête à Donald Trump et à Vladimir Poutine ».

« Une politique centrée sur sa personne »
 Pour autant, « en France, c’est une autre histoire », souligne-t-il dans sa tribune au titre volontiers provocateur (« Emmanuel Macron sera encore un autre président français raté »). Tentant d’analyser la chute de popularité inédite du chef de l’État, l’universitaire explique d’abord qu' »il a remporté le scrutin parce qu’il était le candidat le moins mauvais ». Mais surtout, « la popularité de M. Macron souffre de quelque chose de plus fondamental : le macronisme ». 

« Tout le projet politique du président français s’est concentré sur sa propre personne, regrette-t-il. Une grande partie de son attrait provient de sa jeunesse, de son dynamisme, de son allure et de ses qualités oratoires »

« Cette approche hyper-personnalisée a toujours présenté le risque qu’une fois le charme rompu, il ne reste plus rien, ce qui est exactement en train de se produire »

Le chercheur évoque au passage l’épisode du Congrès de Versailles et son impact sur les Français, « irrités par ses accents monarchiques ».Congrès de Versailles : « Macron tente de resacraliser la fonction présidentielle »

« Une attitude arrogante »
 « Son attitude arrogante à l’égard du pouvoir a détruit l’image anti-establishment qu’Emmanuel Macron a cultivée durant sa campagne », estime-t-il également. Outre son image et son style, Chris Bickerton s’attaque également au projet politique de l’ancien banquier dont il estime que « le vide » est en train de se révéler au grand jour.

S’appuyant notamment sur la réforme du Code du Travail, le chercheur dénonce « la politique économique de M.Macron qui favorise les employeurs par rapport aux salariés et ébrèche ce qui reste de l’État-providence français ». L’universitaire rappelle enfin qu »en matière de lutte contre le chômage, les expériences d’autres pays montrent que des résultats peuvent s’obtenir au prix de nouvelles inégalités », avant de citer l’exemple des « mini-emplois » répandus en Allemagne. 

Chris Bickerton mentionne également l’exemple de la Grande-Bretagne, où on observe « un niveau record d’embauches parallèlement à la faible productivité, à la stagnation des salaires et à la prolifération de contrats à court terme. Est-ce ce futur que la France veut ? », s’alarme finalement le professeur.

https://www.egalitenationale.com/single-post/2017/09/10/Une-attitude-arrogante-un-pr%25C3%25A9sident-rat%25C3%25A9-une-tribune-dans-le-New-York-Times-accable-Macron





15 thoughts on “« Une attitude arrogante », « un président raté » : une tribune dans le New York Times accable Macron

  1. Xtemps

    On ne peut pas imposer de force éternellement contre la volonté du peuple tous les caprices des dictateurs.
    Si le macron travaille, c’est pour les multinationales et les banques, l’armada de l’organisation criminel mondiale, tous les besoins du peuple français comme tous les peuples européens et du monde entier sont dérivés pour l’establishment mondiale.
    Le macron est le ver solitaire de la France, The solitary worm of France.

    1. Fomalo

      Xtemps@, je dirais plutôt le contraire : son sourire a quelque chose qui cloche avec ce type.D’ailleurs, à voir la fixité de l’oeil gauche (défaut de convergence???) je dirais que son regard a quelque chose qui cloche avec le sourire, chez ce type!

  2. Celtillos

    micron se prend pour Bonaparte ou De Gaulle, mais hélas il n’en a ni l’étoffe , ni le talent, ni les capacités, c’est juste un vulgaire petit roquet qui se prend pour un saint Bernard!

  3. Révolution

    macron est cynique et arrogant comme un enfant gâté qu’il est
    il est président par erreur
    il n’est qu’un banquier , son attitude , sa pensée est celle d’un banquier
    il restera toujours un banquier
    son attitude méprisante ne changera pas
    il faut être con pour ne pas l’avoir perçu avant son élection

    1. maury

      out est dit sur la campagne d’E Macron bien orchestrée depuis le début de son entrée à l’Elysée !
      C’est très long mais mérite de s’y attarder.

      Emmanuel Macron, un putsch du CAC 40

      Par Aude Lancelin

      Le lecteur voudra bien trouver un article signé d’Aude Lancelin, la journaliste virée de l’hebdo de la « gauche bobo » parisienne, l’Obs., pour des raisons idéologiques. Elle a en plus le tort d’être la compagne de Frédéric Lordon, l’économiste de gauche qui a mené le mouvement « Nuit debout » lors de la contestation de la loi « travail » dite loi El Khomri qui a démantelé le Code du Travail français.

      Dans ce « papier » publié sur son site « le feu sur la plaine » et repris par le site « Le Grand Soir », Aude Lancelin montre comment a été élaboré le présidentiable Emmanuel Macron par les grands patrons et argentiers du CAC 40 (les plus grandes entreprises françaises) et François Hollande, « himself ». Ajoutons que le travail de cette grande journaliste ne la classe certainement pas dans la catégorie des « complotistes » !………

      Prenez le temps de lire la suite en cliquant sur le lien ci-après :

      http://uranopole.over-blog.com/2017/04/emmanuel-macron-un-putsch-du-cac-40.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail

  4. Malou

    Il est sûr le NYT que macron ai tenu tête à Trump et Poutine ? 2 poids lourds contre un vulgaire roquet ? Grosse blague ! !

  5. hathoriti

    les qualités oratoires de macreux ? c’est nouveau, ça vient de sortir ! il est moche, il est malsain, méprisant, fat, arrogant, inculte en histoire géo, traître et collabo ! Que voulez-vous de plus ?

  6. Sylvie S

    Au moment des élections présidentielles, mes bêtes ont vu la tête de cet homme qui voulait devenir chef d’Etat. Devinez ce qu’ont fait les chats et les poules vis-à-vis de la profession de foi de Macron ?

    L’ont-ils déchiré ? Picoré ? Abîmé ? Mis en pièces ?

    Non, vous n’y êtes pas !

    Mes chats se sont mis dessus et ont pissé dessus ! Quant à mes poules, elles ont ajouté des étrons…

    Ni les chats, ni les poules n’aiment Macron !

    La profession de foi Macron est partie à la poubelle avec la mauvaise odeur qu’elle sentait. Pipi de chats et étrons de poules !

    Le gag, quoi ?

    Je n’ai jamais vu cela ! Des chats et des poules contre Macron…

    Mes chats et mes poules sont pour Marine Le Pen et l’ont fait savoir, en miaulant et caquetant.

    Par contre, ils n’étaient pas contents le soir du deuxième tour quand je suis rentrée de Saint-Wandrille-Rançon et du château du Taillis (près de Duclair) (médiévale et reconstitution 39/45) et leur ai annoncé la défaite de Marine Le Pen…

  7. Chris2AChris2A

    C’est un pion dans le processus de globalisation et de mondialisation.
    C’est pourquoi il ne s’attaquera pas aux vraies causes du chômage et qu’il contribuera au déglingage de l’Etat-Nation, vous savez?… »l’ancien monde » ! ….
    Bien que mandaté par les français il remplit sa mission pour compte du club de milliardaires qui l’a fait élire en faisant fi des divergences d’intérêts.
    Dans quel état sera la France dans 5 ans ??…..
    Rien ne pourra s’opposer à cette folie ….Du moins institutionnellement

  8. Alexandra Dougary

    La photo publiée m’insupporte ! J’avoue que je ne supporte pas sa gu…. ! c’est terrible et irrationnel ! j’ai une violente envie de lui mettre des baffes. Quand je pense qu’on va supporter cet imposteur pendant (au moins) 5 ans ! Il ne faut absolument pas qu’il soit réélu dans 5 ans.

  9. Tourange

    C’est beau la liberté d’expression et ça se marie bien avec la liberté d’opinion . un jour peut-être , en FRANCE ?

Comments are closed.