Les Espagnols invités à retirer leur argent des banques catalanes avant le premier octobre


Les Espagnols invités à retirer leur argent des banques catalanes avant le premier octobre

Ça s’excite en Espagne à cause le la fièvre indépendantiste catalane.
On ne peut s’empêcher malgré tout de remarquer que les alertes au loup sont pourtant les mêmes que celles qui sont lancées en ce qui concerne les eurosceptiques Oui ! C’est étrange parce que l’Espagne comme la majorité des pays européens est pro-UE, mais la Catalogne est sans doute la communauté autonome d’Espagne la plus branchée UE. D’où il ressort que l’armement ayant fait ses preuves dans d’autres situations, on le ressort même entre UE sympathisants pour maîtriser les populations.

Ceci dit, l’Espagne, dans ce cas ne livre pas bataille aux catalans non par crainte que la Communauté Autonome se retire du giron UE, mais plutôt de celui de l’Espagne.

C’est un nouveau  parti politique, Soluciona, qui livre la bataille.

SOLUCIONA – Parti Politique
http://www.solucionaespana.com/  – (non accessible pour l’instant, en construction)
– Sa page facebook : https://www.facebook.com/partidosoluciona/TRADUCTION de la présentation du Parti sur Facebook  .::

SOLUCIONA est née en réponse à un système qui entraîne des chômeurs à plus de six millions d’Espagnols et chaque jour envoie plus de citoyens vers  une pauvreté irréversible. Parallèlement, nous voyons comment les communautés autonomes sont une source inépuisable de malversation et comment par le moyen des charges syndicales elles ont fait main basse sur l’argent des chômeurs ou ont dépensé des fonds publics dans des cas comme «Gurtel», «Brugal», «Emarsa», «Fabra», «Palma» ou «Barcenas» et ce qui a eu pour conséquence que ce groupe de femmes et d’hommes espagnols indépendants d’autres partis politiques constituent SOLUCIONA.

_____________________________________________
► ARTICLE : SOLUCIONA avertit les Espagnols de retirer des dépôts auprès des banques catalanes avant le 1er octobre
URL : http://www.alertadigital.com/2017/09/08/soluciona-advierte-a-los-espanoles-que-retiren-sus-depositos-de-los-bancos-catalanes-antes-del-1-de-octubre/
DATE : 08/09/2017

IMG : La CAIXA (Banque catalane)
:: http://www.alertadigital.com/wp-content/uploads/2017/09/corralito-caixa1.png

Face au risque d’une rupture unilatérale de la Catalogne avec le reste de l’Espagne, SOLUCIONA a fait appel aujourd’hui aux clients des banques catalanes pour retirer leurs dépôts davant la perspective du manque prévisible de liquidité qu’auraient ces entités pour effectuer les remboursements du 2 octobre. Le parti identitaire indique les noms de CaixaBank et Banco Sabadell comme deux entités qui ne pouvaient pas garantir la liquidité des dépôts.

« Bien qu’il soit vrai qu’il existe un Fonds de garantie des dépôts (espagnol) qui couvre le manque de liquidité des banques jusqu’à un maximum de 100 000 (cent mille) euros, la réalité est qu’à partir du 2 octobre, si la Catalogne commence à appliquer la loi de transition qui en fera une république, par conséquent, un État indépendant, le-dit fonds, évidemment, refusera de s’occuper des manquements qui se produiraient dans la région ou dans les banques qui ont leur siège social dans cette communauté autonome, et donc ils seront soumis aux règlements de la Generalitat « , clarifie SOLUCIONA.

Pour cette raison, SOLUCIONA recommande aux clients des banques catalanes de transférer leurs dépôts, leurs modalités et leurs parts fixes aux entités espagnoles de premier rang afin d’éviter des pertes irrécupérables. Il souligne également que la Generalitat « pratiquement brisée », cela rendrait impossible aux institutions financières catalanes de respecter leurs engagements de paiement. « Nous pressentons pour la Catalogne un ensemble de mesures politiques restrictives financières du style argentin. Il n’y aura d’autres options que la saisie, manu militari, des dépôts des clients dans les banques catalanes, de sorte qu’ils ne pourront pas extraire de grandes quantités d’argent. La situation en Catalogne est mauvaise, mais ce sera pire dans les prochains mois « , explique la formation de l’identité sociale.

SOLUCIONA souligne que ses conclusions sont soutenues par les patrons du secteur financier, qui ont déjà averti en 2015 que si l’appartenance de la Catalogne à la zone euro de l’Espagne dans son ensemble n’était pas préservée, l’objectif des institutions financières serait gravement compromis, qui n’est autre que protéger les déposants. « C’est-à-dire que les banques catalanes ne pourront pas protéger l’argent des comptes courants si la Generalitat, transformée en gouvernement catalan, décide de bloquer les fonds, limitant les retraits d’argent pour éviter la fuite massive de capitaux qui découlerait de la sortie de la zone de la monnaie unique « .

Ils ont également déclaré que si la sécession se produit, «la rupture unilatérale du cadre constitutionnel actuel signifierait que toutes les entités bancaires présentes en Catalogne seraient confrontées à de graves problèmes d’incertitude juridique».

SOLUCIONA rappelle également que les prêts accordés par les institutions financières sont libellés en euros et doivent être retournés dans la même monnaie, de sorte que le remboursement des dettes contractées jusqu’à ce moment aurait un coût plus élevé.

Pour toutes ces raisons et compte tenu du risque évident d’une cassure territoriale, SOLUCIONA insiste sur le fait de recommander aux citoyens de « retirer leurs économies des banques opérant ou ayant leur siège social dans la communauté autonome de Catalogne avant que les contrôles ne soient établis pour le retrait de cet argent, qui est ce qu’on appelle un ensemble de mesures financières restrictives « .

En outre, le parti fondé et présidé par le directeur de l’AD, Armando Robles, prévient que la situation de la faillite en Catalogne empêcherait le gouvernement catalan de faire face au paiement des pensions.

::. Défaite de l’ordre constitutionnel et de la « guerre » envers les produits catalans .::
D’autre part, SOLUCIONA a déclaré que la sécession de la Catalogne supposerait avant tout la «défaite de la nécessaire règle du droit et de l’ordre constitutionnel actuel», de sorte qu’il ferait appel aux citoyens espagnols pour qu’ils cessent de se soumettre à l’autorité de l’Etat . « Avec quelle légitimité morale un Espagnol pourrait-il être obligé de se conformer aux règles et à leurs obligations fiscales si la rupture de cet état est consommée par la trahison de ses dirigeants ? », Demande-t-il.

« En plus de faire appel à l’insurrection civique, SOLUCIONA défendra le renversement de la monarchie et l’illégalisation du système qui a provoqué cet énorme échec ». De même, en cas de panne de la nation espagnole, SOLUCIONA préconise des mesures de force pour éviter la présence de produits catalans dans les vastes zones installées en dehors de la Catalogne « .

Non moins importante est la position  du parti en faveur de l’établissement de «contrôles frontaliers avec des barbelés» pour empêcher les plus de 500 000 musulmans résidant en Catalogne, dont beaucoup sont les djihadistes, de s’installer ailleurs en Espagne dans une hypothétique république catalane indépendante.

Enfin, SOLUCIONA souligne que si le défi de l’indépendance n’est pas arrêté avec les instruments dont dispose l’État, il demandera aux forces armées de prendre le pouvoir et de détenir les responsables du «processus séditieux».




Marcher sur des oeufs

Au crépuscule de ma vie, je flâne sur les chemins de la connaissance qui me ravit. Musique, histoire, religion, tout ce qui fait l'homme et tout ce que fait l'homme me passionne.


10 thoughts on “Les Espagnols invités à retirer leur argent des banques catalanes avant le premier octobre

  1. Renoir

    Qu’est-ce que c’est que ce sac de noeuds ???
    Les Catalans sont farouchement pro-UE, pourquoi donc voudraient-ils sortir de l’euro ????
    Tout ceci ressemble furieusement à une campagne d’intox pour provoquer un vent de panique avant le référendum du 1er octobre : c’est de bonne guerre (psychologique) mais on ne peut pas prendre ça au sérieux !

    1. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

      Bonjour @Renoir ;

      Non ! ni moi ni l’article disons que les catalans veulent sortir de l’UE, bien au contraire il est bien précisé que les catalans sont de tous les espagnols, ceux qui sont les plus pro-UE, ce qu’ils veulent c’est être totalement indépendant, reconnus comme tels et avoir leur propre État ; leur République. Ils ne se reconnaissent pas espagnols et disent que géographiquement l’union de la Catalogne à la péninsule ibérique est une aberration.

      Il est question ici du referendum pour acter cette séparation de la Catalogne au reste de l’Espagne lequel referendum se tiendra le 1er octobre 2017.

      La confusion qu’il peut y avoir dans cet article est mon propos personnel faisant allusion aux mêmes palabres partisanes des pro-UE employées contre les mouvances nationalistes européennes par rapport à l’UE afin d’enrayer le désir d’émancipation.

      En conclusion le sujet de cet article n’est pas sortir ou non de l’UE puisque les deux parties sont pro-UE mais l’intégrité de la nation espagnole.

      1. Renoir

        Bonjour,

        ma remarque ne portait absolument pas sur votre article, très bien fait, mais sur le « sac de noeuds » entre les Catalans et les « madrilènes », l’enjeu étant bien sûr la fameuse « indépendance », mais entouré d’un fort réseau d’intox de part et d’autre (à mon avis) !

  2. NICOLAS F

    Une façon pour les banques espagnole de récupérer l’argent des catalans,ensuite de les affamer puis de les remettre dans le giron.
    Bon ,d’accord les catalans ne sont pas fuftfuts mais de là à les prendre pour des sous développés il y a une marge.
    Et le dialogue,ils ne connaissent pas,les madrilènes avec leur el rei et leur pauvre Laeticia qui a perdu sa langue dans la bagarre?
    Pauvre Espagne ,ça doit être le « complexe andalousia » qui les travaille.
    Pour qu’un « voisin » catalan-espagnol ne s’alerte pas de voir livrer 120 bouteilles de gaz chez le type d’à côté ,faut vraiment que ce pays soit décérébré . Ben moi,le nouveau concept ,c’est: »tu regardes,tu écoutes et tu ouvres ta g…..si tu remarques quelque chose qui ne va pas « . Pigé?

  3. Charcutailleur

    Attention quand même aux fourgonnettes pilotées par vos amis lorsque vous faites la file devant les distributeurs ; un malheur est si vite arrivé !

  4. Alexandra Dougary

    Tout le monde à l’air remonté sur cette histoire d’indépendance de la Catalogne ! Je ne vois pas bien ce que cela va donner mis à part un gros pataquoueque ! Je pense que ça va être « chaud-patate » ! Par ailleurs, excepté le tourisme (et les catalans n’aiment pas les touristes) de quoi vont-ils vivre ? Hein …

  5. Sylvie S

    On n’a qu’à suivre l’exemple catalan et proclamer l’indépendance partout… La Normandie, la Bretagne, la Corse, l’Alsace, le pays basque pour ne parler que de ces provinces qui ne veulent plus des migrants et de l’Etat pourri qui laisse faire.
    Ces régions que je vous ai cité sont Françaises depuis fort longtemps. La Normandie a été indépendante jusqu’en 1204. Annexion au royaume de France puis la Bretagne, en 1532, la Corse en 1768, l’Alsace en 1681 et le pays basque c’est plus ancien…
    On verra ce que fera l’Etat si ces régions deviennent indépendantes.

    Ah oui, indépendances obtenues : INTERDICTION aux migrants de venir s’installer chez nous ! Ils seront refoulés !

    1. Christine TasinChristine Tasin

      les régions ne peuvent pas proclamer leur indépendance, il faudrait un changement constitutionnel, la République est une et indivisible

    2. Sébastien L.

      Ma pauvre Sylvie, vous n’avez visiblement aucune idée de ce qui se cache derrière l’actuelle montée en puissance des irrédentismes régionaux.
      On en a pourtant déjà discuté sur ce site, et je me souviens d’un commentaire lumineux d’une personne qui nous apprenait le rôle occulte joué par l’Allemagne, en instrumentalisant l’UE et Bruxelles, pour faire ce qu’il appelait, je m’en souviens, « un traité de Westphalie à l’envers ».
      Mais je ne vais pas tout ré-expliquer, parce que franchement, à la fin c’est lassant !

Comments are closed.