Kémi Séba, activiste anti-français et racialiste noir viré du Sénégal de nouveau en France !


Kémi Séba, activiste anti-français et racialiste noir viré du Sénégal de nouveau en France !

Illustration : Jeune Afrique

Question : dans quel pays peut-on expulser manu militari un « migrant » suprémaciste noir antifrançais ?

Pas en France évidemment, où 96% des déboutés du droit d’asile restent chez nous, où des assassins binationaux ne risquent pas la déchéance de nationalité. Mais au Sénégal.

C’est Yvan Rioufol, du Figaro, qui s’en réjouit dans son bloc-notes du 8 septembre. Le Monde en parle également mais Jeune Afrique en fait un meilleur compte rendu.

Il s’agit de Kémi Séba, franco-béninois de papier, qui se présente comme anti-impérialiste et antisioniste (traduisez antisémite), membre de Nation of Islam et porte-parole d’organisations racialistes maintes fois dissoutes.

C’est en fait un raciste antiblanc comme la France en produit de plus en plus (Houria Bouteldja, Rokhaya Diallo…).

Dans les années cinquante, l’anthropologue Lévi-Strauss critiquait l’ethnocentrisme européen, il déplorerait désormais l’ethnomasochisme français.

Notre sous-Malcom X, Kémi Séba, en est le parfait exemple : né en 1986 à Strasbourg de parents béninois, « il a très tôt été confronté au racisme » nous apprend Jeune Afrique. Car le pauvre chipounet a été « transbahuté jusqu’à ses 14 ans à travers les campagnes françaises des années 1980, où sa famille était la seule noire à des kilomètres à la ronde » écrit-il dans son livre Supra-négritude. 

Tous les tarés de l’histoire ont une fêlure d’enfance : Adolf, fils illégitime ; Koba, dégoûté du séminaire ; Kémi Séba, lui, c’est la choucroute et la flammenküeche.

Ami de Dieudonné, ex-proche de Soral, il est plusieurs fois arrêté et condamné à de la prison ferme pour antisémitisme, négationnisme, violences en réunion, incitation à la haine raciale…

Ecœuré par tant de négrophobie, il s’exile en 2011 au Sénégal, pensant retrouver un continent fantasmé. Il devient conférencier, chroniqueur politique, nouvelle étoile montante du panafricanisme.

Le 19 août 2017, lors d’un rassemblement antifrançais à Dakar, Kémi Séba brûle publiquement un billet de 5000 F CFA.  Et au Sénégal, 25ième pays le plus pauvre de la planète, on ne plaisante pas avec ces choses-là.

Mis en garde à vue, jugé puis relaxé, il encourait 5 à 10 ans de prison. Mercredi 6 septembre, les autorités sénégalaises l’ont finalement embarqué de force sur le vol Corsair SS979 en direction d’Orly.

Son passeport béninois invalide, c’est logiquement vers la France exécrée que Kémi Séba se retrouve.

Face à « une menace grave pour l’ordre public », le ministre sénégalais de l’Intérieur n’a pas hésité à l’expulser manu militari un jour après la notification de l’arrêté. Rapidité, efficacité, houste du balai !

« Le Sénégal : l’exemple à suivre » écrit justement Yvan Rioufol.

Malheureusement, avec le retour « au pays » de Kémi Séba, la France se retrouve avec un fiché S de plus.





17 thoughts on “Kémi Séba, activiste anti-français et racialiste noir viré du Sénégal de nouveau en France !

  1. Machin chose

    il a adopté ce blaze de « Kémi Séba » depuis des années

    son véritable patronyme c’est

    Stellio Capochichi

    vous pouvez vérifier sur gogole

    comme ça ne faisait pas trés « révolutionaire » et en plus pour un Noir, Kapo-Zizi , ça la fout mal…..

    il a fait comme le « M’bala M’bala  » qui ne s’ est fait connaitre que par son prénom Dieudonné

    hé oui! parce que, franchement…M’Bala M’Bala, ça fait goulou Goulou ..dans la case 😆

    bon! expulsé de chez les Noirs musulmans Sénégalais , indésirable dans son Dahomey Chrétien..(ce n’ est pas Bénin la bas de bruler du fric)

    ou il atterit ? tout naturellement dans cette vaste poubelle qu est devenu notre Pays

  2. Berrebi claude

    A plusieurs reprises j’ai assisté à des spectacles désolants de  » nouveaux francais » qui insultent le personnel des consulats qui femmes pour la plus part et femlettes pour le restant , tétanisé de peur , la fermer ! Alors il est temps d’un grand nettoyage de retirer les  » papiers , passeports et aides en tout genre « a ces déchets qui poussent si bien en france.

    1. gillic

      Il suffirait de l’ embarquer dans un transall et de le larguer par tranche arrière sans pépin !!! Il ferait tapis et serait doc prêt à prier ………….de suite !!!!!

    1. Fomalo

      D’accord Celtillos @, mais un accident fatal, et si possible « en dehors des eaux territoriales » si vous voyez ce que je veux dire. Parce que sinon, bonjour les dommages-intérêts les manifestations, les émoluments de survie durable versés aux pauvres familles…. Il y a presque quarante ans la France avait fait fort, avec le Rainbow Warrior, alors nous ne sommes pas capables de faire mieux avec toute l’expansion des nouvelles technologies?

  3. Stelios

    Kemi Seba n’est pas du tout anti-français, c’est faux, c’est un mensonge : je rappelle qu’il est un ami de Dieudonné et que Dieudonné est un ami de Jean-Marie Le Pen. Ce n’est donc pas un milieu anti-français.

    1. Frontalier74

      Oui, oui, et Dieudonné est l’ami de Soral. En fait, ce qui réunit les quatre, ce n’est pas l’amour de la France mais l’antisémitisme, pardon l’antisionisme…

  4. Anania de Schirac.

    Avec un Président et une justice normale en France, ce Kemi Seba serai déchu de la nationalité Française et expulser au bénin s’il a la double nationalité ou juger par un tribunal militaire d’exeption et passer par les armes.

    L’islam ne respecte que la force et notre sécurité prime sur la dangerosité de sa personne.

    1. Chris2AChris2A

      Exact !
      Nous n’avons pas à conserver dans notre pays des profiteurs qui sont, en outre, des militants professionnels de l’anti-France !

Comments are closed.