Ménard a tout faux, c’est la France de gauche qui a fait monter le FN !


Ménard a tout faux, c’est la France de gauche qui a fait monter le FN !

A lire impérativement, le livre de Pascal Perrineau qui montre, chiffres à l’appui, que la ligne Philippot qui rassemble des électeurs de gauche et de droite est la bonne ligne, la seule ligne.

Présentation du livre sur Amazon :

En se qualifiant pour le second tour de l’élection présidentielle de 2017, Marine Le Pen a conforté la position du Front national au tout premier rang des forces politiques en France.

Or, ce que Pascal Perrineau établit avec éclat dans ce livre choc, c‘est que ce sont aussi les électeurs de gauche qui ont contribué à installer le FN en position dominante et que, ce faisant, ces derniers ont le sentiment de ne rien renier de leurs convictions profondes. Les motifs de leur vote (défense de l’État-providence, du rôle de l’État dans un monde globalisé, de la laïcité, d’une certaine idée de la République) sont au contraire demeurés les mêmes quand la gauche, disent-ils, aurait trahi ses idéaux et abandonné le peuple.

C’est ainsi que l’enquête témoigne autant des raisons pour lesquelles la gauche a perdu son électorat populaire qu’elle éclaire l’impressionnante progression du parti de Marine Le Pen.

Des leçons à tirer pour une gauche d’opposition.

Pascal Perrineau est l’un des plus fins connaisseurs de la carte électorale de la France et des motivations du vote des Français. Il a été directeur du CEVIPOF (Centre de recherches politiques de Sciences Po) entre 1994 et 2013. Il est professeur des universités à l’Institut d’études politiques de Paris.

En complément un article paru sur Boulevard Voltaire : 

ARTICLE : Marine, tenez bon ! Réponse à Robert Ménard sur la crise du FN
URL : http://www.bvoltaire.fr/marine-tenez-reponse-a-robert-menard-crise-fn/
AUTEUR : Fabrice Garniron – (Enseignant, musicien, écrivain)

La période qui succède à la défaite est au moins aussi délicate pour les perdants que la bataille elle-même.

La période qui succède à la défaite est au moins aussi délicate pour les perdants que la bataille elle-même, comme nous le rappelle la crise que traverse aujourd’hui le Front national. Pas facile, en effet, d’éviter les pièges du déni, de l’autoflagellation et la recherche de boucs émissaires lorsqu’il faut dégager les causes de l’échec.

Alors qu’il s’agit maintenant, pour le FN, de faire le bilan de ses revers, mais aussi de ses réussites, de changer ce qui doit l’être et de croire à nouveau en l’avenir, certains, comme Robert Ménard, s’emploient à faire de Florian Philippot, voire de Marine Le Pen, des victimes sacrificielles. Certes, nombre de critiques et de rappels à l’ordre de Robert Ménard en direction du FN paraissent bien ciblés. Il a raison quand il rappelle la nécessité, pour le FN, de rester proche des préoccupations des catégories populaires, de rompre avec les logiques politiciennes, d’avoir au FN un débat sans tabou…

 

Mais certaines de ses critiques paraissent injustifiées ou tendancieuses. Notamment lorsqu’il évoque les résultats du FN lors des dernières échéances électorales comme autant de désastres aboutissant au « champ de ruines » que serait aujourd’hui le FN.

 

À l’évidence, Robert Ménard s’ingénie à noircir le tableau pour mieux faire avancer l’idée, ou le rêve, qu’il a en tête et qu’il ne cache d’ailleurs pas : transformer le FN en un grand parti conservateur. Il ne s’agit pas de lui reprocher d’œuvrer à l’émergence d’un parti rénové selon ses propres critères. Surtout que ce qu’il envisage sera, de toute façon, préférable à cette gauche et cette droite imprégnées d’un « progressisme » devenu délirant.

 

Sauf qu’à entendre Robert Ménard, l’objectif qu’il s’est fixé semble passer par l’éviction pure et simple de Florian Philippot. Ce qui conduit Robert Ménard à le ringardiser comme s’il ne représentait que lui-même. Ils sont pourtant nombreux, militants et électeurs, à avoir rallié le FN, précisément en raison des positionnements de Florian Philippot. Ce sont même des pans entiers de l’électorat de gauche qui sont passés au FN, se sentant à juste titre trahis par une gauche qui, jadis sociale, est devenue « sociétale ».

Nous ne saurions trop conseiller à Robert Ménard la lecture du dernier livre de Pascal Perrineau Cette France de gauche qui vote FN. En montrant, chiffres à l’appui, qu’en 2017 le FN a attiré à lui, comme jamais il ne l’avait fait, les catégories sociales modestes, en particulier celles venant de la gauche, Pascal Perrineau valide la stratégie de Marine Le Pen et de Florian Philippot. La démonstration du politologue fait apparaître comme stérile, sinon contre-productive, l’exigence de purge voulue par Robert Ménard. Car, que l’on sache, rien ne permet à ce jour d’affirmer qu’un virage conservateur du FN lui ferait gagner à droite ce qu’il perdrait, à coup sûr, à gauche.




Marcher sur des oeufs

Au crépuscule de ma vie, je flâne sur les chemins de la connaissance qui me ravit. Musique, histoire, religion, tout ce qui fait l'homme et tout ce que fait l'homme me passionne.


27 thoughts on “Ménard a tout faux, c’est la France de gauche qui a fait monter le FN !

  1. Renoir

    Ménard, il est simple à comprendre : pour lui, arriver au second tour de la présidentielle en battant le PS et l’UMP, c’est une catastrophe; obtenir au second tour un score bien plus important qu’au premier, c’est terribel. Et avoir 8 députés au lieu de 2, c’est la preuve d’une bérézina politique.
    Et comme il n’est pas au FN, donc n’a pas mis les mains dans le cambouis, il peut se permettre de critiquer férocement et de refaire le monde patriote dans sa (petite) tête.
    Moi je l’aime bien Ménard, il est loin d’avoir tout faux, mais pour le coup trop c’est trop: on respecte le travail du FN, dirigeants comme militants, et si on veut le changer, on commence par adhérer non ?
    Et j’attends les prochaines municipales, pour voir s’il sera aussi haineux vis-à-vis du FN à Béziers…

  2. JEAN

    C’est étonnant ce besoin de classer les gens, on est ou de droite ou de gauche éventuellement du centre mais on ne peut pas être politiquement neutre pourtant la majorité des gens font leur choix au dernier moment et se désintéressent de la politique le reste du temps beaucoup d’abstentionnistes font partie de ces gens

  3. trafapa

    De famille coco , j’ai adhéré à l’automne 1984 au F.N. du père après avoir déchiré mes cartes PC et CGT en 79 à peu près ; si je fais mon petit commentaire , c’est pour vous dire que je vous trouve bien pleins de certitudes quant au futur et aux causes de notre défaite des présidentielles . Ne soyez pas trop péremptoires .

  4. jolly rodgers

    bien sur que Ménard a tout faux , c’est le peuple qui votent majoritairement FN et ça depuis des lustres. pourquoi ? parce que le peuple est le premier concerné par les problèmes liée a l’immigration . la  »gauche » a tellement trahie le peuple et ses fondamentaux que beaucoup de vrai gens de gauches ce sont tournés vers le FN , qui lui a un programme économique et social qui tient vraiment la route .être au vrai sens du terme socialiste , anarchiste ou communiste a l’origine ne signifié pas être pour l’immigration , ce sont les soixante huitards qui ont pervertis les idéaux d’origines du socialisme au sens large du terme , de Danton a Jaurés , de Kropotkine a Ellul … ils avaient en commun l’amour de leurs nations et de leurs peuple , voir pour l’écrivain socialiste révolutionnaire Jack London de la race banche (sans pour autant hair les autres races ) voir l’historique de Jack London (une exposition a lieu actuellement sur l’écrivain aventurier et prolo , a la vielle charité a Marseille ) le FN a très bien évolués ces dernières années , par contre il faut qui reste sur les deux tableaux , c’est a dire continué a dénoncer l’immigration et l’islamisation toute en restant sur sont programme économique et social , laisser tomber l’un ou l’autre serait un suicide politique .

    1. jolly rodgers

      PS : de plus même dans l’éducation nationale (traditionnellement a gauche) , ils commencent a ouvrir les yeux et a voter FN ( a force de se faire agresser par les cpf dans les zep )

    2. frejusien

      exactement ! anti-immigration et programme social en faveur des français !
      la bonne recette, et sans étiquette !

  5. Xtemps

    En faite si je ne me trompe pas, les vrais de droites et de gauches en France sont pour le FN en grande partie, un rassemblement de toutes les tendances politiques unis pour la défense de la France, que nous pouvons qualifier de vrais patriotes, contre des faussaires, des imposteurs soient disant de gauches, droites et autres tendances politiques, des infiltrés d’apparences trompeuses de l’eshtablishement.
    J’espère qu’une chose, que la France, comme tous les pays européens d’ailleurs, retrouve ses valeurs dérobés par nos escrocs criminels imposteurs aux pouvoirs et l’imposture union européenne dictature Fasciste, bien réel.
    Que le FN n’est pas qu’un cul de sac de retenue, qu’au dernier moment il tombe à la manière de Kiprace en Grèce, la trahison, et je préfère me tromper sur ce sujet.
    J’aime la France et les français, les vrais de France, et je refuse, comme pour tous pays européens, une France étrangère et méconnaissable comme une Europe méconnaissable.
    Tous les européens doivent s’unir pour défendre notre civilisation Occidental commune contre la tyrannie union européenne, Nuremberg pour ces ordures Fascistes.
    L’union fait la force.

    1. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

      2ème lien au cas où vous noteriez un décalage entre la bande son et la vidéo dans le lien antérieur qui appartient à la chaîne de Marine.

      M. LE PEN – Grand MEETING de BRACHAY 09/09/17
      :: https://www.youtube.com/watch?v=uSz29H4j_LA

      J’en profite pour joindre cet autre qui est une intervention de Florian Philippot
      Philippot demande à Ménart de respecter Marine Le Pen à Brachay
      :: https://www.youtube.com/watch?v=FDJQEiOV5mc

      Dans cette vidéo vous noterez comme encore comme Monsieur Collard qui veut virer Florian Philippot du FN, n’est même pas encarté FN. Et qu’il est pour rester dans l’UE ; son rôle est sans doute de travailler Marine dans l’espoir de l’enfermer dans cette voie.

      J’ai toujours pensé que Mr Collard est un infiltré, son rôle est bien de saper le parti. Ménard fait la même chose et on remarquera que les deux refuse d’appartenir au FN. Donc des trois, Florian Philippot qui a fait ses preuves à l’intérieur du parti, qui a une vision juste et ferme, pleine de conviction sur la ligne politique à avoir et les deux autres Collard et Ménard qui ne font rien que parader et palabrer il ne faut pas tergiverser, il faut être convaincus et fermes dans nos convictions comme l’ont été Marine et Florian.

      1. Glazik

        Article et commentaire parfaits, les Co(llard, Mé)nard, n’ont pas leur place au FN !
        J’aurais d’ailleurs apprécié que le FN fasse une mise au point concernant leurs attaques sur Marine et Florian. Sophie Montel a été sanctionnée pour bien moins que cela, et pour tout dire, cela m’inquiète sur l’orientation future du Parti.
        S’il succombe aux sirènes de la droite, il redeviendra un petit parti protestataire à 10% !

  6. Rabarabé

    Eh ben, les déçus de la gauche (comme moi) sont nombreux sur ce site!
    Pourtant, la lutte des classes, c’était pas mal. Dommage que la peste verte se soit invitée en France, détruisant tous mes idéaux d’une société où personne ne serait laissé pour compte… Avec eux vint le temps des faux combats et de la ruine.
    Philippot est tout à fait correct. En tous cas je ne verrais pas voter Marion…

  7. Xtemps

    Je viens de tomber sur un site disant que sur TF1, Macron persiste et signe…
    Oui le FN, fondé en 1972 a conduit des attentats contre le général de Gaule, alors que celui-ci est décédé en 1970!!.
    Si c’est pas de la manipulation là…
    Ce type là est un psychopathe qui pousse les uns contre les autres, ils cherchent vraiment les conflits nos dirigeants imposteurs, les petits Coqs ont besoin d’une guerre mondial on dirait.

  8. frejusien

    Les gens comme ménard, que j’apprécie par ailleurs, sont contre philippot parce qu’il représente qq chose que le catho borné ne supporte pas : l’homosexualité, c’est dommage de s’arrêter sur le caractère privé de l’orientation sexuelle d’un homme politique

  9. durandurand

    Et oui si le F N est arrivé à ce niveau c’est grâce à Florian Philippot son objectif est lucide droit , il est dans l’intérêt de la France et des Français , si Florian quitte le F N celui-ci redescendra au niveau qu’il était avant son arrivé .

  10. frejusien

    Philippot est excellent , il connait son sujet sur le bout des doigts, il ne se fait pas avoir par les journaleux crotteux, toujours la répartie qui mouche les crétins, il garde son calme face à quatre ou cinq hyènes, il les a mis tous au pas, il a remonté le FN grâce à toutes ces qualités
    beaucoup de jaloux aimeraient bien le faire partir,
    en fait ceux qui souhaitent son départ, sont ceux qui veulent couler Marine

  11. mac gyver

    Ménard est européiste, et à ce titre pour l’euro. Etre européiste ,c’est se soumettre à l’UE et ses diktats contre le social français. Donc Ménard est pour la loi travail. Finalement il devrait se réfugier chez Wauquier le pro-européen.

  12. PJP

    Les parasites perchés ,collard FM et ménard FCatho , débalages de cuisine perso alors que la situation en France est + que grave. Nous sommes tout proche d’une guerre de type algérienne a grande échelle européenne. Certain, que le moment venu ils fuiront la mere nourriciere pour soi disant organisé la résistance bien au chaud.

Comments are closed.