L’université Al-Azhar enseigne le cannibalisme à ses milliers d’élèves terroristes


L’université Al-Azhar enseigne le cannibalisme à ses milliers d’élèves terroristes

Si Juncker tient tellement à sa libre circulation, qu’il montre l’exemple en supprimant toutes les serrures de ses villas!
Afin que les mahométans puissent aller égorger leurs moutons sur ses tapis, et puissent cuire Juncker dans un pot chez lui!
L’université Al-Azhar enseigne le cannibalisme à ses milliers d’élèves terroristes:
http://www.meforum.org/6882/is-al-azhar-university-a-global-security-threat$

Université al-Azhar, une menace pour toute la planète ?

Le 24 août 2017, de Cynthia Farahat, American Thinker

Les terroristes parmi les plus brutaux qui ont reçu une éducation islamique orthodoxe ont été formés à l’université al-Azhar, la plus importante école sunnite du monde. Une assertion qui ne surprendra personne quand on s’informe sur la nature de l’enseignement prodigué par cette université. Des milliers de mosquées, d’écoles, de centres d’apprentissage et d’universités suivent les directives d’al-Azhar dans le monde entier, à l’exemple de l’université islamique américaine du Michigan. Cette école a également été durant des décennies sous le contrôle officieux des Frères musulmans.

Les plus récents rapports du gouvernement égyptien sur l’université al-Azhar mentionnent que 297 000 étudiants auraient fréquenté l’école en 2013 et 2014. En 2015, elle aurait accueilli 39 000 étudiants étrangers. Les élèves apprennent le droit religieux de manger les infidèles [NDT : l’état islamique aurait même publié un livre de recettes], des méthodes atroces de torture des non-musulmans jusqu’à ce que mort s’ensuive, et qu’il est crucial pour tout musulman de violer et d’humilier les femmes mécréantes. De nombreuses personnalités et intellectuels égyptiens alertés par cet enseignement, ont réclamé l’ouverture d’une enquête sur l’université al-Azhar pour incitation au terrorisme. Comme l’historien égyptien Sayyid Al-Qemany qui a demandé au gouvernement égyptien de classer l’université al-Azhar comme étant une organisation terroriste.

En 2015, le journal égyptien El-Youm el-Sabi, a publié un rapport d’enquête sur le programme d’étude de l’université al-Azhar. Selon le rapport, les étudiants du niveau du lycée apprennent dans l’un des manuels scolaires, intitulé al-Iqn’a fi Hal Alfaz ibn Abi Shoga’a (dont les propos, qui pour son auteur Abi Shoga’a, ne laissent aucune place au doute), que : « Tout musulman peut tuer un apostat et le manger, tout croyant est en droit de tuer les infidèles guerriers, même s’ils sont jeunes ou si ce sont des femmes, ils peuvent aussi être consommés, car Allah n’agrée pas les mécréants« . Quant au traitement à infliger aux non musulmans, l’auteur du rapport se réfère au même livre et ajoute : « Pour se préserver du mal provenant des infidèles, tout musulman peut lui arracher les yeux, ou l’amputer des mains et des jambes, ou lui couper un bras et une jambe. ».

Les diplômés d’al-Azhar se préparent à entrer dans le monde moderne avec la connaissance de la légitimité théologique du cannibalisme et du viol.

 

Même les musulmans ne sont pas à l’abri des consignes figurant dans l’enseignement d’al-Azhar. Selon le même rapport, il est décrété dans un autre manuel que : « Tout musulman est autorisé à tuer un fornicateur, un soldat ou un [musulman] non assidu à la prière, même sans autorisation de l’imam ».

Cet enseignement est conforme à la politique des frères musulmans, lesquels dirigent l’université. Non seulement ces derniers se servent d’al-Azhar pour inculquer à des centaines de milliers d’étudiants l’idéologie de l’EI, mais ils utilisent l’école pour former des jeunes gens à se battre. À titre d’exemple, une vidéo qui a fuité d’al-Azhar en 2006, montre 50 jeunes frères musulmans masqués et en uniformes noirs, effectuant des exercices militaires devant le directeur de l’université. Cette affaire intitulée par la suite « problème de la milice al-Azhar« , avait donné lieu à une enquête du gouvernement égyptien aboutissant à des arrestations.

Voilà pourquoi, des islamistes parmi les plus brutaux dans le monde, ont fréquenté l’université al-Azhar ou en sont diplômés. Comme le leader de Boko Haram, et Abubakar Shekau lequel est un diplômé de l’université.

Les terroristes brutaux qui ont reçu une formation religieuse à al-Azhar sont (dans le sens des aiguilles d’une montre en commençant par le haut à gauche) le fondateur d’Al-Qaïda, Abdullah Azzam, le maître à penser de l’attentat du World Trade Center en 1993, Omar Abdel Rahman; le mufti de Jérusalem présent sur la photo avec des nazis, Hajj Amin al-Husseini; et le chef de Boko Haram, Abubakar Shekau.

Comme à titre d’exemple le premier des leaders d’al-Qaïda, Abdallah Azzam (1941-1989), étudiant à al-Azhar, le mentor spirituel d’Oussama Ben Laden et leader international du bras armé d’al-Qaïda, Omar Abdel Rahman (1938 – 2017), connu sous le nom de « cheikh aveugle », était un érudit à al-Azhar. Le mufti nazi de Jérusalem, Hajj Amin al-Husseini (1897-1974), a étudié à l’université d’al-Azhar, tout comme Abu Osama al-Masri lequel a planifié le crash de l’avion russe dans le Sinaï en 2015.

Non seulement l’université al-Azhar est compromise quant à la propagation de la violence de la secte wahhabite, mais cette école est financée par le gouvernement égyptien qui s’appuie sur la loi sur le blasphème, pour emprisonner ceux qui critiquent les enseignements radicaux de l’université, ce qui enlève tout espoir quant à une réforme sur l’islam. Ainsi, le président de l’université d’al-Azhar a récemment déclaré que l’intellectuel Behery, qui est incarcéré pour blasphème, était « un apostat de l’islam ». De par la doctrine sunnite enseignée à al-Azhar, l’apostasie est punissable de mort.

Al-Azhar est également à l’origine de la fatwa pour apostasie ayant abouti à l’assassinat de la personnalité laïque égyptienne Faraj Fouda (1945-1992). Après le tollé en Égypte qui a suivi la publicité faite à M. Behery pour avoir été qualifié d’apostat, le président de l’université a été forcé de démissionner, mais cette école est toujours le fief de musulmans radicaux.

Al-Azhar est également a l’origine de l’emprisonnement d’un autre intellectuel musulman très populaire, cheikh Mohammed Abdallah Nasr [NDT : cheik Mizo] lequel a donné une interprétation moderne et non conventionnelle de l’islam, il a été condamné pour blasphème à une sentence inédite de 13 ans de prison, après un matraquage de l’opinion par l’université. Incroyable, mais l’université al-Azhar a accusé (entre autre) solennellement M. Nasr, d’avoir critiqué Khalid ibn el-Walid (585 à 642), qui est un guerrier musulman et une personnalité sacrée du sunnisme, connu pour avoir été un violeur et un cannibale. Lors d’un débat télévisé avec des universitaires extrémistes de l’école, M. Nasr a évoqué El-Walid, lequel a décapité le poète musulman Malik ibn Nuwayrah, a cuit sa tête, s’en est repu, avant de violer la femme de Nuwayrah. L’histoire de ce musulman guerrier et cannibale était pour M. Nasr une raison majeure de critiquer l’islam. En parlant aux érudits d’al-Azhar, M. Nasr a déclaré: « Vous vous demandez d’où provient le terrorisme ? C’est un héritage religieux. ».

Le mois dernier, la Chine a demandé à l’Égypte d’expulser les étudiants chinois de l’université al-Azhar. Ni l’Égypte ni la Chine n’ont donné la raison de cette mesure hors norme, mais de toute évidence, la Chine anticiperait un possible recrutement de terroristes dans cette université, lesquels pourraient éventuellement passer à l’acte sur son territoire.

L’université al-Azhar est une menace pour la sécurité du monde entier. Les gouvernements occidentaux et leur homologue égyptien devraient se préoccuper de cette université et des institutions qu’elle contrôle quant à des liens possibles avec le terrorisme. Si le président Abdel Fattah al-Sissi désire sérieusement lutter contre l’activisme islamique, son gouvernement doit stopper net le financement de l’université et l’endoctrinement djihadiste quotidien des étudiants, il épargnera ainsi à l’humanité des futurs Rahman, Azzam et Shekau.

Cynthia Farahat est membre du Forum du Moyen Orient et chroniqueuse pour le quotidien égyptien Al-Maqal. 

 

Traduit de l’anglais par la Véritétriomphera.

Source : http://www.meforum.org/6882/is-al-azhar-university-a-global-security-threat





15 thoughts on “L’université Al-Azhar enseigne le cannibalisme à ses milliers d’élèves terroristes

  1. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    L’art et la manière de désinformer ; de brouiller les pistes et insidieusement jouer à la culpabilisation inversée. C’est la technique des grands pervers manipulateurs il me semble mis fait avec une finesse un talent d’artiste en la matière (Y aurait-il la patte de Bruno Roger Petit ?)

    Un chanteur populaire, Jacques Dutronc, chantait : « je retourne ma veste toujours du bon côté » ; notre gouvernement, l’oligarchie des artistes en la matière.
    ____________________________________
    Explosifs à Villejuif : un troisième homme en garde-à-vue, Collomb évoque des liens avec la Syrie
    :: https://francais.rt.com/france/42892-fabrication-dexplosifs-villejuif-troisieme-homme-place-en-garde-a-vue
    07/09/2017

  2. Xtemps

    Et nos dirigeants n’ont jamais rien vu!, bien sûr, et ils ouvrent toutes grandes les portes de l’Europe à l’Islam cannibale, la religion de paix et d’amour!.
    Et ils n’ont pas peur d’être mangé par des musulmans nos dirigeants! ou de subir un attentat, bizarre!.
    Pourquoi c’est toujours les peuples qui subissent les attentats et jamais nos dirigeants?!.
    C’est bien pour cela qu’ils sont des criminels, des assassins nos dirigeants, ils nous livrent à des assassins.
    Devinez où se trouve toutes les extrêmes, si c’est pas l’union européenne,moi je suis le Pape.
    Les terroristes sont aux pouvoirs et ils ne doivent pas avoir beaucoup d’empathie ces gens là.

    1. durandurand

      Ne soyez pas étonner , les modérateurs sont en partis muzz , fermez votre compte facedecul, twitter etc. ça ne sert à rien d’aller dessus , c’est un gros site de merde .plus il y aura des personnes fermant leurs comptes moins de publicités vues moins de fric pour leurs gueules . après chacun fait comme il veut .

  3. hathoriti

    nos dirigeants se foutent royalement du sort de leurs compatriotes ! vous pensez bien que macreux est averti de ce qui va se passer en France et qu’il est prêt à mettre les voiles avec sa macreuse et la smalah d’icelle dès que ça tournera mal…

  4. Révolution

    Le gouvernement est complice
    ils sont à la babouche de ces assassins
    Chose étranges c’est l’endormissement de la population en général
    on dort , on dort,
    et pendant ce temps les assassins sont là attendant leur moment
    comme pour une nouvelle Saint Barthélémy
    c’est pourquoi les babouches ne toucheront pas à nos traitres
    du moins pas tout de suite
    ce sont leurs idiots utiles
    très utiles même

  5. Xtemps

    Tous les musulmans doivent connaître le cannibalisme recommandé dans le coran, ils doivent le lire tout de même, comment font ils pour accepter çà!?.
    Qui oserait parler d’empathie ici
    Nous ne pouvons pas appeler l’islam une religion, mais une organisation de cannibales.
    Pourquoi nos dirigeants parlent très peu ou jamais des massacres des musulmans?.
    Et les massacres par les musulmans ne sont que très rarement contredit.
    Je trouve que il y a quelque chose de macabre avec nos dirigeants, leurs comportements ne sonne pas claire concernant l’Islam.
    Nous connaissons les Cro- magnons pour aller aussi loin avec les fouilles et même les dinosaures, mais pas avec l’islam!, les archéologues et les histories les ont oublié apparemment, bizarre non! .
    Appelons les musulmans les Handschar la 13 e division de la montagne.
    Pour moi l’islam, c’est vraiment la haine absolu, je dirai même le mal absolu, sans hésitation, qui n’a pas une once d’humanité.
    Et si le mal absolu existe, nous l’avons devant nous en plein actions, en tous les cas.
    Et s’il y a le mal absolu, il y a forcément son contraire, car autrement nous serions déjà ensevelis depuis bien longtemps.

    1. Lavéritétriomphera

      L’islam est une idéologie totalitaire et les systèmes qu’il engendre, ne peuvent pas être favorables à la vie. L’islam est une idéologie de mort, et sans la divergence d’opinion la pensée n’évolue pas et la société non plus. La nature ne conçoit pas le statisme et c’est pour cette raison que tout ce qui n’évolue pas régresse.

  6. sitting bull

    Race de barbares toujours a la préhistoire et c est sa que l on importe par millions en occident , les gauchistes sont des fous et des traitres vivant dans un aveuglement total , des ânes que les médias présentent comme des « élites »

  7. frejusien

    Cette université et ses imams vont donc encore plus loin que momo le pédo, l’assassin, le violeur ,le pilleur
    Nouvelle mouture du 21ème siècle : momo le cannibale
    qui va se charger enfin de les arrêter ????

  8. NICOLAS F

    Le Parisien.fr /6 sept 2017 13 18 utc +2
    Aulnay sous bois:l’enquête financière de la famille de Théo confiée à un juge.(le 4 aout)
    « pour escroquerie enbande organisée et blanchiment »
    « cent réquisitions bancaires effectuées »
    « une enquête avait déjà été ouverte en juin 2016 pour faits d’escroquerie et abus de confiance »
    « Hollande avait déclaré le « jeune homme toujours connu pour son comportement exemplaire »

  9. Chris2AChris2A

    Dans tous ces pays, on ne forme pas un seul ingénieur, mais alors des « savants de la foi » je ne te raconte pas ….

Comments are closed.