Ils sont où les Blacks et Maghrébins dans l’entreprise Leetchi de la donneuse de leçons Céline Lazorthes ?


Ils sont où les Blacks et Maghrébins dans l’entreprise Leetchi de la donneuse de leçons Céline Lazorthes ?

Tout commence par un tweet d’Adrien Chaltiel, entrepreneur passé par la case avocat, tellement épris d’égalité qu’il voit de la discrimination partout.

Et si les 11 entrepreneurs photographiés étaient, vraiment, les meilleurs, en terme de chiffre d’affaires ? Tant pis pour les femmes qui ne sont pas à la hauteur, à leur hauteur. Le succès ça se mérite, ça ne se donne pas.

N’allez pas dire cela à la bobo Céline Lazorthes, qui, forte de son succès en entreprise, se croit le droit de donner des leçons à Capital :

Céline Lazorthes, qui n’a pas inventé la poudre, mais qui a juste su rentabiliser le système de cagnottes sur Internet, la voici :

Ces gens-là sont « in », dans le monde des « start up » (traduisez jeune entreprise dynamique, mais ça fait tout de suite out, France rance et moisie de parler ainsi…) et donc, forcément, dans le politiquement correct et la société multiculturelle.

11 mecs blancs ( c’est comme ça qu’elle cause, la branchée ), pas une femme, pas un black, pas un jeune ( n’ont pourtant pas l’air rabougris ni séniles les 11 photographiés, mais quand on veut tuer son chien, on l’accuse de la rage).

Voilà la société idéale pour cette bonne femme totalement azimutée…

Combien de Blancs, combien d’hommes, combien de Blacks, combien de femmes, combien de jeunes dans son entreprise, à la Lazorthes ?

Les tweets montrant leurs réunions ? Une majorité d’hommes, blancs… étrange, non  ?

Cela ne l’empêche pas de re-tweeter Barack Obama et ses manipulations :

Les entretiens d’embauche, ça se passe comment ?  30 personnes, cela veut dire, forcément, un camembert à partager. 15 hommes, 15 femmes.

5 hommes blancs, 5 hommes Noirs, 5 jeunes ( Noirs ou Blancs ? Et les Maghrébins   ? Diable ça se complique…  Et il faut que tous ces gens aient les compétences, les diplômes, l’expérience… nécessaires. Idem pour les femmes, 5 Blanches, 5 Noires, 5 Jeunes avec des Noirs, des Blancs, des Maghrébins… Et ça ne tombe pas juste, forcément. Il y a, forcément, une communauté favorisée… laquelle ?

Et là, elle félicite un trio d’hommes blancs, cela ne la dérange pas ?

Mais ce n’est pas tout, examinez la publicité faite sur le site de son entreprise, entreprise « de cagnotte » https://www.leetchi.com, faites défiler les unes après les autres les images d’illustration des différents thèmes, anniversaire, soirée, entreprise, solidarité…

Regardez :

Vous avez compris ?

Le site leetchi, dont la patronne veut donner des leçons aux autres n’utilise pratiquement que des images de Blancs….

Autrement dit, les cons de Blancs sont la cible prioritaire ce sont eux qui sont censés payer pour que la Lazorthes, dans son palace du XVIème, puisse donner des leçons à Capital et au monde entier…

Qu’on se le dise.




Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


13 thoughts on “Ils sont où les Blacks et Maghrébins dans l’entreprise Leetchi de la donneuse de leçons Céline Lazorthes ?

  1. Frontalier74

    Et pan dans les dents ! Bravo Christine !

    A propos des néoféministes, je voudrais bien savoir combien de « nounous » et d’hommes de ménage jeunes et noirs elles emploient chez elles…

  2. durandurand

    Qu »elle aille se faire foutre avec son entreprise de cagnotte en ligne , toujours faire la leçon aux autres , quelle commence par appliquer ses leçons elle même .

  3. Xtemps

    Que voulez vous, le racisme çà rapporte à ces gens là, c’est quand même le bon peuple qui paie, les inégalités sont là surtout.
    Nous voyons bien que ces gens là sont des escrocs imposteurs comme les autres aux pouvoirs, le grand problème c’est qu’ ils font le malheur des centaines de millions de personne avec leurs racisme à deux balles, autant d’origines immigrés que les autochtones européens.
    Tous les pays musulmans et africains sont dépouiller de leurs richesses en même temps que nous en Europe.
    Que peut bien servir une société multiculturel et le métissage, est que cela va donner une tartine à ceux qui ont faim, bien sûr que non, c’est l’appauvrissement pour tout le monde.
    Avec tout l’argent qui nous sont dérobés pour soit disant les immigrés suffit d’enrichir les musulmans et africains chez eux, sans oublier le grand raquette de tous les pays musulmans et africains, ils seraient comme des Rois milliardaires chez eux et nous les européens avec.
    Sans nos escrocs imposteurs aux pouvoirs, nous retrouvions dix fois la somme journalière, avec les intérêts, un chômeur aurait 100 milles euro pas mois, tellement que nous sommes volés part nos escrocs imposteurs aux pouvoirs.

  4. Xtemps

    Je viens de recevoir d’un amis ceci :
     » Le véritable exil n’est pas d’être arraché de son pays;
    C’est d’y vivre et de n’y plus rien trouver de ce qui le faisait aimer. »
    Edgar Quinet (il était un républicain convaincu )

  5. MaximeMaxime

    Elle écrit dans son tweet « ou st » pour « où sont »… et où sont les accents, qui font la richesse de notre langue ?
    Je me souviens avoir été puni au collège par mon professeur d’anglais de l’époque à copier 100 fois « il n’y a pas d’accent en anglais » pour avoir accentué des mots dans une copie qui, par ailleurs, n’était pas mauvaise…
    Alors quelle punition pour « celine lazorthes », qui n’a même pas assez de respect pour elle-même pour accentuer son prénom sur twitter ?

  6. bm77

    Les revendications concernant les discriminations supposées ou réelles ont supplantées celles qui intéressent le social si bien que ces dernières ont été gommées.
    Il n’y a plus de problèmes sociaux, mais des problèmes raciaux, de genre, de sexe qui monopolisent le débat et la parole publique.
    Le politique est intéressé en premier chef de faire vivre ceux-ci pour des raison électoralistes, sachant que certaines catégories sont sensibles à la démagogies et que l’égalitarisme parfait n’existant pas quand il s’agit de faire valoir des compétences ils ont a donc toutes les chances de ne jamais régler cette question qui leur permettront de détourner le débat sur les vrais problèmes
    Les syndicats pour ne pas paraitre ringards étant à la remorque des partis qui prônent cet égalitarisme de pacotille perdent toutes notions de la raison d’être de leur fonction principale qui est d’obtenir des avancées sociales pour l’ensemble des travailleurs quelque soient leurs races ou leur sexes.
    Ce qui est paradoxale c’est,alors que la question sur les discriminations a envahie tous les débats télévisuels et les réseaux sociaux, les syndicats ont tous baissé la culote devant la loi travail et s’apprêtent à faire de même avec le remaniement du code du travail
    En dehors d’une injustice sociale on créé une injustice tout court pour celui qui aura été obligé de laisser sa place à celui qui bénéficierait de la discrimination positive puisque la sélection par l’effort et le travail fournit serait remplacé par celui d’être le bénéficiaire de toutes les attentions de la bonne société gauchiste.
    Alors que la sélection par le fric bat son plein et qu’il faudrait voir de ce côté les raisons de l’échec de certains élèves on monopolise tout sur les questions discriminatoires.
    Les vrais injustices viennent du fait que certains ont des passe droits pour se désectoriser ou de l’argent pour palier aux déficiences de l’éducation nationale qui elle même pose vraiment un problème aux vues du budget qui lui est consacré et à la relative inefficacité de sa mission qui est de donner à tous les bases d’une culture générale.
    Hors le bac ne donne même pas cette base puisqu’il est juste là pour justifier de l’argent que la communauté lui a consacré et pour que le ministre de l’éducation national puisse s’accorder le satisfecit des résultats de sa politique; résultats surfaits quand on juge du niveau réel des diplômés du bac.
    Les problèmes de la « real society » se révèlent dès l’inscription de ces élèves à l’université qui sont confrontés à cette sélection que les recteurs mettent en place malgré tout mais à juste titre n’en déplaise à l’UNEF et sa représentante en quête d’un futur poste de secrétaire ministériel car il ne faut pas laisser planer des illusions pour certains élèves qui pourraient redescendre plus bas qu’ils ne sont montés et qui s’appliquera impitoyablement tout le long de leur cursus si par chance ils peuvent accéder aux grandes écoles puis qui sera le quotidien de leur vie active.
    Elle me fait bien marrer cette Céline car elle sait très bien que les sélections font rages dans le milieu professionnel puisque les places sont chères, je suppose qu’elle utilise un DRH pour choisir son personnel et celui-ci pour embaucher, doit se déterminer par rapport à un profil bien particulier qui n’a rien à voir avec le sexe ni la race de la personne qui sera concernée par ce choix.
    Tous ces gens adoptent la » non discrimination attitude » d’une façon parfaitement hypocrite ou naïve et franchement on ne me fera pas pleurer pour une directrice commerciale qui se plaindrait de toucher que 20000 euros au lieu des 23000 euros mensuels de son collègue masculin.
    Par contre le fait de mettre en concurrence les travailleurs de l’UE pour maintenir les salaires au plus bas sinon de faire baisser leur niveau de revenu me parle un peu plus, hors c’est dans les catégories de cette directrice commercial et de son collègue que l’on trouvera le plus de partisans aux politiques des bas salaires ainsi que celles concernant l’immigration de Merkel et des lois travail de Macron.

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Merci pour votre excellente analyse de la substitution du « sociétal » au « social » que je partage entièrement.

  7. Dorylée

    On ignorait que ce site était géré par une retardée mental, maintenant on le sait !
    Séminaire TOP Mangement#leetchi & #mangopay!
    #skyisthelimit#entrepreneurlife#workhardplayhard
    Accessoirement, en français on dit  » repas  » on ne dit pas  » mangement  » …Wouarf !!!

Comments are closed.