Vous connaissez le monopoly des inégalités de la société ? Vous n’allez pas être déçus avec Creapills


Vous connaissez le monopoly des inégalités de la société ? Vous n’allez pas être déçus avec Creapills

 

Vous voulez créer des révoltés qui ne respectent rien et haïssent tout ce qui n’est pas eux ? Creapills ! 

A creapills on ne connaît pas le mot  résilience (1)  et pour cause. Pouvoir grandir à partir des passages difficiles que l’on a vécu, devenir un battant, beurk !

C’est tellement mieux de beugler « c’est pas juste », « c’est pas normal », c’est pas acceptable », c’est la faute des autres… Les autres ? La majorité occidentale, les hommes blancs.  Ceux qui ont fixé des règles, forcément injustes si l’on en croit Crepills.

Vous êtes né noir ? Sortez les fusils contre les Blancs.

Vous êtes né avec une jambe en moins ? La potence pour ceux qui ont leurs deux jambes.

Vous êtes née femme ? Et un coup de  rouleau à pâtisserie contre tous les hommes, ces salauds.

Vous avez volé, vous êtes en prison ? Salauds de juges, les Noirs et les Arabes prennent deux fois plus de prison pour les mêmes fautes que les Blancs.

Vous êtes né dans une famille pauvre et analphabète ? Vous pouvez déclarer votre haine aux riches et la manifester de toutes les façons.

………………………..

Une entreprise qui a le vent en poupe ( et pour cause ) se charge de communiquer sur tous les sujets sensibles en racontant des histoires… Très forts. C’est Creapills…

Impossible de trouver des indications sur Creapills, ses dirigeants, son origine…

De là à imaginer que Soros ou un de ses doubles soit derrière, il y a un pas que je franchis avec allégresse.

Vous avez aimé le monopoly des inégalités ? Vous allez adorer ce message d’amour et de tolérance : L’amour plus fort que la haine…

Et le reste à l’avenant, jetez un oeil à leur page facebook, les commentaires sont clairs. Ils demandent pardon d’être des humains…Et ces gens-là votent… De quoi vouloir réserver le vote aux meilleurs (sens premier du mot aristocratie, aristos signifiant le meilleur en grec )… Impensable parce que nous ne serons jamais d’accord sur la définition des meilleurs, c’est pourquoi la démocratie est le pire système de gouvernement à l’exception de tous les autres.

https://www.facebook.com/pg/Creapills/videos/

(1) Résilience :

À l’origine, il s’agit d’un terme utilisé en physique pour désigner la résistance aux chocs d’un métal. Il est particulièrement utile pour évaluer les ressorts. Par extension, on a adopté ce terme pour désigner, dans divers domaines, l’aptitude à rebondir ou à subir des chocs sans être détruit.

En psychologie, on s’en sert pour désigner la capacité de se refaire une vie et de s’épanouir en surmontant un choc traumatique grave. Il s’agit d’une qualité personnelle permettant de survivre aux épreuves majeures et d’en sortir grandi malgré l’importante destruction intérieure, en partie irréversible, subie lors de la crise.

http://www.redpsy.com/infopsy/resilience.html




Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.

Articles du même thême

12 thoughts on “Vous connaissez le monopoly des inégalités de la société ? Vous n’allez pas être déçus avec Creapills

  1. Rabarabé

    Bah je ne vois pas pourquoi ils font un clip, les inégalités, c’est aussi vieux que le monde, alors… Je ne suis pas choquée ni surprise, c’est comme ça, c’est immuable.
    On n’est pas dans un monde parfait!

  2. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    Mais puisqu’ils sont si mal ailleurs, si maltraités, souffrant d’inégalité, pourquoi viennent-ils, pourquoi les fait-on venir ?

    Au passage, combien de ceux occidentaux qui s’expatrient, surtout en pays musulmans, (y en-a-t-il vraiment beaucoup de Monsieur et madame tout le monde qui le fait) ont-ils le même traitement, la même égalité, les mêmes conditions de vie, le même droit aux libertés, dont celle du culte dans ces pays comme ces pauvres immigrés en Occident, dont en France qui souffrent tellement d’inégalité des chances alors que depuis des années on applique la discrimination positive créant ainsi la vraie discrimination négative des autochtones spoliés de tout chaque jour un peu plus, même u droit de vivre en paix et libres chez-eux.

  3. Amélie Poulain

    Je suis parfaitement d’accord avec votre article Christine à 1OO%. Cela rejoint même le commentaire que je viens d’écrire concernant les emplois donnés à la mairie de Rennes.

    La résilience est très bien traitée en psychologie à travers des livres grand public par Boris Cyrulnik (pychiatre qui a connu la guerre et perdu des parents dans l’enfer des camps de concentration, donc il sait de quoi il parle).

    On sait que ce n’est pas le traumatisme en lui-même, quelle que soit sa gravité qui joue mais la façon dont la personne va y réagir et le traiter psycholgiquement. La résilience ce n’est pas un vain mot.

    Je me souviens de paroles de l’acteur Sean Connery répondant au journaliste qui lui demandait s’il avait souffert suite à son vécu dans une banlieue pauvre de Londres : « non car nous n’avions pas d’assistante sociale pour nous dire que nous étions malheureux »

    1. Frontalier74

      Excellent Connery sans faire de jeu de mot !

      Mon père me racontait son enfance en Brière pendant la guerre, à 5-7 dans la même pièce, les sabots en bois, le chauffage à la tourbe, pas de luxe, peu de confort. Pas d’allocations, pas de RMI, pas de SMIC, rien.

      Etait-il malheureux ? Ben non, quand il n’y avait pas d’école, c’était récréation toute la journée dans le marais.

      Ça ne l’a pas empêché de devenir ingénieur.

      1. Amélie Poulain

        Tout à fait d’accord avec vous, c’est notre société « misérabiliste » qui crée ce genre de stéréotypes et qui justifie les fameux « droits de l’homme » : si quelqu’un ne réussit pas dans sa vie c’est juste qu’il a souffert plus que les autres parce qu’il n’avait pas beaucoup d’argent (sous-entendu si on a de l’argent on est heureux et on n’a besoin de rien d’autre car on ne souffre pas)….

        Si, si… c’est comme cela que l’on fonctionne en gros en France, idéologie gauchiste….. C’est pour cela qu’il faut prendre l’argent des riches (qui seraient humainement nantis) pour donner aux pauvres (qui seraient « défavorisés » – terme que l’on retrouve dans le discours français à toutes les sauces, chacun peut le constater -)….

        Et on s’étonne de notre société de consommation ?……

        …. Un peu binaire comme raisonnement, c’est plus compliqué que cela bien sûr, on le voit aujourd’hui. La souffrance est avant tout humaine et concerne le rapport du sujet à la réalité et à son entourage.

  4. Bouboule

    « Vous êtes né dans une famille pauvre et analphabète? Vous pouvez déclarer votre haine aux riches et la manifester de toutes les façons » est la définition même de la Gauche dans toute l’étendue de son « racisme » de classe, de sa lutte à mort contre TOUTES les inégalités qu’induisent la possession de plus moyens – matériels essentiellement – des uns par rapport aux autres. Il n’est pas étonnant que certains veuillent poussez la logique égalitaire toujours plus loin, dans un mouvement de Progrès sans fin et jusqu’à des extrémités conduisant à des activités criminelles de masse, comme ce fut le cas avec Pol Pot par exemple.
    On aurait pu ajouté à la litanie des « Vous êtes unijambiste? C’est pas juste! La potence pour les bi-jambistes!! » ceci :  » Vous êtes cisgenre – ou hétéro, pour les ringard? Vous avez mauvais genre! On va vous apprendre à être à voile et à vapeur!! »

    1. Amélie Poulain

      D’accord avec votre commentaire.

      D’ailleurs on voit que la « lutte » se durcit, comme si être un homme ou une femme serait lié à des stéréotypes sociaux :

      https://www.grazia.fr/mode/quand-la-mode-enfant-combat-les-stereotypes-de-genre-866245#xtor=EPR-790

      Mais ils le croient vraiment ? Mais oui, certains j’en suis sûre… et en bon dictateurs ils veulent l’imposer. Bref, il va falloir encore supporter qu’ils finissent par se rendre compte que ça ne fonctionne pas comme ça.

      Bizarre ce besoin de concret et d’expériences pour arriver, enfin, se rendre compte…… de l’évidence… Cela en devient même inquiétant et pénible pour ceux qui, à l’évidence, ont eux déjà compris….

  5. peplum

    Dans la première vidéo avec le jeu, les enfants réagissent comme des petits vieux, ou plutôt l’éducateur-agréé (éducation « anglaise » (comme on disait) ?) les induit à ce comportement, auquel ils se plieraient pour avoir la paix : telle est mon analyse.
    Comme parfois il y a des bouquins pour enfants où il crève les yeux que c’est un barbon qui a imaginé pour eux son univers barbonnocentré.

  6. peplum

    (suite) : car enfin, les enfants sont les premiers à imaginer des jeux où ils explicitent des règles baroques avec avantages / inconvénients : moi je serais ci, toi tu serais ça, etc. Le calcul des bienséances égalitaires de droit romain ou anglo-saxon ou momotesque ou que sais-je est la cadette de leurs préoccupations : c’est poussiéreux et chiant, ça n’évoque rien, que grises transactions sur fond de « comptabilité analytique » improbable, inintéressant pour eux : bref, pas un jeu.

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      très justes remarques en effet, on peut supposer que dans la vraie vie les gosses se marreraient

Comments are closed.