Rome : ils ne fêteront pas l’Aïd au Colisée, ouf !


Rome : ils ne fêteront pas l’Aïd au Colisée, ouf !

Suite de notre article :

http://resistancerepublicaine.eu/2017/08/28/ils-veulent-feter-laid-devant-le-colisee-a-rome-vendredi-que-sont-les-fiers-romains-devenus/

ROME :LA POLICE N’AUTORISE PAS LA MANIFESTION ISLAMIQUE- Imola Oggi.

La Police a décidé : pas de festivité pour l’Aïd  au Colisée. Le Colisée ne se transformera pas en une mosquée à ciel ouvert.

La Police de Rome a refusé l’utilisation du Colisée pour la journée de prière, en réponse aux attentats de Barcelone, promue par l’Association Dhuumcatu et autres associations de migrants. Les célébrations se tiendront donc le vendredi 1er Septembre à  » Largo Préneste « 

L’annonce a été faite par une note de Gianluca PECIOLA, ex capogruppo Sel in Campidoglio.

Il dit : il est important qu’à Rome, il soit possible de trouver un espace pour les initiatives qui favorisant le dialogue interreligieux et soutiens la liberté du culte des diverses communautés.

La Police a décidé : pas de festivités par l’Aïd, la fête du sacrifice d’Abraham au Colisée.

Le Colisée ne se transformera pas en une mosquée à ciel ouvert. Il y a eu de nombreuses polémiques dans les heures précédent la décision, cela a été publié par la CONSAP, la Confédération Syndicale Autonome de la Police.

Islamisation du Colisée. Lettre ouverte au Préfet, au Commissaire et au Bourgmestre de Rome Capitale. 

 » La manifestation du 1er Septembre dans la Capitale par des groupes de confession islamique n’est pas opportune, suite aussi aux fortes tensions qui ont été enregistrées ces derniers jours, il n’est pas opportun qu’elle se tienne devant le Colisée  »

Une solide position qui est tenue aussi pas Stefano Spagnoli, secrétaire national de la Consap.

Outre les périls concrets d’ordre public avec même des risques de possibles infiltrations d’individus radicalisés pour lesquels comme Syndicats de Police nous sommes préoccupés, nous retenons que potentiellement au sujet du lieu choisi, soit le Colisée, l’évènement contient des éléments qui pourraient apparaître offensants et outrageux dans le souvenir du sacrifice de milliers de martyrs chrétiens.

Et pas seulement ! poursuit Spagnoli, autoriser cet évènement religieux dans les environs du forum, symbole par excellence de la vie politique, religieuse, économique et juridique de l’Empire Romain d’Occident, à cause de la résonnance médiatique qu’elle aura, pourrait créer une occasion en or aux islamistes extrémistes pour véhiculer un très dangereux message de conquête figurée de la Cité Eternelle par l’islam avec d’inévitables exaltations de leurs adeptes.

CE N’EST PAS PAR HASARD QUE DANS LA PROPAGANDE DE L ‘ ISIS L’IMAGE DE REFERENCE DE LEURS VIDEOS EST JUSTEMENT LE COLISEE EN FLAMMES !

Donc, dit le Secrétaire du Syndicat de Police, il y a d’innombrables raisons pour lesquelles il est préférable que cette manifestation se tienne dans un autre lieu de la ville « .

http://www.imolaoggi.it/2017/08/29/islamizzazione-del-colosseo-lettera-aperta-a-prefetto-questore-e-sindaco-di-roma-capitale/

 

Lettre ouverte au préfet, signée par des citoyens Romains et italiens

Islamisation du Colisée. Lettre ouverte aux Préfet, commissaire et Bourgmestre de la Ville de Rome Capitale.

Messieurs les Préfet, Commissaire et Bourgmestre de la Ville de Rome,

Objet :  Demande de clarification.

La demande est en relation avec l’actualité de certaines sources selon lesquelles au Colisée, Arc de Constantin, aurait lieu le 1er Septembre une manifestation islamique dite : fête du Sacrifice  » de Abraham et l’Eid Al Adha, organisée par l’association Bengali Dhuumcatu, qui a décidé de transformer la via San Gregorio sous l’Arc de Consentin en mosquée à ciel ouvert.

Il semble que cette association qui attend l’autorisation des autorités fasse déjà l’objet de critiques et de polémiques depuis qu’en octobre dernier, plus de 500 musulmans se soient réunis sus l’Arc de Constantin pour prier et demander au Capitole d’inclure les lieux de cultes islamiques dans le plan urbanistique de la Ville.

Donc, pas une prière mais une manifestation pour revendiquer quelque chose.

Ils hurlaient :  » Fermer un lieu de prière est une acte contre la foi  » Et ils n’ont pas manqué d’ajouter  » ALLAH AKBAR  »

Ce qu’il résulte de cette manifestation est non seulement la soumission du Colisée à l’islam, mais l’image opaque plus que symbolique de décadence, d’oppression et d’arrogance de ces fanatiques au détriment de notre Histoire, Culture, civilisation, Identité et non la moindre , de notre Religion Chrétienne. C’est ce qui s’est dit dans les médias et réseaux sociaux.

Ce que nous savons et disons, nous citoyens romains et italiens réunis en un Comité Spontané du Colisée est d’abord de rappeler qu’au Colisée, encore avant le Vatican, il y avait les origines chrétiennes, outre le sacrifice de Pierre, y  ont été sacrifiés les premiers chrétiens.

Et c’est pour cela que, outre un fait historique, c’est pour eux un lieu symbolique de victoire et de suprématie.

Ceci dit, à vous Messieurs le Préfet, Commissaire et Bourgmestre , nous demandons :

La Constitution Italienne existe t-elle encore ? La Constitution existe toujours ?

Si elle n’est plus en vigueur, veuillez nous excuser, cela voudrait dire que nous avons raté quelques étapes, mais dans le cas où elle serait encore en vigueur, nous vous rappelons que l’Article 8 stipule que : toutes les confessions religieuses sont également libres devant la Loi.

( et jusqu’ici il n’y a rien à dire ) mais l’article 8 alinéa 2 dit : les confessions religieuses autres que la catholique ont le droit de s’organiser selon leurs propres statuts, tant qu’ils n’entrent pas en conflit avec le système juridique italien.

Vous avez bien lu ? tant qu’ils n’entrent pas en conflit avec le système juridique Italien !

Vous, Messieurs, POUVEZ VOUS ASSUMER LA RESPONSABILITE D’AFFIRMER que cette soi disant appartenance religieuse n’entre pas en conflit avec notre système juridique ?

L’article 8, alinéa 2 stipule : leurs relations avec l’Etat sont réglementées par la Loi sur base d’accord avec son représentant ( Messieurs, nous Citoyens romains et italiens réunis en Comité spontané du Colisée, il ne résulte pas que l’Etat Italien malgré la folie absolue dans lequel il se trouve, ait souscrit un  » pacte d’entente « avec un livre, le Coran et avec une loi, la sharia et encore moins avec un guerrier qui a tué tant de personnes comme Mahomed et que ces : coran, sharia et Mahomed sont le « guide  » de la Umma islamique composée de Un milliard et demi d’individus.

Enfin, Messieurs les Préfet, Commissaire et Bourgmestre, à partir du moment où existe la » grande mosquée de Rome  » même si elle est abusive, illégale, illégitime et anticonstitutionnelle et considérée comme le principal lieu de culte d’une infime partie de la communauté musulmane de Rome, le plus grand en Italie, et le plus grand en Europe et en Occident et qui à l’occasion de leurs principales festivités comme la susdite fête du sacrifice, peut carrément contenir entre 30.000 et 40.000 individus, nous vous demandons :

Ne serait ce pas légitime de s’interroger sur le fait qu’ils veuillent faire cette manifestation justement au colisée et dans le cas d’une autorisation quelles seraient les éventuelles motivations pour consentir à cequ’ils fassent ce que nous citoyens romains et italiens runis en Comité Spontané du Colisée, considérons comme une grande provocation ?

Signé par les Citoyens romains et italiens, réunis en un Comité spontané du Colisée.

Traduction pour Résistance républicaine par Valkyrie

http://www.imolaoggi.it/2017/08/29/islamizzazione-del-colosseo-lettera-aperta-a-prefetto-questore-e-sindaco-di-roma-capitale/

 





19 thoughts on “Rome : ils ne fêteront pas l’Aïd au Colisée, ouf !

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Pas besoin :=)

      La stricte application des lois de la République italienne (pareil en France) peut suffire à interdire cette secte totalitaire.

  1. J

    Enfin ! Les Romains se réveilleraient-ils ? Oser dire que l’islam et son prophète sont violents, ça a dû leur coûter des efforts ! Mais c’est déjà un pas positif. Si seulement on pouvait faire pareil en France.

    1. frejusien

      comme quoi, c’est pareil en Italie que chez nous, le peuple est conscient contrairement aux dirigeants islamophiles,
      ils osent même dire que « l’état italien se trouve dans une folie absolue »
      ça, c’est bien envoyé !

      les parisiens oseraient-ils s’opposer aux fêtes muz organisées par l’idalgo dans leur mairie ??

  2. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    ARTICLE : Tendances lourdes du djihadisme…
    :: http://metapoinfos.hautetfort.com/archive/2017/08/21/tendances-lourdes-du-djihadisme-5972860.html
    DATE : 28/08/2017
    AUTEUR : François-Bernard Huyghe

    Nous reproduisons ci-dessous un point de vue de François-Bernard Huyghe, cueilli sur son site et consacré à l’avenir du terrorisme djihadiste en Europe. Spécialiste de la stratégie et de la guerre de l’information et directeur de recherches à l’IRIS, François Bernard Huyghe a publié récemment La désinformation – Les armes du faux (Armand Colin, 2015) et, dernièrement, DAECH : l’arme de la communication dévoilée (VA Press, 2017).

    Tendances lourdes du djihadisme

    La même semaine : deux attentats à la voiture-bélier en Catalogne (plus un probablement manqué avec des bonbonnes de gaz), des agressions au poignard en Finlande et en Sibérie, tout cela revendiqué ou attribué à l’État islamique. Si l’on suit les données fournies par le Monde, 87 personnes ont déjà péri cette année en Europe (dont un tiers au Royaume-Uni), pas toutes du fait de l’islamisme, puisque ces données tiennent compte des attentats kurdes en Turquie.
    Si l’on élargit la perspective, en prenant les chiffres globaux publiés par le National Consortium for the Study og Terrorism and Responses to Terorrism, l’année dernière, il y a eu de par le monde 13.400 attaques terroristes tuant 34.000 personnes. mais, parmi celles-ci, les attentats commandités par l’EI, menées par des organisations ralliées ou simplement inspirées par Daech auraient tué 11.700 personnes (dont, il est vrai, 4.400 auteurs des attentats, ce qui prouve qu’il n’est pas très difficile de trouver des kamikazes). Pour une organisation dite agonisante et contre laquelle se dressent les soixante plus grandes puissances mondiales plus un nombre impressionnant de groupes armés….

    Pour le dire autrement, si les tendances se prolongent, il faut s’attendre de plus en plus a) à ce que des islamistes attaquent dans la rue à l’arme blanche b) à ce qu’il y ait encore des voitures-bélier c) à ce que des djihadistes continuent quand même à perpétrer des attentats à l’arme à feu ou à l’explosif en Europe.
    Sur le dernier point – même si l’on compare – en terme de l’efficacité la plus cynique, disons l’attaque à la Kalachnikov sur les Champs-Élysées à la fusillade du Bataclan ou l’explosion de Manchester (22 morts dans une foule très dense) à la période des attentats à l’explosif à Londres en 2005 (al Qaïda à l’époque), l’emploi des armes « par nature » (armes automatiques difficiles à se procurer, explosifs dangereux à fabriquer) semble plus rare et moins mortel.

    Ceci peut s’expliquer par le fait qu’il y ait eu, comme à Marseille, des arrestations d’artificiers « juste à temps ». Autres explications possibles : l’État islamique sur le point d’être écrasé sur son propre territoire ne peut plus envoyer des commandos aguerris sur le front et/ou préfère encourager des initiatives économiques en termes de préparation (prendre sa voiture ne demande pas une énorme planification), à la portée de ceux qui n’ont pas fait la hijrah (aller sur la terre du califat). Soit Daech n’est plus guère en mesure d’organiser des opérations lourdes et sophistiquées, soit il considère comme tout aussi rentable d’inspirer des gens qui prendront des initiatives, même avec de moyens modestes, de façon décentralisée, et souvent avec autant d’impact médiatique.
    Le raisonnement qui précède pourrait se retourner si, une fois le califat territorialement écrasé, quelques milliers de combattants européens « foreign fighters » revenaient en Europe. Même en retirant ceux qui seraient découragés par des mois d’horreur et ceux qui iraient en prison (où ils feraient sans doute du prosélytisme avec tout le prestige de leur expérience du front), cela pourrait laisser la place pour des attentats menés par des vétérans peu désireux de revenir à notre vivre-ensemble.

    Dans tous les cas, nous sommes confrontés à une situation inédite : il y aura dans notre pays (ou susceptibles d’en franchir les frontières), des milliers de gens qui ne passeront pas tous à l’acte mais qui estimeront qu’il est juste et nécessaire de tuer de policiers, des militaires ou des passants pris au hasard. Mais aussi de périr dans l’action et de gagner ainsi le paradis des martyrs, tout en vengeant les persécutions dont les Européens seraient collectivement coupables à l’égard des musulmans. Il faut peut-être s’attendre à lire tous les deux mois environs que quelqu’un s’est précipité avec un couteau ou qu’une voiture a foncé sur la foule… Tous ces attentats ne seront pas forcément mortels, mais en dépit d’un taux d’échecs, ils contribueront à une sinistre routine. En écrivant ce terme nous pensons au livre « Terrorisme et routine » (1880) du russe Romanchenko qui théorisait une violence anti-étatique et justifiait l’attentat. Si l’on se souvient que de 1878 (attentat de Véra Zassoulitch contre le général Trepov) jusqu’à un attentat social-révolutionnaire contre Lénine en 1918, la Russie a connu des centaines de morts par attentats, il faut prendre l’expression routine au sérieux et se dire qu’un cycle terroriste peut durer longtemps.
    Globalement, il y a quatre façons de finir pour les mouvements terroristes
    Ils gagnent
    Ils deviennent une force politique classique et négocient
    La répression en vient à bout
    Le mouvement s’épuise par découragement ou fautes d’objectifs historiques.

    L’hypothèse d’une victoire des djihadistes semble impossible dans la mesure où l’est leur objectif proclamé, l’extension du califat à la Terre entière et la conversion de tous les hommes. La transformation de l’EI en mouvement politique légal ou en force armée négociant un accord avec ses adversaires avant de déposer les armes contre compensation ne paraît pas non plus très proche.
    La répression ? Il fut certes possible d’arrêter à peu près tous les membres de l’Armée rouge japonaise ou d’Action Directe en France mais ce raisonnement s’applique mal à notre pays aujourd’hui. Difficile à transposer 18.500 signalements pour radicalisation en 2017, qui certes ne commettront pas tous d’attentats, mais qui ne font pas partie d’une seule organisation susceptible d’être décapitée un jour, qui se réunit, planifie ses actions, etc., avec de petits groupes prenant des initiatives de façon plutôt autonome..
    Reste l’idée du renoncement. Nous ne l’obtiendrons pas par une déradicalisation que nous sommes aussi peu capables de définir que de pratiquer avec succès (le dernier centre de déradicalisation vient de fermer faute de clients et de résultats). Quant au contre-discours dont nous avons fait la critique sur ce site, il semble incapable de sortir de trois figures récurrentes : 1) ils vous mentent 2) ils vous lavent le cerveau, 3) les musulmans s’en désolidarisent. Cette rhétorique ne fonctionne guère avec des gens qui se réfèrent à une doctrine structurée qui, sur la base de hadiths et d’interprétations théologiques littéralistes qui remontent au hanbalisme et qui, dans tous les cas, ne croient pas un mot de ce que disent les mécréants et les musulmans « hypocrites ».
    En attendant d’avoir appris à mener la lutte idéologique qui transformerait leur logiciel, nous en sommes réduits à compter sur l’effet de lassitude ou de découragement. C’est une équation à au moins deux inconnues, en prenant pour hypothèse que la califat finira bien par tomber et perdre toute implantation territoriale.

    Que deviendront les anciens combattants, notamment français ou francophones ? Ceux qui n’auront pas été tués sur place auront le choix entre continuer à combattre dans la région (en Libye, par exemple) sous les mêmes couleurs, rejoindre d’autres groupes djihadistes et éventuellement contribuer à donner une seconde jeunesse à la franchise al Qaïda, retourner en Europe au risque de la prison (où ils recruteront ?), passer entre les mailles du filet, rester salafistes mais « quiétistes » en renonçant à la violence armée remonter des cellules en Europe… Peu d’entre eux en revenant se convertiront aux valeurs de la République et de la laïcité.
    Mais l’autre question est d’ordre symbolique : l’effet de la chute de l’EI pour des gens qui ont précisément été attirés par son utopie : fonder le califat des vrais croyants destiné à conquérir la Terre et venger tous les torts subis par les croyants. Si la promesse n’est pas tenue, les sympathisants vont-ils se tourner vers d’autres formes d’islamisme ? Ou croire, comme les y incite le discours de Daech, à ne voir là que la dernière épreuve imposée par Dieu avant l’inévitable victoire ? Aux banques de la colère ou du ressentiment, la perte du territoire et l’écrasement des derniers « lions » du calife accroissent notre débit. Des batailles du VII° siècle en passant par les Croisades, la colonisation et les guerres au terrorisme, il s’agit d’un seul crime à leurs yeux. La simple idée de venger le califat peut-elle susciter davantage encore de vocations ?

    Baisse de la létalité des attentats, capacité à accepter cela comme une « routine » statistiquement inévitable et moindre effet symbolique ? Récupération des djihadistes par d’autres organisations ? Ressentiment et violence de ressentiment après la chute de l’EI ? Telles sont les inconnues dont dépend l’avenir du terrorisme djihadiste. Son passé remonte aux années 90 (les attentats de 1995 liés à l’islamisme algérien font huit morts en France) : au moins une génération et le temps de deux organisations principales (Al Qaïda puis Daech). Entretemps nous n’avons appris ni à les écraser militairement, ni à les contrer idéologiquement.

    François-Bernard Huyghe (Huyghe.fr, 20 août 2017)

  3. Joël

    Je suis pour la réouverture du Colisée avec les musulmans à l’intérieur. Et comme il y a 2 000 ans : avec des vrais lions au lieu de moutons. Quelle belle fête cela ferait.

    1. Machinchose

      bah!

      un lacher de deux ou trois hardes de sangliers des Abruzes…..qui tiennent tête aux loups

      ça aurait eu de la gueule…

    2. frejusien

      oui, mais avec des verrats affamés, ce serait vraiment plus cocasse !!!
      Vu l’odeur dégagée, les verrats n’en feraient qu’une bouchée !

  4. Dorylée

    @Joël
    Excellente idée ! Ça permettrait de recaser les lions qu’on n’a plus le droit d’exhiber dans les cirques, de les nourrir à peu de frais et de réveiller l’instinc de chasseur qui sommeille en eux avant de les réintroduire dans leur milieu naturel.

  5. Xtemps

    La prochaine fois, ce sera pourquoi pas dans les camps de la mort Nazis à Auschwitz et Birkenau en Allemagne, les musulmans n’ont quand même pas de respect pour les juifs, alors!.
    Mais nos dirigeants non plus n’ont pas de respect pour les juifs et les chrétiens, pour accepter cette saloperie musulmane en Europe où c’est écrit clairement dans le coran la haine des juifs, des chrétiens et autres mécréants.
    Il faut vraiment être puant de haine contre les peuples européens pour en arriver là.
    Sûrement que ces vicieux musulmans avaient appris sur les sacrifices et les martyres des chrétiens pour se manifester justement à cet endroit là et pas ailleurs, comme par hasard.
    Nos dirigeants sont vraiment des grands vicelards, des psychopathes pour s’amuser à ce genre de jeux avec les peuples européens, ils aiment jouer avec la vie des gens, çà c’est sûr.

  6. kitty

    La plus grande mosquée d’Occident est déjà trop petite pour eux ? Ils comptent peut être se rapprocher du Vatican et de St Pierre . Les fesses de Bergoglio commencent à chauffer.

  7. Machinchose

    http://www.sudouest.fr/2017/08/23/une-surcharge-de-400-kg-sur-sa-voiture-les-gendarmes-publient-la-photo-3716621-4776.php

    ça vaut son pesant de pneux lisses!! 😆

    et le journalope de Sud Ouest, nous précise qu il s’ agit d’un PARISIEN !!!

    parce que la Laguna est immatriculée 75

    j’ en ai croisé des dizaines de ces poubelles surchargées cet été, convergeant vers Marseille pour prendre le bateau pour Alger

    bourrées a dégueuler de toutes les saloperies de chez Tati et autres foires au troc…

    pour offrir a la famille restée au bled, dans un douar au fin fond des Aurès ou de l’ Atlas

    éblouis par les habits de frippes, les service a thé de pacotille, les verres duralex, les outillages chinois, les pneux rechappés, parfois même « échappés » du camion… ou le batteur electrique Moulinex utilisé comme ventilateur….quand il y a du courant

    Hé! que voulez vous! a la vue de cette photo (rencontre de l’ occident moderne et de l’ orient chamelier) on devine que les « Parisiens » n’ ont jamais eu de chameau, vu comment la charge est arrimée sur le dos du dromadaire

    sacrés Parisiens!! et on s’ étonne d’ être la risée de tout le Maghreb…..

    PS: heu! aucun livre, ni fourniture scolaire! la faute a Darty, ses méga écrans plats, ses tablettes, qui ont bouffé toute l’ allocation de rentrée scolaire…trés vite
    comme un missile scol-air !!

  8. Eddy K

    Je suis allé à Rome il y a au moins une dizaine d’années. A l’époque, une grande croix se trouvait dans le Colisée, en souvenir du martyr des premiers chrétiens.

    Comment les musulmans voudraient-ils prier dans le Colisée devant une croix ? La réponse est sans doute que cette croix a été retirée, Probablement sous le prétexte « de ne pas choquer ».

    Voilà le résultat de cette fausse laïcité à sens unique !

Comments are closed.