Les ancêtres de Tin et de ses amis sont peut-être des négriers…


Les ancêtres de Tin et de ses amis sont peut-être des négriers…

Tin se fantasme en tant que descendant d’esclave ce qui le porte à exiger des « réparations » pécuniaires et symboliques, mais cette identification n’est que partiellement vraie, les choses ne sont pas si simples, car comme l’expliquait en 2005, Olivier Petré-Grenouilleau (qui a pour cela été calomnié et injurié par les potes de Tin) :

« Beaucoup d’artistes, d’intellectuels d’origine africaine se disent « descendants d’esclaves ». Cela renvoie à un choix identitaire, pas à la réalité. Les Antillais, par exemple, ont été libérés en 1848. Mais si l’on remonte en amont, vers l’Afrique, on peut aussi dire que les ancêtres de leurs ancêtres ont été soit des hommes libres, soit des esclaves, SOIT DES NEGRIERS. Se présenter comme descendant d’esclaves, c’est choisir parmi ses ancêtres. C’est aussi créer une immédiateté entre le passé et le présent. Descendant d’esclaves est une expression à manier avec prudence. » (Cité par Romain Bertrand. L’enjeu politique de la mémoire coloniale : le débat français, 2005)

Nous avons des exemples concrets qui nous montrent l’étroite imbrication entre la traite africaine à interne et la traite africaine à destination du Nouveau-Monde, à travers la biographie d’anciens esclaves affranchis. On peut citer Abdul-Rahman ibn Ibrahima Sori(vers 1762-1829), marchand d’esclave peul musulman du Fouta-Djalon (Guinée) capturé par d’autres Africains et vendu aux Anglais ; Job Ben Salomon (Ayyoub Ben Souleymane), fils d’un chef musulman de Haute-Guinée, vendu aux négriers anglais alors que lui-même se livrait au trafic des esclaves ; Ali Ben Saïd 1836-1882) dit «  Saïd Nicolas », pieux musulman et vendeur d’esclaves kanuri (actuel Tchad) à son tour asservi et qui, à force d’être vendu à droite à gauche, finira en Russie…

Ces hommes partageaient la particularité d’avoir été successivement esclavagistes vendant d’autres Noirs aux Européens, puis esclaves, une fois capturés et vendus, à leur tour, par d’autres Africains.

Tout cela pour expliquer que Tin et ses amis « descendants d’esclaves » militants devraient être plus prudents avant de se poser en victimes et en ayants-droits prétendant monnayer, je ne sais quelle dette : rien n’assure qu’ils n’ont pas parmi leurs lointains aïeux des trafiquants de chair humaine, réduits à leur tour à l’esclavage par une ironie de l’histoire. En tout état de cause, on comprend mal qu’ils fassent peser sur la seule France blanche le fardeau de l’esclavage et ignorent l’écrasante responsabilité africaine.





15 thoughts on “Les ancêtres de Tin et de ses amis sont peut-être des négriers…

  1. Luc

    En 1640 dans les plantations de canne a sucre dans les îles de la Barbade 21700 blancs sur 25000 esclaves sont recensés. De 1605 à 1800 près des 2/3 des blancs arrive en Amérique comme esclave qui constitue la majorité de cette main d’. oeuvre.

  2. Joël

    Hé oui, l’absence d’état-civil en Afrique facilite bien des choses que ce soit le statut de réfugiés ou des antécédents familiaux. Apparemment, cela ne le dérange pas le moins du monde que bon nombre de ses « frères » soient devenus Syriens par la grâce des ONG. Et donc, citoyens d’un prétendu dictateur.
    Ses petits « arrangements avec l’histoire » collent à la perfection dans les pas de taubira.

  3. hathoriti

    Bah ! Ils ne l’ignorent probablement pas, mais exiger des réparations implique du pognon à recevoir…et de toute façon, ils s’en foutent ! Ils comptent sur le manque de culture du peuple qui ne lit plus, qui ne se renseigne plus et qui est gavé des inepties de la tévé ! Et s’ils l’ignorent, ça prouve bien leur manque de culture à eux…et leur manque d’intelligence…d’ailleurs, ça se voit…hi, hi !

  4. Zachod

    Très intéressant! C’est d’autant plus pertinent qu’on peut inverser le raisonnement, et dire sans trop de risque de se tromper qu’à l’époque de la traite négrière, l’immense majorité des Européens était constituée de paysans dont l’horizon géographique ne dépassait guère les limites du village ou du comté. Et qui auraient été bien en peine de situer l’Afrique sur une carte du monde, si tant est qu’ils aient eu accès un jour à une carte du monde, ce dont je doute.

    Autant dire donc que fort peu d’Européens blancs de 2017 ont des esclavagistes parmi leurs ascendants directs. Et quand bien même? Ceux qui en ont ne sont redevables de rien à personne. La culpabilité n’est pas une donnée héréditaire, que je sache. Si pépé a jadis fait suer le burnous sous les tropiques, c’est bien triste, mais c’est de l’Histoire et Théo 6 ans n’y est pour rien.

    Mais Tin se fiche de ce genre de vérité élémentaire. Lui, il veut que la culpabilité soit héréditaire. Et collective. Et source de réparations, bien sûr, tant symboliques que sonantes et trébuchantes, il n’y a pas de petits profits. Au nom de ce qu’il appelle à longueur d’interview la « décolonisation des esprits ».

    C’est intéressant, cette expression. Et révélateur, aussi. Voilà que le bon docteur Tin veut prendre son scalpel et nous purifier l’esprit. Ce qui est une ambition rien moins que totalitaire. Touche pas à notre esprit, Tin! Il se débrouille sans toi, et ça va, merci. Ce type est fort dangereux.

  5. Kounnar

    Une chose est sure depuis 1615 pas de négriers dans ma famille justes des …serfs parfois vendus avec la terre !!
    Peut être des esclaves de l’empire Ottoman !! Il va falloir que je monte un dossier pour faire cracher au bassinet Erdogan !? 🙂

  6. Machinchose

    Les ancêtres de Tin et de ses amis sont peut-être des négriers…

    /////

    disons plutôt : Surement !!

    parce que ce ne sont pas les Blancs qui pénétraient a l’ intérieurs des terres pour aller razzier des Noirs ( comme le faisaient les voyous musulmans

    les blancs se contentaient d’ acheter le  » Bois d’ ébène » aux roitelets noirs , livré sur des plages ou venaient accoster les chaloupes des batiments négriers pour embarquer la marchandise

    et je m’ amuse de constater que les Noirs ne sont vraiment pas rancuniers quand tu sais que le Sénégal, le Mali, la Mauritanie et quelques autres ethnies africaines sont Musulmans

    le plus cocasse c’est quand tu croises ces Africaines (faut pas dire Nég…..s) bien noires recouvertes d’ un voile bien noir

    pas rancuniers ? cons a en crever ? espérant via ce statut accéder a une forme de reconnaissance d’ égalité … ??

    PS: en arabe maghrébin le même mot désigne un noir et un esclave :Aabid

    Tin Tin au Congo ne doit pas le savoir…

    et les Moulouds continueront a s’ exclamer « y a con Banania » 😆

    1. Joël

      Excellent de logique et de vérité. C’est d’ailleurs à cause de cette vérité dérangeante que taubira a exclu les noirs et arabes de sa loi mémorielle sur l’esclavage. cré-tin ferait bien de s’en rappeler.

  7. Machinchose

    Abomey

    Dahomey

    Bénin….

    bizarre propension de ces « états » africains a changer d’état civil

    ça doit rendre plus honorable ?? plus riche ? plus évolué ?

    Oubangui Chari devenu « centrafrique »

    Soudan devenu Mali

    haute volta ::: devenu Burkina Fat sot

    un rejet du « colonistateur  » qu ils s’ empressent par myriades de venir squatter ??

    un copain me disait « rien n’ est jamais sorti de bon de l’ Afrique »……

    Je médite toujours cette sage réflexion…

    Ah! si! l’ eau de coco…..

  8. Xtemps

    Je peux comprendre que l’esclavage est totalement inhumain pour la condition humaine, mais je ne supporte pas les hypocrites et les escrocs qui viennent revendiquer des droits avec des excuses bidons et nous faire encore porter le chapeau, alors n’hésitons pas de réclamer des preuves bien tangibles.
    Car les profiteurs tout pour venir en Europe bouffer dans nos assièttes, je ne supporte pas.
    Nous avons déjà, d’après OXFAM, 123 millions de pauvre en Europe, ajoutez les 45 millions de chômeurs à cause nos escrocs imposteurs aux pouvoirs, alors çà suffit!
    Je préfère encore des personnes qui nous disent clairement qu’ils sont dans la pauvreté et demandent de l’aide, çà je peux encore comprendre, mais accuser les autres, m’énerve.
    L’Europe à une période avait eu des esclaves, mais pas très longtemps et pas aussi longtemps que les pays musulmans, en tous les cas, et justement la France est le premier pays à avoir abolit l’esclavage dans le monde, ce qui ne fût pas le cas pour les peuples africains et encore moins pour les musulmans dans le monde.
    Et, il y a que des grands pays civilisés comme la France pour se permettre d’abolir l’esclavage, qui nous apprend que la France est un grand Pays, avec une sacré dose de civilisation acquise depuis des siècles pour en arrivé là.
    Comme disait Oscar Freysinger, professeur d’histoire dans son élocution en 2010 : la France!,… c’est énorme!, pour un professeur d’histoire, çà en dit déjà long.
    Encore une fois de plus, français, vous n’avez pas à rougir du tout de la France, loin de là, et bien au contraire, vous pouvez être fier de la France et des grands hommes et femmes français que vous avez eu, pas comme ce minable Hollande et Macron aujourd’hui, qui ne peuvent mêmes pas se comparer, et ni être comparable, que cela doit être une terrible gêne pour ces escrocs imposteurs.
    D’ailleurs, je me pose la question de combien de pays dans le monde ont ratifié réellement les traités contre l’esclavage actuellement?.
    je serai bien curieux de savoir messieurs dames les africains et vous les musulmans.

  9. Anne Lauwaert

    il faut lire le livre de Stanley et celui de Tippo Tip, le négrier arabisé de Zanzibar pour se faire une idée de l’esclavage et du commerce sur la côte Est de l’Afrique et leurs razzias jusque dans le Congo !
    La Congolaise Hortense Kitume raconte dans son livre « épouse de missionnaire » comment ses grands-parents congolais possédaient des esclaves…

  10. Dorylée

    Chacun ne peut porter que la responsabilité de ses actes. L’allemand d’aujourd’hui n’a aucune excuse à présenter relativement aux horreurs du nazisme et le curé de mon village n’a pas allumé le brasier qui consuma notre Jeanne d’Arc. Mais nous vivons une époque où l’idéologie a pris le pas sur la raison et des crapules en profite pour en tirer des avantages en droits ou en argent. C’est ce que fait Tin, profitant de la mode de l’auto flagellation, examen de conscience et autre acte de contrition que même nos déshonorants présidents vont stupidement faire à l’étranger. Ça ne s’arrangera pas tant que l’on ne coupera pas les vivres à toutes ces associations parasites qui nous bouffent la liberté.

  11. patito

    ENFIN !!
    je dis cela depuis toujours en m’appuyant sur l’histoire de l’Afrique et il est plus que temps que cela sorte au grand jour.
    toutefois nous allons vers de grands contentieux entre les tenants d’une participation active des africains démontrée par leurs propres historiens et ceux qui , aveuglés par leurs préjugés , vont nier ce fait.

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Avec les « historiens musulmans » le combat sera rude : ils sont totalement enrôlés par l’islam au service du mensonge.

      Je me souviens, par exemple, il y a une dizaine d’années, d’un « historien » officiel algérien, totalement « dizikilibri » pour le coup, qui expliquait que la France avait installé des chambres à gaz en Algérie.

      Il y avait un fait sinistre à la base.

      Un jeune appelé pendant la Guerre d’Algérie, instituteur (socialiste d’ailleurs), avait enfermé des suspects dans une cave à vin.

      Le malheur a voulu que les détenus meurent asphyxiés par les vapeurs d’alcool.

      Cela a été un drame pour tous, y compris pour ce jeune appelé bien sûr.

      Dans les écrits de l’ « historien » officiel du régime algérien, cela devenait une politique d’extermination systématique menée par la France dans des dizaines, voire des centaines, de caves à vin.

      Voilà l’Histoire façon musulmane.

      Bien sûr, le pire est que, chez nous, il y a une foule de pseudo-historiens « français », payés par les Français, qui non seulement vont dans le sens du mensonge musulman, mais en rajoutent une épaisse couche.

Comments are closed.