Le 5 septembre, Arte a prévu de nous dégoûter de manger du porc


Le 5 septembre, Arte a prévu de nous dégoûter de manger du porc

https://www.arte.tv/fr/videos/064368-000-A/le-vrai-cout-de-la-viande-pas-chere

Il y aura prochainement (5 septembre) à la télévision sur Arte un reportage sur la viande de porc (il faudra attendre le 20 septembre pour que l’émission soit en ligne, pour ceux qui, comme moi, n’ont pas la télévision).
On peut d’ores et déjà constater à la description du programme sur le site d’Arte que le but semble être de nous inciter à ne plus manger de porc !

Etonnant de voir Arte surfer sur l’indignation croissante autour des travailleurs détachés en Europe et l’élargissement de l’UE, qui ne datent pourtant pas d’hier… quand on sait quelle propagande pro-migrants des programmes d’Arte ont menée par ailleurs.

Alors, pourquoi ne parle-t-on pas des autres viandes, pourquoi cet acharnement pour la viande de porc ?
Il est trop tôt pour se faire une opinion, mais l’émission vaudra peut-être le coup d’être vue et critiquée…On a vite fait d’oublier le scandale des lasagnes au cheval.

La question est en tous cas d’actualité : http://www.letelegramme.fr/economie/porc-une-baisse-de-prix-inexplicable-26-08-2017-11640360.php
Il serait intéressant d’avoir le point de vue d’agriculteurs à mon avis pour répondre à ce reportage qui prend pour cible la viande porcine.
« L’Allemagne est le premier producteur européen de porc bon marché. Mais à quel prix ? Enquête sur un modèle industriel grassement subventionné, responsable d’un dumping social, économique et écologique à grande échelle.
C’est la viande préférée des Allemands, premiers consommateurs en Europe. Depuis une dizaine d’années, les producteurs de porcs d’outre-Rhin jouissent de subventions massives accordées par Berlin pour accélérer l’industrialisation de leurs exploitations. Aujourd’hui, le pays, autrefois importateur, est devenu autosuffisant et inonde l’Europe à prix cassé, 90 % du porc allemand provenant d’élevages industriels. Le marché est dominé par une poignée d’entreprises qui pratiquent l’économie d’échelle grâce à l’automatisation, et entassent des dizaines de milliers de bêtes gavées d’antibiotiques dans des hangars sur caillebotis, coupés de la lumière du jour. Si cette viande est si bon marché, c’est aussi en raison du droit du travail allemand, qui permet aux grands abattoirs d’employer des ouvriers détachés venus d’Europe de l’Est et payés au rabais.

Écrasés par cette concurrence, de plus en plus de bouchers traditionnels ou de petites exploitations, en Allemagne, mais aussi en Bretagne ou en Roumanie, doivent mettre la clé sous la porte.

Industrie mortifère
Alors que l’opinion publique prend conscience de la nécessité de réduire sa consommation de viande et de défendre une agriculture qui respecte l’animal, la nature et l’humain, seule une volonté politique forte peut prendre le contre-pied de ce modèle désastreux. Plébiscitée par les producteurs et les consommateurs scandinaves, la législation suédoise sur l’élevage porcin semble ainsi faire figure d’exemple à suivre. Complète et très documentée, l’édifiante enquête de Jens Niehuss dresse le bilan sans appel d’une situation peu reluisante, où seuls les grands groupes industriels semblent trouver leur compte. Sans oublier les conséquences de cette industrie mortifère sur notre santé – notamment la multiplication de germes résistants aux antibiotiques chez l’homme, ou la pollution des nappes phréatiques par les nitrates contenus dans les lisiers ».

Note de Christine Tasin

Il est évident que, sous le prétexte de dénoncer les règles de la mondialisation, du dumping et de la concurrence libre et non faussée défendus par Macron, Merkel, Bruxelles et compagnie, il s’agit bien ici d’enterrer le porc, sujet de crispations parce que rejeté par les musulmans et donc, à ce titre, devenu symbole identitaire pour les Résistants à l’islamisation.

Il ne s’agit pas ici, pour Arte, de dénoncer l’élevage intensif, l’utilisation abusive des antibiotiques etc. mais de dégoûter le Français moyen de manger du porc.

Coup double : si plus personne ne mange de porc, plus besoin d’en présenter dans les cantines, plus besoin de charcuteries qui font mal au ventre aux musulmans quand ils passent devant ( pas dans les quartiers islamisés, il y a beau temps que, dans ces quartiers, les charcuteries, comme les boucheries non halal ont dû mettre la clé sous la porte ). Et donc plus de polémique, plus de repas de substitution, tout le monde mange halal et le vivre ensemble s’en porte mieux… Simple comme bonjour.

C’est d’autant plus évident que Arte ne parle pas des autres animaux eux aussi archi-traités aux antibiotiques, sans parler du fameux « veau aux hormones » que plus personne n’évoque, ne parle pas de l’abattage halal et des épidémies d’E-coli  liées – quid des enfants morts après avoir mangé des steacks hachés ? – ; et on ne parlera pas non plus de l’horreur des poules en batterie…

Bref, c’est toute la viande qui nous empoisonne, sauf le bio ( et encore, l’abattage avec étourdissement n’est pas garanti par le bio ) et les quelques réseaux de bouchers amoureux de leur métier qui font très attention aux bêtes qu’ils achètent et au mode d’abattage. Idem pour les volailles abattues à la ferme, rien à voir avec les élevages halal comme le sont 80 pour cent des élevages de volailles françaises, qui exportent dans les pays musulmans et qui, à ce titre, font manger à vos enfants leur saloperie.




Maxime

Mon avatar est Justinien car c’est son Digeste qui synthétise le meilleur état du droit romain. Redécouvert au Moyen Age à Bologne, il a influencé le droit français dans bien des domaines, notamment le droit civil contenu principalement dans le Code civil actuel.


28 thoughts on “Le 5 septembre, Arte a prévu de nous dégoûter de manger du porc

  1. bidou.net

    Les médias crapuleux et vendus à l’islam vont bientôt nous faire croire que le porc est plus dangereux que le terrorisme, pour cela ils sont suivi de près par une certaine justice complaisante avec l’imposition de menus Hallal dans les cantines scolaires, où allons nous?

  2. suzanne94

    le plus simple c’est de ne plus manger de la viande ce que je fais depuis plus de 6 mois, je ne mange que du poisson et des oeufs plus lait de chèvre ou brebis ça me convient très vu les traitements de faveurs qu’on les animaux qui sont emmener à l’abattoir….J’ai vu un reportage sur la 3, une horreur!!!!!!!!!!Pour info, nous sommes bel et bien colonisés!!!!

    1. Nagau06

      en fait malheureusement tout ce qui est issu des animaux dérive en horreur pour eux. Même les oeufs dit bio..les poules sont souvent en cage, seule la nourriture est bio…pour obtenir du lait de chèvre, il faut des bébés…et donc tous les chevreaux mâles à 1 semaine sont envoyés à l’ abattoir directement..donc même en faisant au mieux dans le « raisonné » on entretient tout le temps des dérives…c’est pénible

  3. Frontalier74

    Je vous sens venir… Y-aurait-il quelques articles en préparation pour demain, fête de l’Aid-el-Kebir ?

    Malheureusement, Le Parisien vous a déjà devancé avec ce titre : « Des milliers de fidèles attendus au Parc des sports de Gennevilliers ».
    Pourquoi un stade ? Pour assurer la sécurité et… l’image (mais là, Le Parisien ne donne pas d’explication)

    Ici, à Genève, dans les organisations internationales, c’est aussi un jour chômé. Week-end de trois jours donc pour de nombreux calvinistes !

    Cela dit, j’aime beaucoup la charcutaille, moins les élevages industriels. Venant de Bretagne, j’ai souvent humé l’odeur de lisier.
    Mais pour les islamophiles qui me liraient, les fientes de dindes ou de poulets industriels hallal, c’est pas mieux…

  4. palimola

    Et bien moi il est hors de question de me passer de quelques tranches de rosette de temps en temps , d’un morceau de Figatellu ou d’une bonne cote de porc ( échine ) . Bien entendu je suis contre toute forme de maltraitance envers les animaux de boucherie . Il est malheureusement de plus en plus compliqué de trouver de bons produits les commerces traditionnels tirant le rideau les uns après les autres , ceux ci sont remplacés par des commerces hallal et arte n’a pas besoin d’en rajouter car la contagion s’étend de jour en jour .

  5. Sylvie S

    Je continuerais comme par le passé à manger du porc sous toutes les formes : saucisses, côtes de porc, échine de porc, charcuteries… Car j’estime que c’est notre Identité et notre Histoire que nous entendons préserver.
    Les Gaulois comme les Francs et les Français de l’époque médiévale mangeaient du porc à toutes les sauces. La viande porcine est la moins chère et la moins onéreuse en matière grasse. Elle apporte des vitamines A, B, C, D et E.
    La viande de porc est plus saine que le boeuf et le veau où l’on remarque beaucoup de maladies comme celui de la vache folle.
    Les saucisses pur porc, je peux les accommoder avec du riz et des pâtes ou avec du chou.
    Bientôt, nous allons manger de la choucroute et boire de la bière (fête de la bière à l’automne). J’aime les spécialités porcines : choucroute, kig ha farz, pôtée auvergnate, tripes à la mode de Caen, pôtée flamande, etc…
    Même nos biscuits du petit-déjeûner sont à base de porc.
    Je mangerais du porc jusqu’à la fin de mes jours…
    Le porc nous livre de très bonnes recettes.

    1. frejusien

      j’ai enfin réussi à trouver des vraies saucisses de porc sans additif chimique ni colorant, un vrai régal avec du riz !

  6. Marie

    Je viens de remplir le congélo de filets migons, rôtis, rouelles, grosse promo chez nous en ce moment sur le porc 100% breton alors le documentaire d’arte non merci, je ne veux pas qu’on vienne me gâcher mon plaisir en me menaçant de toutes les maladies cardiovasculaires possibles.

    En passant, nouvelle chaîne à bannir pour les héros qui osent encore se mélanger à la faune : lidl vient de supprimer la croix d’une église orthodoxe sur ses pubs pour ne pas offusquer les autres religions, on aura tous compris laquelle (voir article Fdesouche de ce jour).

  7. Sylvie S

    Je rajoute l’idée suivante : faisons du 5 septembre de chaque année, la fête du cochon partout en réaction aux médias qui veulent nous supprimer nos traditions culinaires.

    Et chaque mois à la date du 5, on mange du cochon sous toutes les formes et sauces.

    Animations médiévales, jeux, foires à tout.

    Fête de l’Identité française, régionale et européenne.

    Partout autour d’un cochon grillé.

    1. Fomalo

      Marie@,
      Pas de maladies cardio-vasculaires si vous suivez les principes alimentaires de la médecine traditionnelle chinoise : Le porc, c’est en hiver qu’on le mange, chez nous en France c’est de novembre (ou octobre, voir températures météo) jusqu’à mars. Après, c’est l’agneau…

  8. Christian Jour

    Bon et bien, je vais me faire une bonne côtelette de porc énorme et pour commencer un bon sauciflard avec un bon petit vin blanc du coin en apéro. Et au passage j’emmerde tous ceux qui crache sur le cochon. Miam.

  9. Révolution

    Moi je mange de moins en moins de viande
    plus envie non plus de consommer halal et que cela profite aux muzzs
    mais c’est surtout la question du bien être animal qui me préoccupe ainsi que les horreur vue dans des vidéo ( élevages et abattoir).
    Je ne mange plus que des œufs ( de mes poules) du poisson et de temps en temps de la viande
    il est sur qu’Arté n’a pas les même préoccupation que moi
    et est à la botte du gouvernement collabo islamo gauchiste
    à boycotter ou à regarder par simple curiosité

  10. Laurent ClaudeLaurent Claude

    Le vivre-ensemble ou plutôt le « Vivre-avec » se répand.
    La peau de léopard s’étend comme disait R Marchnd dans son livre
    « Reconquista ».
    INFO de Marcel L. sur FB 8 août, 20:02 ·

    Edition de Nancy Ville Meurthe-et-Moselle « EST Républicain  »

    LE NOUVEAU SOUS-PREFET TUNISIEN DEMANDE AUX BOULANGERS DE CHANGER LA Recette

    > Je n’ajouterai qu’un seul mot : cochon qui s’en dédit !

    > LA QUESTION EST DE SAVOIR SI EUX SONT DISPOSES A CHANGER LA RECETTE DU COUSCOUS EN Y REMPLAÇANT LE MOUTON PAR DU PORC ?

    > > > UN NOUVEAU SOUS-PRÉFET (D’ORIGINE TUNISIENNE) DEMANDE AUX BOULANGERS LOCAUX DE CHANGER LA RECETTE DU PATÉ LORRAIN ! ! ! METTRE DE L’AGNEAU AU LIEU DU PORC !!!!

    Imed Bentaleb – nouveau sous-préfet de Meurthe et Moselle est Tunisien.
    Il a demandé aux boulangers de Baccarat de changer la recette du pâté lorrain pour éviter les « ennuis » (taqyia innée ? )
    pendant la fête du Pâté Lorrain – 47 ans que ça perdure !!

    Il a dit : « changez votre recette, mettez de l’agneau à la place du
    porc et tout ira bien! »

    Et il y en a qui osent nous dire que ces gens là doivent être assimilés
    alors que, tous les jours, ils s’attaquent ouvertement à nos mœurs et à
    nos coutumes.

    EN FAIT, C’EST NOUS QUI DEVRiONs NOUS PLIER A LEUR MODE DE VIE, ET CECI DEMANDE PAR UN SOUS-PREFET DE LA REPUBLIQUE.

    — Toujours pour améliorer le « vivre-ensemble », Bruno Roger Petit, journaliste à Le Nouvel Obs est nommé porte-parole de l’Elysée.
    C’est ce monsieur qui déclara le 16.12.2014
    « Oui, il y aura un jour, avant la fin de ce siècle, un président de la République française, dont le nom sera Mohamed,ou Ahmed, ou Norredine C’EST UNE PERSPECTIVE FORMIDABLE » !

    Cela me fait penser qu’il doit regretter plus la disparition de Hitler que de CDG.

  11. Anonyme

    Personne ne réussira à me dégoûter du porc! Je continuerais à le manger même dans un quartier à majorité musulman.

  12. Armorique

    bonjour
    perso je ne crois pas au dit bio , ..

    si je ne mange aucune viande rouge , je mange de notre animal rose , car cette viande est encore la plus saine en France , enfin ou moi je l ‘achéte , et surtout pas du jambon de grande surface .

    par contre je n ‘achéte pas en supers marchés , je sais que ce n’ est pas facile pour certain trop loin de la campagne par exemple ,..
    une solution c’est d ‘ acheter plus grand quantité et de congeler , ou alors faire mettre le jambon en tranches sous vide .. il se conserve un bon moment …

    Pour les œufs il faut essayer de trouver ceux des poules élevées en liberté ..
    ou alors , si vous avez un jardin , trois poules suffisent à avoir , ..prendre une petite race , elles pondent un œuf , tous les deux jours et ne consomment pas beaucoup de nourriture , dont de l ‘herbe .. et les restes tels que pâtes ou riz , et pain sec )

    ( Pour LIDL sur un autre article je n ‘y vais jamais et encore moins maintenant …)
    kénavo

  13. durandurand

    La filière bovine ou ovine ou porcine française si elle veut survivre ou plus exactement vivre correctement il faut qu’elle se regroupe en coopérative en embauchant des charcutiers-bouchers ,et vende sa production directement du producteur au consommateur , déjà quelques exemples existent , créant de l’emploi ,et arrêtons d’acheter de la barbac , la bidoche dans les moyennes et grandes surfaces ,comme le disait feu Jean-Pierre Coffe, ils nous vendent et ont bouffent de la MERDE !

    1. Joël

      Il y a 40 ans, de telles coopératives existaient dans tous les départements (on croirait que les agriculteurs d’aujourd’hui découvrent l’eau chaude). Elles ont été supprimées à la demande de la grande distribution sous prétexte de concurrence déloyale. Et qui dit prix plus bas, dit moins de taxes pour l’état. CQFD.

  14. Anne Lauwaert

    il faut lire le livre noir de l’agriculture de Isabelle Saporta et Toxic food de William Reymond – après ça vous ne mangerez plus que les tomates que vous avez cultivées vous-même sur votre balcon !

  15. Sylvie2

    Bravo pour votre article, Madame. Vous allez voir que dans quelque temps, ils vont nous dire que le porc doit être supprimé de la restauration scolaire par « souci de préservation de la santé de nos enfants »….. Et tous les cons vont baisser a tête et se taire comme ils se taisent aujourd’hui et leur silence est assourdissant.

  16. peplum

    Mes arrière grand-parents comme leurs voisins élevaient annuellement un porcelet qui grandissait gentiment avant de finir moins gentiment (loi du genre), même pendant la guerre en zone-sud occupée …. et se le cachaient soigneusement des autorité : nourri en semi-nature, plus épluchures et restes : la base de l’INDEPENDANCE domestique et familiale, quoi. Et en plus à cette époque bénie des dieux, pas besoin d’aller en colonnes par 2 à la mosquée 5 fois/j. Quels anarchistes c’étaient ! En tout cas, c’étaient pas des boeufs.

  17. Verdammt

    Moi je mange deux fois plus de cochon de France.
    Et du sanglier parfois.
    Alors qu’ils aillent se faire voir les gauchos.
    Dans le cochon tout est bon.

  18. Sylvie S

    Ce soir, je vais chez un ami qui habite à côté de Blangy-sur-Bresle. On va manger des saucisses pur porc cuites au barbecue ! Quel régal ! Avant de partir demain sur Amiens pour la médiévale..

    Par contre, je boycotterais Lidl pour atteinte à la foi chrétienne.

  19. Caillette aux herbes

    Arte / Cochonnaille ; Mme. et moi avons choisi depuis très longtemps ; virée la boîte à poison vers 1989 à peu près , et la charcuterie est toujours présente sur la table . Salut aux Français !

Comments are closed.