Ce n’est pas par la cure psy que l’on a vaincu le nazisme agresseur, mais par les armes


Ce n’est pas par la cure psy que l’on a vaincu le nazisme agresseur, mais par les armes

Face à l’islamisme, les mêmes erreurs que devant le nazisme

Pour la philosophe Renée Fregosi, la réponse au nouveau totalitarisme islamiste passe par le réarmement tant idéologique que militaire. Il faut en finir avec la mentalité pacifiste, prétexte à tous les renoncements.

Après chaque attentat, ce sont les mêmes scènes de pleurs et de prières œcuméniques, bougies, fleurs et peluches étalées sur le bitume, minute de silence pour les victimes, appels à la paix et au «vivre ensemble».

Cherche-t-on à détourner les futurs candidats djihadistes de leurs funestes projets en les convertissant au peace and love? Aussi absurde que de tenter de trouver une thérapie psychiatrique miracle pour tous ces «déséquilibrés», ces «malades mentaux» que seraient les terroristes!

Certes pour planifier l’assassinat de milliers d’inconnus qui ne leur ont pas fait d’autre offense que de vivre hors des règles rigoristes de leur islam, faut-il que ces islamistes soient fous. Comme présentaient des profils psychopathes grand nombre de hiérarques et d’exécuteurs nazis. Mais combien de milliers d’autres SS, soldats de la Wermarch «ordinaires» et simples civils allemands ont-ils participé de cette «folie collective»? Pourtant ce n’est pas par la cure psy que l’on a vaincu le nazisme agresseur, mais par les armes et la résistance intellectuelle.

 

Lorsqu’en septembre 1936 Léon Blum décida d’augmenter le budget de la Défense (14 milliards supplémentaires au lieu des 9 demandés par l’état-major) et qu’il rappela plusieurs classes de réservistes en réponse à la militarisation de la Rhénanie par Hitler, il déclencha les insultes des pacifistes et notamment du PCF qui le traita de «fauteur de guerre». Alors qu’il réagissait (bien en deçà de ce qu’il jugeait nécessaire au demeurant) à la menace nazie, ses détracteurs l’accusaient d’agressivité, de provocation et de bellicisme. On sait ce qu’il advint des pacifistes hantés par le souvenir de la guerre de 14-18 qui refusèrent de comprendre la nature du totalitarisme hitlérien au nom de l’amitié entre les peuples: nombre d’entre eux sombrant dans la collaboration, ils connurent le déshonneur et un second conflit mondial qui dépassa le précédent dans l’horreur.

Mutatis mutandis, face au totalitarisme islamiste, les islamo-gauchistes complaisants et les foules européennes sidérées par les attentats et les horreurs de Daesh, reproduisent le même type d’attitude irresponsable que leurs aînés face au nazisme. Négation ou sous-évaluation de la menace, minimisation des attaques, compassion et incantations pacifistes bêlantes, voire victimisation des auteurs d’attentats ayant prétendument subi les humiliations non plus du traité de Versailles mais de la colonisation, de l’exclusion, de la stigmatisation, et bien sûr de «l’islamophobie».

Tout comme les mouvements fascistes en leur temps de crise, les phénomènes d’islamisation et de «radicalisation» djihadiste des banlieues françaises et européennes, s’alimentent certes du chômage, de la perte de repères, de la demande de protection et de lien… Mais il est tout aussi indéniable qu’il existe une stratégie de conquête de l’islamisme qui passe autant par un entrisme au sein des sociétés occidentales que par des actions violentes. La mouvance politique islamiste travaille à tous les niveaux: social, idéologique, religieux, politique, terroriste, guerrier, en occident après avoir progressé au Maghreb et au Moyen-Orient, puis en Afrique et en Asie. Dans cette entreprise de conquête, la lutte idéologique est aussi importante que la terreur des actes. Les islamistes développent donc un discours prosélyte et de propagande de type victimaire: comme tous les génocidaires, ils présentent leurs cibles comme des agresseurs.

Comme jadis, les mots sont détournés de leur sens, les argumentations prennent la forme de syllogismes ou de théories complotistes, les attaques ad hominem se font menaçantes. Le terrorisme verbal recouvre et légitime la terreur en acte, dans la grande tradition stalinienne qualifiant ses victimes de «vipères lubriques» et de «sociaux-traitres», mais en moins imagé au demeurant pour ce qui concerne les «idiots utiles» de l’islamisme, tandis que les prédicateurs et les combattants du djihad continuent quant à eux de traiter de chiens, de singes et bien sûr de porcs, leurs ennemis: juifs, mécréants, femmes impudiques, apostats, artistes impies, athées, chrétiens, homosexuels, démocrates, libertins, humanistes, féministes, et bien d’autres encore.

Ne confondons alors pas les causes et les effets. Les erreurs tactiques et les mensonges passés des Occidentaux au Moyen-Orient ne sont pas à l’origine de l’offensive islamiste actuelle même s’ils sont utilisés, instrumentalisés par le djihadisme qui inverse toujours la charge de la preuve en présentant leur guerre sainte d’expansion comme une réaction, une réponse à l’action des «croisés» occidentaux. Car il existe bien une offensive islamiste en occident, en Europe et en France notamment. Cette offensive a été théorisée en 2005 par le troisième djihadisme comme l’appelle Gilles Kepel, à travers l’«Appel à la résistance islamiste mondiale» d’Abu Musab Al-Suri. Il s’agit d’un phénomène foncièrement religieux utilisant la lutte armée et non pas d’une entreprise révolutionnaire instrumentalisant la religion: c’est l’islam qui se remet en marche pour combattre et gagner le monde après une phase historique de replis face aux pouvoirs coloniaux puis aux premiers gouvernements nationalistes indépendants, avant d’investir ceux-ci et de s’allier à eux contre les éléments démocratiques endogènes.

Non seulement nos sociétés sécularisées ont du mal à imaginer la force de la pensée religieuse qui anime le totalitarisme islamiste, mais également, une pensée rationaliste étroite et les tenants d’une idéologie de gauche simpliste ont toujours du mal à assimiler la notion de totalitarisme. La gémellité du bolchevisme et du fascisme analysée très tôt par Marcel Mauss a été refoulée par l’hégémonie communiste. Puis l’antifascisme et ses avatars tardifs jusque dans les années 60 ont entravé la diffusion de la pensée d’Hanna Arendt vulgarisée tardivement par les «nouveaux philosophes» dans les années 70. Enfin, la dérive d’un antiracisme érigé en dogme intangible à partir des années 90 a contrecarré la prise de conscience de l’émergence d’un totalitarisme de troisième type, l’islamisme. Et le clivage a réapparu entre «les deux gauches» autour de la thématique islamiste car le phénomène politique de l’islamisme ouvre de nouvelles perspectives aux orphelins du bolchevisme, ce vieux mouvement politico-mystique de la religion séculière communiste.

Comme par le passé, une certaine gauche qui s’affirme radicale, est prête à verser dans la collaboration. Son pacifisme d’idiots utiles promeut en effet un désarmement tant idéologique que militaire, laissant la voie libre à l’expansion de la domination islamiste. Foin de naïveté, de complaisance à l’égard des coupables et de commémorations compassionnelles passives en attendant «pacifiquement» la prochaine attaque de l’ennemi. La réponse au nouveau totalitarisme passe par le réarmement tant idéologique que militaire.

Renée Fregosi

Renée Fregosi est une philosophe et politologue française. Directrice de recherche en Science politique à l’Université Paris-Sorbonne-Nouvelle, elle a récemment publié Les nouveaux autoritaires. Justiciers, censeurs et autocrates (éd. du Moment 2016)/

 Figarovox : http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2017/08/25/31003-20170825ARTFIG00269-face-a-l-islamisme-certains-reproduisent-les-erreurs-de-leurs-aines-face-au-nazisme.php

http://www.jforum.fr/face-a-lislamisme-ne-pas-reproduire-les-erreurs-commises-devant-le-nazisme.html





19 thoughts on “Ce n’est pas par la cure psy que l’on a vaincu le nazisme agresseur, mais par les armes

  1. Equateur

    Biensur, J. P. VOUS avez raison , sur tout,mais, il se pose un problème de taille, qui va entreprendre l’armement des patriotes?, qui va les gérer ? Qui va les commander. Depuis , flambi , cela fait longtemps que l’on en parle et je ne vois toujours rien bouger,alors au lieu de disserter ,AGISSONS IL EST GRAND TEMPS.

    1. hathoriti

      Equateur, je suis bien d’accord avec vous ! Mais pour l’instant, nous ne pouvons rien faire ! Imaginez une dizaine de personnes déterminées à résister et se lançant à l’assaut de la « forteresse socialo-collabo-macronienne ». Comment ? De quelle façon ? ces malheureux seraient arrêtés, jugés, traînés dans la boue, et ruinés ! Leurs biens, leurs maisons seraient dévolus aux envahisseurs et leurs filles violées ! Oui, il nous faut un chef, mais je pense que nous ne sommes pas encore suffisamment dans la m…e ! Beaucoup trop de français encore, sont d’accord avec les collabos et les muz, souhaitent la bienvenue aux migrants, alors qu’ils devaient les accueillir avec des fourches ! Nous ne sommes pas encore au fond ! Quand nous aurons la tête dans la vase puante, alors là…

    2. Xtemps

      Soyez patient Equateur, le combat n’est pas au niveau local France, mais mondial et si vous voyez les problèmes, d’autres aussi, l’étendue des tentacules de cet ennemi est mondial.
      Et c’est pas les musulmans qui nous islamisent, ce sont nos dirigeants imposteurs aux pouvoirs qui nous islamisent avec l’Islam, ce sont des persécutions pour nous contraindre à leurs dictatures et nous piller nos caisses d’états pour nous diminuer économiquement déjà.
      Et les attentats ne sont pas contre nos dirigeants, mais contre nos peuples européens.
      Donc ce sont nos dirigeants qui nous font la guerre contre nous les peuples européens, notre ennemi d’intérieur.
      Ils font la même chose dans le monde entier, dans les pays d’Orients, en Afrique et ailleurs et maintenant en Europe, ils infiltrent les gouvernements pour prendre le pouvoir, les commandes.
      Les peuples européens sont privés de leurs force de l’ordre, armés, justice, voir autres par leurs dirigeants imposteurs transfuges qui les retournent à leurs avantages, nous sommes assiégés, pour l’instant.
      Et faut nous réorganiser et reprendre nos souverainetés et libertés.
      Et la résistance est bien plus grande que vous croyez contre cette ennemi mondial.
      Vous regardez les attentats, nous sommes pris en otage, car la résistance avance de partout, c’est une guerre qui n’est pas très visible pour des gens comme vous.
      Et cela prend beaucoup de temps, car l’ennemi est mondial et rusé.
      Et si nous sommes pris en otage, c’est un signe que cet ennemi est en train de perdre pour nous tenir en otage, ils perdent les pédales, des dérapages se voient de plus en plus, ils font n’importe quoi, leurs tentacules mondiales diminues et il devient plus agressif, qui donne ses dernières forces pour rester aux pouvoirs, comme vous le voyez.
      Soyez prêt à toutes éventualités.

  2. robertr

    oui ,et oui , le combat contre ce totalitarisme ne peut pas êtres mener sans armes ,mais cella ne certifie pas une victoire ,juste un frein à une défaite certaine si nous ne les prenons pas.

  3. claude t.a.l

    ‌Un virus islamique dans les tribunaux administratifs ?

    Jugements récents :

    – Strasbourg : retrait des silhouettes en contreplaqué de femmes à Dannemarie
    – Dijon : obligation de repas de substitution à Châlon-sur-Saône
    – Toulouse :
     » Le tribunal administratif autorise la réouverture de l’école salafiste de Toulouse contre l’avis du rectorat  »

    http://islamisation.fr/2017/08/30/le-tribunal-administratif-autorise-la-reouverture-de-lecole-salafiste-de-toulouse-contre-lavis-du-rectorat/

    Que l’on soit pour ou contre la vaccination, cette fois il semble bien qu’elle s’impose.
    Et tant pis s’il y a de l’aluminium dans le vaccin anti-islam ! ( et même du plomb )

  4. Rabarabé

    Qu’est ce que voulez, depuis des années on nous ramollit le cerveau! « il faut être ouvert aux autres », l »Afrique est notre mère à tous », « la diversité est une richesse » et toutes les autres conneries du genre. Et bien, ça marche! La preuve, le « padamalgame et cipaçalislam ».
    Des couilles molles qui ne voient pas le danger, persuadés que nous sommes,tous les humains, à la recherche de l’amoooour de son prochain.
    Ben non, il y a des guerriers, des barbares, et ils sont venus! et ils nous tuent!
    Et on ne peut pas imaginer, gentils comme nous sommes, qu’une religion VEUT nous faire disparaître.
    La conciliation et le léchage de babouches n’y changeront rien. On est foutus, maintenant.

    1. hathoriti

      Non, Rabarabé, nous ne sommes pas foutus ! La réaction va venir et ça commence à bouger ! Et, svp, ne dites pas « guerriers » en parlant de ces lâches, pleutres qui ne s’en prennent qu’à des gens désarmés, à des enfants et des animaux sans défense ! Ils croient en avoir une belle paire entre les cuisses, mais ce sont des couilles molles !!!

  5. yoniii

    hi

    ‘ 1er element :
    Pour la philosophe Renée Fregosi, la réponse au nouveau totalitarisme islamiste passe par le réarmement tant idéologique que militaire.

    2e lement:
    Il faut en finir avec la mentalité pacifiste, prétexte à tous les renoncements.’

    incomplet

    il manque un aspect important , l aspect biologique

    un rearment ideologique et insuffisant pour vaincre ce type d enemeni comme l islamofaschisme genocidaire

    un rearment militaire de meme

    pour user d une arme afin de vaincre ses ennemi

    l arme
    et
    l ideologie

    ne sont pas des facteur suffisant car tous 2 son soumis a un autre facteur detereminant
    sans lequel les 2 1er sont inexploitable et ne pourront pas permetre de vaincre

    l aspect biologique
    exemple capacité biologique , demographie , etc

    de meme que l affaiblissment de l ennemi liu meme

    donc

    exemple sans soldat suffisament fort biologiquement , ou nombreux

    des armes des idelogie fort son sans interet et donc inexploitable jusqu a la victoire

    si vous etes faible biologiqpment , l ideologie et l arme ne sert a rien
    si vous etes peu nombreux l arme et l ideologie ne sert a rien
    si vou etes faible bologiqment l arme et l ideologie ne sert a rien

    islamofaschisme prouve que l aspect biologiqment ici la demographie exploiter comme arme de destruction massive de l ocident et la solution voictorieuse
    quoi de faite vainc la piussance militaire , scientifique , de l occident

    il en ai de meme pour nous patriotes

    si cela marche pour eux c est que cela marchera aussi pour nous et donc qu cela est ausi u n facteur decisif

    nous devons donc affaiblire l ennemi demographiquement

    et augmenter pour nous le meme facteur

    sans cela nul victoire n est possible

    l arme ideokogisue et l arme technologique seul ne sert a roien

    by

    1. frejusien

      oui, excellente ! mais c’est le contraire qui s’impose par l’arrivée massive de muz ordonnée par Bruxelles !

  6. OTOOSAN

    le 3 septembre 1939: L’Angleterre déclare la guerre à l’Allemagne à 11 heures et la France à 17 heures.

    1. Amélie Poulain

      Suite : et la France envoie des avions….. non pour mettre en oeuvre l’exécution desa démarche de déclaration, mais pour distribuer, via les airs, des papiers pour la « Paix »…. (cf documentaire d’archives vu récemment sur une chaine Histoire).

      Les nazis ont eu peur…….

      1. OTOOSAN

        « En septembre 1939, alors que les Allemands étaient concentrés sur les combats en Pologne, l’armée française envahissait l’Allemagne à l’ouest » (source Kevin R. Austra, US Army (ret.))’Des unités légères de reconnaissance traversèrent la frontière le 7 septembre, suivies deux jours plus tard par des forces lourdes d’infanterie et mécanisées….De manière surprenante, il n’y eut absolument aucune réponse des Allemands, et les fantassins passèrent devant des positions ennemies vides. La Ligne Siegfried tant vantée semblait abandonnée. Malgré ses débuts agressifs, l’intrusion française en Sarre se transforma en une telle promenade que les soldats et fonctionnaires allemands eurent le temps de rassembler leurs affaires et de partir bien avant les légions de Gamelin. Dans d’autres secteurs de chaque côté de l’incursion française, les fonctionnaires allemands et français habituels bavardaient par dessus leurs barricades routières en bois comme si de rien n’était. Malgré la déclaration de guerre, des villes frontalières en France continuaient à recevoir un approvisionnement ininterrompu en électricité en provenance de stations électriques allemandes. La nouvelle guerre en Europe, apparemment, était loin de l’horrible massacre de la Première guerre mondiale 25 ans plus tôt.

        En traversant les villages allemands, les poilus trouvaient d’étranges affiches où figuraient des messages tels que « Soldats français, nous n’avons aucune dispute avec vous. Nous ne tirerons pas à moins que vous le fassiez. » Au lieu de projectiles d’artillerie hurlants, les Allemands déversèrent sur les lignes françaises des messages de propagande avec des fourgons équipés de haut-parleurs ou érigèrent des panneaux d’affichage portant des messages de paix et de bonne volonté. »… c’est ça la fameuse agression des Barbares !!?? mdr

          1. OTOOSAN

            Soit huit mois après que nous ayons envahit leur territoire avec armes et bagages ! A leur place nous aurions fait quoi ? des bougies et des nounours ?
            des strudel ?
             »érigèrent des panneaux d’affichage portant des messages de paix et de bonne volonté. » à ça nous avons répondu quoi ?

          2. AntiislamAntiislam

            Bonjour,

            J’ai lu, il y a longtemps, un exemplaire de « Mein Kampf » que mon père avait pillé dans une caserne de SS français en 1945.

            Hitler n’y promettait pas à la France des nounours et des bougies.

            Il n’y avait que des gens, un peu semblables à nos bobos islamophiles actuels, qui le croyaient.

            Il est vrai qu’ils avaient l’excuse de sortir de la boucherie de 14.

  7. la-peste-et-le-choléra

    1) oui, les choses bougent. Les Allemands, grands naïfs, commencent à se réveiller. Merkel est huée et sifflée au cours de ses déplacements pour la campagne électorale, et pas seulement en Allemagne de l’Est (où les gens conservent un souvenir vivant de 40 ans de dictature). Par ailleurs, les commentaires des internautes publiés sur la page d’info de la première chaine de télé allemande (ARD, entièrement acquise au gouvernement) sont de plus en plus critiques. Ca y est, les gens sortent de leur coma.
    2) là où je ne suis pas d’accord, c’est quand l’auteur attribue le détournement du langage à la mouvance « bouddhiste » (suivez mon regard). Je cite: « Comme jadis, les mots sont détournés de leur sens, les argumentations prennent la forme de syllogismes ou de théories complotistes, les attaques ad hominem se font menaçantes. Le terrorisme verbal recouvre et légitime la terreur en acte ». Perso, ça passe par un degré de subtilité dont ils sont tout simplement incapables. Quand on fait donner des coups de fouet à ses opposants politiques, exciser les petites filles, voiler les bonnes femmes, etc. croyez-vous vraiment que ce type de mec verse dans la sophistication orwellienne ? Ben non !
    Ca vient d’ailleurs. La mouvance bouddhiste n’est qu’un écran de fumée, la vérité se trouve derrière. les différents attentats ne sont que des coups de projecteur destiné à nous faire perdre la tête et nos capacités de réflexion (primat du cerveau reptilien sur le néocortex). La psychosociologie ou l’art de manipuler les foules existe depuis plus de 100 ans !

  8. Anne Lauwaert

    et pourtant une étude psy de l’islam et de son monde serait utile car si comme la psy Wafa Sultan le prétend, l’islam rend fou, alors il y a matière à interdire l’islam

Comments are closed.