Châlons sur Saône, repas de substitution ? Le maire fait appel, hourra !


Châlons sur Saône,  repas de substitution ? Le maire fait appel, hourra !

Maxime a écrit le petit texte ci-dessous avant de savoir que le Maire faisait appel :

Le jugement va sans doute être annulé si un appel est formé. Il faut absolument que la mairie fasse appel, sinon cela va faire jurisprudence.
« L’intérêt supérieur de l’enfant » a été invoqué à tort.
Cela supposerait que l’enfant a choisi librement d’être musulman, ce qui est tout à fait douteux. Un enfant de 7 ou 8 ans n’a pas le recul suffisant pour faire un choix à ce sujet.
La notion est normalement invoquée pour fixer le sort de l’enfant dans le cadre d’une séparation parentale par exemple.
En l’occurrence, il semble bien que les juges l’ont invoquée à tort et à travers pour imposer une vision « multiculturaliste » et communautariste à l’anglaise, qui certes est dans l’air du temps avec l’élection de Macron.
Mais la Constitution n’a pas été modifiée pour l’instant et ce principe inscrit dans la Convention de New York de 1990 a moins d’autorité que la laïcité qui, elle, est un principe constitutionnel.




Maxime

Mon avatar est Justinien car c’est son Digeste qui synthétise le meilleur état du droit romain. Redécouvert au Moyen Age à Bologne, il a influencé le droit français dans bien des domaines, notamment le droit civil contenu principalement dans le Code civil actuel.


18 thoughts on “Châlons sur Saône, repas de substitution ? Le maire fait appel, hourra !

  1. Alexandra Dougary

    Nous, les patriotes, devons faire pression sur la mairie et les instances qui vont décider. C’est impératif. Nous devons de plus en plus nous élever contre le communautarisme sous toutes ses formes.

  2. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    La cantine est un service, fortement subventionné, offert à ceux qui le désirent.

    Elle est soumise à des règles qui sont républicaines et s’appliquent à tous.

    Les familles pour lesquelles cela ne convient pas, pour une raison x ou y, peuvent faire déjeuner leurs enfants chez elles.

    Point barre.

  3. Celtillos

    les femmes musulmanes a de rares exceptions ne travaillent pas, elles ont donc le temps de faire manger leur progéniture chez elles, c’est donc bien pour nous emmerd.r que tout ce foin est fait et monté en épingle!

  4. NICOLAS F

    La cantine n’est pas obligatoire.Qu’ils aillent se faire f……..
    Les maires de France sont livrés à la torture du casse tête chinois.Les avocats aussi. La France entière aussi.
    La secte des psychopathes est en train de transformer la France en asile de fous. Bafouer les droits de l ‘homme,du citoyen et des enfants réunis,ça ne te suffit pas,Macron?

    1. Tom

      les chinois ne se cassent pas la tête comme CES maires , avocats et certains Français . ils ont autres choses à faire : c’est clair non notre loi sur la laïcité. puis le: Rendez à césar ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu…..

      ce qui me frappe: c’est:le repas sans porc , repas halal: qu’ont fait les musulmans avant?: il suffisait juste qu’ils n’en achètent ou ne s’en servent pas. En visite dans leurs pays:Nous ne sommes pas obliger de manger du mouton : il y en a bien d’autre choix non , de même qu’on n’a pas idée de demander du porc même pas une petite tranche de jambon : oui nous sommes  » C-NS , des C-NS… Cochons

  5. MaximeMaxime

    Je pense que la décision du tribunal ne sera pas publiée ou en tous cas pas facilement accessible. C’est dommage car elle mériterait un ample commentaire pour montrer que rien ne peut justifier qu’on impose à un maire qu’il ouvre une option pour le repas sans porc.
    On peut notamment invoquer la loi de 2004 sur les signes religieux à l’école. On admet généralement de façon restrictive la formule en songeant aux signes matériels, mais rien n’interdit, bien au contraire, de considérer que les signes intellectuels sont aussi prohibés.
    Ces signes consistent en des revendications, des exigences liées à l’adhésion à un système ayant un aspect religieux.
    Il est quand même incroyable qu’on interdise à une jeune musulmane de venir voilée, tout en permettant aux parents de réclamer qu’elle ait un menu sans porc. Chassé par la porte, l’islam se réintroduit par la fenêtre.
    Ce n’est pas tout du cohérent avec les règles actuellement en vigueur et qui me semblent bien fondées : un enfant est trop jeune pour pouvoir choisir l’islam avec toutes les conséquences qui en résultent pour lui. Elles sont lourdes, qu’il s’agisse de l’appartenance à sa communauté comme du regard extérieur de la société sur un système politico-religieux de plus en plus contesté.

  6. Laurent P.Laurent P.

    Le principe qu’appliquent les « juges », est simple : si l’islam trempe dans l’affaire, ils décident en faveur de l’islam en première instance, charge à l’accusé de faire appel, et cette fois les fonctionnaires de l’administration judiciaire vont vraiment juger en fonction des lois.
    De cette manière l’institution judiciaire se protège des deux côtés, des musulmans d’abord, les plus dangereux dans l’immédiat localement car violents et primitifs, là où se joue l’affaire (ils sont de leur côté en première instance) puis des patriotes ensuite, hélas connus pour être beaucoup moins violents car civilisés et légalistes (ils sont de leur côté en appel).
    Ils jouent systématiquement sur les deux tableaux afin de pouvoir se targuer dans le futur d’avoir toujours été dans le camp vainqueur, quel que soit ce vainqueur.
    Technique classique de tous les salopards les plus lâches.
    Pour l’exemple il serait souhaitable que certains se voient offrir une cravate de bon et coloré nylon : http://wp.me/pj5Mm-80B

  7. Laurent P.Laurent P.

    Nous devons SOUTENIR CONCRÈTEMENT le maire de Châlons-sur-Saône dans son combat contre les sectateurs de Mahomet, car ne nous leurrons pas, ce ne sont ni les juifs ni les bouddhistes ni les végans qui réclament des repas sans porc, ce ne sont QUE les mahométans.
    Et soutenir concrètement ce maire c’est très simple : imprimer le présent article et le lui envoyer par la poste.
    Pour imprimer l’article rapidement, cliquer sur l’imprimante verte en bas à gauche de l’article (entre twitter bleu et « + » rouge).
    http://static.resistancerepublicaine.eu/wp-content/uploads/2016/07/Capture-d%E2%80%99%C3%A9cran-2016-07-21-%C3%A0-11.23.21.png
    Dans la fenêtre d’impression qui s’ouvre, choisir « taille de texte : 130% »
    Cliquer (si nécessaire) sur toutes les mentions qui apparaitraient après « moins d’autorité que la laïcité qui, elle, est un principe constitutionnel. » ) pour les SUPPRIMER.
    Ces portions inutiles éventuelles supprimées, cliquer sur l’icône PDF.
    Choisir la taille de page « A4 » (« Letter » est le format américain) puis cliquer sur « Téléchargez votre PDF » et enregistrer le PDF sur votre ordinateur.
    Désormais vous pouvez imprimer l’article dans sa version « véritable lettre », en imprimant la version PDF que vous venez de créer, sur une page (donc une seule feuille imprimée recto).
    Optionnellement, vous pouvez personnaliser le courrier en écrivant un petit mot d’encouragement dans l’espace vierge qui occupe la moitié de la page.
    A minima, par exemple : « Bravo monsieur le maire, ne vous laissez pas faire ! » suivi de votre prénom et de votre ville.
    Si vous le souhaitez vous pouvez bien évidemment signer avec vos coordonnées complètes.
    Il ne vous reste plus qu’à plier la feuille, la mettre dans une enveloppe, fermer l’enveloppe, écrire l’adresse de la mairie (vous la trouverez ici : http://www.chalon.fr/fr/infos/mentions-legales.html ), timbrer et poster.
    C’est évidemment un peu plus long et un peu plus cher (un timbre…) que de juste lire l’article en espérant que « LES AUTRES » vont tout faire à votre place. « LES AUTRES » ne feront rien, car ils comptent eux aussi sur « LES AUTRES » or pour eux « LES AUTRES » c’est… VOUS. Il n’y a donc que vous qui puissiez agir !
    Voilà, résister VRAIMENT à la secte de Mahomet, en toute légalité et dans la plus parfaite sécurité (votre envoi ne comporte votre identité que si vous le souhaitez, contrairement à un courriel) ça commence avec votre imprimante et un timbre.

    1. Ilona

      Excellente idée ! Peut-être serait-il plus simple d’écrire directement par mail. J’avais félicité M. PLATRET, il y a qq semaines, pour sa position et j’avais même reçu, en retour, les remerciements de la mairie. Dans tous les cas nous devons nous mobiliser.

  8. claude t.a.l

    Bien sûr, il est souhaitable que le jugement soit annulé.

    Mais le problème de fond est que s’il n’y avait pas x % de musulmans ( 50 % d’écoliers musulmans dans ce cas précis ), jamais il n’y aurait des jugements imbéciles ici ou là, sur une chose ou une autre.
    Et la situation ne peut que s’aggraver .

      1. frejusien

        Les juges donnent toujours priorité à l’islam, dixit Laurent,
        preuve qu’aujourd’hui notre INjustice fait déjà partie des « territoires perdus », la peur gagne tous les camps et toutes les administrations,

        entre ceux qui ont peur, et ceux qui le font par conviction gauchiste, il ne reste pas grand-chose pour continuer à fonctionner normalement comme une république laïque,
        la république est submergée et ne va pas tarder à sombrer corps et âme

  9. Dany BARTHOUIL

    Les cantines (et bientôt les restos U ?) n’ont pas à faire des menus spéciaux et divers…C’est tout.
    Que les musulmans, les allergiques au gluten et à autre, mangent chez eux , c’est tout.
    Menu halal ? c’est la porte ouverte à toutes les exigences des familles d’enfants soumis à un régime spécial.
    La réponse du Maire peut être très simple , sans être accusé d’islamophobie ou de racisme!!

  10. pier

    avant il n ‘y avait pas de cantine
    la gamelle , comme dans le bon vieux temps , aux bonnes femmes de préparer la gamelle la veille .
    autre façon de recycler les restes de la veille
    puisqu ‘on nous les casse que l ‘on jette 30% de la nourriture (pas chez moi )
    En Nouvelle Zélande ; uniforme ( pour aller à l ‘école ) et LUNCH BOX
    Comme cela les gosses mangent ce qu’ils veulent ( ou engueulent la mère) .
    Les cantines coutent une fortune aux communes . Une façon de baisser les impôts communaux

  11. Charles

    Nous devons exiger le retour de ces individus dans les bleds d’où ils viennent, sinon nous ne serons jamais en paix !
    Ne pas oublier 1962 !!!!!

Comments are closed.