Causeur ne pouvait pas interviewer un autre que le dhimmi Gardères pour les repas sans porc ?


Causeur ne pouvait pas interviewer un autre que le dhimmi  Gardères pour les repas sans porc ?

Je bous de colère…

Qu’est-ce que c’est que ce boulot ?

Tous les medias officiels de taper sur le Maire de Chalon, de dévoyer notre loi de 1905 jusqu’à la vider de sa substance, jusqu’à la trahir, puisque, comme nous l’avait expliqué notre juriste Maxime, la décision des juges de Dijon serait lourde de conséquences si le Maire ne gagne pas en appel :

On s’achemine vers un modèle de « vivre ensemble » à l’anglaise car, apparemment, la Constitution et la Déclaration de 1789 n’ont pas pesé lourd dans le débat si l’on en croit les échos qui en sont donnés dans la presse. Nos textes fondamentaux passent pour des détails gênants semble-t-il (https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/menus-de-substitution-supprimes-chalon-sur-saone-le-tribunal-administratif-va-trancher-1503677974).

Comment un avocat sérieux peut-il prétendre que la laïcité est ainsi travestie ? Il devrait relire la Déclaration de 1789 !
La nature a horreur du vide et le droit aussi : il est faux de prétendre, comme l’ont fait certains, qu’il y aurait dans ce domaine un vide juridique.
Là où il y a un vide, dans le système de 1789, la liberté prévaut, donc la liberté du maire d’imposer un menu unique aurait dû s’imposer.

La liberté cesse seulement en cas de risque pour la santé d’autrui, ce qui impose les options de menus strictement liées à des risques d’allergies.

On s’achemine, si la décision devait être confirmée devant la Cour administrative d’appel puis le Conseil d’Etat (en cas d’appel puis de pourvoi) vers d’autres conséquences dramatiques :
Demain, on ne pourra plus par exemple caricaturer Mahomet, représenter Allah ou froisser les sentiments religieux d’autrui au nom du respect dû à la foi et aux interdits religieux.
On sait déjà ce que ça a coûté à Charlie Hebdo…
Ce sera la conséquence à tirer si un maire peut voir sa liberté d’administration de sa commune entravée par un interdit religieux, puisque la qualité de maire n’a pas d’importance particulière du point de vue des principes en conflit dans ce contentieux.
On peut donc penser, au vu des articles journalistiques, que cette décision est donc mal fondée juridiquement,

http://resistancerepublicaine.eu/2017/08/27/apres-le-jugement-de-dijon-menus-halal-obligatoires-dans-toutes-les-cantines-scolaires/

Et que fait le magazine d’Elisabeth Levy ? La même chose que les medias officiels ! L’envie de jouer dans la cour des grands de la patronne de Causeur est-elle la raison de cette attitude inacceptable ? A moins que l’envie de faire du chiffre de lectorat en donnant la parole au « sulfureux » Gardères ne soit en cause ?

Un peu d’éthique ne nuit pas, Madame Lévy, surtout quand on prétend défendre la République.

Elle donne la parole à l’avocat gauchiste verdâtre Nicolas Gardères, avocat de l’ancien avocat marron Achoui, fondateur de la Ligue judiciaire des musulmans qui traîne le Maire de Chalon en justice.

Il est vrai qu’il n’y avait personne d’autre à interroger, ni l’avocat du Maire, ni des Résistants à l’islamisation ou au halal dans le landernau patriote…

Et que dit cet olibrius de Gardères qui ne pense qu’à parader et foutre en l’air les bases d’un pays qu’il déteste apparemment ?

Carrément, que ne pas proposer de menus sans porc dans les cantines serait discriminatoire !

https://www.causeur.fr/cantine-chalon-saone-laicite-garderes-146338?utm_source=Envoi+Newsletter&utm_campaign=d22441a77a-Newsletter&utm_medium=email&utm_term=0_6ea50029f3-d22441a77a-57260461

Et il se contente de reprendre l’argumentation du juge dijonnais qui, comme lui, apparemment, ne connaît rien à la loi. En s’appuyant sur la convention de New-york relative aux droits de l’enfant, ils oublient, l’un et l’autre que cette convention n’a pas été entérinée par notre Constitution, que celle-ci n’a pas été modifiée et donc que le principe de laïcité de la République française est prioritaire par rapport à la Convention de New-York :

« L’intérêt supérieur de l’enfant » a été invoqué à tort.
Cela supposerait que l’enfant a choisi librement d’être musulman, ce qui est tout à fait douteux. Un enfant de 7 ou 8 ans n’a pas le recul suffisant pour faire un choix à ce sujet.
La notion est normalement invoquée pour fixer le sort de l’enfant dans le cadre d’une séparation parentale par exemple.
En l’occurrence, il semble bien que les juges l’ont invoquée à tort et à travers pour imposer une vision « multiculturaliste » et communautariste à l’anglaise, qui certes est dans l’air du temps avec l’élection de Macron.
Mais la Constitution n’a pas été modifiée pour l’instant et ce principe inscrit dans la Convention de New York de 1990 a moins d’autorité que la laïcité qui, elle, est un principe constitutionnel.

http://resistancerepublicaine.eu/2017/08/29/chalons-sur-saone-pas-de-repas-de-substitution-cette-annee-le-maire-fait-appel-hourra/

Le seconde point mis en avant par l’inénarrable Gardères qui a apparemment soufflé pas mal de vent dans cette affaire, c’est que, selon lui, le Maire aurait eu une interprétation très personnelle de la laïcité. Il semble que, sur la laïcité, Gardères soit tout aussi nul que sur notre Constitution, il croit qu’il vit chez les Anglo-saxons et il prend ses désirs pour la réalité.

Le Maire a parfaitement appliqué le principe de laïcité puisqu’il traite tout le monde de la même façon, que chacun mange la même chose que son voisin, chacun étant libre de ne pas manger la viande qui lui est servie si  elle ne lui convient pas. Prendre en compte des préférences liées à une religion c’est faire entrer la religion à l’école, ce qui est strictement interdit par la loi de 1905.

Le tribunal, comme Gardères, a tout faux une troisième fois, qui affirme que « les prescriptions alimentaires participent de la liberté de conscience et de culte, liberté constitutionnellement protégée. » Liberté… privée ! Liberté individuelle qui n’a pas à entrer dans l’espace public, à être imposée à tous. Quel mêli-mêlo dans la tête de ce pauvre Gardères qui ajoute, dans son délire, le menu de substitution au porc tend à être un droit.

En 1982, le gouvernement a conseillé de proposer des repas de substitutions… Conseillé. Ce n’est pas la loi. Ce n’est pas non plus la coutume. C’est une pratique plus ou moins courante mais pas générale et qui est donc susceptible d’être remise en cause.

Or, c’est plus que jamais le moment, quand on sait que 1000 élèves sur 2000 sont musulmans à Châlons sur Saône. Ces élèves, comme ceux de toute la France, si on suit les remarques de Gardères et des juges devraient pouvoir demander de la viande halal, égorgées sans étourdissement en direction de la Mecque et pour laquelle 3 mosquées reçoivent une taxe. C’est ça la laïcité selon Gardères. Respecter à la lettre les prescriptions alimentaires religieuses… Demain ce sera les prescriptions religieuses tout court et il faudra revenir à la non mixité, et habiller nos filles avec des sacs poubelle à l’école pour ne pas empêcher l’accomplissement de prescriptions religieuses ?

Voilà la France qu’un Gardères et des juges félon veulent.

Voilà l’avenir qu’un Gardères et des juges félon nous réservent.

Et tout cela est possible parce qu’il y a des juges et des avocats sans conscience, sans éthique, qui ont oublié les lois françaises .

Gardères s’essaie à une pirouette finale pour prétendre que, finalement, le porc ne serait pas vraiment un problème et surtout pas un problème de laïcité… Tiens donc ? Tout ce bruit pour rien, vraiment ?

Un bon psy pour Gardères  ? Il ne s’est jamais remis de son amitié de gosse pour un certain « Saïdou Diop ». Il est des madeleines de Proust qui coûtent cher à toute une nation.

Quant à Causeur, on attend avec impatience le prochain article qui, à propos de cette affaire, donnera la parole à la partie adverse, parce que l’on ne peut pas considérer que l’infime ironie de l’intervieweur, Daoud Boughezala, suffise à nuancer les choses…

 

 




Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


24 thoughts on “Causeur ne pouvait pas interviewer un autre que le dhimmi Gardères pour les repas sans porc ?

  1. Machinchose

    il y a juste 150 siècles les ancêtres des Anglais se faisaient moins chier avec ces enculages d’ halalité

    ils fonçaient a l’ halali de leurs adversaires et les croquaient sans autre forme de proçès

    «  » » »Un os humain gravé atteste le cannibalisme rituel il y a 15.000 ans
    Par Rachel Mulot le 26.08.2017 à 10h00
    L’examen d’un radius humain vieux de 15.000 ans montre qu’il a été gravé, et confirme qu’un cannibalisme rituel était pratiqué dans la grotte de Gough, en Grande Bretagne, déjà célèbre pour ses cranes transformés en coupe. » » » » » » » » »

    quelle heureuse époque!!

    le voyou Karim Achaoui, avocat radié a vie du Barreau de Paris (mais pas celui d’ Alger, ou il n’ a jamais mis les pieds….trop risqué! , ce voyou qui se présente comme le défenseur de je ne sais quelle ligue musulmane de nikkeurs de morbaques, devrait finir ainsi

    avec sa grosse tête transformée en bol a picrate….Halal…..ça existe 😆

    ça se fait toujours en Emilie 😆

  2. Alexandra Dougary

    Pour employer le même langage que certains n’hésitent pas à employer : Ex : Ruquier envers Trump, Bruno Roger Petit par rapport à la manif pour tous donc je ne vais pas me gêner ! La tête de Gardères au bout d’une pique non ? Ruquier proposait un sniper pour flinguer Trump, et le nouveau porte parole du gouvernement si, si, Bruno Roger Petit proposait des bombes pour disperser les manifestants de la manif pour tous… Beaux exemples de démocratie et de tolérance … Donc je ne vois pas pourquoi je me gênerais … Hein ?

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Cet abruti de Roger-Petit, symbole de l’arrogance et de la vacuité crasse de la classe journalistique, est nommé, aujourd’hui, porte-parole de Macron : on ne pouvait mieux caractériser le règne de Macron.

  3. Amélie Poulain

    Bien sûr, c’est exprès, « on » savait bien dans quel sens il irait, ça arrange bien certains.

    Dans le fond, je ne vois vraiment pas ce que les « droits » de l’enfant viennent faire là-dedans…. vraiment pas. Et à toujours parler de « droit » de ci ou de ça on s’enfonce et se perd dans des demandes minoritaires voire individuelles, car il y a des « droits » à tout et tout le monde peut s’en trouver ! Du coup, on n’est plus dans les repères juridiques collectifs, trop de droits tuent le Droit.

    Il y a des avocats qui ne sont pas futés quand même,

  4. Xtemps

    Que ce Monsieur Gardères a des idées, ce sont ses choix, tout le monde a des idées, moi aussi j’ai des idées, mais ici c’est le peuple qui décide en démocratie pas élus, ni moi, ni personne d’autre que le peuple, référendum pour tout avant toutes les décisions prises et c’est le peuple qui doit avoir le dernier mot en démocratie.
    Nous ne sommes pas dans un état Fasciste ici Monsieur Gardères, mais en démocratie, ne pas oblier.
    Et si nous avions été dans une vraie démocratie en Europe, l’Islam n’aurait jamais pu entrer en Europe sans consulter les peuples européens par référendum et de pouvoir choisir oui ou non l’Islam en Europe.
    Donc l’Islam est imposé de force contre la volonté des peuples européens autochtones par une dictature Fasciste.
    Comme je l’écris souvent, le racisme et autres excuses bidons du même genre, ne sont que des excuses bidons, des escroqueries pour ne pas donner la parole aux peuples européens, c’est à dire la consultation populaire par référendum avant toutes les décisions.
    Mais aussi la première des liberté supprimer et des insultes aux peuples européens par un état totalitaire Fasciste.
    Mais aussi comme étant des lois liberticides contre les peuples européens.
    Les peuples européens n’ont plus aucuns droits, sans ce référendum, et n’ont que d’autres choix, et aucunes libertés que d’accepter de force les diktats de Bruxelles, union européenne Fasciste.

  5. aaction

    Causeur a toujours donné la parole à ceux qui pensaient différemment de la ligne éditoriale (s’il en est une…). C’est le sens de son sous-titre : « surtout si vous n’êtes pas d’accord ». Il n’y a pas qu’un son de cloche et c’est tout à son honneur. Il y a même parmi sa rédaction un exaspérant cryptocommuniste comme Leroy, qu’il faut arriver à supporter (si, si, je m’accroche, ou je ferme les yeux !) Nul doute qu’un autre article sera écrit en regard de celui-là.

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Oui, j’ai pensé comme vous : il y aura sûrement dans « Causeur » un article contrebalançant l’autre.

      A suivre donc …

  6. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    VIDEO : Lallab : cheval de Troie féministe de l’islamisme ? – Journal du jeudi 24 août 2017
    :: https://www.youtube.com/watch?v=QMem4aTatmg
    CHAÎNE YOUTUBE : TVLibertés { https://www.youtube.com/channel/UCSVf6BL58EcNjwUlBgUKoog }
    DATE : 24/08/2017
    DURÉE : 23’55s

    01:04 – Terrorisme / Paris, Bruxelles, Barcelone.. même combat ? { https://youtu.be/QMem4aTatmg?t=1m24s }
    04:38 – Société / Lallab : cheval de Troie féministe de l’islamisme { https://youtu.be/QMem4aTatmg?t=4m38s }
    07:31 – Sécurité / Rodéos urbains : le casse-tête général { https://youtu.be/QMem4aTatmg?t=7m31s }
    09:55 – International / Vers une rupture de l’accord sur le nucléaire iranien ? { https://youtu.be/QMem4aTatmg?t=9m55s }
    13:02 – L’actualité en bref { https://youtu.be/QMem4aTatmg?t=13m02s }

  7. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    Tout va bien ! on est dans le meilleur des mondes !
    On fait entrer çà comment dans la tête des mal pensants qui sont pourtant très nombreux ? En voilà une question !
    Ah ! c’est vrai ! J’avais oublié leur arme d’amour : « l’Ocytocine » !
    ______________________________
    Mouvement de panique à Londres après une attaque à l’acide pendant le carnaval (VIDEO)
    :: https://francais.rt.com/international/42570-impressionnant-mouvement-panique-londres-apres-attaque-acide-pendant-carnaval-notting-hill
    29 août 2017

    Londres a connu une nouvelle attaque à l’acide, durant le carnaval de Notting Hill. Un individu a aspergé un produit corrosif sur la foule. Un gigantesque mouvement de panique s’en est suivi.

    En plein carnaval de Notting Hill, aux alentours de 20h le 27 août, un homme a lancé un produit corrosif sur la foule, provoquant des irritations cutanées chez certains. Heureusement, aucun blessé grave n’est à déplorer.

    En revanche, l’agression a provoqué un immense mouvement de panique qui aurait pu virer à la catastrophe. Les Londoniens sont de plus en plus anxieux face au phénomène des agressions à l’acide, qui ont doublé en trois ans.

    Une vidéo parue sur les réseaux sociaux montre la foule paniquée de gens courant pour fuir le lieu de l’attaque.

    Not even Carnival is safe: chaos after acid attack on people during London Carnival pic.twitter.com/xTlwb2RDBB— Voice of Europe (@V_of_Europe) 28 août 2017

    Le 19 août dernier, un homme avait déjà été attaqué à l’acide à la sortie d’une station de métro londonienne par deux individus qui l’avaient approché pour lui proposer du cannabis. Avant de l’asperger de substance corrosive.

    En juillet dernier, des livreurs de repas avaient notamment manifesté devant le parlement britannique pour faire part de leurs inquiétudes face à la recrudescence des attaques à l’acide. En 2016, près de 450 attaques à l’acide ont été recensées à Londres, d’après la police.

  8. claude t.a.l

    Je vais aller un peu à contre courant :

    – Bien sûr Gardères a raconté n’importe quoi ( y compris la sempiternelle comparaison avec les juifs – ça marche à chaque fois ).
    Mais le travail d’un avocat, c’est justement ça ! Défendre son client par tous les arguments, plus branquignols les uns que les autres.Vous imaginez un avocat qui dirait :  » mon client est encore plus coupable que ce que vous croyez  » !
    Et, si ça n’avait pas été lui, ç’aurait été un autre.

    – le plus grand drame est que le juge ait suivi ses arguments.

    –  » Causeur  » : j’aime bien lire  » Causeur « , et Elisabeth Lévy est quelqu’un de parfaitement respectable. Même si certains de ses choix peuvent déplaire, elle n’est pas une ennemie.
    Finalement, quand on lit cette interview dans  » Causeur « , on se dit :
     » putain ! c’est avec des trucs pareils qu’il a pu convaincre un juge ! « 

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Gardères est avocat mais il n’est pas obligé d’accepter des affaires de ce genre, il les accepte parce qu’il est bobo gaucho islamo-collabo et vit sur un nuage. POUr infos : http://resistancerepublicaine.eu/search/Gardères
      E Levy est notre ennemie parce que, comme Finkielkraut elle hait le FN et donc participe à l’échec de ce dernier. Et elle ne croit pas que l’islam soit vraiment un danger pour la France qui, selon elle, en a vu bien d’autres

  9. MaximeMaxime

    @ Claude T.A.L.
    C’est bien pour cela que je n’ai jamais voulu devenir avocat. Je ne voulais pas être contraint de devoir défendre l’indéfendable en usant de mauvaise foi ou de raisonnements spécieux. Comment peut-on se regarder dans la glace quand on ne fait pas progresser l’humanité lors de son passage sur Terre, ou à tout le moins quand on essaie de lutter contre la régression de l’espèce humaine ?
    J’ai fini par être dégoûté du fonctionnement du système judiciaire car le pouvoir des juges n’est pas assez encadré.
    En l’occurrence, la laïcité signifie bien que les objectifs de l’action publique ont leur propre logique et que la croyance religieuse ne doit pas être une source d’exception à l’équilibre entre d’une part les libertés et droits fondamentaux, d’autre part la sauvegarde de l’ordre public, des impératifs de vie en commun et de bonne gestion de l’argent public notamment.
    On invoque à tort dans cette affaire la liberté de conscience et on ne parle pas assez de la bonne gestion des deniers publics ainsi que du souci de préserver la liberté d’administration des collectivités territoriales.
    Nous avons été habitués dès la loi Veil à permettre à des médecins de ne pas pratiquer des avortements au nom d’une clause de conscience qui introduit le loup dans la bergerie. Il est vrai que l’avortement n’est pas un soin répondant à une maladie…
    Mais trop souvent ensuite, on a invoqué cette liberté de conscience. Je trouve normal que les élus qui ont refusé de marier des homosexuels aient été sanctionnés car là encore, la liberté de conscience n’a rien à voir à l’affaire, c’est un manquement à la laïcité.
    Par où l’on voit que ce sont quand même de vieilles problématiques d’assimilation de la laïcité qui ressurgissent dans ces débats.
    A partir du moment où l’on devient agent public, il faut respecter toutes les lois étatiques. Si l’on veut ne pas pratiquer d’avortement ou célébrer de mariages homosexuels, il ne faut pas devenir chirurgien dans le secteur public, maire ou adjoint au maire d’une ville… sinon on donne le modèle à d’autres pour se torcher avec la laïcité.
    Par ailleurs, quid de l’hypothèse, jamais à exclure, d’une revendication pseudo-religieuse complètement farfelue, interdit de manger autre chose du caviar ou du pâté de ragondin ?
    Cet exemple par l’absurde montre que l’argumentation de Gardères ne tient pas debout…

    1. CLAUDE

      Votre argumentation Maxime est tout aussi absurde, car vous ne vous en rendez pas compte, mais vous définissez la laïcité comme devant être une nouvelle religion, laquelle ne devrait pas tolérer la contestation de ses principes voire de son dogme.

      « A partir du moment où l’on devient agent public, il faut respecter toutes les lois étatiques » dites vous !
      Et si la loi étatique devient liberticide….comme la loi de moralisation de la vie publique dont l’usage peut être de rendre inéligible un candidat condamné pour propos à caractères racistes pour avoir dénoncé…..au hasard….les danger de l’Islam……vous êtes toujours d’accord avec votre proposition de respecter les lois étatiques ?
      Comment ferez vous pour dénoncer les coallahbos de l’administration de la justice si vous considérez qu’il faut se soumettre en toute circonstance au respect de la loi étatique ?
      Vous comprenez le sous entendu de ceux qui affirment que la laïcité ce n’est pas d’être contre une religion !……ce qui revient à dire,quand on sait en quelles circonstances cette formule est utilisée, que la laïcité ce n’est pas d’être contre l’Islam !

      « Si l’on veut ne pas pratiquer d’avortement….il ne faut pas devenir chirurgien dans le secteur public »……vous encouragez donc l’évasion massive des praticiens vers le secteur privé ?……et l’effondrement démographique de la population française au bénéfice du « grand remplacement » ?…..la prise en main de secteur public de la santé par les musulmans qui eux sauront pratiquer avec enthousiasme et respect de la loi l’avortement des femmes…..non musulmanes ?

      Vous faites de la laïcité un nouveau dogme, et vous définissez la contestation de ses principes comme étant un quasi délit de blasphème.

      Au risque d’en exaspérer quelques uns ici…. mais Robert Ménard a raison, il va falloir inventer autre chose.
      les vieilles recettes ne fonctionnerons plus dans l’avenir et ne pas l’admettre, c’est ne pas être préparer à saisir ce que l’imprévu offrira comme opportunité.

      C’est pourquoi les « patriotes » se sont vautrés jusqu’à présent ! cette incapacité à se réinventer.

      Là est toute la difficulté de notre époque, notre faiblesse, contrairement à nos adversaires voire ennemis qui eux n’ont qu’à se laisser aller à l’air du temps, suivre le sens du vent…. cette ambition de feuille morte.

  10. CLAUDE

    Je ne sais pas si Élisabeth Lévy ne croit pas au danger que représente l’Islam ! je me rappelle l’avoir vue lors des assises internationales contre l’islamisation de nos pays en décembre 2010.
    En tout cas si tel était le cas, depuis ce qui s’est passé en France et ailleurs, c’est qu’elle en tient une sacrée dose en matière d’optimisme.

    Quant à Nicolas Gardères, oui c’est un gauchiste, il faut se souvenir des propos tenus à Rungis lors des assises sur la liberté d’expression….dont vous étiez l’organisatrice Christine !
    Et oui c’est le problème avec le concept de défense de liberté d’expression : jusqu’à quel point faut-il ou peut-on concevoir et comprendre le concept ?
    Gardères en bon gauchiste libertaire est un défenseur de la liberté d’expression…à la sauce libertaire, c’est à dire le droit de dire n’importe quoi y compris le contraire de la vérité ou de la réalité, puisque le principe défendu est que tout un chacun peut affirmer sa propre conception du vrai et du réel.

    « En 1982, le gouvernement a conseillé de proposer des repas de substitutions »………cela ne fait que confirmer ce que je disais dans un autre message : depuis 1982 le problème se pose et il n’a toujours pas été réglé.
    Cela devient un principe, un fondement même de notre société : les problèmes liés à la confrontation des cultures incompatibles ne trouvent plus de solutions, puisque le but de la manoeuvre est la dissolution de toutes les cultures.

    la France est devenue un laboratoire, dans lequel adultes et enfants ne sont plus que des cobayes.
    Tout un chacun se bagarre pour définir le protocole de l’expérimentation.

    Gageons que dans 20 ans les tribunaux seront encore sollicités pour ce genre d’affaire.

    PS : dans les écoles de la fondation espérance banlieue… ( écoles hors contrat )… le problème de la cantine et des repas a été résolu de la manière suivante : ce sont les parents qui fournissent le panier repas de leurs enfants !

    Et tous les enfants portent le même uniforme qui distingue leur appartenance à leur école.
    Comme au bon vieux temps de l’école républicaine si chère à Christine.

    L’école privée au secours de….ou comme recours à l’école publique ?

    1. frejusien

      @Claude : dans 20 ans , soit on aura plongé dans l’islam à fond, soit on l’aura viré, ces problèmes n’existeront plus

  11. Sandrine

    @Maxime et @tous
    Maxime : « C’est bien pour cela que je n’ai jamais voulu devenir avocat. Je ne voulais pas être contraint de devoir défendre l’indéfendable en usant de mauvaise foi ou de raisonnements spécieux. Comment peut-on se regarder dans la glace… »
    !!!
    MAIS VOYONS, l’avocat n’est JAMAIS obligé de défendre quelqu’un avec des arguments qu’il n’aime pas !!! L’avocat est TOUJOURS LIBRE du choix de ses arguments.
    L’avocat n’est jamais obligé de mentir. Il y a mille manières de défendre un coupable ou un dossier.
    Et s’il est impossible de défendre l’accusé, en matière pénale, civile ou peu importe, eh bien, l’avocat refuse le dossier, ce n’est pas plus compliqué que cela. Et le client se cherche un autre avocat.
    J’ai été avocat et je n’ai jamais eu aucun problème pour me regarder dans la glace le matin, je vous assure.

  12. Labande Ajojo

    Gardères fier d’avoir fait triompher le droit…, celui appliqué par les représentants de l’idéologie dominante en lieu et place du simple bon sens. Les ennemis de notre civilisation doivent bien se marrer, les producteurs de porcs beaucoup moins. Ne sont-ils pas « discriminés Maître Gardères ? Vous pourriez peut-être les défendre une plaidoirie en vaut bien une autre non ?

  13. Frontalier74

    Comme dit Macron, je suis d’accord avec vous Mme Tasin, Maxime, Claude, Elisabeth Lévy…

    Bon sang, mais que la France était moins compliquée avant ! Sans ses maudits aliens, néofeministes, néoantiracistes…

Comments are closed.