Quand l’historien Tolan accuse les martyrs chrétiens d’avoir provoqué les musulmans…


Quand l’historien Tolan accuse les martyrs chrétiens d’avoir provoqué les musulmans…

Les sarrasins : L’islam dans l’imagination européenne au Moyen Age, John Tolan, Aubier 2003

« Que le christianisme dut jouer un rôle socialement subordonné n’était pas dénué de sens » p 108. Avec ce genre de réflexion on comprend vite  la structure mentale de John Tolan.

Dans ce livre sur les perceptions réciproque des chrétiens et des musulmans au moment de la conquête de l’islam John Tolan dénonce  Paul Alvare,  chrétien de Cordoue, qui  au cours des années 850 défend les martyres chrétiens. Pour notre professeur de fac de Nantes, savant dhimmi formateur de dhimmis de seconde classe, que l’on appelle les professeurs de l’éducation nationale, les journalistes, voire nombre de religieux et ecclésiastiques,  ces moines « insultèrent publiquement l’islam et son prophète dans un effort délibéré pour amener les autorités musulmanes à les exécuter pour blasphème » (p124).  Énorme inversion de la charge : le martyre devient coupable d’avoir confessé la foi chrétienne publiquement au risque d’exaspérer les autorités musulmanes ; cela devient une provocation !  Toute comparaison avec notre époque serait vraiment fortuite.

Sans le savoir John Toland se laisse parfois aller  à ce qui pourrait bien tomber sous le coup de la loi : « l’empereur Héraclius faisait en effet souvent le rêve répété d’une invasion de rats venus du désert et avait prévu la catastrophe imminente dans la course des astres » p 126.

Selon le Risalat al Kindi, le Coran semble avoir été écrit par un moine hérétique Sergius (Nestorien) et deux juifs (p 106).   Ce qui n’est pas surprenant,  tant la lecture du Coran indique que ce texte est, entre autre,  un fatras de l’Ancien et du Nouveau Testament dont il se veut le continuateur et l’ultime révélation; en ce qui concerne le Christ, par exemple, le Coran reprend la Parousie, à savoir le retour du Christ en gloire a la fin des temps pour le jugement, mais il nie sa mort et sa résurrection car un autre lui a été substitué : « Non,  ils ne l’ont point tué.  Ils ne l’ont point crucifié. Un autre individu qui lui ressemblait lui a été substitué. »  Coran  IV  156 (p 71).  Les écritures (la Bible)  seraient falsifiées,  mais en même temps la Thora et les Evangiles sont des révélations qui ont été faites par le même Dieu que celui qui dicte le Coran, qui  contredit ces même Ecritures,  au prophète illettré…A dicter le Coran en arabe,  Dieu y a perdu son latin.

De même « Mohamed avait prétendu que trois jours après sa mort des anges viendraient le chercher… Son corps sentait … Il fallut donc l’enterrer comme tout le monde » (p 105).   Trois jours comme les  trois jours que le Christ a passé dans le tombeau.

Mohammed s’attribue à lui-même la puissance sexuelle de 40 hommes (p 105). Sa qualité de prophète est contestée car il était incapable de révéler des choses inconnues du passé ou de l’avenir et de faire des miracles.  De même aucun des prophètes n’a utilisé de violence comme lui pour imposer sa foi. Certes, Dieu a donné la terre sainte au peuple juif par la violence de la conquête  mais il s’agissait d’une terre donnée par un dieu à un peuple. Certains  juifs avaient cru que Mohamed était le prophète mais lorsqu’ils le virent manger du chameau ils comprirent leur erreur.

Sur les relations que cette religion entend entretenir avec « les  hommes des Ecritures »,  voici les recommandations faites : Coran IX 29-35 « Faites la guerre à ceux d’entre les hommes des  Ecritures qui ne professent pas la vraie religion ».  « Loin de sa gloire les divinités qu’ils lui associent ».

St Jean de Damas les accuse d’être des païens, idolâtres, adorateurs de l’étoile du matin et d’Aphrodite. Le culte de la Ka’aba  est par excellence un culte païen, ce qui pour des « vrais » monothéistes autoproclamés, est pour le moins cocasse.  « Sous le règne de celui-ci (Héraclius) un faux prophète du nom de Mahomet s’est levé parmi eux après avoir pris connaissance par hasard de l’Ancien et du Nouveau Testament, et fréquenté vraisemblablement un moine arien fonda sa propre hérésie ».

Il oppose Mohamed à Moïse qui a reçu la loi devant le peuple ;  mais quel est le témoin de Mahomet ?

Le faux prophète Mahomet va  donner à ses disciples une doctrine, après avoir conquis un empire. On  retrouve cette thèse chez un certain nombre d’islamologue chrétien ultra minoritaires et persécutés, mais dont les études  semblent difficiles à réfuter (Olaf par exemple).

Ce livre, sérieux et universitaire, présente  un grand intérêt, à ceci près qu’il faut sans cesse décrypter le discours dhimi et culpabilisant en filigrane.  Au final, cette effrayante empathie pour l’islam, structure religieuse et politique conquérante, est un des grands malheurs de ce livre et de notre temps; l’absence de discernement pour définir une  théologie contraire,   et se donner les armes intellectuelles pour le combattre est sidérant.

Le soleil noir de l’islam va-t-il nous entraîner dans cette course folle à la mort autour de la Ka aba ?




Articles du même thême

15 thoughts on “Quand l’historien Tolan accuse les martyrs chrétiens d’avoir provoqué les musulmans…

    1. frejusien

      Merci J, pour cette vidéo, de là vient le mot : idiot utile et on comprend le rôle joué par les chrétiens gauchistes dans l’islamisation et la ruine du Liban,

      Les horreurs rapportées par BG, aucun de nos merdia félons vendus à lismerde ne les racontera

  1. clairement

    Merci pour le résumé éclairant de ce livre dont l’auteur TOLAN semble bien être un DHIMMI EN CHEF.

    Il faudrait faire la publicité du livre de OLAF ou d’autres islamologues à
    l’université de Nantes et ailleurs afin de dégager les lecteurs de l’influence de ce professeur car on sait comment les étudiants qui forment leur pensée peuvent se précipiter sur la production de leur enseignant dont bon nombre vont penser que c’est la vérité vrai

    1. frejusien

      Nantes est vraiment une pépinière de gauchistes,
      comment peut-on être un universitaire et écrire tant de conneries ?
      Encore un qui est « arrivé » grâce à ses opinions politiques

  2. Frontalier74

    J’avais acheté d’occasion « Les croisades vue par les arabes » d’Amin Maalouf. Je ne l’ai pas encore ouvert mais en lisant la fiche Wikipédia, j’ai peur de retrouver la même chose qu’avec Tolan :

     » Comme son nom l’indique, le livre raconte le point de vue des Arabes sur les Croisés et les croisades, entre 1096 et 1291. Il raconte les pillages et les massacres perpétrés par les Franjs. Il apporte en plus une réflexion sur l’inversion de la domination de l’Orient sur l’Occident ces derniers siècles à cause des croisades, et malgré la victoire arabe. L’une des causes avancées par l’auteur est la capacité des occidentaux à s’organiser sur place autour de la notion de droit pour établir des règles efficaces de dévolution du pouvoir.

    Je connais les erreurs des « franjs » (notamment le pillage de Constantinople en 1204) mais de là à « inverser » la domination… Ce sont quand même bien les arabes musulmans qui ont envahi au VIIième siècle la Terre Sainte.

    1. frejusien

      Et pas que la Terre Sainte, toute l’Afrique du nord, l’Égypte, le Liban la Syrie, la Turquie, la Hongrie et une partie de l’Espagne,
      Qu’ils rendent tous ces territoires et qu’ils regagnent leur désert !!

  3. Alexandra Dougary

    @clairement – Bien vu, il faut reconnaître que souvent, je le constate, les gens gobent tout sans chercher à vérifier la véracité des faits. Il est donc facile pour ce genre de dhimmi de propager un énorme mensonge en vérité première. C’est d’ailleurs pour cela qu’il faut se réjouir que des sites comme RR, RL ou Bd Voltaire existent entre autres…

  4. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    Merci de nous faire connaître ce livre.

    On apprend déjà qu’il y a eu des martyrs chrétiens sous l’Islam, en Espagne:

    Et en effet, par exemple :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Élodie_et_Nunilone

    Que messieurs les islamo-bobos s’accordent entre eux:

    François Reynaert nous expliquait pourtant que les anvahisseurs musulmans de l’Espagne étaient de doux agneaux qui ne massacraient jamais personne, contrairement à DAESH, utile repoussoir :

    http://resistancerepublicaine.eu/2017/08/14/pour-francois-reynaert-obs-charles-martel-et-nos-ancetres-barbares-auraient-remporte-une-victoire-mineure/

    Reyanert nie, Tolan excuse : il y a un léger « progrès » chez les islamo-bobos …

    1. frejusien

      L’histoire rapporte le fait de ces sœurs martyres chrétiennes, mais il y en a eu des centaines, voire des milliers de martyrs tout le temps que dura la conquête,
      La phrase que l’on répète le plus souvent est « fais-toi maure ou meurs », avec le sabre suspendu au-dessus de sa tête, la conversion ou la décapitation était rapide

  5. durandurand

    Ces abrutis de pseudos universitaires , ou journasalopes se croyant et se faisant passer pour des historiens ,dénonçant les écrits et récits du passé comme étant mensonger .Tous ces pseudos  » correcteurs historiques  » devraient être parachuter dans un des 57 pays musulmans la ou est appliquée la charia . mais comme ces des sans couilles et des lâches ils se convertiraient pour avoir la vie sauve .. Tous ces guignols les idiots utiles sont des traîtres en puissance , à annihiler comme les autres .

  6. Révolution

    Les muzzs à force de pleurnicher ont eu quelques oreilles occidentales compatissante à leur revendication
    je ne m’étonnerais pas que l’on change l’histoire en faveur des muzzs
    il faudra bien si l’Europe rentre de force dans l’ère islamique
    on est plus à un mensonge près et le mensonge les muzzs s’en accommode fort bien de même que les collabos , qui ont la trouille face à l’ennemi

  7. frejusien

    à lire,
    cette lettre est une véritable définition du pape actuel et de ses errements,

    le pape un idéologue de gauche, aveuglé, un politicard borné et sans foi chrétienne, un mulet avec des œillères , un mulet qui veut entrainer l’église et le monde occidental dans l’islamisation et l’auto-destruction

  8. frejusien

    J’ajoute : un homme SANS CŒUR, qui se fout comme d’une guigne des souffrances et massacres de chrétiens dans tout le monde musulman, et maintenant dans le monde entier,
    puisque dans tout pays où se trouve des muzz, on a des morts et des massacres

Comments are closed.