Une pétition américaine pour classer les antifas organisation terroriste.


Une pétition américaine pour classer les antifas organisation terroriste.

La photo : USA, les « antifas » appellent à la violence physique contre les supporters du président Donald Trump.

Sûr que nos médias vont peu y donner d’écho :

https://petitions.whitehouse.gov/petition/formally-recognize-antifa-terrorist-organization-0

Pratiquement 170 000 signatures ce 21/08/17 à 18h00 !
Ceci en 5 jours, mise en ligne le 17 !
L’objectif était de 100 000 !

CHUT, la nouvelle pourrait se répandre !

Plus de 130 000 Américains appellent la Maison Blanche à classer les antifas comme terroristes
:: https://francais.rt.com/international/42295-plus-130-000-americains-petition-maison-blanche-antifas-terroristes
21 août 2017

Une pétition officielle ayant réuni plus de 130 000 signatures, dépassant ainsi le seuil légal lui permettant d’être examinée, demande à l’administration américaine de classer les militants antifascistes comme terroristes.

En cinq jours plus de 134 000 Américains ont signé une pétition officielle demandant que le mouvement antifasciste soit classé comme groupe terroriste par l’administration américaine.

Le premier amendement de la constitution américaine garantit en effet le droit de pétition de ses citoyens. A l’heure d’internet, une plate-forme a été créée afin de faciliter la procédure de sollicitation du gouvernement. Si un texte recueille 100 000 signatures en 30 jours, la Maison Blanche s’engage à ce qu’il soit soumis aux experts politiques appropriés et à fournir une réponse officielle.

POWER IN THE PEOPLE:

WE JUST HIT 100,000 SIGNATURES WITHIN 3 DAYS. INCREDIBLE WORK EVERYONE! #MAGAhttps://t.co/UcWN8RCNcJpic.twitter.com/j3mih3lRBT— Mike Tokes (@MikeTokes) August 21, 2017

L’auteur de la pétition assure que les antifascistes sont à l’origine «d’actions violentes dans de nombreuses villes» et qu’ils ont «incité au meurtre de plusieurs policiers aux Etats-Unis».

«Le terrorisme est défini par l’utilisation de la violence et de l’intimidation afin de servir un objectif politique», poursuit le texte, avant d’appeler le Pentagone à être «cohérent dans ses actions».

«Comme [le Pentagone] a, avec raison, qualifié Daesh de groupe terroriste, il doit déclarer les antifas groupe terroriste, au nom des principes d’intégrité, de moralité, et de sécurité», peut-on lire dans la pétition.

Ce texte paraît quelques jours après les violences de Charlottesville du 12 août en Virginie autour du retrait d’une statue confédérée, ayant entraîné la mort d’une militante antiraciste.

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Résistance républicaine Aquitaine


19 thoughts on “Une pétition américaine pour classer les antifas organisation terroriste.

  1. paul

    ils devraient enfiler des burqua…ils ressemblent quasiment aux cinglés qu’ils défendent et qui leur couperont la tête, c’est marrant !

  2. Amélie Poulain

    Ce n’est vraiment pas beaucoup compte tenu de la population américaine, mais c’est relayé donc cela fait de l’effet…

  3. PUGNACITÉD

    Les lâches pleutres et veules qui constituent cette engeance qui ne vise qu’à l’affaiblissement de la France patrie et des patriotes devraient être fiches car dangereux objectivement.

    1. cayssials

      on a les même chez nous ils sont aussi tarées comme les sbires qu’ils défendent.
      Mais bon ils y passeront aussi le moment venus.

  4. Baribal

    J’ai signé. Il faut arrêter cette internationale de nostalgiques du nazisme. Ces fils et filles de sont de dangereux sociopathes totalement inutiles. Autant commencer en douceur avant de passer à des moyens plus convaincants…

  5. Xtemps

    Faisons de même créons un site comme les américains et voyons ce qui ce passe, nous serons fixés avec nos dirigeants.
    Mais au moins nous aurons fait le nécessaire et nos dirigeants ne pourront pas dire qu’ils n’avaient été prévenu.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      sans intérêt aucun, les gens se donnent l’illusion de résister parce qu’ils mettent une signature (vraie ou pseudo ) sur une pétition, lamentable

  6. Xtemps

    Je ne serai pas étonné, si des crapules comme Soros paient les antifas pour foutre la merde partout.
    Des salopards comme Soros seraient même capables des payer certains musulmans pour agresser les européens.

  7. Anne Lauwaert

    Vu d’ici et n’étant jamais allée aux Amériques, je n’y comprends rien. N’y a-t-il pas parmi les lecteurs de RR quelqu’un qui puisse nous en expliquer quel est le problème de fond de ce pays ? Est-ce vraiment le clivage racial : d’un côté les blancs et de l’autres côté les autres ?
    Moi je n’ai pas l’impression qu’il s’agit d’un clivage racial car des deux côtés il y a des gens que j’aime et d’autres que je n’aime pas.
    Autant j’aime la musique classique européenne autant j’adore le jazz, les negros, les samba et bossa nova.
    Honnêtement : dans la voiture, les CD que j’écoute ne sont pas des zartistes français actuels mais du country.
    Ils réalisent des films formidables, ils ont des écrivains dont le style rapide, concis et efficace me plait plus que les complaintes des écrivains français que je trouve barbants, ils ont des acteurs et des chanteurs … Des acteurs comme Merryl Street, Clint Eastwood ou Robert Redford font des chefs d’œuvres à partir de ce qui en France serait un navet… Quand on voit ce que l’Europe produit pour le moment avec ses petits films multi kulti mélo, ses chanteurs miauleurs et ses acteurs pleurnicheurs… Où sont passés nos grands artistes des années 60, 70, 80 ? ils sont entrain de mourir, l’un après l’autre et qu’est qu’on a pour la relève ? des blablablingbling à la Macron ?
    J’ai beaucoup aimé cette émission de Gérard Klein « L’Amérique dans tous ses états ». Le générique à la guitare était super !
    Et pourtant il y a un aspect de l’Amérique qui me fait ne pas avoir envie d’y aller…
    Le problème est-il un clivage non pas racial mais culturel ?
    Quelqu’un peut-il nous expliquer le dessous des cartes, en deux mots et avec l’esprit critique de R.R.

  8. Sylvie S

    Un acteur de cinéma américain nous a quittés avant-hier. Il s’appelait Jerry Lewis et a incarné l’humour américain comme savait le faire Louis de Funès. En fait, Jerry Lewis était un De Funès américain avec ses pitreries et ses mimiques. Il a fait énormément de choses au cours de son existence comme la création du Téléthon, car un membre de sa famille était atteint de la Myopathie de Duchène, une maladie neuromusculaire qui empêche de bouger ses membres.
    Imaginez-vous dans cette situation, obliger d’être attaché tous les jours avec des sangles, ne pas pouvoir bouger ses bras et ses jambes, être étendu sur un lit médicalisé, subir des traitements médicaux, avoir des visites du médecin et des infirmières…
    Le téléthon permet de faire en sorte qu’un traitement existe et des progrès sont réalisés chaque année contre les maladies généthiques (le généthon).
    Pensons à Jerry Lewis qui a quand même donner de l’espérance aux malades en créant le Téléthon.
    RIP !

  9. Françoise

    Bien sûr je viens de la signer ! espérons que ce sera efficace pour mettre fin a ces violences inutiles et qui n’apportent rien ! en France nous avons le même problème mais le pouvoir tolère cette violence d’extrême gauche, rien n’a été fait sous hollande, rien ne sera fait sous macron tant qu’il sera a la tête du pays, car les socialistes sont des fanatiques et ils encouragent ce fanatisme d’extrême gauche, nous l’avons vu avec toutes les affaires depuis 2012 dont la plus récente, l’affaire Clément Méric qui est décédé parce qu’un opposant aux antifa s’est défendu de façon radicale quand Méric a attaqué Esteban par derrière ce qui n’a pas manqué de provoquer une réaction de défense immédiate qui a provoqué son décès. Les partis de gauche ont toujours été très tolérants envers ces milices d’extrême gauche qui en réalité devraient être interdites.

  10. Joël

    Je l’ai déjà dit depuis longtemps : bien sûr que ce sont des terroristes ! Masqués, cagoulés, casqués comme les terroristes. Destruction, incendie, terreur comme les terroristes. Et en France c’est pire, ils sont protégés par les politiques et le gouvernement. Quelques rares interpellations pour la forme et les médias. Ils sont de toutes façons relâchés par la justice aussi vite qu’un dealer récidiviste des banlieues. Justice qui a d’ailleurs adopté la devise des cités : « nique la police ».

Comments are closed.