BFM : face aux collabos des médias et de la politique, le juge Marsaud met les pieds dans le plat en désignant l’ « islamofascisme » …


BFM : face aux collabos des médias et de la politique, le juge Marsaud met les pieds dans le plat  en  désignant l’ « islamofascisme » …

TÉLÉVISION – « Mal nommer un objet, c’est ajouter aux malheurs du monde » écrivait Albert Camus dans son ouvrage « Sur une philosophie de l’expression » (1944).

Ce débat sur le langage entamé près de 25 siècles auparavant par Confucius a trouvé un superficiel regain, vendredi 19 août sur BFMTV, au lendemain des attentats de Barcelone.

Alain Marsaud, ancien chef de la lutte anti-terroriste a quitté le plateau, furieux, devant des journalistes quelque peu blasés:

« Si c’est pour me traiter comme ça vous pouvez continuer sans moi », s’est-il agacé.

Dans les années 1980, Alain Marsaud, ancien magistrat, aujourd’hui député LR, était à la tête du service central de lutte antiterroriste au parquet de Paris.

À ses côtés, vendredi soir sur le plateau, Anthony Bellanger chroniqueur à France Inter et ancien directeur de l’information de Courrier international.

Vers 20h30, le débat autour des attentats prend une autre tournure. Alain Marsaud tient absolument à désigner à nouveau les coupables: « À aucun moment on a entendu le mot d’islamo-fascisme, d’islam intégriste […] On n’a pas osé nommer l’ennemi! », s’étonne-t-il, quitte à ignorer la question du journaliste en face de lui qui l’interrogeait sur la coopération internationale.

« Que ce soit les journalistes ou les responsables politiques, pas un seul en deux jours n’a parlé d’attentats islamistes ».

Ce à quoi le couple de présentateurs lui répliquent qu’ils ont bien expliqué qu’il s’agissait d’un attentat revendiqué par l’État Islamique.

Ce qui donc très clair.

« Mes dires ont l’air de vous gêner Monsieur », en rajoute encore Marsaud en s’adressant à l’un des journalistes.

C’est l’occasion pour Anthony Bellanger d’aller à la rescousse de ses confrères en cinglant l’ancien homme politique:

« Vous dites absolument n’importe quoi! […] D’une part, tout le monde sait que ce sont des attentats islamistes. Et deuxièmement, les journalistes ne sont pas là pour dire ce qu’ils pensent ou ce qu’il veulent ou ce que vous voudriez. Ils sont tout à fait libres de faire leur travail qui est de dire les choses telles qu’elles sont, au fur et à mesure, selon ce qui est confirmé ou non par les agences de presse »

 

Marsaud décide alors de quitter le plateau:

« Si c’est pour me traiter comme ça vous pouvez continuer sans moi ».

Sur Twitter, Bernard de La Villardière a tenu à lui faire part de son soutien.

La vidéo:

 

Merci à « Nicole » et à « Machinchose » qui nous ont indiqué cette vidéo.





11 thoughts on “BFM : face aux collabos des médias et de la politique, le juge Marsaud met les pieds dans le plat en désignant l’ « islamofascisme » …

  1. Machinchose

    Cher Anti ilam, si vous saviez combien de fois j’ ai été gagné par le découragement…l’ envie d’ être comme 97% des Français ( les vrais) de laisser tomber…
    Devant au mieux le renoncement, l’ immense « jementapisme » de nos compatriotes…même au sein de ma propre famille….pendant que les rongeurs arabes, besogneuses musaraignes, grignotant chaque jour leur propre poids en progression de l’ islam abhorré nous bouffent….

    je me suis engueulé ce matin au marché avec un commerçant pied noir, né a Alger, en lui assénant « si les mosquées débordent c’est que les églises se sont vidées… »

    et , hélas, les Synagogues sont en train de suivre le même chemin que les églises

  2. NICOLAS F

    BFM est la tv la plus conventionnelle,la plus « limitée ».On y apprend rien ,c’est l’anti journalisme par excellence ,c’étaient les seuls à parler d’un mort et d’un incident alors que l’on voyait déja partout les chiffres et les images;
    C’ EST UNE CHAINE INFO QUI NE DEVRAIT PLUS EXISTER.
    A rayer de la carte du paf pour incompétence.

  3. CLAUDE

    …..Et alors ? quelle conclusion en tirez vous de dire que BFM TV ceci, France Infaux cela ?

    Vous avez encore une télévision ? pour laquelle vous payez une redevance sur l’audio visuelle servant à payer les journaleux complices de la manipulation médiatique !

    Il faut pratiquer la politique de la chaise vide, de la table rase, de la terre brûlée en l’adaptant aux circonstances……

    Imaginez une France dans laquelle les indices d’écoute des médias officiels seraient aussi plat que l’électro encéphalogramme d’un mort.

    Imaginez la panique chez les dirigeants politique de constater que le télécran n’officie plus à l’abrutissement de la masse !

    ……Et le journaleux de dire et d’avouer que les journalistes ne sont pas là pour dire ce qu’ils pensent…..ce qui laisse entendre que si ce qu’ils disent est contraire à la vérité tout en le sachant, leur professionnalisme leur impose de dire le contraire de la vérité.

    On n’ouvrira pas le débat sur les liens consanguins entre la presse et les décideurs politiques.

    à force de mentir tout le temps à tout le monde, cela fini par se voir et se savoir, et on fini par ne plus pouvoir être cohérent.

  4. Machinchose

    tant que des « journaux » de ce genre comme le Pharisien Libéré continueront a publier ces insanités:

    ////

    «  »Attaque au couteau en Finlande : le suspect est un demandeur d’asile marocain
    >Faits divers|Le Parisien avec AFP|19 août 2017, 10h00 | MAJ : 19 août 2017, 14h47|1

    Turku (Finlande), vendredi. Des policiers entourent le suspect blessé. Reuters
    Le Parisien avec AFP
    Faits diversFinlandeTurkuAttaque au couteauterrorisme
    Un Marocain de 18 ans est accusé d’avoir tué deux personnes et blessé huit autres en Finlande vendredi. La piste du terrorisme islamiste reste à confirmer.

    Au lendemain de l’attaque au couteau qui a fait deux morts à Turku, à l’ouest d’Helsinki, la police finlandaise a annoncé samedi avoir formellement identifié le principal suspect interpellé vendredi. Il s’agit d’un «citoyen marocain de 18 ans», a-t-elle indiqué sans davantage de détails. Les autorités ont également arrêté cinq personnes durant la nuit de vendredi à samedi, lors d’une perquisition dans un appartement de la ville.

    /////////

    bien sur la piste islamique reste a « confirmer »…..salopards de journamerdes!!
    il faudra bien un jour vous faire payer vos monstrueux agissements

    cinq mecs, tous Musulmans sont interpellés, un tueur,Marocain est arrêté, et vous osez laisser planer ce doute ???

    qu est ce qui vous fait chier a ce point ? que depuis des années et des années le criminels sont des Musulmans, encore des Musulmans, toujours des Musulmans ??

    jamais un chrétien, un juif,un boudhiste,un athée,un blond aux yeux bleus?

    faites gaffe tout de même….n’ exagérez pas, parce que si un jour les peuples d’ europe devaient renverser cette vapeur nauséabonde que vous entretenez avec passion, vous serez parmi les premieres victimes propitiatoires

    Vous avez tellement berné vos compatriotes …

    en acceptant d’ obeir a ces gouvernements qui vous ont cassé les canines a coups de subventions acheteuses de votre honneur et de votre indépendance

  5. Jean-Paul Saint-Marc

    Effectivement, l’utilisation de « Etat Islamique » est fait pour dédouaner l’islam, et pas uniquement l’islamo-fascisme qui est un pléonasme !

  6. J

    Le pire, c’est le journaliste qui se défend en disant que M. Marsaud ne répondait pas à sa question. L’art de détourner le sujet.

  7. gb

    Ils tirent quand meme une drole de gueule les trois journalopes lèche-babouche quand Mr Marsaud quitte le plateau. Un régal. Et d’autan plus qu’ils n’avaient pas à douter que la vidéo allait circuler en boucle. En boucle, comme l’information sur BFMulsul mentTV.

  8. Révolution

    Pourquoi regarder encore ces chaines
    les journaliste on le voit on peur d’être jeté
    alors il font de l’intox plutôt que de l’info
    et c’est pourquoi autant de nos compatriotes ne savent plus rien
    sauf quelques malin qui trouveront toujours la vérité sur Internet
    via you tube
    le reste ce n’est plus du journalisme
    il s’aplatissent tous devant le système pourris et crapuleux

  9. frejusien

    Toujours les mêmes techniques : parler en même temps, couvrir la voix de la personne interrogée, de sorte qu’elle ne puisse exprimer ses idées, crier de plus en plus en fort, comme dans un combat simiesque,
    Quand donc ces journaleux apprendront-ils le socialement-correct ?

Comments are closed.